La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRÉSENTATION À L’AIOSP 2014 - 4 JUIN. LES ANIMATEURS Wilfrid Larochelle, c.o. Sara Savoie, c.o. et orthopédagogue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRÉSENTATION À L’AIOSP 2014 - 4 JUIN. LES ANIMATEURS Wilfrid Larochelle, c.o. Sara Savoie, c.o. et orthopédagogue."— Transcription de la présentation:

1 PRÉSENTATION À L’AIOSP JUIN

2 LES ANIMATEURS Wilfrid Larochelle, c.o. Sara Savoie, c.o. et orthopédagogue

3 LE QUESTIONNAIRE EN LIGNE La passation se fait uniquement en ligne. Le questionnaire comprend 164 énoncés. Pour chacun des énoncés, l’élève doit se demander si sa manière d’agir, sa façon de réfléchir, son attitude ou son opinion ressemble ou non à ce qui est décrit. La passation exige environ 35 minutes.

4 INVESTIGUER SUR LA VIE SCOLAIRE DES ÉLÈVES DE 10 À 13 ANS MOI est un questionnaire en ligne s’adressant aux élèves de la 5 e année du primaire jusqu’à la 2 e année du secondaire. Le rapport intitulé Guide d’intervention permet aux intervenants de mieux comprendre la réalité du jeune et lui fournir au besoin les ressources appropriées. Durant l’année scolaire , 6 écoles ont accepté de collaborer avec notre équipe de recherche pour améliorer les qualités psychométriques de ce rapport. Nous vous fournirons les fruits de ce travail plus spécifiquement sur la section de la Vie scolaire et des propositions à l’entraînement cognitif.

5 ÇA SERT À QUOI? LE MOI (MÉTHODE D’ORIENTATION INDIVIDUELLE) Identifie les perceptions pouvant contribuer ou nuire à la réussite éducative et à la croissance personnelle des élèves.

6 OBJECTIFS Le MOI contribue au développement du jeune. Il déclenche une réflexion sur soi. Il identifie des manières de s’améliorer avec la collaboration des autres. Le MOI s’inscrit dans l’esprit de la persévérance et de la réussite scolaires. Cet outil est utile à l’équipe école par son aspect préventif. Connaissant mieux les perceptions qui animent les élèves, il cible ceux ayant besoin d’une intervention.

7 LE RAPPORT À L’ÉLÈVE Sa structure se veut un outil éducatif contribuant au développement du jeune. Le MOI SCOLAIRE réfère aux perceptions que l’élève a de sa vie scolaire. Les énoncés portent sur son attitude à l’égard de l’école et de la réussite, sur la relation avec les enseignants et avec les pairs dans le contexte de la classe et sur la capacité d’apprentissage. Le MOI PERSONNEL touche les perceptions au sujet de son apparence et de sa condition physique ainsi que ses caractéristiques affectives et ses relations avec les autres. Le MOI FUTUR interroge sur la capacité à se projeter dans l’avenir.

8 LE GUIDE D’INTERVENTION Considéré par plusieurs comme l’un des meilleurs outils d’évaluation de la réalité des élèves, le Guide d’intervention MOI fournit un rapport aux intervenants regroupé sous six thèmes : mon corps; ma personnalité (la connaissance de soi, la confiance en soi, le comportement, la motivation); ma famille; mes amis (l’isolement, l’intimidation); ma vie scolaire (les troubles d’apprentissage, le décrochage scolaire); mon avenir.

9 LE RAPPORT DE GROUPE Le rapport de groupe contribue à reconnaître et à identifier les caractéristiques des élèves de l’école. Il ordonne par classe les élèves en trois familles : maintien; observation; intervention. Cette identification permet de savoir qui rencontrer pour pousser plus loin l’investigation.

10 FONDEMENT Le modèle de l’Écuyer constitue le principal fondement théorique de l’outil, car il tient compte d’un grand nombre de composantes du concept de soi et repose sur une recherche empirique québécoise.

11 LES QUALITÉS PSYCHOMÉTRIQUES Quatorze experts ont vérifié la validité apparente. La grande majorité des énoncés sont à la fois : pertinents; simples; clairs. Les catégories apparaissent couvrir largement le spectre des dimensions entourant la dynamique qui caractérise nos jeunes élèves ont passé le questionnaire pour la cohérence interne. Les alphas varient de 0,70 à 0,86 dont plusieurs sont au dessus de 0,80.

12 MA VIE SCOLAIRE - LES TROUBLES D’APPRENTISSAGE (ALPHA.8207) Anxiété de performance 79. Les périodes d’examens me stressent. 14. J’ai peur de ne pas réussir à l’école J’ai souvent peur d’échouer. 62. Je suis intelligent Je suis sûr de moi J’ai confiance en mes capacités d’apprendre à l’école.

13 MA VIE SCOLAIRE - LES TROUBLES D’APPRENTISSAGE (SUITE) Énoncés apparentés à la dyslexie-dysorthographie 139. Il m’arrive souvent de ne pas comprendre en classe. 42. Je dois fournir plus d’efforts que les autres pour réussir à l’école. 08. À l’école, je crois être un élève qui manque de méthodes d’organisation Je demande souvent aux autres quoi faire J’ai de la facilité à résoudre des problèmes en mathématique J’ai de la difficulté à retenir la définition de nouveaux mots J’ai de la difficulté à lire.

14 MA VIE SCOLAIRE - LES TROUBLES D’APPRENTISSAGE (SUITE) Énoncés apparentés au déficit d’attention 71. J’ai de la difficulté à me concentrer en classe. 38. En classe, je suis souvent dans la lune. 04. Je fais souvent des fautes d’inattention Je suis attentif en classe.

15 0-35 IL SERAIT IMPORTANT DE RENCONTRER CET ÉLÈVE ET DE POUSSER L’INVESTIGATION. Le niveau de sévérité et la variété des domaines scolaires, sociaux et familiaux où se manifestent les troubles d'apprentissage suscitent des interventions dès que le trouble devient apparent, que ce soit à l'école maternelle, à la fin de l'élémentaire ou au secondaire. L'intervention devrait tout d'abord être sur la base de la cueillette d'informations auprès de l'enseignant de même que par un processus d'évaluation spécialisé. Il peut être utile de diriger les élèves vers des services spécialisés lorsqu'ils ont des difficultés dans tous les domaines scolaires ou lorsque leur performance est irrégulière ou demande trop d'efforts (Elizabeth Walcot-Gayda, Ph. D.; AQETA-Outaouais).

16 QUELQUES ACTIONS CONCRÈTES (Stratégie d’action jeunesse - Secrétariat à la jeunesse Gouvernement du Québec, 2014); « Combattre le décrochage scolaire »): Conciliation travail-études en partenariat avec le milieu des affaires Parrainage des jeunes à risque de décrochage Production de trousses ou de guides de soutien aux parents dans l’accompagnement de leurs enfants de 0 à 17 ans Services d’accompagnement lors d’une suspension par l’école Soutien accru aux parents dans l’accompagnement de leurs enfants Création d’activités propices à susciter le sentiment d’appartenance à l’école Proposition d’activités pour renforcer la relation parents-enseignants Serait-il pertinent de pointer le site espace virtuel pour les parents

17 PIFAM Programme d’intervention sur les fonctions attentionnelles et métacognitives (PIFAM) Francine Lussier Ph.D Fournir des stratégies à l’enfant ayant un trouble de déficit d’attention ou d’hyperactivité afin de faciliter son apprentissage et sa réussite scolaire. Ce programme de 12 ateliers de 90 minutes donne à l’enfant des compétences qui lui seront utiles à l’école (concentration, mémorisation), pour les devoirs (organisation, planification) et dans ses relations sociales (impulsivité, respect des autres).

18 CORRÉLATION,61// 8 ÉNONCÉS ET LA MOYENNE GÉNÉRALE PONDÉRÉE Q42 JE DOIS FOURNIR PLUS D’EFFORTS QUE LES AUTRES POUR RÉUSSIR À L’ÉCOLE. Q8 À L’ÉCOLE, JE CROIS ÊTRE UN ÉLÈVE QUI MANQUE DE MÉTHODES DE TRAVAIL. Q77 JE SUIS SOUVENT PUNI À L’ÉCOLE. Q127 JE ME SOUCIE DE CE QUE LES AUTRES PENSENT DE MON APPARENCE. Q152 MA RELATION AVEC MES ENSEIGNANTS EST GÉNÉRALEMENT BONNE. Q106 JE SUIS SÛR DE MOI. Q12 JE TROUVE INJUSTE LA FAÇON DONT JE SUIS TRAITÉ PAR LES ENSEIGNANTS. Q139 IL M’ARRIVE SOUVENT DE NE PAS COMPRENDRE EN CLASSE.

19 MA VIE SCOLAIRE - LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE (ALPHA.7898) Ma place à l’école 143. Je ne me sens pas encouragé par mes parents dans mes études Je n’étudie pas suffisamment. 47. Je ne vois pas l’utilité de ce que j’apprends à l’école. 54. Je suis heureux à l’école Je suis motivé à réussir tous mes cours à l’école. 75. Je suis rarement satisfait de mes résultats scolaires.

20 MA VIE SCOLAIRE - LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE (SUITE) La relation avec l’autorité & le respect des règles 141. Je ne me sens pas toujours compris par mes enseignants J’ai de la difficulté à m’entendre avec certains de mes enseignants. 77. Je suis souvent puni à l’école. 44. Je dérange en classe. 12. Je trouve injuste la façon dont je suis traité par les enseignants Je respecte les règles à l’école Ma relation avec mes enseignants est généralement bonne.

21 MA VIE SCOLAIRE - LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE (SUITE) L’influence de mes parents 87. Je sens que je déçois souvent mes parents J’aime la relation que j’ai avec mes parents. 53. Mes parents ne remarquent que mes erreurs. 20. Mes parents sont trop sévères avec moi. 48. Mes parents me font confiance. 80. Mes parents m’aident à affronter les situations stressantes.

22 CONCLUSION -Le -Prévention et sensibilisation lors de la transition primaire-secondaire -Intervention ciblée et plus rapide -Approche de groupe versus individuel -Évaluation de la progression -Encadrement des interventions et soutien par le Guide de l’intervenant


Télécharger ppt "PRÉSENTATION À L’AIOSP 2014 - 4 JUIN. LES ANIMATEURS Wilfrid Larochelle, c.o. Sara Savoie, c.o. et orthopédagogue."

Présentations similaires


Annonces Google