La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Caractéristiques du PTT chez le sujet âgé Cyrielle Assié Interne médecine interne Service de médecine interne CHU ROUEN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Caractéristiques du PTT chez le sujet âgé Cyrielle Assié Interne médecine interne Service de médecine interne CHU ROUEN."— Transcription de la présentation:

1 Caractéristiques du PTT chez le sujet âgé Cyrielle Assié Interne médecine interne Service de médecine interne CHU ROUEN

2  Anémie hémolytique mécanique  Thrombopénie périphérique  Défaillance d’organe de sévérité variable Microangiopathie thrombotique PTTSHUAutres entités

3 Physiopathologie

4 Microcirculation normale Conditions physiques dans la microcirculation Microcirculation dans le PTT dyn/cm l /sec 200 km/h Hauteur: 140 m 41,5 dyn/cm 2

5 Pourquoi s’intéresser à la personne âgée ?

6 Endothélium et vieillissement Altération de la fonction endothéliale avec l’âge 1. Augmentation de la perméabilité endothéliale –Augmentation du turn-over des cellules endothéliales –Modification de leurs formes, devenant cuboïdales –Accumulation de macromolécules plasmatiques → épaississement intimal –Modification de perméabilité par les protéine glyquées Tedgui A, Lever MJ. Filtration through damaged and undamaged rabbit thoracic aorta. Am J Physiol 1984 ; 247 : H

7 Accélération du turn-over des cellules endothéliales associé à l’athérosclérose au cours du vieillissement (Thorin, Cardivascular Research 2009)

8 Induite par l’acétylcholine par inactivation du NO / radicaux libres Diminution vasodilatation endothélium-dépendant Inhibition de relaxation / L-NAME 2. Diminution de la relaxation artérielle ( Barton, Hypertension 1997) Aorte A.fémorale

9 4. Augmentation de l’activité de l’Arginase (Herrera, 2009) → Diminution de synthèse de la nitric oxide synthase (NOS) / diminution de L-arginine → Diminution quantitative de NO

10 3. Diminution de vasodilatation artérielle ( Tokunaga et al. 1991) Par diminution de PGI2 à partir de 60 ans Jeunes (2 mois – 27 ans) Moins jeunes ( ans) Vieux ( 60 à 72 ans)

11 5. Perte de l’élasticité du mur artériel avec l’age ( Hodis, J of Biomechanics 2009 et O’Rourke, Vascular Medicine 2007) Dégradation et fragmentation des lamelles d’élastine avec l’âge sous contraintes cycliques pulsatiles Transfert des tensions au collagène → rigidité artérielle Glycation des fibres collagène au cours du vieillissement ( ponts covalents non réversibles) → diminution de compliance et augmentation de PA systolique et pulsée Hypertrophie VG par augmentation de la post-charge du VG

12 Résultats du CNR MAT en 2009 Étude des caractéristiques du PTT du sujet âgé

13 Épidémiologie française en 2009 CNR MAT, 2000 à patients PTT ≥ 60 ans35 (14%) femmes169 (68%) caucasiens178 (71,7%) africains32 ( 12,9%) Atteinte SNC 143 (57,6%) décès30 (12%) récidive28 (11,3%)

14 CNR MAT, 2000 à 2009 Résultats CLINIQUES CNR MAT, 2000 à 2009  60 ans < 60 ansP-value n35213< 0,0001 Age médian (ans)69 (60-92)35 (8-59)< 0,0001 Femmes22 ( 37,1%)147 (30,9%)NS Poids (Kg)67,567,35NS Taux anti-ADAMTS NS FAN12 (41,3%)103 (50,7%)NS

15 CNR MAT, 2000 à 2009 Résultats CLINIQUES (2) CNR MAT, 2000 à 2009  60 ans< 60 ansp-value Céphalées5,7%26,4%0,007 Confusion37,1%12,2%0,001 Convulsion14,2%4,7%0,028 Trouble conscience 28,5%13,6%0,025 Trouble comportement 17,1%5,6%0,015 AIT37,1%20,7%0,033 fièvre37,1%27,8%NS Anomalies neurologiques > sujets âgés

16 LES FDR CV  60 ans < 60 ansP-value Tabac14,28%32,8%0,027 HTA54,28%6,57%< 0,0001 Diabète20%4,22%0,003 AVC5,7%1,87%NS Cardiopathie17,14%3,75%0,001 Anti-HTA54,54%7,04%< 0,0001 AAP23,5%4,69%< 0,0001 FDR CV > sujets âgés

17 CNR MAT, 2000 à 2009 Résultats Biologiques CNR MAT, 2000 à 2009  60 ans < 60 ansp-value Hémoglobine ( g/dL)7,97,7NS Réticulocytes128,1168,90,041 LDH (U/L)4,94,72NS Créatinine (µmol/L)125,4589,50,002 Plaquettes (x109/L)1714NS Urée (mmol/L) 14,257,2<0,0001 DFG estimé (mL/min)45,785,18<0,0001 FAN34,2 %46,47 %NS Anti-ADAMTS 1390,9%94,5%NS Atteinte rénale > sujets âgés

18 CNR MAT, 2000 à 2009 Traitement CNR MAT, 2000 à 2009 ≥ 60 ans< 60 ansp-value ATCD MAT2,8%12,7%NS CTC76,4%76,9%NS VCR14,2%19,2%NS EDX5,7%3,2%NS RTX22,8%30,5%NS splénectomie5,7%4,7%NS transfusions34,3%37,8%NS PBR5,7%1,44%NS

19 CNR MAT, 2000 à 2009 Évolution CNR MAT, 2000 à 2009 ≥ 60 ans< 60 ans p-value EER16,6%1%< 0,0001 Rechute(s)8,6%20,2%NS décès34,2%8,45%< 0,0001 Délai Dg-DC (mois)8,58NS Délai normalisation plq (jours) 25,516NS 1 er épisode fatal > 6O ans ?

20 décédésvivantsp-value Age70,567NS Poids6071NS Hb7,78,3NS Réticulocytes106,3148NS LDH3,895,24NS Plaquettes1617NS Anti-ADAMTS NS Urée22,910,24NS Créatinine ,087 DFG19,5560,014 Délai Dg-DC8,5443< 0,0001 CNR MAT, 2000 à 2009 Résultats Biologiques (2) CNR MAT, 2000 à 2009 Dégradation fonction rénale > sujets décédés

21 Caractéristiques du PTT après 60 ans –Atteinte cérébrale plus fréquente et plus sévère –Atteinte rénale plus sévère –Décès plus nombreux mais moins de rechutes –1er épisode plus sévère ? –Plus de facteurs de risques CV …il existe une vie (vasculaire) avant le PTT…

22 La littérature… Pas d’études publiées hormis … Un cas fatal de PTT à 70 ans (Scheiflinger, Blood 2003) –Fonction rénale normale ! –Thrombopénie sévère –Anémie hémolytique mécanique ( Hb 7,5g/dL, haptoglobine < 12nmg/dL,4 schizocytes/champs) –Activité ADAMTS 13 effondrée ( < 0,03 U/mL) –Aucun inhibiteur anti-ADAMTS 13 détecté (mélange M/T) –Recherche d’Ac anti-ADAMTS 13 par technique Elisa : Hauts titres d’anti-ADAMTS 13 IgM et/ou IgG

23 Présence d’anticorps (IgM et/ou IgG) n’inhibent pas l’activité protéasique (non neutralisants) - i nhibition de la fixation d’ADAMTS 13 sur la cellule endothéliale ? - Opsonisation et diminution de la demi-vie d’ADAMTS 13 ? fig.1 Anti-ADAMTS-13 antibodies detected in an ADAMTS-13 antigen- specific ELISA system

24 Les anticorps neutralisants seraient associés à des formes plus graves de PTT ( CNR-MAT, Br J Haematol, 2006) : –un délai de normalisation plus long de la numération plaquettaire –à des volumes de plasma plus importants pour obtenir une rémission –des épisodes de rechutes précoces pendant le traitement ou à chaque tentative d’espacement ou d’arrêt des échanges plasmatiques

25 (Ferrari et al, Blood 2007) IgA : rôle pathogène?

26 PTT et sujet âgé au Chili rev Med Chile 2008: 136: patients ≥ 60 ans 11 patients < 60 ans Age ( ans)7837 Plq (/ mm3) Créatinine (mg/dL)2,921,01 LDH ( U/L) Haptoglobine ( mg/dL)< 5,8 Bilirubine ( mg/dL)1,751,66 ADAMTS 13 (%)<77 décès43

27 Perspectives Faut-il étudier la durée de vie d’ADAMTS 13 chez le sujet âgé ? IgA : rôle pathogène? Faut-il modifier les techniques de dépistage des inhibiteurs anti-ADAMTS 13 ?

28 CONCLUSION Pas d’étude comparative publiée … ≥ 60 ans → 14% de la population de PTT 34% de décès et seulement 8,6% rechutes vs 20,2% 1er épisode plus sévère? Atteinte rénale plus sévère signes neurologiques et FDR CV plus fréquents

29 CONCLUSION (2) Rôle IgA ? Techniques de dépistage des inhibiteurs? Durée de vie ADAMTS 13 ? Analyses multivariées … Quel traitement proposer après 60 ans ?

30 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Caractéristiques du PTT chez le sujet âgé Cyrielle Assié Interne médecine interne Service de médecine interne CHU ROUEN."

Présentations similaires


Annonces Google