La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CHU – CLERMONT-FERRAND C. Molette – Cadre de Santé J. Sepchat – Infirmier AFICCT JUIN 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CHU – CLERMONT-FERRAND C. Molette – Cadre de Santé J. Sepchat – Infirmier AFICCT JUIN 2014."— Transcription de la présentation:

1 CHU – CLERMONT-FERRAND C. Molette – Cadre de Santé J. Sepchat – Infirmier AFICCT JUIN 2014

2 Complexité des soins de réanimation 178 actions en moyenne par jour et par patient En moyenne, 1 erreur sur 100 actions. Que (!) 1 à 2 erreurs / patient / jour

3 Etude européenne de 2009, 318 services de réanimation 11 niveaux de connaissances testés La performance est corrélée à l’expérience

4 Unité de 12 lits Moyenne de 4 entrées & 4 sorties par jour Équipe paramédicale : 32 ETP IDE – 19 ETP AS – 5 ETP ASH Équipe médicale : 9 médecins AR / 6 chirurgiens Durée moyenne de séjour : 3,5 jours Moyenne d’âge des patients : 75 ans

5

6 Que faire face à la complexité croissante des soins ? Comment développer l’expertise infirmière ? Que proposer pour améliorer la qualité des soins en réanimation ?

7 II) LÉGISLATION Code de la santé publique : Décret n° du 15 mars 1993 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmier comprenant le référentiel de compétences, celui d’activités et de formation. Décrets n° du 5 avril 2002 relatifs aux établissements de santé publics et privés pratiquant la réanimation et modifiant le code de la santé publique.

8 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Condition physique et mentale Observation du patient Evaluations antérieures Antécédents Effets secondaires

9 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Surveillance clinique : - Problèmes et besoins du patient Connaissances Expérience Anticipation

10 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Principaux axes de surveillances : Hémodynamique Respiratoire Neurologique Nutritionnel Etat de la peau Risque de douleur Signes de déséquilibre hydrique Signes de choc (hémorragique, infectieux, …) Surveillance des thérapies médicamenteuses (effets secondaires, signes de toxicités, …) Surveillance de la santé mentale

11 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Spécificités en réanimation : Fréquence cardiaque Pression artérielle Saturation en oxygène Fréquence respiratoire Pression veineuse centrale Pressions intracardiaques (picco / swan-ganz)

12 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Exemple de situation: Sortie de bloc - pontages NAD en cours Alarme – hypotension artérielle Comprendre les valeurs Vérifier Réajuster si nécessaire

13 III) LE RAISONNEMENT CLINIQUE INFIRMIER Exemple de situation: Patient à J3 Premier levé au fauteuil Pression artérielle correcte après 30 minutes Observation étendue à tous les équipements Réagir vite Observation plus complexe

14 IV) LES OUTILS DISPONIBLES  Check-list  Dossier Patient Informatisé  Alarmes

15 Exemple de check-list sur Dossier Patient Informatisé

16 Exemples de prescriptions sur Dossier Patient Informatisé

17 Exemple de planification sur Dossier Patient Informatisé

18 Exemple de transmissions sur Dossier Patient Informatisé

19

20 IV) LES OUTILS DISPONIBLES Les alarmes en réanimation : Adaptées et personnalisées Nécessité indiscutable Risques sans une bonne gestion Baisse de la vigilance Banalisation des alarmes Fausses alarmes (artéfacts, mauvaise perfusion sat02, …)

21 V) CONCLUSION ET PERSPECTIVES Chemin clinique Formation d’adaptation à l’emploi

22 Merci de votre attention « Ne te sers pas de la technologie comme d’un substitut à la chaleur humaine » de Doc Childre and Bruce Crye Extrait de From Chaos to Coherence


Télécharger ppt "CHU – CLERMONT-FERRAND C. Molette – Cadre de Santé J. Sepchat – Infirmier AFICCT JUIN 2014."

Présentations similaires


Annonces Google