La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PREVENTION ET TRAITEMENT DES ESCARRES DE LADULTE DEFINITION DEFINITION Lésion cutanée dorigine ischémique liée à une compression des tissus mous entre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PREVENTION ET TRAITEMENT DES ESCARRES DE LADULTE DEFINITION DEFINITION Lésion cutanée dorigine ischémique liée à une compression des tissus mous entre."— Transcription de la présentation:

1 PREVENTION ET TRAITEMENT DES ESCARRES DE LADULTE DEFINITION DEFINITION Lésion cutanée dorigine ischémique liée à une compression des tissus mous entre un plan dur et les saillies osseuses Lésion cutanée dorigine ischémique liée à une compression des tissus mous entre un plan dur et les saillies osseuses 3 types: 3 types: escarre accidentelle escarre accidentelle escarre neurologique escarre neurologique escarre plurifactorielle escarre plurifactorielle

2 PREVENTION ET TRAITEMENT DES ESCARRES DE LADULTE

3 Lescarre est une maladie coûteuse qui altère la qualité de vie et présente un grand retentissement psychoaffectif Lescarre est une maladie coûteuse qui altère la qualité de vie et présente un grand retentissement psychoaffectif Lescarre est une maladie que lon peut prévenir dans une grande majorité des cas Lescarre est une maladie que lon peut prévenir dans une grande majorité des cas

4 LES FACTEURS DE RISQUE: LES FACTEURS DE RISQUE: 2 Types: 2 Types: facteurs mécaniques facteurs mécaniques facteurs cliniques facteurs cliniques

5 FACTEURS MECANIQUES: FACTEURS MECANIQUES: pression ( rôle du support) pression ( rôle du support) friction friction cisaillement ( position 1/2assise) cisaillement ( position 1/2assise) macération de la peau macération de la peau

6 FACTEURS CLINIQUES: FACTEURS CLINIQUES: immobilité +++ immobilité +++ état nutritionnel (personnes âgés) état nutritionnel (personnes âgés) incontinence urinaire et fécale incontinence urinaire et fécale état de la peau état de la peau baisse du débit circulatoire ( réa ) baisse du débit circulatoire ( réa ) neuropathie neuropathie état psychologique état psychologique age age

7 EVALUATION DES FACTEURS DE RISQUE: EVALUATION DES FACTEURS DE RISQUE: Echelle de Norton: Echelle de Norton: Condition physique: bonne4 état mental: bon4 moyenne3 apathique3 moyenne3 apathique3 pauvre2 confus2 pauvre2 confus2 très mauvaise1 inconscient1 très mauvaise1 inconscient1 Activité: ambulant4 mobilité: totale4 incontinence: aucune4 aide à la marche3 diminuée3 occasionnelle3 aide à la marche3 diminuée3 occasionnelle3 assis2 très limitée2 urinaire2 assis2 très limitée2 urinaire2 alité1 immobile1 urinaire et alité1 immobile1 urinaire et fécale1 fécale1 Plus le score est bas plus lindividu a de risque de développer une escarre

8 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Diminuer la pression: Diminuer la pression: Mobilisation Mobilisation Mise au fauteuil Mise au fauteuil Verticalisation Verticalisation Reprise précoce de la marche Reprise précoce de la marche Changements de position toutes les 2 à 3 heures Changements de position toutes les 2 à 3 heures

9 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION INSTALLATION ADAPTEE: INSTALLATION ADAPTEE: Patient assis:

10 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION INTALLATION ADAPTEE: Patient allongé:

11 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Patient alité en position semi assise:

12 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION LES MAUVAISES POSITIONS: LES MAUVAISES POSITIONS:

13 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION PROTOCOLE DE CHANGEMENT DE POSITION: PROTOCOLE DE CHANGEMENT DE POSITION: Toutes les 3 heures Alternance des appuis entre décubitus dorsal décubitus dorsal décubitus semi latéral oblique droit et gauche décubitus semi latéral oblique droit et gauche (position assise couchée éviter au maximum) (position assise couchée éviter au maximum)

14 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Utiliser des supports: Utiliser des supports: Matelas statiques ou dynamiques Matelas statiques ou dynamiques Sur matelas Sur matelas Coussins de siège… Coussins de siège…

15 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Critères de choix dun support de lit : Critères de choix dun support de lit : Support proposé Caractéristiques du patient Support proposé Caractéristiques du patient Sur matelas statique Pas descarre et risque descarre peu Sur matelas statique Pas descarre et risque descarre peu Elevé- patient pouvant se mouvoir Elevé- patient pouvant se mouvoir Passant moins de 12h dans le lit Passant moins de 12h dans le lit Matelas statique Pas descarre risque descarre moyen Matelas statique Pas descarre risque descarre moyen Patient pouvant se mouvoir passant Patient pouvant se mouvoir passant Moins de 15h dans le lit Moins de 15h dans le lit Sur matelas dynamique Patient ayant eu des escarres ou ayant Sur matelas dynamique Patient ayant eu des escarres ou ayant Une escarre peu profonde ou risque Une escarre peu profonde ou risque Descarre élevé et patient passant Descarre élevé et patient passant De 15h au lit et incapable de bouger De 15h au lit et incapable de bouger Seul Seul Matelas dynamique de façon Patient ayant des escarres et ne Matelas dynamique de façon Patient ayant des escarres et ne Continue ou discontinue pouvant bouger seul passant plus de Continue ou discontinue pouvant bouger seul passant plus de 20h au lit avec aggravation de son 20h au lit avec aggravation de son état état

16 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION

17 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Surveiller létat de la peau: Surveiller létat de la peau: (couleur induration…) (couleur induration…)

18 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Maintenir lhygiène de la peau et éviter toute macération: Maintenir lhygiène de la peau et éviter toute macération: massages frictions applications de glaçon ou dair chaud INTERDIT massages frictions applications de glaçon ou dair chaud INTERDIT Eventuellement effleurage des zones à risque Eventuellement effleurage des zones à risque Attention application éosine Attention application éosine

19 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION PRINCIPE DE LEFFLEURAGE: PRINCIPE DE LEFFLEURAGE: Masser sans appuyer Sur peau propre Doigts à plat ou avec paume de la main Sans dépression de la peau Pendant 1à2 minutes avec huile peroxydée ou crème émolliente neutre..

20 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION Maintenir l équilibre nutritionnel: Maintenir l équilibre nutritionnel: courbe de poids courbe de poids dosage albuminémie dosage albuminémie privilégier repas sinon complément (oral, enteral ou parentéral ) privilégier repas sinon complément (oral, enteral ou parentéral )

21 ESCARRES: MESURES GENERALES DE PREVENTION EDUCATION ET IMPLICATION DU PATIENT ET DE SA FAMILLE EDUCATION ET IMPLICATION DU PATIENT ET DE SA FAMILLE ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

22 CONCLUSION Retentissement psychosocial important Retentissement psychosocial important Nécessité délaboration de protocoles de soins Nécessité délaboration de protocoles de soins Incidences financières mal connues Incidences financières mal connues Problème du retour à domicile des patients ou prise en charge hors hospitalisation traditionnelle Problème du retour à domicile des patients ou prise en charge hors hospitalisation traditionnelle

23


Télécharger ppt "PREVENTION ET TRAITEMENT DES ESCARRES DE LADULTE DEFINITION DEFINITION Lésion cutanée dorigine ischémique liée à une compression des tissus mous entre."

Présentations similaires


Annonces Google