La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Michel THOMAS, mars 2014 A l’origine: l’OMS Première liste publiée en 1977: 208 molécules.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Michel THOMAS, mars 2014 A l’origine: l’OMS Première liste publiée en 1977: 208 molécules."— Transcription de la présentation:

1 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Michel THOMAS, mars 2014 A l’origine: l’OMS Première liste publiée en 1977: 208 molécules ciblées sur les besoins des pays « en voie de développement » Dernière mise à jour (2013): 370 molécules Années 1990: l’OMS incite les pays développés à établir leur propre liste

2 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans les BRICS: l’Union Indienne ◦ 2 listes: adultes et pédiatrie (seule liste spécifique existante) ◦ 319 molécules pour les adultes ◦ 123 molécules pédiatriques hors vaccins et solutés mise à jour 2011

3 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans les BRICS: La Chine ◦ 185 molécules (la plus restreinte des listes) mise à jour 2009

4 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans les BRICS: le Brésil ◦ 324 molécules, mise à jour 2010 ◦ Commission technique multidisciplinaire d’actualisation de la liste des médicaments essentiels (COMARE):  27 membres, 4 « consultants », 1 bibliothécaire- documentaliste

5 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans les BRICS: l’Union Sud Africaine ◦ liste pour les soins primaires: 192 molécules (dont vaccins) mise à jour 2008 ◦ Liste pour les soins hospitaliers: 376 molécules (dont solutés et vaccins) mise à jour 2006

6 Les médicaments essentiels dans les BRICS et las pays développés L’union Sud Africaine: ◦ Comité National de la Liste des Médicaments Essentiels: 26 membres.  Des subdivisions:  Comité d’experts pour les adultes: 11 membres, 25 « consultants », très nombreux « contributeurs », 1 éditeur, 3 secrétaires, 6 logisticiens et 1 manager  Comité d’experts pour les soins primaires: 27 membres, avec Comité de relecture de 16 membres, 10 «consultants, nombreux contributeurs,3 secrétaires, 4 logisticiens et 2 managers

7 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans l’Union Européenne: la Slovaquie ◦ Le (très) mauvais exemple: ◦ Liste de près de 700 molécules, 97 pages où elles sont présentées sous leur nom commercial (!!) et leurs différentes formes galéniques. Mise à jour 2010.

8 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans l’Union Européenne: la Bulgarie ◦ Guère mieux: Hors vaccins, anesthésie, radiologie et nutrition parentérale ◦ 597 molécules, mise à jour 2011.

9 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans l’Union Européenne: La Slovénie ◦ Liste de 2010: encore trop large: 433 molécules (hors vaccins et solutés)

10 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans l’Union Européenne: la Pologne ◦ Une liste très restreinte? ◦ Mise à jour 2009: 89 molécules…MAIS ◦ Parmi elles 19 molécules à visée cardiologique ◦ Et 21 molécules hypotensives!! ◦ Liste donc totalement déséquilibrée: 40 molécules pour ces deux domaines…49 pour tout le reste des soins, rien pour la tuberculose, les virus, le diabète, la psychiatrie, et pas de vaccins…

11 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Dans l’union Européenne: la Suède ◦ Comités pour les médicaments et la thérapeutique crées à l’échelon régional dès 1996 ◦ Comté de Stockholm: la « Kloka listan »  liste de 2004: 143 molécules sans antituberculeux, anti VIH, antipaludéens anticancéreux et vaccins  Liste de 2013: 184 molécules « pour les généralistes hospitaliers et libéraux», hors soins spécialisés

12 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés La Suède (comté de Stockholm) ◦ 21 « experts » permanents, 20 « suppléants » ◦ Gros moyens de popularisation:  Chaque année, médias grand public (journaux, TV, Radio) et médicaux, leaders d’opinion pour une large information: exemplaires de la liste 2010 diffusés pour les 2 M d’habitants du comté exemplaires papier (en plus de la diffusion par courriel) pour les professionnels ◦ Évaluation de l’efficacité: Gustafsson et coll (2011)  L’adhésion à ces recommandations atteignait 83%en 2003, 87% en 2009

13 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Et la France? ◦ En 1980: M. Rapin: « Les 200 médicaments essentiels ». 2° et dernière édition en 1983 ◦ La liste de l’AFSSAPS (2008) des « médicaments indispensables/essentiels » pour permettre à la population de survivre en cas de pandémie grippale majeure molécules. ◦ Mise à jour 2013: molécules ◦ Listes restées confidentielles

14 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Et la France? ◦ De nombreux rapports récents soulignent l’importance de réaliser « comme en Suède » une liste de médicaments essentiels.  Rapport IGF-IGAS, juin 2012  Rapport Bégaud-Costagliola sur « la promotion et le bon usage du médicament », sept 2103  Rapport du Commissariat Général à la stratégie et à la prospective, « Les médicaments et leurs usages, comment favoriser une consommation adaptée » mars 2014  Projet de loi sur « l’adaptation de la société au vieillissement », printemps 2014….

15 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Et la France? ◦ La démarche des Internistes de la SNFMI ◦ Initiée en juin 2011 par 10 internistes français. « Les 100 médicaments essentiels, une approche de médecine interne » (Rev Med Int. 2013, 34: 460-4) ◦ Cette liste est en cours de validation par la méthode Delphi, 104 experts participants. Résultats définitifs attendus pour juin 2104

16 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Et la France? ◦ Sollicités par les internistes, 14 généralistes enseignants ont aussi établi une liste de 100 médicaments essentiels. ◦ Dont la validation parmi les généralistes enseignants est également en cours ◦ En fusionnant les deux listes internistes et généralistes, avant validation, on abouti à une liste de 151 molécules, 49 étant communes aux deux pratiques.

17 Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Conclusions ◦ Des listes restreintes de médicaments essentiels, adaptées à la pathologie et aux pratiques de chaque pays sont possibles et nécessaires. ◦ Dans les pays développés, l’exemple de la Suède montre l’efficacité d’une telle démarche (moindre coût, meilleure efficacité). ◦ Des moyens logistiques et financiers pérennes sont indispensables à la réussite d’une telle démarche. Mars 1014


Télécharger ppt "Les médicaments essentiels dans les BRICS et les pays développés Michel THOMAS, mars 2014 A l’origine: l’OMS Première liste publiée en 1977: 208 molécules."

Présentations similaires


Annonces Google