La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 1."— Transcription de la présentation:

1 Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 1

2 Le compte de résultat Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 2 Produits Charges Produits Charges Produits Charges Résultat dexploitation Résultat financier Résultat exceptionnel Résultat avant impôts Impôts Divers Résultat net part du groupe Activité dexploitation Activité financière Activité exceptionnelle => 3 grandes parties … … qui conduisent au résultat net Dans les normes IFRS, ce poste doit être repris dans le résultat opérationnel

3 Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 3

4 Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 4

5 La production de lexercice Production de lexercice = production vendue + production stockée + production immobilisée. Production de lexercice = production vendue + production stockée + production immobilisée. Le résultat comptable : Le résultat comptable : NEST PAS la différence entre ventes et achats NEST PAS la différence entre ventes et achats EST la différence entre production et consommation nécessaire à celle-ci EST la différence entre production et consommation nécessaire à celle-ci Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 5

6 Exemple NN+1Variation Production vendue Production stockée-2010 Production de l'exercice Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 6

7 Exemple NN+1Variation Production vendue Production stockée-2010 Production de l'exercice Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 7 Contraction des débouchés La progression de la production ne doit pas occulter les signes négatifs renvoyés par le marché Baisse des ventes compensée par hausse des stocks

8 Les facteurs impactant la production Le facteur-prix Le facteur-prix Évolution du niveau général :inflation ou déflation Évolution du niveau général :inflation ou déflation Évolution du prix dun produit particulier (politique tarifaire) Évolution du prix dun produit particulier (politique tarifaire) Le facteur-quantité Le facteur-quantité Émergence de produits de substitution Émergence de produits de substitution Différentiel de prix Différentiel de prix Entrée dun nouveau concurrent Entrée dun nouveau concurrent Évolution des modalités de distribution Évolution des modalités de distribution Effet de réputation négative ou positive Effet de réputation négative ou positive Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 8

9 Les facteurs impactant la production Le facteur-gamme Le facteur-gamme Pondération des différents produits Pondération des différents produits Transfert de demande dun niveau de gamme vers un autre Transfert de demande dun niveau de gamme vers un autre Rythme de croissance différenciée Rythme de croissance différenciée Les limites de lanalyse Les limites de lanalyse Des grandeurs sont saisies donnant une image réduite de lentreprise Des grandeurs sont saisies donnant une image réduite de lentreprise Faire ressortir les grandes tendances Faire ressortir les grandes tendances Utiliser la comptabilité analytique par produits, et celles établies par les services commerciaux Utiliser la comptabilité analytique par produits, et celles établies par les services commerciaux Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 9

10 La marge commerciale Marge commerciale = Chiffre daffaires – Coût des marchandises vendues. Marge commerciale = Chiffre daffaires – Coût des marchandises vendues. Marge commerciale = quantité de produit vendue x marge unitaire moyenne pour chaque ligne de produits. Marge commerciale = quantité de produit vendue x marge unitaire moyenne pour chaque ligne de produits. Coût dachat des marchandises vendues = Coût dachat des marchandises vendues = =>achat de marchandises – augmentation des stocks de marchandises =>achat de marchandises + diminution des stocks Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 10

11 Variation de stock Si baisse des stocks => ventes plus importantes de marchandises au client => il faut augmenter le prix de revient => diminution = addition aux achats de marchandises Si baisse des stocks => ventes plus importantes de marchandises au client => il faut augmenter le prix de revient => diminution = addition aux achats de marchandises Si hausse des stocks => marchandises non vendues => il faut réduire le prix de revient => augmentation = soustraction aux achats de marchandises Si hausse des stocks => marchandises non vendues => il faut réduire le prix de revient => augmentation = soustraction aux achats de marchandises Laugmentation des stocks naugmente pas le prix de revient Laugmentation des stocks naugmente pas le prix de revient Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 11

12 La marge commerciale Elle dépend : Elle dépend : Des quantités vendues par ligne de produit Des quantités vendues par ligne de produit De lévolution de la marge pratiquée sur chaque ligne de produit => fonction du marché (fournisseurs et clients) De lévolution de la marge pratiquée sur chaque ligne de produit => fonction du marché (fournisseurs et clients) De la pondération entre lignes de produits De la pondération entre lignes de produits Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 12

13 La valeur ajoutée Valeur ajoutée = production de lexercice +marge commerciale – consommations intermédiaires Valeur ajoutée = production de lexercice +marge commerciale – consommations intermédiaires Consommations intermédiaires = matières premières consommées, achats dapprovisionnement, les autres charges externes. Consommations intermédiaires = matières premières consommées, achats dapprovisionnement, les autres charges externes. Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 13

14 La valeur ajoutée Les 3 facteurs : prix, quantité, gamme Les 3 facteurs : prix, quantité, gamme Linterprétation de la valeur ajoutée Linterprétation de la valeur ajoutée Le partage de la valeur ajoutée Le partage de la valeur ajoutée La rémunération des salariés La rémunération des salariés Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 14

15 La valeur ajoutée Facteur prix : Facteur prix : Double évolution : prix des consommations prix de vente Double évolution : prix des consommations prix de vente Répercussion de la baisse ou hausse des cours des matières premières sur prix de vente du produit fini Répercussion de la baisse ou hausse des cours des matières premières sur prix de vente du produit fini Facteur quantité : Facteur quantité : Écart entre quantités produites quantités consommées Écart entre quantités produites quantités consommées Impact dune réorganisation de la production Impact dune réorganisation de la production Facteur gamme : Facteur gamme : Modification de la composition des ventes Modification de la composition des ventes Variabilité de la valeur ajoutée en fonction des produits Variabilité de la valeur ajoutée en fonction des produits Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 15

16 Interprétation de la valeur ajoutée Une entreprise, 3 solutions pour réaliser une production de 100 M Une entreprise, 3 solutions pour réaliser une production de 100 M Solution A : entreprise propriétaire de toutes ses immobilisations et emploie uniquement salariés sous contrat Solution A : entreprise propriétaire de toutes ses immobilisations et emploie uniquement salariés sous contrat Solution B : entreprise utilise crédit-bail => hausse des charges externes et baisse des dotations aux amortissements Solution B : entreprise utilise crédit-bail => hausse des charges externes et baisse des dotations aux amortissements Solution C : pas de crédit-bail mais utilisation significative dintérimaires => baisse de la ligne salaires & charges Solution C : pas de crédit-bail mais utilisation significative dintérimaires => baisse de la ligne salaires & charges Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 16

17 Interprétation de la valeur ajoutée Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 17 Valeur ajoutée Production Consommations intermédiaires dont redevances de crédit-bail dont intérimaires Dotation aux amortissements Soldes A B C Frais de personnel Résultat dexploitation

18 Le partage de la valeur ajoutée Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 18 Valeur ajoutée + Subventions dexploitation Charges de personnel - Impôts & taxes Excédent brut dexploitation Salaires (Salariés) Cotisations (Organismes) Frais financiers (Prêteurs) Impôt (État) Dividendes (Actionnaires) Autofinancement (Actionnaires)

19 La rémunération des salariés Le niveau des effectifs Le niveau des effectifs La qualification des effectifs La qualification des effectifs La pyramide des âges des effectifs La pyramide des âges des effectifs La politique salariale de lentreprise La politique salariale de lentreprise Les charges sociales Les charges sociales Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 19

20 Lexcédent brut dexploitation (EBE) Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 20 Subventions dexploitation Valeur ajoutée Impôts & taxes Charges salariales + - -

21 Lexcédent brut dexploitation (EBE) Comme le résultat dexploitation Comme le résultat dexploitation => Prise en compte uniquement des produits & charges dexploitation = cœur dactivité => pas dimpact de la structure financière A la différence du résultat dexploitation A la différence du résultat dexploitation => Ninclut pas les reprises & dotations aux amortissements => résultat encaissable issu de lexploitation => servira logiquement de base au calcul de la CAF Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 21

22 Lexcédent brut dexploitation (EBE) La répartition de lEBE La répartition de lEBE Approche financière de lEBE Approche financière de lEBE Pour le trésorier dentreprise : Base des prévisions de trésorerie Pour le trésorier dentreprise : Base des prévisions de trésorerie Pour linvestisseur : Base de calcul de la rentabilité économique de lentreprise Pour linvestisseur : Base de calcul de la rentabilité économique de lentreprise Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 22 Frais financiers (Prêteurs) Impôt (État) Dividendes (Actionnaires) Autofinancement (Actionnaires)

23 Le résultat dexploitation Résultat dexploitation = EBE + Autres produits dexploitation – Autres charges dexploitation+ (reprises – dotations) sur amortissements et provisions dexploitation Résultat dexploitation = EBE + Autres produits dexploitation – Autres charges dexploitation+ (reprises – dotations) sur amortissements et provisions dexploitation Résultat dexploitation = Produits dexploitation – Charges dexploitation Résultat dexploitation = Produits dexploitation – Charges dexploitation Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 23

24 Le résultat dexploitation Autres charges dexploitation : Autres charges dexploitation : Pertes sur créances irrécouvrables Pertes sur créances irrécouvrables Redevances pour concessions,brevets, licences, marques ou/et procédés Redevances pour concessions,brevets, licences, marques ou/et procédés Autres produits dexploitation : Autres produits dexploitation : => Redevances évoquées ci-dessus Indications données : Indications données : Moyens de faire « remonter » du résultat Moyens de faire « remonter » du résultat Capacités dinsertion dune société dans un groupe Capacités dinsertion dune société dans un groupe Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 24

25 Le résultat financier Résultat financier = Produits financiers – Charges financières Résultat financier = Produits financiers – Charges financières La structure financière de lentreprise: La structure financière de lentreprise: Niveau dendettement de lentreprise Niveau dendettement de lentreprise Généralement 3% max du CA Généralement 3% max du CA Palliatif à de mauvaises performances Palliatif à de mauvaises performances Combler une insuffisance de fonds propres, alors que bonnes conditions dexploitation Combler une insuffisance de fonds propres, alors que bonnes conditions dexploitation Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 25

26 Le résultat financier Le coût des dettes : Intérêts / Dettes financières => ! Intérêts calculés prorata temporis / dettes constatées à la clôture du bilan. Le coût des dettes : Intérêts / Dettes financières => ! Intérêts calculés prorata temporis / dettes constatées à la clôture du bilan. Ex.: Emprunt 100 M contracté en décembre à 12% => coût moyen de la dette = 12% mais calcul intérêts/dettes = 1M => taux =1% !!! Ex.: Emprunt 100 M contracté en décembre à 12% => coût moyen de la dette = 12% mais calcul intérêts/dettes = 1M => taux =1% !!! Les produits financiers : Les produits financiers : Résultant de la gestion de trésorerie Résultant de la gestion de trésorerie Résultant du choix des placements (VMP,Billets de trésorerie,.. Résultant du choix des placements (VMP,Billets de trésorerie,.. Résultant des participations dans dautres sociétés (remontée de dividendes) Résultant des participations dans dautres sociétés (remontée de dividendes) Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 26

27 Le résultat courant avant impôt (RCAI) Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 27 Résultat dexploitation Résultat financier Quote-part de résultats en commun + + / -

28 Le résultat exceptionnel Les opérations de gestion : Les opérations de gestion : Charges exceptionnelles = 1) abandon de créances, 2) pénalités & amendes, 3) rappels dimpôts Charges exceptionnelles = 1) abandon de créances, 2) pénalités & amendes, 3) rappels dimpôts Produits exceptionnels = 1= pénalités perçues, 2) dégrèvements dimpôts, 3) remboursements de taxes, Produits exceptionnels = 1= pénalités perçues, 2) dégrèvements dimpôts, 3) remboursements de taxes, Les opérations en capital : Les opérations en capital : 2 dimensions à considérer La contribution de la cession à la trésorerie : prise en compte du flux diminué de limpôt sur les plus-values La contribution de la cession à la trésorerie : prise en compte du flux diminué de limpôt sur les plus-values La contribution de la cession à la formation du résultat : prix – valeur nette La contribution de la cession à la formation du résultat : prix – valeur nette Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 28

29 Le résultat exceptionnel Exemple : Immobilisation acquise M, amortie de 600 M et cédée pour 300 M Exemple : Immobilisation acquise M, amortie de 600 M et cédée pour 300 M Valeur nette comptable = M M = 400 M => Moins-value = 300 M M = -100 M Valeur nette comptable = M M = 400 M => Moins-value = 300 M M = -100 M Flux de trésorerie = +300 M, flux comptable = -100 M Flux de trésorerie = +300 M, flux comptable = -100 M Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 29

30 Le résultat net comptable (RNC) Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 30 Résultat courant avant Impôt Résultat exceptionnel Participation & intéressement des salariés Impôts sur les Bénéfices Amortissement des survaleurs

31 Amortissement des survaleurs (ou goodwill) avant normes IFRS Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 31 Société acheteuseCible Prix dacquisition (déboursé) 500 M Survaleur ou Goodwill 400 M Valeur Comptable 100 M Prix dacquisitio n : 500 M Valeur des actifs nets de la dette : 100 M __________________________________________________ ______________ Prix payé Au bilan Dans le P&L Porté dans les immobilisatio ns incorporelle s Porté dans les immobilisatio ns corporelles Amortissement des survaleurs Amortissement s

32 Amortissement des survaleurs (ou goodwill) après normes IFRS Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 32 Société acheteuseCible Prix dacquisition (déboursé) 500 M Survaleur Ou Goodwill 400 M Valeur Comptable 100 M Prix dacquisitio n : 500 M Valeur des actifs nets de la dette : 100 M __________________________________________________ ______________ Prix payé Au bilan Dans le P&L Porté dans les immobilisatio ns incorporelle s Porté dans les immobilisatio ns corporelles Plus damortisseme nt des survaleurs Amortissement s Impact immédiat sur le résultat net Test de dépréciation annuelle

33 Limpôt sur les bénéfices (IB) ou impôt sur les sociétés (IS) Composé de 2 types dimpôts : Composé de 2 types dimpôts : Impôt sur le bénéfice « ordinaire » Impôt sur le bénéfice « ordinaire » Impôt sur les plus-values de cession Impôt sur les plus-values de cession Évolution de lIB ou IS: Évolution de lIB ou IS: 1985 = 50% 1985 = 50% 1993 = 33,1/3% 1993 = 33,1/3% 1996 = 36,2/3% 1996 = 36,2/3% 2000 = 40% 2000 = 40% 2005 = 33,1/3%, +3,3% de contribution sociale (si IS>763 K) = 34,43% 2005 = 33,1/3%, +3,3% de contribution sociale (si IS>763 K) = 34,43% Le carry back fiscal : reports de déficits « en avant » ou « en arrière » engendrant parfois des impôts négatifs Le carry back fiscal : reports de déficits « en avant » ou « en arrière » engendrant parfois des impôts négatifs Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 33

34 Le carry back fiscal Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 34 Situation avant carry back du déficit de lannée N Compte de résultatN-1NN+1N+2 Résultat fiscal Charge dimpôt(33,3%) Résultat net comptable Impôt décaissénc14010

35 Le carry back fiscal Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 35 Situation après carry back du déficit de lannée N Compte de résultat N-1 fictive NN+1N+2 Résultat fiscal 42-27= Charge dIS (33,3%)5 -9* Résultat net comptable Impôt décaissé140 1 Créance ou dette dIS (14-5) *= la charge négative est équivalente à un produit

36 Le carry back fiscal Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 36 Situation après carry back du déficit de lannée N Compte de résultat N-1 fictive NN+1N+2 Résultat fiscal 42-27= Charge dIS (33,3%) Résultat net comptable Impôt décaissé140 1 Créance ou dette dIS (-9) 9-10

37 Le carry back fiscal Conclusion: Conclusion: 1) La charge fiscale sur 3 ans se monterait à 24 sans carry back et à seulement 15 grâce au carry back 2) Il est possible de trouver dans les charges un impôt négatif en contrepartie du crédit dimpôt 3) Le carry back a un impact favorable sur le résultat net comptable de N Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 37

38 La participation des salariés Obligatoire pour les entreprise de plus de 50 salariés Obligatoire pour les entreprise de plus de 50 salariés Mode de calcul : Mode de calcul : Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 38 1 x Masse salariale x (Bénéfice net – 5% x Capitaux propres) 2Valeur ajoutée

39 Les intérêts minoritaires Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 39 Résultat net comptable Intérêts minoritaires Résultat net part du groupe - = Les intérêts minoritaires représentent la quote-part des capitaux propres ou du résultat net des filiales consolidées par intégration globale qui revient aux actionnaires minoritaires de ces filiales et non à la société mère

40 Des retraitements utiles Les subventions dexploitation Les subventions dexploitation => Valeur ajoutée calculée sans subvention dexploitation (considérée comme non- imputable à lactivité propre de lentreprise) => contestable si subvention compense contrainte imposée à lentreprise Les impôts & taxes : Les impôts & taxes : => Inclues impôts locaux et charges à caractère social (formation) => impôts pourraient aller en consommations intermédiaires et charges dans les charges salariales Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 40

41 Des retraitements utiles Le crédit-bail Le crédit-bail Versement de loyers, enregistrés en charges externes => pas de trace dimmobilisations au bilan Versement de loyers, enregistrés en charges externes => pas de trace dimmobilisations au bilan Selon les analystes : crédit-bail = opération dinvestissement financée par endettement Selon les analystes : crédit-bail = opération dinvestissement financée par endettement Redevance = 1) dotation aux amortissements, 2) charge financière = redevance - dotation aux amortissments Redevance = 1) dotation aux amortissements, 2) charge financière = redevance - dotation aux amortissments Le coût du facteur travail Le coût du facteur travail =>Coût des intérimaires inclus dans charges externes =>Impact du personnel détaché ou prêté à lentreprise =>Remontée de la participation ou impact des licenciements Limpact des retraitements sur les SIG : Limpact des retraitements sur les SIG : Modification des soldes intermédiaires de gestion Modification des soldes intermédiaires de gestion Nécessité dadopter dautres intitulés Nécessité dadopter dautres intitulés Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 41

42 Des retraitements utiles Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 42 Compte de résultatAvant Après Impact Chiffre daffaires = Charges dexploitation dont redevance crédit-bail 10 0 Excédent Brut dExploit Dotation aux amortissements Résultat dexploitation Résultat financier Résultat courant 58 58= Impôts sur les bénéfices 18 18= Résultat net 40 40=

43 Résultat comptable & Résultat encaissable Différentiel né des délais dencaissement et de décaissement => impact négatif ou positif sur la trésorerie qui nest pas le reflet du résultat comptable Différentiel né des délais dencaissement et de décaissement => impact négatif ou positif sur la trésorerie qui nest pas le reflet du résultat comptable Inscription dans les comptes aux dates dengagement et non aux dates de règlements Inscription dans les comptes aux dates dengagement et non aux dates de règlements Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 43

44 Résultat comptable / encaissable Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 44 Compte de résultat NN+1 Variation Chiffre daffaires Charges dexploitation Excédent Brut dExploit Dotation aux amortissements Résultat dexploitation Résultat financier Résultat courant Impôts sur les bénéfices Résultat net

45 Résultat comptable / encaissable Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 45 Compte de résultat NN+1 Variation Excédent Brut dExploit Dotation aux amortissements Résultat dexploitation Résultat net Dotation aux amortissements CAF

46 Exercice 1 Achats de marchandises : Achats de marchandises : Variation du stock de marchandises : Variation du stock de marchandises : Achat de matières et approvisionnements : Achat de matières et approvisionnements : Variation du stock de matières & autres approv. : Variation du stock de matières & autres approv. : Autres achats & charges externes : , dont personnel extérieur : et redevance de crédit bail : Autres achats & charges externes : , dont personnel extérieur : et redevance de crédit bail : Impôts, taxes et versements assimilés : Impôts, taxes et versements assimilés : => Calculer les consommations intermédiaires sous forme classique et retraitées Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 46

47 Réponse 1 Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 47 Achats de matières & approvi Variation du stock de mat Autres achats & charges externes Total conso intermédiaire =

48 Réponse 2 Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 48 Achats de matières & approvi Variation du stock de mat Autres achats & charges externes Personnel extérieur Redevance de crédit-bail Total conso intermédiaire =

49 Le BFR / CA Le BFR / CA Principe : devrait rester stable Principe : devrait rester stable Hausse du CA = hausse proportionnelle des éléments constituant le BFR Hausse du CA = hausse proportionnelle des éléments constituant le BFR Hypothèse valable à la hausse mais pas à la baisse : diminution du CA pas de réduction obligée du BFR Hypothèse valable à la hausse mais pas à la baisse : diminution du CA pas de réduction obligée du BFR Si hausse du ratio => calcul des ratios de rotation et analyse de ces ratios Si hausse du ratio => calcul des ratios de rotation et analyse de ces ratios Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 49

50 5) Les ratios danalyse du BFR Ratios de rotation ou de durée = montant du poste rapporté au montant des flux dorigine du poste Ratios de rotation ou de durée = montant du poste rapporté au montant des flux dorigine du poste Ratios de structure = influence du taux de valeur ajoutée Ratios de structure = influence du taux de valeur ajoutée Ex. : encours créances clients = 30 fois ventes TTC quotidiennes => chaque créance a une durée moyenne de 30 jours Ex. : encours créances clients = 30 fois ventes TTC quotidiennes => chaque créance a une durée moyenne de 30 jours Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 50

51 5) Les ratios danalyse du BFR Délai de rotation des stocks Délai de rotation des stocks Stock de marchandises =(stock moyen de marchandises / achat de marchandises) x 360j Stock de marchandises =(stock moyen de marchandises / achat de marchandises) x 360j Stock de produits finis =(stock moyen de produits finis / production) x 360 j Stock de produits finis =(stock moyen de produits finis / production) x 360 j Délai de rotation clients = (clients + effets escomptés non échus / CA TTC) x 360j Délai de rotation clients = (clients + effets escomptés non échus / CA TTC) x 360j Délai de rotation fournisseurs = ( fournisseurs / achats et charges externes TTC) x 360 j Délai de rotation fournisseurs = ( fournisseurs / achats et charges externes TTC) x 360 j Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 51

52 5) Les ratios danalyse du BFR Relation simple : Relation simple : BFR = Stocks + Clients – Fournisseurs Relation maintenue si: Relation maintenue si: BFR = Stocks + Clients - Fournisseurs Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 52 CA CACACA

53 5) Les ratios danalyse du BFR Ratio de stocks devient : Ratio de stocks devient : Stocks = stocks x achats consommés HT Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 53 CA HT achats consommés HT Ratio de rotation des stocks Impact des prix dachat

54 5) Les ratios danalyse du BFR Ratio de Fournisseurs devient : Ratio de Fournisseurs devient : Fournisseurs = fournisseurs x achats TTC Analyse financière PPA-ESG 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 54 CA HT achats TTC Délai de règlement des dettes fournisseurs Poids des achats par rapport au CA


Télécharger ppt "Le compte de résultats Analyse financière *** 2009/2010 Philippe DUBOST - *** 1."

Présentations similaires


Annonces Google