La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AMIF - ESPT Formation du séminaire permanent Lobservation locale 15 décembre 2008 Corinne Praznoczy Observatoire régional de santé dIle-de-France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AMIF - ESPT Formation du séminaire permanent Lobservation locale 15 décembre 2008 Corinne Praznoczy Observatoire régional de santé dIle-de-France."— Transcription de la présentation:

1 AMIF - ESPT Formation du séminaire permanent Lobservation locale 15 décembre 2008 Corinne Praznoczy Observatoire régional de santé dIle-de-France

2 Lobservation locale Préalable essentiel : un objectif clair Un outil de description : -caractéristiques de la population -équipements et ressources disponibles -approche de létat de santé Un outil de décisions publiques Un outil dévaluation

3 Quelles données mobilisables pour lobservation locale ? Peu de données sur la santé disponibles à léchelon infra-communal, mais des données sur les revenus, les minima sociaux, le logement, lenvironnement… Des données locales, disponibles à léchelon communal ou infra-communal Les grandes bases de données, disponibles au mieux à léchelon communal

4 Léchelon infracommunal Les principales grandes bases de données : Fichiers Insee, Fichiers FILOCOM Les données « spatialisables » : données sur les équipements, données sur lenvironnement, données sur les aménagements Les données locales : données de santé scolaire, données dorganismes locaux, données issues denquêtes, …

5 Léchelon infracommunal : fichiers Insee RP Données issues des recensements (1990, 1999), disponibles à léchelon ZUS : population, logements, ménages, emploi- chômage, scolarisation, mobilité résidentielle, déplacements

6 Léchelon infracommunal : fichiers Insee ou collectés par lInsee Données issues de sources diverses (Insee, ANPE, Assurance maladie…), collectées par lInsee, disponibles aux échelons ZUS et IRIS : demandeurs demploi, revenus, CMUC (régime général), naissances, population

7 Léchelon infracommunal : données assurance maladie

8 Léchelon infracommunal : fichier FILOCOM - Le fichier FILOCOM (FIchier des LOgements par COMmunes) est un fichier construit par la Direction Générale des Impôts (DGI). - Le champ couvert est celui des locaux à usage dhabitation assujettis à la taxe dhabitation (occupés et imposés ou occupés et exonérés), ou non assujettis (vacants ou meublés soumis à la taxe professionnelle ). - Données sur le parc de logements, les revenus des ménages occupants, les conditions dhabitat (confort, sur-occupation), les mutations - Information disponible à la section cadastrale (sauf secret statistique)

9 Revenus 2005, par quartier Léchelon infracommunal : fichier FILOCOM

10 Léchelon infracommunal : les données « spatialisables » Les données déquipement : équipements de santé (médecins, hôpitaux, structures de prévention, établissements socio-sanitaires,…), équipements sportifs,… Les données denvironnement : carte du bruit, sites et sols pollués, unités de traitement de déchets ou de traitement des eaux… Les données daménagement : mode doccupation des sols, réseau routier, transports en commun, aménagements cyclables, espaces verts

11 Léchelon infracommunal : les données déquipements

12

13 Léchelon infracommunal : les données denvironnement

14

15 Léchelon infracommunal : les données daménagement

16

17 Léchelon infracommunal : les données locales Les données de santé scolaire : IMC, santé bucco- dentaire, troubles de la vision, de laudition… Les données denquêtes locales Les données dorganismes locaux : (CMS, …)

18 Les données locales disponibles à léchelon communal, voire infra-communal : Les données des Conseils Généraux : bénéficiaires des aides, données PMI (bilan des 3-4 ans), données des certificats de santé, … Les données des CPAM Les données des mairies : données SCHS (plaintes pour bruit…), CCAS (registre des personnes vulnérables, …) Les données denquêtes spécifiques : cohorte des femmes suivies dans les maternité des Yvelines, enquêtes de la communauté périnatale de lagglomération versaillaise…

19 Les grandes bases de données, au mieux à léchelon communal Données de mortalité : mortalité prématurée, mortalité évitable, causes de mortalité… Données de morbidité : affections de longue durée, hospitalisation, consommation de soins… Données sociales : minimas sociaux, modes de vie des populations spécifiques (enfants, personnes âgées, personnes handicapées, personnes en situation de précarité)… Données sur lenvironnement : qualité de leau, qualité de lair…

20 Mortalité prématurée (avant 65 ans) dans les 1300 communes dIle-de-France Période sexes – toutes causes Données de mortalité : des contrastes que lon observe au niveau communal Source : INSEE, Inserm CépiDc, exploitation ORS Ile-de-France

21 Données sur les affections de longue durée

22 Données sur la consommation de soins

23 Données sur les séjours dhospitalisations

24 Données sur les populations spécifiques

25 Accessibilité des données Données éparses : beaucoup de producteurs de données, cloisonnement institutionnel, difficultés à croiser les données Difficultés daccès aux données : problème de confidentialité, problème de légitimité, de disponibilité du producteur pour extraire des données, problème de coût Disponibilités territoriales : très différentes selon les sources, qui posent parfois des problèmes de regroupement Données locales : des situations variables (convention de partenariat avec la CPAM, la CAF, le Conseil général,…)

26 Limites méthodologiques Limites propres à chaque source de données Limites propres à la taille du territoire observé Choix des indicateurs : effectif, taux, taux standardisé ? Interprétation des résultats : -Comparaisons géographiques : comment se situe le territoire par rapport aux autres entités géographiques (département, région…) -Comparaisons temporelles

27 Conclusion Un ensemble dindicateurs => cest un faisceau dindices pour appréhender la santé, la qualité de vie de la population, pour mettre en exergue les inégalités de santé internes au territoire La validation de lobservation par des acteurs locaux est essentielle

28 Travaux ORS en 2009 : renforcement de lobservation de la santé en région une déclinaison territoriale plus fine du document relatif au suivi du PRSP (Plan régional de santé publique) dès que les données du nouveau recensement seront disponibles (a priori en juillet 2009) ; la mise en œuvre de plusieurs études sur les inégalités sociales et territoriales de santé en partenariat (IAU île-de-France, Inserm) pour réaliser une typologie [populations – quartiers] de la région Ile-de- France en tenant compte des caractéristiques de population, des aspects de lorganisation sociale des quartiers, dans le but notamment didentifier les territoires plus déficitaires en matière de santé et de prévention ; lexploitation de façon plus systématique des grandes enquêtes nationales dont les échantillons franciliens sont suffisamment importants pour réaliser des exploitations valides (les enquêtes santé- mentale, baromètre nutrition et HID ;

29 Travaux ORS en 2009 : renforcement de lobservation de la santé en région un appui méthodologique aux ateliers Santé-ville développement des indicateurs relatifs à limpact de lenvironnement sur la santé (notamment dans le cadre du projet Circé) ; renforcement des échanges auprès des partenaires ayant un rôle dans lobservation en santé (SIGR santé- Visiaurif santé- Insee) ; amélioration du site internet pour une mise à disposition des services et outils dinformation et de cartographie ; évaluation des politiques publiques portant sur les mesures mises en place dans la région pour limiter les effets sanitaires de la canicule.

30 MERCI de votre attention


Télécharger ppt "AMIF - ESPT Formation du séminaire permanent Lobservation locale 15 décembre 2008 Corinne Praznoczy Observatoire régional de santé dIle-de-France."

Présentations similaires


Annonces Google