La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DES RYTHMES SCOLAIRE S MANZIAT RENTREE 2014/2015 AMENAGEME NT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DES RYTHMES SCOLAIRE S MANZIAT RENTREE 2014/2015 AMENAGEME NT."— Transcription de la présentation:

1 DES RYTHMES SCOLAIRE S MANZIAT RENTREE 2014/2015 AMENAGEME NT

2 SOMMAIR E 1- Les préalables 2- La philosophie du projet 3- La démarche d’organisation 4- Le projet communal 5- L’insertion dans le PEDT intercommunal 6- En définitif

3 1-L ES PRÉALABLES Nécessité d’alléger la journée de classe : Nous avons le nombre de jours de classe le plus faible d’Europe. Les écoliers français connaissent les journées les plus longues et les plus chargées. Cette extrême concentration est inadaptée. Elle serait préjudiciable aux apprentissages.

4 1-L ES PRÉALABLES Publication d’un décret le 24/01/2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, paru au JO le 20/01/2013. créant une obligation pour les écoles de réaménager le temps scolaire. imposant l’impossibilité de déroger au principe annoncé : 24h d’enseignement hebdomadaires réparties en 9 demi-journées.

5 N’IMPORTE QUI NE FAIT PAS N’IMPORTE QUOI N’IMPORTE QUAND 2-L A PHILOSOPHIE DU PROJET

6 Volonté d’améliorer l’efficacité de l’école : - en fonction des connaissances actuelles sur les rythmes chrono biologiques - en fonction des ressources locales en terme de lieux d’accueil, de moyens humains et de moyens financiers - en aiguisant l’appétit d’apprendre - en recherchant une qualité de vie qui permette de réduire la tension et la fatigue

7 2-L A PHILOSOPHIE DU PROJET - en veillant à l’harmonie entre les différents temps de l’enfant à savoir : le temps scolaire obligatoire le temps périscolaire, non obligatoire, constitué des heures qui précèdent et suivent la classe durant lesquelles un encadrement est proposé aux enfants scolarisés le temps extrascolaire, non obligatoire, hors école, durant lequel un encadrement est proposé aux enfants, en soirée, le mercredi ou le samedi, les jours fériés et les vacances scolaires le temps familial

8 La CCPB en mars 2013 propose : Son implication pour monter un dossier afin de créer un Plan Educatif De Territoire (PEDT). Un budget de €/an pour aider au financement sous forme d’un crédit d’heures d’animation, attribué par école, en fonction du nombre d’élèves. La création d’un comité de pilotage et de comités techniques pour cerner le projet et le définir (composés d’élus, de parents, de représentants d’associations). 3-L A DÉMARCHE D ’ ORGANISATION

9 La commune de Manziat, dès avril 2013, par l’intermédiaire de la commission CLES, invite les enseignants des 2 écoles, les parents délégués des 2 écoles, les représentants d’associations, le personnel œuvrant dans le périscolaire, pour bâtir, à l’intérieur du PEDT intercommunal, son propre projet communal, propre à son identité, ses contraintes, sa conception adaptée du projet ministériel. 3-L A DÉMARCHE D ’ ORGANISATION

10 Suivront une dizaine de réunions en mairie avec tous les partenaires précités (exceptée l’école St-Joseph, qui se retire du projet mais qui souhaite continuer à recevoir toutes les informations). Au cours de ces réunions sera défini plus précisément le projet et conçu son élaboration. 3-L A DÉMARCHE D ’ ORGANISATION

11 4-L E PROJET COMMUNAL Le diagnostic : Bilan de l’existant en termes d’équipements susceptibles d’accueillir des ateliers : dans l’école : -la salle informatique -la BCD -la salle de motricité -les préaux -la salle de cantine à l’extérieur : -la bibliothèque, les 3 salles complémentaires à la bibliothèque -le gymnase -la salle des fêtes Montage d’enquêtes auprès des enfants et des parents mais aussi autour du restaurant scolaire pour identifier les ressentis par rapport aux 4 temps de l’enfant. Analyse des résultats des enquêtes.

12 4-L E PROJET COMMUNAL Les grandes lignes du projet : Sachant que le décret stipule que les communes doivent offrir un accueil chaque soir jusqu’à 16h30, la commission temporaire élargie détermine alors : le positionnement des 24 heures d’enseignement sur 9 demi- journées incluant obligatoirement le mercredi matin lundi et jeudi : de 9h30 à 11h45 et de 13h30 à 16h30 mardi : de 8h45 à 11h45 et de 14h15 à 16h30 mercredi : de 8h45 à 11h45 vendredi : de 8h45 à 11h45 et de 13h30 à 15h45 le positionnement du temps périscolaire dit « Temps Après l’Ecole » ou TAP, qui est un temps facultatif pour les enfants : le lundi et le jeudi : de 8h45 à 9h30 le mardi : de 13h30 à 14h15 le vendredi : de15h45 à 16h30

13 4-L E PROJET COMMUNAL Tenant compte que 87% des enfants partagent déjà des activités extrascolaires, la volonté exprimée privilégie d’alléger la journée en introduisant des temps de pause constructifs, là où ils semblent nécessaires, pour que les enfants « reprennent leur souffle » et soient ainsi plus disponibles pour les temps consacrés aux apprentissages fondamentaux.

14 4-L E PROJET COMMUNAL Pour ces TAP, elle définit donc un objectif général : « Se mettre en route sur le chemin de l’école pour être prêt à apprendre avec plaisir » Pour viser cet objectif, définition « d’un fil rouge » fédérateur pour tous les intervenants : apprendre à vivre ensemble en partageant des lieux, du matériel, du temps apprendre à respecter les autres et son environnement apprendre à prendre la parole en partageant des réflexions sur des questions de société

15 4-L E PROJET COMMUNAL Programmation des ateliers En fonction des objectifs et du cadre ainsi définis, 2 groupes de différents ateliers ont été programmés : EN MATERNELLE lundi et jeudi : éveil personnalisé - soit en bibliothèque autour de la découverte d’un livre - soit en salle de motricité, avec des jeux de construction (cubes, Duplo, Playmobil), des petites manipulations (perles, laçages, …), des dinettes et des poupées, en lecture autonome (imagiers, livres sans texte) - soit dans un coin avec coussins et doudous mardi : activités douces - soit sieste pour les plus petits - soit activités en bibliothèque vendredi : activités sportives - soit jeux sportifs ou de motricité générale - soit rondes et jeux traditionnels - soit jeux de construction

16 4-L E PROJET COMMUNAL EN ELEMENTAIRE lundi et jeudi : - quoi de neuf ? - écoute musicale - lecture offerte - mini-théâtre - petits travaux manuels mardi : - mini-journal informatique - débats philo - petits bricolages - jeux de société Vendredi : - mini-journal informatique (suite) - bricolages - nouvelles pratiques sportives : kingball, tchoukball, ultimate, …

17 4-L E PROJET COMMUNAL Des simulations de fonctionnement, s’appuyant sur la totalité des effectifs actuels, permettent de faire émerger les rouages nécessaires à mettre en œuvre pour optimiser le dispositif.

18 4-L E PROJET COMMUNAL C’est ainsi que la commune a voté un budget qui permettra : de financer le reliquat d’heures non couvert par le crédit attribué par la CCPB de financer ¼ h supplémentaire tous les animateurs afin de sécuriser et d’améliorer l’encadrement de financer 1h/semaine supplémentaire, un des animateurs, dit « référent », qui sera chargé d’établir les plannings et chargé des relations avec les parents, les enseignants et les élus de financer un temps d’accueil en début d’année pour la présentation des animateurs de financer des concertations après les bilans trimestriels de financer l’achat du petit matériel nécessaire aux différents ateliers de financer l’entretien des locaux

19 4-L E PROJET COMMUNAL Fonctionnement de ces ateliers Les enfants s’inscrivent pour le trimestre dans l’atelier ou les ateliers de leurs choix (si possible). Les enfants changent d’ateliers chaque trimestre. L’inscription couvre le trimestre afin d’assurer et de pérenniser le recrutement des animateurs. Un bilan trimestriel sera réalisé. Une charte a été établie et validée en conseil d’école : pour harmoniser toutes les interventions auprès des enfants pour que les enfants ne vivent pas des contradictions éducatives pour assurer leur sécurité physique et morale

20 4-L E PROJET COMMUNAL La charte se décline en 3 chapitres : Le public concerné étant de jeunes enfants, les TAP doivent faire valoir en tout temps leurs sécurités physique et morale. Les animateurs sont des adultes responsables et doivent construire une relation de qualité avec les enfants. La proximité de ces activités avec le temps scolaire obligera l’équipe d’animation à adopter une attitude bienveillante, centrée sur le bien-être des enfants et guidée par les grands principes d’éducation. Cette réforme vise à mettre les élèves « sur le chemin de l’école pour apprendre avec plaisir ». Les propositions d’activités devront donc concourir à cet objectif.

21 5- L ’ INSERTION DANS LE PEDT INTERCOMMUNAL La CCPB s’engage : à assurer l’embauche des animateurs sur la base imposée d’un animateur pour 14 enfants de maternelle et d’un animateur pour 18 enfants d’élémentaire à assurer le règlement comptable des vacations des animateurs (contrats annualisés rétribués 16 € de l’heure bruts) à participer, en fonction de la « corbeille de € » au financement des heures d’animation, proportionnellement aux nombres d’élèves recensés par commune, le complément étant à la charge respective des communes.

22 6-E N DÉFINITIF Cet aménagement des rythmes est un dispositif imposé aux écoles et aux communes. Il ne change pas le total des heures d’enseignement, soit 24 h hebdomadaires. Ces heures sont simplement distribuées autrement sur 9 demi-journées. Les communes sont dans l’obligation d’offrir des temps d’accueil dans les créneaux habituels des heures d’ouverture de l’école (les TAP). Ces TAP sont facultatifs pour les enfants. La CCPB et la commune ont décidé qu’ils seraient gratuits pour les familles. Tout enfant inscrit s’engage au trimestre pour les créneaux horaires choisis.

23 6-E N DÉFINITIF A Manziat, nous bénéficions : de locaux adaptés à proximité de l’école, d’une équipe enseignante qui s’est largement impliquée, de l’engagement de la municipalité. Cet aménagement est préparé depuis des mois par une commission temporaire. Nous remercions tous les participants : parents délégués, enseignants, membres d’associations, personnel communal et employés du périscolaire pour leur investissement.

24 6-E N DÉFINITIF En fonction des impératifs, relatifs au recrutement des animateurs et à la finalisation du projet qui doit être « bouclé » fin juin pour un démarrage le jour de la rentrée, vous trouverez un bulletin d’inscription dans le cahier de liaison de votre enfant cette fin de semaine. Il sera à retourner à l’école pour le mardi 22 avril au plus tard. En fonction des inscriptions, donc ultérieurement, des descriptifs plus précis seront proposés aux enfants pour qu’ils positionnent leurs choix sur les différents ateliers.

25

26

27

28

29

30

31

32

33


Télécharger ppt "DES RYTHMES SCOLAIRE S MANZIAT RENTREE 2014/2015 AMENAGEME NT."

Présentations similaires


Annonces Google