La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ROME ET SES MONUMENTS AU 1er SIECLE APRES J. C INTRODUCTION : Sources trouvées dans livres suivants : La Rome antique Ed Usborne, Rome et son empire Ed.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ROME ET SES MONUMENTS AU 1er SIECLE APRES J. C INTRODUCTION : Sources trouvées dans livres suivants : La Rome antique Ed Usborne, Rome et son empire Ed."— Transcription de la présentation:

1 ROME ET SES MONUMENTS AU 1er SIECLE APRES J. C INTRODUCTION : Sources trouvées dans livres suivants : La Rome antique Ed Usborne, Rome et son empire Ed Casterman, Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision, Atlas des Romains Ed Casterman, Rome son empire, ses légions, ses jeux Ed Tana.

2

3

4

5 ROME ET SES MONUMENTS AU 1er SIECLE APRES J. C Sources trouvées dans livres suivants : La Rome antique Ed Usborne, Rome et son empire Ed Casterman, Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision, Atlas des Romains Ed Casterman, Rome son empire, ses légions, ses jeux Ed Tana.

6

7 C’est un site où il y a sept collines, plus ou moins marécageuses et souvent inondées par le Tibre. C’est aussi un site facile à défendre car il est situé à un carrefour de voies de communication naturelles entre le nord et le sud de la péninsule d’une part et la Méditerranée et l’Adriatique d’autre part. Le Tibre assure la liaison avec la mer. A son embouchure, des marais salants fournissent le sel indispensable à la vie. Les successeurs de Romulus et Remus, les rois étrusques occupèrent la région et firent de Rome une véritable cité en dotant la ville d’une muraille (mur Servien), en aménageant le Forum et en bâtissant le sanctuaire du Capitole. Après le terrible incendie de 64 après J. C qui rasa le sol d’une grande partie de la ville, Néron transforma une vaste étendue du centre urbain en une villa grandiose, la Domus Aurea, et entreprit une reconstruction organique de la ville qui fut réellement achevé sous les empereurs Flavien. Vespasien et Titus entre 75 et 80 ap. J. C érigèrent l’édifice qui serait devenu le symbole de Rome : L’Amphithéâtre Flavien ou Colisée. Rome fut dit la légende, fondée en 753 av. J.C par Romulus et Remus. En effet, ces deux jumeaux furent jetés dans le Tibre par leur grand-oncle qui avait assassiné leur grand-père et lui avait volé son trône. Au gré du courant ils échouèrent dans un endroit marécageux, le mont Palatin où ils furent trouvés et allaités par une louve. Louve nourricière qui de nos jours est toujours l’emblème de la ville.

8 1) Ile Tiberina au centre du Tibre Sources internet et livre Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision. Cette île qui se loge dans une courbure du Tibre, à 300 mètres de long et 80 mètres de large, elle est couverte de pavés depuis l’ère impériale. Elle est accessible du côté gauche par le pont Fabricio le plus vieux de Rome, construit en 62 ap. J.C et de l’autre côté par le pont Cestio construit au 1er siècle. L’île a eu depuis les temps les plus anciens une importance considérable parcequ’elle facilitait le passage du Tibre et assurait la continuité des routes servant de trait d’union entre les régions méridionales et septentrionales de la bande côtière. Elle joua un rôle stratégique tant comme passage commercial entre les deux rives que comme escale pour le transport fluvial des marchandises. Cette position stratégique a été l’une des causes déterminantes de la fondation de Rome. En 291 av. JC à la suite d’une épidémie de peste, le Temple d’Esculape, dieu de la médecine y fut fondé et elle prit un caractère sacré lié au culte et à la pratique de la médecine. Il est curieux que l’île ait conservé jusqu’à nos jours, cette fonction grâce à la présence d’un hôpital appartenant à un ordre religieux.

9 2) COLISEE : COLOSSEUM, AMPHIETHEATRUM FLAVIUM Sources internet et livre Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision Surnommé le COLISEE, à cause d’une statue colossale de Néron qui se tenait devant. Le Colisée de Rome est un haut lieu de martyr où moururent dans l'arène de nombreux chrétiens au cours des 3 premiers siècles de notre ère chrétienne. En l'an 57, Néron avait fait édifier un amphithéâtre en bois pour y tenir les traditionnels jeux du cirque. Après que cet édifice eut brûlé lors du gigantesque incendie qui ravagea Rome en 64, les Empereurs Flaviens entreprirent de construire en pierre de taille le COLISEE, sous Vespasien et Titus. C’est probablement grâce au butin de la prise de Jérusalem et de son Temple, en 70 ap. J.C que la construction de l’Amphithéâtre Flavien a été lancé par Vespasien en 72 ap J-C. Lorsque le Colisée fut inauguré par Titus en l’an 80 ap J-C, il y eut 100 jours de spectacles non-stop.

10 Le matin et le soir se déroulaient les CHASSES, appelées FERAE : combats d’animaux fauves entre eux et combats entre hommes et ours. Le Colisée pouvait accueillir entre et personnes ! A cette occasion, ce sont bêtes fauves qui furent massacrées ! Il y avait aussi des numéros burlesques de dressage de fauves ou de démonstration d'animaux exotiques comme les girafes par exemple, appelées MERIDIANI. La piste en plancher recouverte de sable cachait un ingénieux système de cages, de couloirs et de trappes qui permettait de faire monter les bêtes sans aucun danger pour le public.

11 La loge centrale (5) était celle de l’empereur et les sénateurs, à sa droite (6) avaient leur siège de marbre gravé à leur nom. Les gradins (2) étaient réservés aux corporations de la ville (enseignants, marchands). Les nobles Les nobles, les notables, les grands propriétaires avaient 14 rangées de sièges à leur disposition (3). Le peuple se tenait debout au POULAILLER (1) et les escaliers nombreux, les VOMITORIA, permettaient des évacuations rapides. Le Colisée était recouvert d'un système de bâches (7), le VELUM, destiné à protéger les spectateurs du soleil. Ce système a été repris par les architectes d'aujourd'hui pour le Stade de France !

12 3) CIRCUS MAXIMUS (aménagé dès le Vie siècle av. JC et restauré par l’empereur Trajan fin du IE siècle). Sources internet et livre Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision. Le cirque est destiné pour les courses de char et donc pour se distraire. C’est l’un des sports les plus à la mode de Rome. Comme beaucoup de manifestations, le spectacle commence par un défilé. Il est mené par un orchestre qui précède un dignitaire, souvent un consul chargé de donner le signal du départ. Celui-ci est accompagné de ses serviteurs et est suivi par les chanteurs et les prêtres transportant des effigies des dieux. Le défilé déclenche les applaudissements. L’excitation atteint son comble lorsque l’empereur y assiste.

13 Il mesurait environ 600 mètres de longueur et 200 mètres de large et avait une capacité d’accueil de spectateurs. Pour y assister, il fallait y aller à l’aube car comme c’est gratuit, beaucoup de monde voulait y assister. Les hommes doivent porter la toge : les courses sont réservées aux citoyens et à leurs familles. Chaque course comporte 7 tours et couvre environ 8 km. Il y a jusqu’à 12 cochers par course. Le vainqueur reçoit une feuille de palme, symbole de victoire et une bourse d’or.

14 4) THERMES DE TRAJAN (101 ap JC) Sources livres la Rome Antique Ed Usborne, Atlas des romains Ed Casterman Une impressionnante construction capable d’accueillir visiteurs. La construction de ses termes, sur une plate forme gigantesque creusée à flan de collines, prit 5 ans. Pour les romains au moins, propreté et santé vont de pair. Les termes possèdent des gymnases et des terrains de jeu. Mais s’ils ne veulent pas se dépenser, ils peuvent se distraire sans s’épuiser.

15 Il faut beaucoup d’eau pour les alimenter. Pas de problème avec l’eau froide qui vient des aqueducs qui transportent dans la ville, un torrent constant d’eau fraîche venant des montagnes. Les thermes, aux parois et aux piliers de marbre, aux plafonds élevés en coupole, sont grandioses. Les plafonds sont souvent percés d’un trou au milieu, qui laisse passer la lumière. Par beau temps, le soleil y pénètre et réchauffe les salles. Le système de chauffage se trouve au sous sol. Les romains ont inventé l’hypocauste, le premier système de chauffage central par le plancher.

16 Le chauffage marche grâce à des esclaves qui alimentent le feu des citernes dans les sous sol. Les hommes et les femmes peuvent y aller mais pas en même temps, les horaires sont différents pour chacun des deux sexes. Les thermes sont une grande entreprise qui emploie de très nombreuses personnes, dont la majorité, sont des esclaves.

17 5) PANTHEON (120 à 125 ap JC) Sources : internet et livres Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision, La Rome Antique Ed Usborne. Le Panthéon est, comme son nom l’indique, un édifice dédié à tous les dieux de la mythologie romaine. Ce bâtiment a été construit par Marcus Vipssanius Agrippa en 25 av. JC. Il est détruit entièrement par un incendie en 80 av. JC et est reconstruit par l’empereur Hadrien entre 118 et 125 ap JC. C’est le monument le plus remarquable de la ville. C’est une merveille architecturale. En effet, le diamètre de la salle (et donc de la coupole) est de mètres, égal à la hauteur de l’édifice qui pourrait donc contenir une sphère parfaite. Il comprend 2 parties : Le Proanos et la Grande Salle

18 Le Proanos constitue la façade et donne sur la place, il est composé de 16 colonnes monolithiques de granit de près de 13 mètres de haut. Elles pèsent environ 70 tonnes. Ses colonnes sont du type Corinthien La grande salle est la pièce centrale du Panthéon, elle possède une grande coupole ouverte à l’air libre au sommet (l’ouverture circulaire à 9 mètres de diamètre). Dans le toit, un oculus (ouverture circulaire) laissera entrer le soleil. En y restant quelque temps, on pourra voir la lumière se déplacer dans la coupole au fur et à mesure de la rotation de la Terre.

19 6) MAUSOLEE D’HADRIEN (mausoleum hadriani) 130 à 139 ap. JC. Source livre Rome autrefois et aujourd’hui Ed Vision. Comme Auguste l’avait déjà fait en construisant son mausolée au champ de mars, l’empereur Hadrien voulu ériger presque un siècle et demi plus tard, un monument pour lui et pour ses successeurs. Le Mausolée d’Hadrien surgit sur la rive droite du Tibre. Il a une masse haute de 21 mètres et de 64 mètres de diamètre et d’une enceinte entièrement revêtue de marbre. Pour faciliter l’accès au Mausolée depuis le Champ de mars, Hadrien fit construire un nouveau pont sur le Tibre, le pont Aelius. Il fut enseveli dans le Mausolée 1 an après sa mort en 139 ap J.C lorsqu’Antonin le Pieux acheva son œuvre.

20 7) FORUMS ROMAINS Sources livres : Rome Antique Ed Usborne et Une cité romaine Ed Gamma, Les voyages d’Orion Rome Ed Orix Il y a un forum au cœur de toute ville romaine. Le forum était le cœur de la vie politique, religieuse et sociale de la cité. Il était situé au centre de la ville. Ceint de tous les côtés par des bâtiments, le forum était une place découverte où les romains s’assemblaient pour discuter des affaires de la cité ou pour écouter les discours que le gouverneur ou un de ces fonctionnaires leur adressaient du haut d’une tribune appelée les ROSTRES.

21 Le forum servait également de marché; les commerçants locaux et les fermiers des alentours y installèrent leurs échoppes. Un temple occupait souvent un côté de la place. On trouvait aussi quelques tavernes et des toilettes publiques. Un portail vouté décoré parfois de sculptures illustrant l’histoire de l’empire romain, donnait accès au forum. Des boutiques variées s’alignaient de chaque côté du portail tandis que l’édifice le plus important de la ville, la basilique lui faisait face. La basilique n’était pas un édifice religieux, c’est là que siégeaient les magistrats.

22

23 Exposé réalisé par : Clémence De Moura, Matthieu Mayer, Maxime Portenseigne.


Télécharger ppt "ROME ET SES MONUMENTS AU 1er SIECLE APRES J. C INTRODUCTION : Sources trouvées dans livres suivants : La Rome antique Ed Usborne, Rome et son empire Ed."

Présentations similaires


Annonces Google