La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ECO3550 Thème 7. Plan I. Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 i. Du GATT à l’OMC ii. Les traités régionaux iii. Les accords de Bretton Woods.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ECO3550 Thème 7. Plan I. Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 i. Du GATT à l’OMC ii. Les traités régionaux iii. Les accords de Bretton Woods."— Transcription de la présentation:

1 ECO3550 Thème 7

2 Plan I. Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 i. Du GATT à l’OMC ii. Les traités régionaux iii. Les accords de Bretton Woods II. Le «miracle asiatique» 2

3 Le contexte d’après-guerre  2 forces majeures sous-tendent les avancées en matière commerciale Ne pas répéter les erreurs du traité de Versailles Mettre en place un parapluie contre le bloc de l’Est ○ En érigeant une Europe unie à l’Ouest ○ En s’assurant la loyauté du Japon à l’Est ○ En attirant les PVD d’Afrique et d’Amérique latine dans le giron de l’Ouest  Le projet de l’intégration européenne de Monnet et Schuman incarne plus que tout autre cet esprit 3

4 I.Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 i. Du GATT à l’OMC 4

5 Le GATT (1947)  Premier accord multilatéral régissant le commerce international  Principes fondateurs La profitabilité du commerce international L’égalité entre tous les adhérents (petits et grands!) L’élimination des barrières tarifaires et non tarifaires 5

6 Les principales clauses du GATT  La clause NPF  La clause de réciprocité  La clause du traitement national  La clause de transparence 6

7 Exceptions prévues par le GATT  Les droits compensatoires  Déficit commercial  Sauvegarde des industries nationales  La clause anti-dumping  Les PVD bénéficient de quelques privilèges 7

8 Du GATT à l’OMC : les principaux cycles de négociation  Les années 50  Le cycle Kennedy ( )  Le cycle de Tokyo ( )  Le cycle d’Uruguay ( )  Le cycle de Doha (2001-) 8

9 L’OMC (1995)  Premier organisme régissant le commerce international et pouvant émettre des sanctions «réelles»  Ses différents rôles… Mise en place et gestion des accords sur le commerce Encadrement des discussions sur le commerce Arbitrage des conflits commerciaux Surveillance des politiques commerciales 9

10 Exceptions prévues par l’OMC  Les droits compensatoires  La clause de sauvegarde  Le code anti-dumping  L’agriculture 10

11 I.Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 ii. Les traités régionaux 11

12 Les traités régionaux et le commerce international  En théorie, ils sont proscrits par la clause NPF.  En pratique, on a admis qu’ils constituent des exceptions acceptables.  Ils peuvent avoir des impacts négatifs sur le bien-être (détournement du commerce)  Les grands ensembles qu’ils font naître ont moins intérêt à voir avancer les négociations multilatérales mondiales 12

13 Les accords de libre-échange  Abolition de toutes les barrières tarifaires et non tarifaires entre les adhérents.  Avantage Permet aux adhérents de conserver les tarifs qu’ils imposent aux non adhérents  Inconvénient Peut créer des «voies de contournement» 13

14 Les unions douanières  Libre-échange + uniformisation des tarifs avec les non adhérents  Inconvénient Perte de souveraineté (politique commerciale)  Avantage La libre circulation des marchandises et un plus grand pouvoir de négociation avec les non adhérents 14

15 Les marchés communs  Union douanière + libre circulation du travail et des capitaux  Inconvénient Peut entraîner la concentration du capital  Avantage La liberté de travailler partout dans la zone et une plus grande efficacité économique 15

16 Les unions économiques  Marché commun + monnaie commune  Inconvénient Uniformisation complète de la politique monétaire (de facto) et centralisation de la politique budgétaire (seul. nécessaire!)  Avantage Permet de bénéficier d’une monnaie plus forte et de diminuer les risques de change 16

17 L’État et l’intégration régionale  À chaque étape de l’intégration régionale, l’État voit sa souveraineté s’effriter.  Ultimement, une union économique devrait impliquer une fédération disposant d’une pol. budg. autonome 17

18 Antinomie des traités internationaux et régionaux : un choix qui reste à faire…  Les négociations multilatérales sont longues et coûteuses, comme le montre le cycle de Doha  Les accords régionaux sont plus aisés en mettre en place, mais leurs effets sur le bien-être sont moins probants  La création de grands blocs régionaux peut freiner les négociations à l’OMC. La protection peut être optimale pour un «grand pays»… 18

19 I.Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 iii. Les accords de Bretton Woods 19

20 Les accords de Bretton Woods (1944)  Refonte du SMI à la sortie de la 2 e Guerre (1944) Plan White Plan Keynes  Mise en place de l’étalon change-or  Création du FMI et de la BM 20

21 Les différents SMI  Système reposant sur l’adoption d’une monnaie internationale et visant à faciliter les règlements internationaux et le maintient des EE et EI des pays participants L’étalon-or et l’étalon bimétallique (avant 1914) L’étalon change-or multipolaire (entre 1922 et 1939) L’étalon change-or unipolaire (entre 1944 et 1971) Le système de monnaie de réserve (après 1971) 21

22 Monnaie internationale  Monnaie pouvant remplir ses 3 fonctions traditionnelles à l’échelle internationale : Unité de compte (  taux nominaux connus) Moyen de paiement (  liquidités suffisantes) Réserve de valeur (  v. stable)  L’or et le $US ont successivement joué le rôle de monnaie internationale 22

23 Les fonctions du FMI  Superviser et administrer le système d’étalon change-or  Favoriser le commerce international en éliminant le risque de change  Faire preuve de souplesse afin de donner les moyens aux pays de rétablir le plein-emploi sans attendre l’ajustement des P (possibilité de dévaluation compétitive) 23

24 L’étalon change-or  Toutes les monnaies sont convertibles à taux fixes en monnaie internationale et cette dernière est convertible à taux fixe en or.  Génère une asymétrie des responsabilités Les É.-U. doivent assurer la convertibilité du $ en or ce qui doit assurer le contrôle de  Les autres pays doivent assurer la convertibilité de leur monnaie en $ ce qui doit favoriser le commerce 24

25 Avantages du pays émetteur de la monnaie internationale  Des prix inférieurs sur les importations (coûts de transaction plus bas)  Des taux d’emprunts plus bas (actifs plus liquides) 25

26 Les «cancers» de Bretton Woods  À la fin des années 60, 3 cancers ont raison du SMI d’étalon change-or : Le laxisme monétaire de la FED Les déficits jumeaux aux É.-U. Les crises de BP et les attaques spéculatives 26

27 Le laxisme monétaire de la FED  Si le devoir de convertibilité n’est pas respecté par la FED, elle peut recourir sans coûts à des pol. mon. exp.   M s   R  sorties de cap. devant être compensées par  + rés. des autres BC qui se trouvent de fait à «importer» la pol. exp.  L’asymétrie de l’étalon change-or devient alors encore plus injuste… 27

28 Déficits jumeaux aux É.-U.  Causés par le coût élevé de la guerre du Vietnam  Une dévaluation du $US implique la coopération de tous les pays  Peu probable qu’ils acceptent une perte de compétitivité de leurs X 28

29 Les dévaluations compétitives  Les dév. comp. devaient être rares et la pol. budg. devait assurer EE et EI  Elles sont devenues la norme dû au : biais inflationniste des pol. budg. diff. de gains de productivité  Avec leur fréquence augmente celle des crises spéculatives 29

30 Écroulement de Bretton Woods  La «crise de confiance» et la spéculation sur la dévaluation du $ culminent avec la fin de la convertibilité en 71   importée incite entre temps plusieurs pays à laisser tomber leur pol. de change fixe  La fréquence des attaques spéculatives a montré que la «stabilité» des changes fixes est factice et incompatible avec les pol. budg. menées 30

31 Après Bretton Woods : le système de monnaie de réserve  Les BC sont libres d’instaurer le régime de change qu’elles désirent et détiennent des réserves libellées en monnaies internationales afin d’intervenir sur le marché  Le $US est demeuré la principale monnaie de réserve, mais le yen et l’euro jouent aussi ce rôle (bientôt le yuan?) 31

32 II. Le «miracle asiatique» 32

33 Le «miracle asiatique»  Dans la 2e moitié du XXe, plusieurs économies d’Asie de l’est ont connu des épisodes de «rattrapage» fulgurants Le Japon ( ) Les «dragons» ( ) La chine et les «tigres» (1990-)  Il existe certaines similarités dans les stratégies de dév. de ces pays 33

34 Un État central fort  L’État doit assurer un certain contrôle des naissances et de la santé publique  Il doit assurer la souveraineté du droit et la stabilité politique  Il doit finalement s’assurer de développer les infrastructures physiques et financières nécessaires 34

35 Le recours initial à l’IDE et aux X  Au départ, ces économies ont de faibles coûts de prod.  Il leur est donc possible d’attirer le capital étranger et d’exporter des biens à faible valeur tech.  Les surplus commerciaux peuvent ensuite être investis pour acheter de la tech. (substitution des exportations) 35

36 Une épargne abondante  Une épargne privée abondante permet… Une accumulation rapide de capital Un investissement important en capital humain 36


Télécharger ppt "ECO3550 Thème 7. Plan I. Le libre-échange et ses institutions depuis 1945 i. Du GATT à l’OMC ii. Les traités régionaux iii. Les accords de Bretton Woods."

Présentations similaires


Annonces Google