La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Influenza aviaire Données générales et conduite à tenir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Influenza aviaire Données générales et conduite à tenir."— Transcription de la présentation:

1 Influenza aviaire Données générales et conduite à tenir

2 Plan Introduction Transmission Voies de migration Plan d’action sectoriel en matière d’IA  Surveillance  Gestion de crise (suspicion, confirmation)

3

4 Pourquoi le sous type A-H5N1 est-il aussi inquiétant?  H5N1 est capable de muter rapidement et d’acquérir du matériel génétique de virus infectant d’autres espèces (virus segmenté!).  Les oiseaux qui survivent à l’infection par H5N1 peuvent excréter le virus pendant 10 jours au moins  Propagation facile du virus dans les marchés de volailles et par les oiseaux migrateurs!!  Plus la quantité du virus circulant dans l’environnement augmente chez les oiseaux, plus le risque d’infection humaine augmente et plus il y a des chances pour que le virus mute!!  H5N1 est capable d’infecter l’HOMME : ex. Hong Kong (1997) et Viet Nam (2004) vives inquiétudes pour la santé publique : risque déclenchement d’une pandémie de grippe.

5 SOURCES DE VIRUS ET TRANSMISSION Sources de contamination  Matières fécales d’oiseaux contaminés;  Secrétions respiratoires Mode de transmission Par contact direct : Entre les oiseaux contaminés et sains (via les secrétions respiratoires et les déjections de matières fécales). Par voie indirecte : Par contact avec des surfaces ou matières contaminées (nourriture, eau, matériel et vêtements souillés, etc).

6 Transmission inter-espèces

7 Voies de migration

8 Le Maroc et les axes de migration des oiseaux Situation sur l’axe du couloir de migration paléarctique occidental; Passage de 2 grandes voies Passage de 2 grandes voies migratoires, terrestre et maritime; Zones de reproduction, de passage et d’hivernage pour de nombreuses espèces migratrices (environ 200 espèces); Diversité des habitats naturels et grande capacité d’accueil des oiseaux d’eau hivernant au niveau des zones humides zones humides (de fin sept à fin février).

9

10 1.Mesures défensives (avant l’introduction de la maladie  Mesures d’épidémiovigilance cliniques et sérologiques (oiseaux domestiques et sauvages);  Mesures strictes sur les importations de volailles, de leurs produits et des oiseaux exotiques ou sauvages.  Contrôle des voyageurs (et des denrées animales transportées) aux postes d’entrée. 2. Mesures offensives (après introduction de la maladie)  Mesures de police sanitaire (abattage, désinfection…)  Vaccination ciblée  Mesures de biosécurité. Moyens de contrôle de l’IA

11 Plan d’action sectoriel en matière d’IA Un système de surveillance de la maladie chez la volaille: sur le territoire national qui vise la détection précoce de toute suspicion et le déclenchement rapide des mesures de lutte. Un plan de gestion d’une crise d’IA chez la volaille : au cas où celle-ci venait à se déclarer au Maroc.

12 Surveillance assurée par toutes les structures et intervenants dans le secteur avicole (vétérinaires étatiques et privés mandatés, laboratoires vétérinaires et aviculteurs). 1) Au niveau des élevages avicoles : Objectif : pouvoir détecter de façon précoce toute suspicion de la maladie et d’entreprendre toutes les investigations et les mesures nécessaires pour éviter l’extension de la maladie à d’autres élevages. 1. Système de surveillance de l’IA

13 2) Au niveau des sites humides :  Surveillance oiseaux migrateurs au niveau des principaux sites humides en étroite collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification  Envoi de tous oiseaux « suspects » (malades ou morts) aux laboratoires vétérinaires pour diagnostic. Objectif : Recherche de l’IA et déclenchement rapides des mesures requises en cas de confirmation 1. Système de surveillance de l’IA

14 3) Au niveau des postes frontières :  Extension de l’interdiction d’importation de toutes les volailles vivantes et des produits originaires de volailles, à tous les pays déclarés infectés par l’IA.  Interdiction d’importation de tous les oiseaux exotiques, coureurs, falconidés, columbidés, d’ornement, de compagnie et de tout oiseau sauvage, à partir de tous les pays.  Renforcement du contrôle sanitaire (de routine) sur les poussins d’un jour importés à partir des pays indemnes d’IA. 4) Système de permanence :

15 2. Gestion d’une crise d’IA Phase de la suspicion Cette phase est déclenchée quand : Mortalités importantes (= 70%) chez la pouleet la dinde, Symptômes faisant penser à la maladie Signes respiratoires, nerveux, digestifs, chute de ponte….

16 2. Gestion d’une crise d’IA Phase de la suspicion 1) Avant la visite : - Activation du PCP - Pour pouvoir agir rapidement : Mallette Influenza aviaire - La liste des personnes ressources en matière d’IA

17

18 2. Gestion d’une crise d’IA (Phase de la suspicion) 2) Mesures à prendre - Isoler, recenser et séquestrées toutes les volailles, quelle que soit l’espèce - Faire les prélèvements nécessaires au diagnostic - Interdire tout mouvement de volailles vers ou à partir de l’exploitation suspecte - Interdire l’entrée et la sortie de cette exploitation à tout animal (mort ou vivant), objet, produit, denrée, ainsi qu’aux personne ou véhicules, - Réaliser une enquête épidémiologique - Consignes «aviculteurs»

19 2. Gestion d’une crise d’IA (Phase de la suspicion) Mesures administratives  Prévenir, sans délai, La Direction de l’Elevage  Missions de terrain  Levée ou maintien de la suspicion

20 2. Gestion d’une crise d’IA (Phase de la confirmation) 1) Déclenchement de la crise : - lnformer le PCP, le PCC et la CIGC. - Déclenchement et mise en œuvre du plan national de riposte. -La traçabilité des actions entreprises par le PCP doit être assurée. - Prise d’un arrêté gubernatorial

21 2. 2. Gestion d’une crise d’IA (Phase de la confirmation) 2) Détermination des zones de restriction :

22 2. Gestion d’une crise d’IA (Phase de la confirmation) Assainissement du foyer  la mise à mort immédiate et in situ de toutes les volailles de l’exploitation ainsi que la destruction des volailles mortes ou mises à mort et des œufs de l’exploitation ;  la destruction ou le traitement approprié de toute matière susceptible d’être contaminée ;  le nettoyage et la désinfection des locaux et de tout le matériel susceptible d’être contaminé.  Mise en place de pédiluves et de rotoluves pour éviter la diffusion du virus en dehors de l’exploitation

23 Lit de paille

24

25 Mesures à prendre: Procédures

26 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Influenza aviaire Données générales et conduite à tenir."

Présentations similaires


Annonces Google