La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COMMISSION 5 Architecture Urbanisme Energies Renouvelables Le 15 Février 2014 1 bon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COMMISSION 5 Architecture Urbanisme Energies Renouvelables Le 15 Février 2014 1 bon."— Transcription de la présentation:

1 COMMISSION 5 Architecture Urbanisme Energies Renouvelables Le 15 Février bon

2 2 « L’architecture d'une ville doit émouvoir, et non offrir un simple service au corps de l’homme. » John Ruskin (critique d’art Anglais, 19 ème siècle)John Ruskin S'intéressant à l'architecture, il tente de relier l'art, la nature, la moralité et l'homme « il faut discuter des goûts et des couleurs, moi, je parle des goûts et des couleurs tous les jours» Jacques BOISSIER, ABF Jacques BOISSIERES, ABF

3 QUESTIONS ET CONSTATS L’ancien et le moderne ? Quel moderne ? Les règles d’architecture et d’urbanisme : trop ou pas assez ? Uniformité et appauvrissement des constructions Energies renouvelables ? Où et comment ? 3

4 4 LA DENSIFICATION Le climat, les matériaux et les règles de vie ont générés naturellement un paysage urbain, dense, varié, chaleureux… Une architecture vernaculaire Les habitations sont serrées les unes contre les autres Recherche de confort

5 5 5 LA CREATION Exemple de réalisations spontanées Cette improvisation n’est plus possible. La création s’oppose à la répétition. Mais pas de création sans danger ? « La recherche de l’accident est fondamentale en Architecture » Jean-Michel THIBAUT Architecte Diversité, Innovation, émotion « A LOIX LA COMPOSITION LA COMPOSITION Tout doit être juste en Architecture : harmonie, rigueur, émotion. « La composition est l’art d’assembler, dans une disposition ordonnée, des éléments variés afin d’obtenir une sensation globale plaisante et équilibrée. »

6 6 Quel modèle ancien ? Quel modèle ancien ? 6 Chaque village avait sa personnalité. L’architecture rhétaise du 19 ème siècle est diversifiée, libre, affective. -Le « Guide » impose un modèle unique pour toutes les constructions neuves.il a globalisé l’architecture dans l’Ile de Ré. -Le « Guide » est un manuel de construction. - « Guide » et « Architecture » sont des concepts antinomiques. Cette rue n’est pas modélisable. Architecture ancienne : nostalgie, 6

7 7 L’ ANCIEN ET LE NOUVEAU Une fragile beauté Une architecture à protéger. les constructions actuelles sont d’une grande pauvreté architecturale, - Comment est on arrivé à cette situation ? - et comment en sortir ?

8 8 Les POS ont publiés des règles concernant : - les tuiles, les toits, les ouvertures, les gabarits, - l’aspect extérieur des habitations, - les murs, etc. Le Guide d’Architecture Locale : - de la façade, - de la couleur des volets Cette lecture réductrice va asphyxier tout esprit critique, « La maison de ses rêves n’existe plus » Le guide est un outil commode. Le guide d’architecture locale

9 - Matériaux : enduits blancs, pierre naturelle, …. - Couvertures : tuiles tiges de botte, à tons mêlés - Éléments divers : Les vérandas, les fenêtres de toit … ne doivent pas être vu depuis la voie publique. - capteurs solaires non plus - lamelles verticales pour garage - pas de Z pour les volets, - 2 marches d’escalier seulement (30 cm) - pas de décrochement entre 2 murs - pas de larmier aux appuis de fenêtres - pas de clôtures métalliques, en bois… - pas de tables, de chaises longues, de barbecues, (justification du mur) Maisons de poupées ? + Code de l’urbanisme, Code de la construction, Code de sécurité civile, Nouveau Code civil, etc., Il n’existe pas un « Code de l’architecture » ASPECT EXTERIEUR 9

10 10 La Maison de Village Alignements verticaux Tout est parti de ce dessin, En Archi, les ouvertures sont appelés des percements, elles seront positionnées et dimensionnées d’une façon précise. 5.50m résultat 3m

11 11 Puis…… copier / coller. Variante : intercaler des murs. Prenons le dessin de cette façade et supprimons le premier étage LE MODELE

12 12 LES MURS Les murs entretiennent un climat d’insécurité, d’égoïsme, ils font peurs… défiances, inquiétudes, rejet de l’autre.. -les murs sont opaques, aveugles, impersonnels, tragiques, repli sur soi… - Les murs ne respectent pas l’environnement. - Les murs occultent la maison : sentiment de frustration. - Limiter leur hauteur Trop, c’est trop.. Peut-on continuer comme ça ? Derrière ce mur se cache une maison d’Architecte….. La Couarde

13 13 Standardisation du Paysage Urbain Standardisation du Paysage Urbain tout est entendu, tout est déterminé, « l’histoire est finie ! » « l’histoire est finie ! » De quel droit nous imposons ces prescriptions, ces interdictions à nos enfants ? Doc. Schéma Directeur 2000 et Bénédicte DEBROISE Pas de prise de risques ! La créativité dérange,

14 LE PASTICHE Le pastiche n’est pas de l’architecture : - l’œil de bœuf, - le linteau cintré, l’appui de fenêtre en béton moulé, - la fausse poutre en bois - appareillages, - la fausse clé de voute, - les petits bois, - l’égout à la rétaise en prolongement de fermes américaines, - tuiles aux tons mêlés, - etc. 14 Le lissage de toutes ces façades serait catastrophique « L’ornementation est un crime » 14

15 15 La façade sur rue est impersonnelle, froide, sans âme… « … la porte d’entrée franchie, nous pénétrons dans un monde surréaliste, étonnant, impressionnant… » (Léon Gendre) Les espaces intérieurs, les cours, les bassins, les jardins, les pergolas, la végétation …, ne manquent pas d’attrait. Façade ensoleillée Le charme des résidences 15

16 16 PROPOSITIONS Mieux différencier les prescriptions pour les centres bourgs et les zones nouvellement urbanisées Favoriser les constructions et rénovations peu gourmandes en énergie Revoir le « guide » de l’Architecture rétaise Porter une grande attention aux PLU 16

17 17 …une nouvelle représentation de l’architecture locale est nécessaire… …afin de permettre la mise en œuvre de nouveaux concepts, de nouvelles visions. L’architecture, c’est compliqué Notre esprit acceptera ou refusera, certaines réalisations, Mais l’unanimité ne doit pas se faire dans la banalité… beau ? pas beau ? pas conformeconforme Années 60Années 90 17

18 18 Pour les extensions des villages, nous devons proposer une architecture de notre temps, Au Bois-Plage Des talents inexploités s’impatientent auprès de nous. Architecture contemporaine Architecture contemporaine Façade sud L’architecture contemporaine se bat pour exister dans l’Ile de Ré. (Logements sociaux à Bel Ebat. La Flotte) Désirs de liberté Désirs de modernité 18

19 Construire avec le climat « Le bioclimatisme est une démarche qui tend à prendre en compte les exigences d’économies d’énergie et de confort thermique dans la conception même du bâtiment » (Construire avec le climat, Ministère de l’Environnement et du cadre de vie, mars 1979) En hiver, un vitrage sud a un bilan calorifique positif. Le vitrage sud est le capteur solaire le plus avantageux. Attention aux ombrages. 19

20 20 Ademe Le confort d’hiver Le confort d’été La Règlementation Thermique 2012 Bbio max : qualité constructive du bâtiment, Cep max : seuil de consommation d’énergie Ticref : température intérieure de confort d’été Bâtiment à Energie PASsive 2015 Bâtiment à Energie POSitive 2020 Hiver : Grands vitrages au Sud Isolation thermique renforcée Bâtiment étanche. Été : se protéger du soleil Inertie thermique Climatisation naturelle 20

21 Culture architecturale Culture architecturale Des comportements architecturaux apparaîtront dans nos rues, nous déplairont peut- être ?… …mais ils seront les conditions de la naissance d’une architecture vivante… …intégrant des apports de l’ancien, tout en acceptant l’imaginaire du nouveau. Deux mesures pour le SCoT : - Coexistence esthétique - Adaptation des règles locales à la modernité Un geste architectural. (Bel Ebat, La Flotte) L’acceptation d’une architecture moderne demandera de l’ambition, du courage, de la confiance, Guy Martineau Février

22 CONCLUSIONS Limitation des espaces urbanisables Intégration dans le paysage Respect de l’aspect ancien des centres bourgs Développement des énergies renouvelables et du bioclimatique Place à la créativité architecturale Règles particulières dans le cadre du PPRL 22

23 Façades nord préconisées Façades sud refusées Eléments intrus: Volets roulants Store de protection Grands vitrages au sud Mur de clôture bas Capteurs solaires Urbanisme actuel Les maisons à étage écrasent la chaussée A gauche de la voie : façade sud en recul et mur de clôture.

24 24 Diversité et multiplication des volumes. - soit dans le dessin d’une résidence, - soit dans la conception d’un ensemble d’habitations. = > perspectives, ombres et lumières, reliefs, créations, enrichissement, recherche architecturale ! Sujétions urbanisme : - revenir à la bande des 5 mètres, - interdire l’érection de murs de clôture. - faciliter les orientations sud - encourager les écoquartiers Lotissement des Ardillers


Télécharger ppt "COMMISSION 5 Architecture Urbanisme Energies Renouvelables Le 15 Février 2014 1 bon."

Présentations similaires


Annonces Google