La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SECTION 14 Soins de la peau et hygiène. 2 Avec le soutien de :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SECTION 14 Soins de la peau et hygiène. 2 Avec le soutien de :"— Transcription de la présentation:

1 SECTION 14 Soins de la peau et hygiène

2 2 Avec le soutien de :

3 Soins de la peau et hygiène ► Fonction de la peau ► Comment l’AVC nuit à la peau ► Des soins de la peau efficaces ► Nettoyer une main contractée ► Hygiène et incontinence 3

4 La peau La peau est le plus grand organe du corps humain. Quand elle est intacte, elle nous protège contre les infections. La peau régule également la température corporelle et l’hydratation. 4

5 Comment l’AVC nuit-il à la peau? L’AVC présente des risques de rupture de l’épiderme pour plusieurs raisons : ► la baisse d’activité et de mobilité; ► la baisse ou l’absence de sensation; ► l’humidité élevée liée à l’incontinence ou à la transpiration; ► la mauvaise alimentation, la déshydratation et la peau sèche; ► l’incapacité de communiquer la douleur et le malaise; ► les mauvaises positions qui entraînent de la friction. 5

6 Point clé Les soins de la peau adéquats sont particulièrement importants pour les patients qui ont de la difficulté à bouger. Votre rôle est donc très important pour la santé de la peau du patient. 6

7 Des soins de la peau efficaces Inspection et signalement ► Examinez attentivement la peau du patient tous les jours. Portez particulièrement attention aux protubérances osseuses. Cherchez des rougeurs et des coupures. ► Faites part de vos inquiétudes et de tout signe d’irritation de la peau à la bonne personne. 7

8 Des soins de la peau efficaces Nettoyez la peau – vous retirez ainsi les irritants et veillez au maintien de la barrière naturelle de la peau. ► Lavez régulièrement et délicatement la peau (sans la frotter, donc) à l’aide de savons doux. Rincez-la bien. Si le patient se salit, lavez sa peau rapidement. Hydratation ► Traitez la peau sèche avec des hydratants. Si la peau est sèche, squameuse ou écailleuse, elle présente des risques de plaie de pression, d’infection et d’irritation. ► Ne massez pas les protubérances osseuses et les rougeurs. 8

9 Des soins de la peau efficaces Éviter le surplus d’humidité ► Plusieurs sources d’humidité peuvent entraîner une rupture de l’épiderme, notamment :  l’urine et les selles (en cas d’incontinence);  la transpiration;  les liquides qui s’écoulent d’une plaie. 9

10 Protection des endroits osseux et compromis 10 Oreillers en mousse servant de cale Patient à un angle de 30 degrés du lit

11 Réduire la friction Une blessure par friction survient quand la peau bouge le long d’une surface rugueuse. Dans certains cas, ce peut être en raison de vos mouvements visant à déplacer le patient dans son lit. Dans d’autres, il s’agit des mouvements du patient lui-même. Ce genre de blessure est fréquent sur les talons et les coudes. Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : ► Utilisez des pansements et du rembourrage au besoin. ► Soulevez le patient à l’aide de linges. ► Évitez de tirer ou traîner le patient. 11

12 Réduire les forces de cisaillement Quand le corps bouge, mais pas la peau, le patient risque de subir une blessure par cisaillement. Ainsi, en levant la tête du lit, le corps du patient glisse vers le bas, tandis que sa peau reste collée contre les draps. Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : ► Ne levez pas la tête du lit à plus de 30º. ► Limitez le temps que passe le patient dans cette position. 12

13 Bouger fréquemment Si un patient reste assis ou couché dans la même position pendant un long laps de temps, la circulation s’amoindrit au niveau de l’épiderme. Par conséquent, les risques de ruptures de l’épiderme et de plaies augmentent. Les patients qui ne peuvent pas bouger par eux-mêmes sont ainsi ceux dont les risques sont les plus graves. Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : ► Faites un plan avec l’équipe afin de faire bouger le patient au moins une fois toutes les deux heures et respectez-le. 13

14 Offrir un soutien nutritionnel Une mauvaise alimentation augmente les risques de problèmes de peau et ralentit la guérison. Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : ► Aidez le patient à manger ses repas et ses collations, et veillez à ce qu’il boive suffisamment. 14

15 Employer des dispositifs de diminution de la pression Les dispositifs qui aident à prévenir la rupture de la peau comprennent : ► les matelas qui réduisent la pression; ► les matelas à pression alternée; ► les coudières; ► les coussins pour fauteuil roulant qui réduisent la pression. Le personnel infirmier et le thérapeute sont en mesure de vous recommander l’un de ces appareils en fonction des besoins du patient. 15

16 Employer des dispositifs de diminution de la pression 16 Le rembourrage protège les endroits délicats. Le rembourrage des talons les protège contre la friction. 30 degrés maximum, sans quoi le patient pourrait glisser dans son lit.

17 Nettoyer une main contractée Certains patients atteints de spasticité ont une main contractée dont le poing est fermé. Si c’est le cas, cette main transpire souvent. De plus, la mauvaise circulation de l’air risque d’entraîner des lésions cutanées, de mauvaises odeurs et des infections. En adoptant des mesures adéquates d’hygiène, vous pourrez prévenir les lésions cutanées. Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : ► Ouvrez délicatement la main et les doigts du patient pour nettoyer et couper ses ongles. ► Si le patient a mal à la main, il voudra peut-être la nettoyer lui-même. 17

18 L’hygiène et l’incontinence Les patients qui ont survécu à un AVC, et surtout ceux atteints d’incontinence urinaire, ont des risques accrus de problèmes de la peau périnéale, c’est-à-dire de problèmes de la peau des organes génitaux, mais aussi d’infections urinaires. 18

19 L’hygiène et l’incontinence Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider : Employez des mesures adéquates d’hygiène et de soins de la peau pour éviter ce genre de problèmes : ► Essuyez de l’avant vers l’arrière après l’élimination. ► Changez les sous-vêtements tous les jours ou plus souvent s’ils sont sales. ► Prenez les soins nécessaires du périnée (les alentours des parties génitales) après incontinence urinaire ou fécale. ► N’oubliez pas de porter des gants pour les soins du périnée, de retirer les gants et de vous laver les mains, ainsi que de laver les mains du patient. 19

20 L’hygiène et l’incontinence Ce que vous êtes en mesure de faire pour aider (suite) : ► N’utilisez pas de désodorisants en aérosol, de poudres ou de parfum sur la peau du périnée. Produits de continence ► Utilisez les bons produits de continence. N’utilisez pas de produits pour les menstruations. Suivez les instructions sur l’emballage. ► Portez attention aux fuites, aux serrements ainsi qu’aux irritations et éruptions cutanées. Signalez les rougeurs, irritations et ruptures de l’épiderme au personnel infirmier. 20

21 En y pensant bien ► Avez-vous appris quelque chose au sujet des soins de la peau aujourd’hui? Quoi donc? ► Ces renseignements changeront-ils la manière dont vous prodiguez des soins de santé? ► Pensez à un patient qui avait fait un AVC, dont vous aviez pris soin et qui avait une rupture de l’épiderme. Quelle était la raison de cette rupture selon vous? ► Comment aurait-on pu la prévenir? 21


Télécharger ppt "SECTION 14 Soins de la peau et hygiène. 2 Avec le soutien de :"

Présentations similaires


Annonces Google