La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Premiers résultats de l’enquête 2011 France Lert, Inserm, CESP, Villejuif Mont-de-Marsan, 25 avril 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Premiers résultats de l’enquête 2011 France Lert, Inserm, CESP, Villejuif Mont-de-Marsan, 25 avril 2013."— Transcription de la présentation:

1 Premiers résultats de l’enquête 2011 France Lert, Inserm, CESP, Villejuif Mont-de-Marsan, 25 avril 2013

2 Objectifs Méthodes État de santé et caractéristiques de la maladie VIH Situation sociale des PVVIH Analyses en cours

3 Objectifs de l’enquête ANRS-VESPA2 Décrire la situation sociale de la population vivant avec le VIH en France et les évolutions depuis 2003 en lien avec – les transformations de la prise en charge et les progrès thérapeutiques – l’évolution générale de la situation en France et dans les DOM – le vieillissement de la population séropositive – la dynamique de l’épidémie Mesurer la fréquence des facteurs de risque et des comorbidités Mesurer et comprendre les inégalités sociales de santé au cours de la maladie VIH Mesurer la fréquence des troubles psychiatriques Décrire les comportements sexuels et les stratégies de prévention dans le contexte de traitements plus efficaces et potentiellement préventifs, en particulier dans la population HSH Mesurer et comprendre les discriminations des personnes séropositives dans les différentes sphères de leur vie

4 METHODES

5 Vespa2 : une enquête représentative Construction d’une base de sondage des hôpitaux ayant une activité VIH associant un hôpital et une file active estimée – 170 hôpitaux ont déclaré au moins 20 patients entre 2004 et 2007 /645 hôpitaux déclaré au moins un cas Sélection des hôpitaux avec une file active estimée supérieure à 100 patients Tirage au sort stratifié par taille de file active – Si refus du service, remplacement dans la strate Dans chaque service, sollicitation de tous les médecins ayant des consultations éligibles (>5 patients VIH+) Dans chaque consultation, tirage au sort des patients par ordre de passage en consultation – Possibilité de non sollicitation par le médecin selon l’état de santé ou la pratique du français

6 Recueil d’information Questionnaire service Registre d’informations – information de base sur tous les éligibles en vue du redressement Questionnaire refus Questionnaire patient, administré par un enquêteur en CAPI Questionnaire médical (ou extraction Nadis) Autoquestionnaire

7 Résultats de la collecte de données 68 hôpitaux – Plus de 800 patients (tous) : 30 – 300 à 800 patients (1 sur 2) : 28 – 100 à 300 patients (1 sur 4) : Services (13 refus ou fermeture/86 services contactés) 410 médecins ont inclus des patients (89%)

8 Tirage au sort, inclusions et participation Eligibles présents9096 Tirés au sort5617 Refus par le médecin Problèmes de langue 212 (3,8%) 166 (3,2%) Sollicités5237 Refus de la personne2147 Participants Questionnaires complets Questionnaires incomplets Taux de participation (nombre questionnaires complets/sollicités) 57,7%

9 Produire des indicateurs généralisables à la population séropositive suivie à l’hôpital  Facteurs augmentant la participation :  ↗ Ne pas avoir travaillé dans le mois  ↗ Mode de transmission rapports homosexuels  ↗ Nationalité française  ↗ Charge virale détectable  Redressement basé sur  le plan de sondage  la probabilité de tirage au sort  la distribution des éligibles selon les variables sexe x groupe de transmission, nationalité, activité, région

10 Groupes socio épidémiologiques définition et structure de la population

11 Vespa2 dans la région “Sud-Ouest” 298 enquêtés en Midi-Pyrénées et Aquitaine 9,9% des PVVIH de métropole Structure par groupe socioépidémiologique – HSH : 43 % – UDI : 16,3 % – Immigrés d’Afrique subsaharienne : 9,6% – Autres hommes et femmes : 31,1%

12 ÉTAT DE SANTÉ ET CARACTÉRISTIQUES DE LA MALADIE VIH

13 Caractérisation de la maladie VIH comparaison p Ancienneté du diagnostic (années, médiane, IQR) 10 (5-14) 12 (6-20) <0,001 Traitement ARV 83,2%93,3%<0,001 Parmi les traités CD4/mm3 < 200 CD4/mm3 > ,9% 42,3% 4,9% 56,7% <0,001 CV < 50 copies CV < 400 copies ///// 77,7% 88,8% 95,5%<0,001

14 Etat de santé et comorbidités p État de santé perçu - Excellent/très bon - Bon - Médiocre/mauvais 27,5% 56,0% 16,5% 25,8% 61,9% 12,3% 0,002 Hospitalisation/ 12 mois10,6%24,0%<0,001 Antécédent d’hépatite C / Hépatite C chronique 21,9%16,3%<0,001 Épisode dépressif majeur////12,9%/// Traitement hypotenseur Traitement hypolipémiant Traitement hypoglycémiant//// //// 17,1% 17,5% 4,5% ///

15

16

17

18 Contexte du dépistage des patients diagnostiqués dans les 36 derniers mois TousHSHHommes ASS Femmes ASS Autres Hommes Autres Femmes Dépistage volontaire46 %60%47%32%25%47% à l’insu14%8%20%15%22%13% Entrée dans le soin < 1 mois84%86%74%80%94%88% > 6 mois4%010%8%4%0

19 Caractéristisques des patients diagnostiqués entre 2003 et 2011 TousHSHHommes ASS Femmes ASS Autres Hommes Autres Femmes Âge au diagnostic36 ans 37ans38 ans33 ans44 ans39 ans PCS : employés ou ouvriers 61%38%73%87%55%73% Diagnostic tardif (< 350 CD4 ou sida) 49%35%62%56%66%40% Diagnostic ultra- tardif (<200 CD4 ou sida) 30%20%42%34%47%18% Non traités et naïfs en %14%17%11%3%13%

20 Conclusions sur les données médicales Limites : pas les diagnostiqués depuis <6 mois avec une morbi-mortalité plus élevée en raison du diagnostic tardif ; pas les patients suivis en ville Amélioration des indicateurs VIH ; marges limitées pour augmenter l’effet préventif du traitement Fréquence et hétérogénéité des comorbidités et des facteurs de risque – comparaison en cours avec la population générale Augmentation des hospitalisations complètes à expliquer Fréquence élevée de dépression par comparaison avec la population générale Persistance du diagnostic tardif à interpréter avec prudence ; attention au diagnostic tardif à interpréter avec prudence

21 SITUATION SOCIALE DES PVVIH

22 Caractéristiques socio-démographiques Comparaison p Île-de-France Hors Île-de-France 44% 56% 48% 52% 0,23 Âge à l’enquête médiane (années) 41 ans (36-47) 48 ans (41-54) <0,001 Français de naissance Français par acquisition Étrangers UE Étrangers hors UE 78% 3% 4% 15% 67% 8% 3% 22% <0,001 Personne seule Famille monoparentale Couple Autre 40% 8% 42% 9% 40% 9% 41% 11% 0,37 Artisans commerçants indépendants Cadres supérieurs et intermédiaires Employés et ouvriers 6% 35% 58% 7% 36% 57% 0,35

23 Activité des moins de 60 ans comparaison

24 Sources de revenu et niveau de vie comparaison

25 Evolutions par groupe socio-épidémiologique HSH – Majoritairement français, âge médian 49 ans – 52% cadres ou professions intermédiaires – 54% vivent seuls (  par rapport à 2003) – Situation économique stable (  propriétaires de leur logement) UDI – 49 ans d’âge médian – Proportion élevée de descendants d’immigrés (30%) – Deux-tiers, ouvriers ou employés, faible niveau d’activité, fort taux d’invalidité – Insécurité alimentaire forte chez les femmes – Détérioration des indicateurs de niveau de vie depuis 2003 – Existence d’une proportion relativement élevée de personnes sans logement personnel, surtout chez les hommes

26 Evolutions par groupe socio-épidémiologique Immigrés d’Afrique subSaharienne – Plus de 70% en Ile de France – Deux-tiers de femmes ; âge médian F: 39 ans ; H :48 ans – 80% originaires de 5 pays : Cote d’Ivoire, Cameroun, Congo, RDC, Centrafrique ; # 20% devenus français ; 4/10 des étrangers ont une carte de résident. – Faible niveau d’étude chez les femmes, majoritairement ouvriers et employés ; très faible niveau d’invalidité ; taux de chômage élevé. – Profil des ménages : importance des femmes seules et seules avec enfant – Difficultés économiques massives (  par rapport à 2003) ; environ une personne sur 5 sans logement personnel

27 Evolutions par groupe socio-épidémiologique Hommes et femmes « autres » – 85% de Français, âge médian H: 53 ans ; F : 47 ans – Taux d’activité autour de 60% (  par rapport à 2003), chômage autour de 10%, invalidité autour de 20% – Conditions de vie meilleure pour les hommes – Stabilité par rapport à 2003

28 Conclusions sur les indicateurs sociaux Hétérogénéité selon les groupes socio-épidémiologiques qui reflète la situation en population générale Niveau élevé de difficultés sociales « Peu » d’impact des améliorations des résultats thérapeutiques liés à la prise en charge et au traitement Relative stabilité des indicateurs sociaux liée à l’âge de la file active et à son renouvellement partiel (36% depuis 2003) :  dans les comparaisons avec des données de population générale (Enquêtes Insee ), mesurer les écarts dans chaque groupe et identifier le poids spécifique du VIH

29 Nos remerciements vont :  aux personnes participantes pour leur patience et leur sincérité  aux médecins et aux équipes hospitalières et de recherche clinique dans l’hexagone et dans les départements d’Outre Mer pour leur engagement envers la recherche en épidémiologie et en sciences sociales  à l’ANRS et au ministère de l’Outre-Mer pour leur soutien et le financement de l’étude  aux associations de lutte contre le sida pour leur soutien à Vespa  à Lise Cuzin, Laurence Meyer, Yann Le Strat pour leurs conseils  à Nadis, Gecsa pour la communication des données médicales des centres

30 Equipe Vespa Bruno Spire Patrizia Carrieri, Nicolas Lorente, Fabienne Marcellin, Marion Mora, Marie Préau, Marie Suzan Inserm, SESTIM, Marseille Rosemary Dray-Spira Kayigan d’Almeida Wilson, Margot Annequin, Cindy Aubrière, Christine Hamelin, France Lert, Laure Tron Inserm, CESP, Villejuif Avec les équipes ClinSearch et IPSOS


Télécharger ppt "Premiers résultats de l’enquête 2011 France Lert, Inserm, CESP, Villejuif Mont-de-Marsan, 25 avril 2013."

Présentations similaires


Annonces Google