La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Description de contenu Présentation de quelques plans de classification et thesauri Résumés M.L.Leclerc Gesist septembre 2001.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Description de contenu Présentation de quelques plans de classification et thesauri Résumés M.L.Leclerc Gesist septembre 2001."— Transcription de la présentation:

1 Description de contenu Présentation de quelques plans de classification et thesauri Résumés M.L.Leclerc Gesist septembre 2001

2 Plan I. Evolution des langages de description II. Exemples de plans de classification III. Exemples de thesauri 1V. Le résumé

3 Description (0) Les langages documentaires témoignent d ’une longue histoire de tentatives de rassemblement, d ’organisation, de classification des connaissances humaines ( ou un secteur spécialisé) réalisées par certains à la fois pour des professionnels et pour les utilisateurs finaux. Les risques d ’interprétation et de

4 Description (1) déformation subsistent par chacun des acteurs surtout dans les sciences sociales. Des vedettes matières présentes dans les fichiers manuels aux métadonnées utilisées pour décrire les documents électroniques, en passant par les plans de classification à visée universelle, cette recherche a revêtu des formes très variées.

5 Description (2) En dehors des zones prévues à cet effet dans les différents formats des catalogues bibliographiques, ( champ catégorie, champ mot-clé) d ’autres zones peuvent donner des informations sur le contenu ( titre, titre du congrès, titre de l ’organisme…) mais elles sont plus aléatoires car soumises à d ’autres objectifs.

6 Description (3) Les grands systèmes de classification élaborés dès le 19ème siècle ( Dewey, CDU, Bibliothèque du Congrès..) sont des langages documentaires entièrement artificiels regroupant: - la liste hiérarchique de tous les sujets prévisibles sous les disciplines - le codage ( notation)

7 Description (4) Défauts: rigidité de la structure, pauvreté de l ’indexation, insuffisance des relations sémantiques… Evolution : du livre prépondérant où catégorie physique et intellectuelle peuvent être confondues, explosion de la masse d ’informations -> article, film.. Le sujet n ’est plus unique mais représenté par une suite de concepts

8 Description (5)  répertoire de concepts « descripteurs » Souplesse et adaptation - combinaison de sujets à partir d ’un nombre limité de concepts - indexeur libre pour le nombre de mots - langage proche du langage naturel - adapté à la logique booléenne des machines

9 Description (6) Les différents types: A. Listes d ’autorité 1) Pour éviter synonymie et polysémie ( un mot pouvant avoir des sens différents)  1 seul terme pour chaque concept et renvois sur termes équivalents 2) pour l ’ambigüité: choix de termes clairs et rédaction de notes explicatives. C ’est le langage le plus simple

10 Description (7) B. Thesaurus Il ajoute 2 autres relations sémantiques: 1) relation hiérarchique ( cf classifications) 2) relation associative C. Langage à facettes  Pour palier au bruit généré par des formules de recherche sans liens syntaxiques -> tout sujet est décomposé

11 Description (8) en une suite ordonnée de catégories sémantiques fondamentales telles que objet, processus, attribut…  combine avantages du thesaurus (expression analytique du sujet) et des classifications hiérarchiques ( expression synthétique, classement)

12 Description (9) Indexation automatique 1) indexation automatique ( titres, résumés) complémentaire de l ’indexation humaine dans les champs spécifiques - plan de classification et mots-clés 2) indexation automatique substitut de l ’indexation humaine

13 Description (10) Description des documents électroniques ( document, page web, site...)  Dublin Core, format de métadonnées assez répandu et traduit par l ’INRIA, propose dans son élément sujet: « …le sujet sera décrit par un ensemble de mots-clés ou de phrases ou de codes de classification…L ’utilisation de vocabulaire

14 Description (11) ou de schémas de classification formels est encouragée »  Agrégation de 2 types de description mais encore longue vie pour les langages documentaires construits...

15 Les catégories

16 Macrothesaurus ( OCDE) Origine -> La liste commune de descripteurs ( 1969) 5ème édition en 1998: efforts de plusieurs organisations pour créer un vocabulaire commun pour décrire et échanger l ’information relative au développement.

17 Macrothesaurus ( ocde) Dénominateur commun aux thesauri spécialisés, c ’est aussi un outil multilingue ( 3 langues sous la responsabilité du centre de développement, d ’autres traductions dans les pays ). Il est ainsi une porte d ’entrée aux vocabulaires spécialisés dont il maintient en commun les termes généraux. N ’est plus mis à jour.

18 Plan de catégorisation Agris(1) =Subject&Language=ENhttp://www.fao.org/agris/IP/code.asp?InfoT =Subject&Language=EN Utilisé à la fois pour le système d ’information Agris et la base des projets de recherche Caris. Il comprend 17 rubriques spécialisées dans l ’agriculture, l ’alimentation, l ’environnement.

19 Plan de catégorisation Agris (2) Il peut être utilisé dans la recherche et combiné avec des mots-clés. Il a été utilisé dans certains centres de documentation pour la classification des documents sur les rayonnages.

20 LA CDU ( classification décimale universelle) Elle est née en 1905 de l ’adaptation de la classification Dewey par P.Otlet et H. La Fontaine et destinée à fournir un classement de l ’ensemble des connaissances.Sa notation normalisée internationale, indépendante de tout alphabet et de toute langue, est organisée en 10 grandes classes, chacune de ces classes étant subdivisée décimalement jusqu ’au degré nécessaire.

21 CDU (2) Conçue pour être un outil de communication entre les peuples et pour organiser l ’ensemble du savoir, son évolution est actuellement confiée à la FID qui a mis sur pied un consortium entre les éditeurs. Le « Master Reference File »version informatisée de la CDU constitue une autorité permanente.

22 CDU (3) 3. Sciences Sociales 33. Economie et Science Economique 330.Economie en général Science économique, théorie Phénomènes et lois économiques Concepts de l ’économie, définitions Facteurs déterminant de la production Distribution des facteurs de production

23 Thesauri et listes d ’autorité

24 Le thesaurus (1) Langage intermédiaire entre l ’offre et la demande d ’information, il élimine les incertitudes liées au bagage culturel de l ’indexeur et du questionneur, les synonymies pour un même concept, les polysémies ( termes multisens) en permettant exactitude et exhaustivité.

25 Le thesaurus (2) Il permet à l ’utilisateur de se promener dans l ’environnement immédiat du terme sélectionné pour mieux formuler sa recherche ou la compléter ( J.Maniez l ’appelle « zoom »). On le désigne aussi sous le vocable de « champ sémantique », en fait tout le voisinage de sens du concept recherché.

26 Rameau (1) Répertoire d ’autorité matière encyclopédique et alphabétique unifié -> langage d ’indexation élaboré et utilisé par la BNF, les BU,et Bibliothèques de lecture publique et de recherche. Il est composé d ’un vocabulaire de termes reliés entre eux et d ’une syntaxe ( règles pour l ’indexation)

27 Rameau (2) A la différence d ’un thesaurus, liste pas constituée à priori mais au fur et à mesure des besoins et grâce aux propositions de chacun des utilisateurs professionnels. Réseau coopératif:langage d ’indexation national Il a été constitué depuis 1980 à partir de :

28 Rameau (3) Répertoire des vedettes matières de l ’Université Laval ( Laval RVM ) lui- même traduit de la Library of Congress Subject Headings Participation à des projets européens:  MACS (Multilingual access to subjects)  Renardus: portail pour sites web ( ex signets)

29 Rameau (4) Même si structure et voc #thesaurus, fonctionnement similaire: vedette termes exclus avec renvoi d ’équivalence liens de voisinage ( termes associés) ou de hiérarchie( génériques/ spécifiques) notes 

30 AGROVOC ( FAO) 4 ème édition trilingue en 1999 compte descripteurs et de non descripteurs pour la version française.La 1ère édition en 1982 comptait 8660 descripteurs.Traduction en anglais et en espagnol dans la version française. Il ambitionne de décrire- en plus des catalogues bibliographiques- d ’autres

31 Agrovoc (2) bases de données ( experts, institutions..) ainsi que des sites web. Contrairement au Macrothesaurus, les mots- clés ne sont pas rattachés au plan de catégorisation Agris -> impossiblité de savoir les mots-clés dans une classe donnée. Attention à l ’ambigüité de certains termes: ex « production » est choisi pour décrire la production agricole

32 Meditagri A été conçu au départ pour compléter, dans les domaines politique, économique et celui de l ’éducation, Agrovoc. Organisé en 2 parties: 1) présentation alphabétique structurée 2) présentation permutée

33 Macrothesaurus La 5ème édition tient compte des évolutions dans le monde ( 25 nouveaux pays), des nouveaux concepts dans les ntic, contient plus de langues… Il contient 5174 descripteurs et 571 non descripteurs français. Enrichissement des notes explicatives

34 INDEXATION Méthodes et techniques

35 Indexation (1) Au mot clé le plus précis. Dans l ’ordre d ’importance des thématiques dans le document et non pas dans l ’ordre du déroulement, le 1er-> thème principal Le nombre optimal de mots-clés/ référence: penser à la recherche  Naviguer entre trop de détails générant du bruit à la recherche et des lacunes importantes apportant du silence.

36 Indexation (2).Bien avoir en tête le domaine couvert par le thesaurus.Connaître le contexte institutionnel pour ne pas faire de contresens..Faire ressortir type document ( théorique…).Code d ’autopostage: en plus des termes mis par l ’indexeur, la machine rajoute les mots- clés génériques ex céréale pour blé, Afrique du Nord pour Algérie..

37 Indexation (3) Fréquenter les usagers pour mieux comprendre les nouvelles thématiques, les nouveaux enjeux. S ’aider du sommaire pour un document au niveau global ou des têtes de chapitres pour les articles. Mettre les mots les plus précis avec leur libellé exact ( singulier/ pluriel,articles…)

38 Indexation (4) Bien lire l ’environnement : le champ sémantique pour ne pas faire de contresens Ex coopération ( coopérative) pour coopération internationale Ne pas hésiter à ajouter des mots outils comme « histoire » « donnée statistique » qui, croisés avec les termes thématiques apportent un surplus d ’informations.

39 Indexation (5) Ne pas toujours accepter- quand c ’est possible- le renvoi fait par le thesaurus et qui s ’avère pas assez spécialisé pour les besoins du centre Ex: Agrovoc: aménagement du territoire EM développement régional Enfin, dans cette gymnastique cérébrale, avoir des associations d ’idées permettant de ne pas coller aux termes du document.

40 Indexation (6) Alors que les organismes font partie du thesaurus, les auteurs personne physique n ’en font pas partie et se retrouvent dans le champ « auteur cité » Pour les mots clés géographiques, se conformer strictement à l ’écriture des thesauri.Il peut y avoir des divisions administratives.

41 Comparaison plan/ mots-clés Lorsque la question est large, intérêt pour plan de classification qui recouvre plusieurs mots-clés: exemple ci-dessus catégorie E71 commerce international mots -clés: commerce international- marché mondial- commerce extérieur- politique du commerce international-...

42 Comparaison plan de classification/ mots-clés Exemple d ’une question sous Agris #21141CC = "E71 » code #62179Espagne #9761commerce international mot clé #1170#2 and #6 #127#6 and #9

43 Résumé Typologie ( selon l ’AFNOR) le résumé descriptif est un texte concis reflétant fidèlement, sans interprétation ni critique, le contenu du document.Il a pour but d ’aider le lecteur à cerner la pertinence du document vis à vis de l ’information recherchée. Il peut revêtir plusieurs formes:

44 Résumé (2) 1.1 le résumé informatif est une représentation abrégée du document, renseignant sur les informations quantitatives et qualitatives apportées par l ’auteur 1.2 le résumé indicatif 2. Résumé critique ( Pm)

45 Résumé (3) Conseils en 2 mots: - responsabilité du documentaliste dans la base de données ( # résumé dans document) - pour la forme, langue claire et longueur adaptée au cadre de livraison de la référence - pour le fond: cadre général, hypothèse, méthodes et outils, résultats.

46 Bibliographie (1) I. Normes - Norme NF Z : Documentation - Règles pour l ’établissement des thesaurus monolingues. Paris : AFNOR, décembre Norme ISO 5964 : Documentation - Principes directeurs pour l ’établissement et le développement des thesaurus multilingues. Genève : ISO, Norme NF Z : Documentation- Recommandations aux auteurs des articles scientifiques et techniques pour la rédaction des résumés Paris, Afnor,1984

47 Bibliographie (2) II. Les Plans et thesauri - Macrothésaurus pour le traitement de l ’information relative au développement économique et social. 5ème éd. / Mis à jour par Anne Di Lauro et Alice Watson. Paris : OCDE, p. [consulté le ]. Disponible sur Internet : URL : - AGROVOC : Thésaurus agricole multilingue. 4ème éd. Rome : FAO, p. [consulté le ]. Disponible sur Internet : URL :

48 - Thesaurus Meditagri. 5ème éd. Montpellier : CIHEAM-IAMM, décembre p. [Mise à jour le ] Disponible sur Internet - Eléments de métadonnées du Dublin Core, Version 1.1. : description de référence [en ligne] / Trad. De Anne-Marie Vercoustre. Paris : INRIA, 20 avril 2000 [consulté le 26/08/2001]. Disponible sur Internet. URL : fr.1.1.html>http://www.rocq.inria.fr/%7Evercoust/metadata/DC- fr.1.1.html> - AGRIS/CARIS : categorization scheme / prepared by I. Prince- Perciballi. Rome : FAO, 1998 [consulté le ]. Disponible sur Internet. URL : Bibliographie (3)

49 III. Quelques articles et chapîtres - DEGEZ, D. Thésaurus. In S. CACALY (dir.). Dictionnaire encyclopédique de l ’information et de la documentation. Paris : Nathan, P LE GUELVOUIT, A. de. Les outils de recherche du web : limites et aléas du référencement. Documentaliste, nov-déc. 1998, p MANIEZ, J.-L. L’évolution des langages documentaires. Documentaliste, 1993, n° 4-5, p Bibliographie (4)

50 Vocabulaire Candidats descripteurs: nouveaux mots-clés proposés par les utilisateurs (professionnels ou usagers) des thesauri et pas encore validés par le groupe responsable. Liste permutée : les mots clés apparaissent à chacun des termes qui le composent. Ainsi Relations commerciales internationales apparaît à « relations », « commerciales » et à « internationales » Mots-clés locaux: retenus dans la base de données locale mais non reconnus et exportés vers les réseaux externes. Mots significatifs porteurs de contenu # Mots vides: articles, adjectifs... Non descripteurs: mots non retenus, équivalence avec mots retenus. Apparaissent sur les listes pour aider à l ’indexation et à la recherche, souvent avec des typographies différentes (ex minuscules)


Télécharger ppt "Description de contenu Présentation de quelques plans de classification et thesauri Résumés M.L.Leclerc Gesist septembre 2001."

Présentations similaires


Annonces Google