La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OFDT 3 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine cedex Tel : 01 41 62 77 16 Fax : 01 41 62 77 00 www.ofdt.fr Enquête ESPERHA « Enquête Sur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OFDT 3 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine cedex Tel : 01 41 62 77 16 Fax : 01 41 62 77 00 www.ofdt.fr Enquête ESPERHA « Enquête Sur."— Transcription de la présentation:

1 OFDT 3 avenue du Stade de France Saint-Denis La Plaine cedex Tel : Fax : Enquête ESPERHA « Enquête Sur les Personnes Reçues à l’Hôpital pour Addiction » Présentation de l’enquête et résultats Christophe PALLE, OFDT Rencontres COPAAH 25 novembre 2011

2 2 2 Existant Données nationales sur les personnes prises en charge pour des problèmes d’addiction :  Disponibles pour les structures médico-sociales :  CSAPA : RECAP (REcueil Commun sur les Addictions et les Prises en Charge)  CAARUD : Enquête Enacaarud (2006, 2008, 2010)  Rapports d’activité CSAPA et CAARUD  En milieu hospitalier ?  Consultation tabacologie : CDTnet  CSAPA hospitalier  PMSI Proposition d’enquête

3 3 3 Comité de pilotage Organismes :  Association ELSA  ASPSA (associat. des struct. Publ. de soins en addictologie)  COPAAH  FNESAA  OFDT  RESPADD Hôpitaux :  CHU de Bordeaux, CHU de Nancy, CH de Pontoise, CH de Pontorson, CHS de la Sarthe, CHD de Vendée, CH Jean Verdier Soutien de la DGOS, appui méthodologique DREES :

4 4 4 Objectifs de l’enquête ESPERHA:  Améliorer les connaisances sur les patients pris en charge à l’hôpital pour un problème d’addiction dans les différentes structures du dispositif hospitalier en addictologie :  Décrire les profils des patients sur le plan médico/ psycho/social  Comparer avec les populations vues au travers du dispositif médico-social  Tenter d’approfondir certains points :  Trajectoire dans le système de soins (amont et aval)  Comorbidités somatiques et psychiatriques

5 5 5 Méthodologie de l’étude  Enquête de type un jour donné au cours de la semaine du 13 au 17 décembre 2010  Patients vus dans le cadre du dispositif addictologie:  unité pour sevrage simple ou complexe,  centre de soins de suite et de réadaptation en addictologie  hôpital de jour en addictologie  équipe de liaison en addictologie  consultation externe  CSAPA hospitalier  Echantillon de patients :  Sélection par tirage à probabilités inégales des hôpitaux à partir des données sur le dispositif hospitalier en addictologie issues de l’enquête DGOS de 2009  Dans chaque hôpital/unité addictologique : interrogation de tous les patients présents le jour d’enquête (ou 1/2, 1/3, 1/4)

6 6 6 Résultats Les établissements: 143 établissements (sur 200 sollicités) ont renvoyé des questionnaires patients :  16 CHU ou hôpitaux rattachés à un CHU  76 centres hospitaliers  23 établissements psychiatriques (CHS, EPSM)  27 établissements spécialisés en addictologie (CSSRA dans la quasi-totalité des cas)

7 7 7 Résultats Répartition géographique: 67 départements représentés

8 8 8 Résultats Répartition suivant les structures (indiquées dans les questionnaires):  84 consultations hospitalière en addictologie  61 Elsa  76 unités pour sevrage complexe  44 unités pour sevrage simple  37 hôpitaux de jour  33 CSAPA hospitaliers (dont 15 ex CCAA et 17 ex CSST)  33 CSSRA

9 9 9 Résultats 3020 questionnaires patients validés Les moyennes sur l’ensemble des patients vus dans les structures addictologies de l’hôpital ont un sens limité pour décrire ces patients. Car les profils varient suivant :  Les produits en cause  Les structures de prise en charge

10 10 Résultats : les produits Répartition des patients suivant le produit posant le plus de problèmes (P3P), un jour donné : 95% de réponses à la question sur les P3P %Intervalle de confiance à 95% Alcool (hors TSO)66,562,071,0 Opiacés, stimulants et/ou TSO 19,515,823,3 Tabac (hors TSO)10,17,312,9 Cannabis (hors TSO)2,82,13,6 Autre (hors TSO)1,00,61,4 Total100,0

11 11 Résultats : les structures Répartition des patients par struct., un jour donné (en %)

12 12 Résultats : les structures Effectifs estimés de patients vus dans l’année par type de structure Nombre de patients Intervalle de confiance à 95% Elsa [ ] Consultations [ ] Unité sevrage complexe [ ] Unité sevrage simple [ ] Hôpital de jour [ ] SSRA [ ]

13 13 Résultats : structures/produits Répartition suivant les produits posant le plus de problèmes, un jour donné (en %)

14 14 Résultats Les caractéristiques des patients suivant les produits

15 15 Résultats : caractérist. socio-démograph. Age et genre des patients suivant les produits: (a)Tabac/Alcool : ns ; Alcool /Opiacés et stimulants : p<0,0001; Opiacés et Stimulants/Cannabis :p=0,001 (b) Khi 2 Rao Scott, p<0,0001 (c) Khi 2 Rao Scott, p<0,0001 TabacAlcoolOpiacés et stimulants Cannabis (a) Age moyen45,346,936,431,1 (b) % moins de 40 ans (c) % femmes

16 16 % pcs cadres, prof. libérales et prof. intermédiaires Khi 2 Rao Scott : p<0,0001 Résultats : caractérist. socio-démograph.

17 17 Répartition suivant le % de patients bénéficiaires de le CMU Khi 2 Rao Scott : p<0,0001 Résultats : caractérist. socio-démograph.

18 18 Répartition suivant le % de personnes logées de façon indépendante et stable (propriétaires, locataires avec bail) Khi 2 Rao Scott : p<0,0001 Résultats : caractérist. socio-démograph.

19 19 Répartition suivant le type d’agglomération, un jour donné (en %) Khi 2 Rao Scott : p=0,07 Résultats : caractérist. socio-démograph.

20 20 Résultats : addictions Les produits les plus fréquemment consommés en % des personnes ayant répondu à la question sur les produits (98%).  Patients alcool  Tabac : 78%  Alcool : 77% ; plus de 4 sur 5 dépendants  Cannabis : 12%  Benzodiazépines : 4%  Cocaïne : 2%  Patients tabac  Tabac : 89%  Alcool : 37% ; 1 sur 4 dépendant  Cannabis : 6%  Antidépresseurs : 2%

21 21 Résultats : addictions Les produits les plus fréquemment consommés en % des personnes ayant répondu à la question sur les produits (98%)  Patients opiacés et stimulants  Tabac : 94%  Alcool : 61% ; 1 sur 2 dépendant  Cannabis : 46%  Héroïne : 25% ; 6 sur 10 dépendants  Cocaïne : 15%  12% des patients opiacés et stimulants ont utilisé la voie intraveineuse au cours des 30 derniers jours

22 22 Résultats : état de santé % de patients déclarant avoir une maladie somatique chronique Khi 2 Rao Scott, non significatif, p=0,6

23 23 Résultats : état de santé Les trois maladies les plus fréquemment citée en % des répondants par produits  Patients alcool (n=1893)  Maladie des artères : 8% [6-9]  Maladie du foie : 7% [5-9]  Insuffisance respiratoire : 5% [3-6]  Patients tabac (n=209)  Insuffisance respiratoire : 11% [5-17]  Maladie des artères : 10% [5-15]  Troubles cognitifs 2% ou cancers de la bouche et gorge 2% [0,1-4]  Patients opiacés et stimulants (n=550)  VHC, Hépatite C : 25% [20-31]  VIH, Sida : 6% [3-9]  Insuffisance respiratoire : 5% [3-7]

24 24 Résultats : état de santé % de patients déclarant avoir subi des dommages corporels au cours des 12 derniers mois Khi 2 Rao Scott, non significatif, p=0,8

25 25 Résultats : état de santé Les trois circonstances les plus fréquemment citées en % :  Patients alcool  Accident chez soi ou lieu autre que voie publique ou travail : 46%  Accident sur la voie publique : 23%  Violences entre personnes : 16%  Patients tabac  Accident chez soi ou lieu autre que voie publique ou travail : 42%  Accident sur la voie publique : 31%  Autres : 22%  Patients opiacés et stimulants  Accident sur la voie publique : 28%  Violences entre personnes : 26%  Accident chez soi ou lieu autre que voie publique ou travail : 22%

26 26 Résultats : état de santé % de patients déclarant avoir déjà été hospitalisés en psychiatrie Khi 2 Rao Scott significatif, p=0,03

27 27 Résultats : état de santé % de patients souffrant d’une affection psychiatrique nécessitant une prise en charge (certainement ou probablement selon le soignant) Khi 2 Rao Scott significatif, p=0,02

28 28 Résultats : trajectoire de soins Q14 : Quelqu’un vous a-t-il incité à rencontrer un addictologue dans cet établissement de santé ou à vous y faire hospitaliser pour un problème d’addiction ? (a) Khi 2 Rao Scott, p=0,008 (b) Khi 2 Rao Scott, ns (c) Khi 2 Rao Scott, p=0,0003 (d) Khi 2 Rao Scott, ns Patients vus en ambulatoire en % AlcoolTabacOpiacés et cocaïne (a) Non, personne19 33 (b) Un médecin de ville (c) Un médecin hospitalier18319 (d) Entourage182521

29 29 Résultats : trajectoire de soins Q15. Avant de venir dans cet hôpital vous êtes vous déjà fait suivre par un professionnel de santé pour un problème d’alcool/de drogues ? (patients vus en ambulatoire) Khi 2 Rao Scott significatif, p<0,003

30 30 Résultats : trajectoire de soins Q17. Au cours des 12 derniers mois, en dehors de cet hôpital, avez-vous fréquenté pour la prise en charge de vos problèmes d’alcool de drogues l’une ou l’autre de ces structures ? (en %) (patients vus en ambulatoire)

31 31 Résultats : trajectoire de soins Q17. Avez-vous déjà été hospitalisé auparavant pour une prise en charge addictologique (sevrage/soins complexes ou non)? (en % parmi les patients vus en ambulatoire)

32 32 Résultats : les structures Les patients « alcool » hospitalisés ou vus en ambulatoire sont-ils les mêmes ?

33 33 Résultats : alcool hospit. vs ambul. Différences non significatives dans les répartitions pour un grand nombre de variables : Caractéristiques socio démographiques  Age moyen  Genre  Pcs  Type d’agglomération  Logement (durable/précaire)  Activité professionnelle Santé  Maladies somatiques chroniques (y compris dans le détail)  Antécédents d’hospitalisation en psychiatrie  Affection psychiatrique (53% vs 45% mais ns)

34 34 Résultats : alcool hospit. vs ambul. Mais différences significatives pour: Caractéristiques socio démographiques  % ans : 41% vs 30%, p<0,0001  % vivant seul : 46% vs 35%, p=0,001  % CMU : 22% vs 14%, p=0,02  % revenus retraite : 7% vs 14%, p<0,0001  % revenus de solidarité : 30% vs 22%, p= 0,009 Santé  % dommages corporels : 30% vs 20%, p= 0,002  % avec atcd tentatives de suicide : 37% vs 25%, p=0,0002

35 35 Résultats : alcool hospit. vs ambul. Mais différences significatives pour: Trajectoire de santé  % jamais suivis auparavant : 26% vs 51%, p<0,0001  % ayant eu un contact avec un centre alcoologie dans les 12 derniers mois : 51% vs 30%, p< 0,0001  % déjà hospitalisé pour pbl addicto : 73% vs 53%, p<0,0001

36 36 Résultats : Les patients vus dans les structures addictologiques hospitalières et les structures médicosociales sont-ils différents ?

37 37 Résultats : alcool hôpital vs médico social On compare :  les patients alcool vus à l’hôpital en consultation addictologique (n=320)  les patients alcool vus dans l’ensemble des CSAPA alcool en 2009 (n=42 500)

38 38 Résultats : alcool hôpital vs médico social Grande similitude dans la répartition pour les questions suivantes :  genre  logement  entourage (vit seul, avec parents, en couple, etc.)  origine des ressources  activité  % consommateurs de cannabis Questions sur le suivi antérieur, les antécédents d’hospitalisation en psychiatrie et de TS non renseignées par les CSAPA alcool

39 39 Résultats : opiac.,stimul. hôpital vs médico social Quelques différences:  âge moyen : 48 ans vs 44 ans ; % 50 ans et plus : 45% vs 29%  % cadres, prof. libérales et prof. intermédiaires : 19% [13%-24%] vs 10%  % sans professions : 9% vs 17%

40 40 Résultats : alcool, hôpital vs médico social Conclusion:  Les patients vus à l’hôpital en ambulatoire sont un peu plus âgés  Part des CSP+ un peu plus élevée  Mais pas vraiment de différences en terme d’insertion sociale (au regard des informations qui peuvent être comparées)

41 41 Résultats : opiac.,stimul. hôpital vs médico social On compare :  les patients opiacés et stimulants vus à l’hôpital en consultation addictologique ou en ambulatoire par une Elsa ou un CSAPA hospitalier situé dans l’hôpital (n=292)  les patients vus dans l’ensemble des CSAPA drogues illicites en 2009 (n=41 122)

42 42 Résultats : opiac.,stimul. hôpital vs médico social Grande similitude dans la répartition pour les questions suivantes :  avoir ou non des enfants  pcs (mais moins de « sans professions », 22% vs 33%)  logement  entourage (vit seul, avec parents, en couple, etc.)  origine des ressources  antécédent tentative de suicide  suivi antérieur

43 43 Résultats : opiac.,stimul. hôpital vs médico social Quelques différences:  % plus élevé de femmes : 35% vs 22%  âge moyen légèrement plus élevé : 36 ans [34,4-38,4] vs 34 ans  % plus élevé de patients avec activité rémunérée continue 38% vs 27%  % plus faible d’antécédent d’hospitalisation en psychiatrie (24% vs 32%)  % plus élevé de TSO globalement (90% vs 78%), plus élevé de TSO méthadone (60% vs 40%), plus faible de TSO BHD (29% vs 36%)

44 44 Résultats : opiac.,stimul. hôpital vs médico social Conclusion:  Grande similitude  Mais plus de femmes et de TSO méthadone  Ce qui explique peut-être une proportion plus élevée de personnes en situation un peu moins défavorable parmi les patients vus à l’hôpital en ambulatoire

45 45 Merci de votre attention.

46 46


Télécharger ppt "OFDT 3 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine cedex Tel : 01 41 62 77 16 Fax : 01 41 62 77 00 www.ofdt.fr Enquête ESPERHA « Enquête Sur."

Présentations similaires


Annonces Google