La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFINITION DE LESCARRE Lescarre se définit comme une lésion cutanée consécutive à une hypoxie tissulaire provoquée par une pression prolongée des tissus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFINITION DE LESCARRE Lescarre se définit comme une lésion cutanée consécutive à une hypoxie tissulaire provoquée par une pression prolongée des tissus."— Transcription de la présentation:

1 DEFINITION DE LESCARRE Lescarre se définit comme une lésion cutanée consécutive à une hypoxie tissulaire provoquée par une pression prolongée des tissus mous entre une proéminence osseuse et un plan dur.

2 Définition suite On distingue trois types descarres –Escarre accidentelle liée à un trouble temporaire de la mobilité et ou de la conscience –Escarre neurologique conséquence dune pathologie chronique motrice et ou sensitive –Escarre plurifactorielle du sujet confiné au lit et ou au fauteuil

3 Physiopathologie de le constitution dune escarre Le mécanisme de la constitution de lescarre est lié à la pression exercée sur les tissus mous interposés entre une saillie osseuse et le plan de référence. La pression entraîne une occlusion vasculaire et un appauvrissement de loxygène dans les tissus.

4 Physiopathologie de la constitution de lescarre suite Lappauvrissement de loxygène dans les tissus favorise les thromboses microvasculaires facteur danoxie tissulaire et vecteur dischémie aboutissant à une nécrose tissulaire irréversible.

5 Classification des stades de lescarre State 0: absence de rougeur et de lésion cutanée ; rougeur qui sefface à larrêt de la pression Stade1: érythème cutané sur une peau apparemment intacte ne disparaissant pas après la levée de la pression dans les 24 h ; en cas de peau plus pigmentée : modification de couleur, œdème, induration. –Rougeur ne blanchissant pas sous la pression du doigt.

6 Stade 1 = érythème Rougeur dont la couleur va du rose au rouge vif Rougeur qui ne blanchit pas à la pression distale Zone cutanée plus chaude au toucher que la peau alentour Rougeur qui ne disparaît pas dans les 2 heures Un œdème et une induration présents autour de la zone touchée Épiderme restant intact au dessus de la zone touchée.

7 STADE 2 Perte de substance impliquant lépiderme et en partie le derme, se présentant comme une phlyctène, une abrasion ou une ulcération superficielle. –Désépidermisation: arrachement cutané touchant lépiderme et éventuellement le derme, dont la variante au niveau du pied est la phlyctène hémorragique ou séreuse.

8 STADE 3 Perte de substance impliquant le tissu- sous- cutané avec ou sans décollement périphérique –Nécrose : plaie profonde avec plaque de nécrose recouvrant en général des tissus sous cutanés dévitalisés. Nécrose plus ou moins sèche ou humide

9 STADE 4 Perte de substance atteignant et dépassant le fascia et pouvant impliqué os, articulations, muscles ou tendons. –Ulcère: plaie ouverte profonde, résultant le plus souvent dune escarre de stade 3 après élimination des tissus nécrotiques.

10 Stade 4 A (aggravé) Stade 4 avec facteurs péjoratifs: –décollement –contact osseux –fistule –infection

11 Les facteurs favorisants le mécanisme de constitution Le rôle de la micro circulation: la qualité des échanges gazeux et du métabolisme cellulaire dépend : –Des facteurs hémodynamiques –Des facteurs hématologiques –Des facteurs respiratoires –Des facteurs métaboliques

12 Les facteurs primaires ou déterminants Un mécanisme fondamental la pression avec deux éléments à prendre en compte : – la force de la pression – le temps de la pression

13 Mécanisme fondamental = la pression Pression augmentée au pôle veineux du capillaire = retentissement sur la pression sanguine micro artériolaire = hypoxie = ischémie La force de pression Le temps de la pression

14 Le phénomène de cisaillement Le mécanisme de cisaillement fait référence au phénomène de glissement des couches cutanées particulièrement en position demi- assise : conjonction de deux forces opposées parallèles à la peau se répercutant dans la microcirculation tissulaire et facteur dhypoxie.

15 Le frottement et létirement de la peau Les frottements favorisent labrasion mécanique de la peau et la constitution descarre. Létirement de la peau est responsable de fissure du pli inter-fessier.

16 La macération Lhumidité liée à lincontinence, la fièvre, la transpiration provoque un ramollissement des tissus et renforce les mécanisme de cisaillement ou de frottement.

17 Les facteurs de risques Lâge et le vieillissement Létat nutritionnel et lhydratation Les pathologies influençant la pression de la micro circulation tissulaire La pathologie neurologique Lhyperthermie Les troubles de la continence Létat psychologique et le degré de participation à la fonction de relation et de communication Les maladies métaboliques Alitement et immobilité Effets secondaires de certains médicaments

18 Évaluation des facteurs de risques descarres Dès laccueil du patient dans le service Chez tout patient limité dans sa mobilisation Tout au long de la période à risque Dès la survenue de la modification de létat de santé

19 PositionZone dappui et de mesure Pressions moyenne Décubitus dorsal-Talons -Sacrum -Zone occipitale de la tête -Omoplates -Coudes -30 à 50 mmHg - 40 à 50 mmHg -30 mmHg -10 mmHg Décubitus latéral strict à 90° Grand trochanter 70 à 95 mmHg Position assiseIschions150 à 500 mmHg

20 Physiopathologie de la constitution dune escarre

21 Évaluation des facteurs de risques descarres Dès laccueil du patient dans le service Chez tout patient limité dans sa mobilisation Tout au long de la période à risque Dès la survenue de modification de létat de santé

22 Moyens de lévaluation du risque Observation clinique initiale des facteurs de risques Utilisation dun outil dévaluation adapté –Échelle de Norton –Échelle de Braden

23 La surveillance cutanée Inspection quotidienne voire pluriquotidienne chez les personnes à hauts risques –Saillies osseuses –Description de létat de la peau –Transmission sur le dossier de soins

24 Lutte contre les causes descarres Retournements et changement de position Utilisation dun cadran de mobilisation et de posture pour le suivi de léquipe Installation au fauteuil adaptée et pour une durée limitée à 2heures Mobilisation et reprise de la marche précoce Effleurage des points dappui ; à proscrire dès le stade 1

25 Le massage effleurage Cest un soin privilégiant la relation avec le patient, permettant lobservation des points dappui et favorisant la micro-circulation cutanée. Il consiste à masser à main nue en utilisant les doigts à plat et la paume de la main, sans appuyer la peau.(utilisation possible de crème, dhuile, NB pas dalcool, ni produit coloré). Sa durée est de 1 à 2 minutes par site. Le massage effleurage est contre – indiqué : –Sur les zones présentant des lésions cutanées –Sur les zones cutanées inflammatoires –Sur un érythème persistant à la pression: escarre stade 1

26 Les mesures de prévention générale indispensable Les soins dhygiène de la peau et des téguments Hygiène de la literie Alimentation et hydratation Prévenir et lutter contre lincontinence Suivi de létat général de la personne Information et éducation du patient et de sa famille

27 Le matériel daide à la prévention Les lits Les différents types de matelas Les surs- matelas Le petit matériel : coussins et mousses Lutilisation des interfaces

28 Savoir Connaître Evaluer Dépister Développer le jugement clinique

29 Savoir faire Décider Organiser Corriger les facteurs de risques Éliminer ou réduire les causes

30 Savoir être Individualisation des soins Cohérence Logique Réflexion, recherche Concertation, écoute Collaboration Information éducation Continuité des soins

31 Axes prioritaires des soins dans le cadre de la prévention descarres Évaluer les facteurs de risques Observation systématiques des zones à risques Limiter les pressions et les forces de frottement et de cisaillement Programmer des changement de position et de posture Assurer la protection de la peau et des téguments Lutter contre lincontinence, la macération et lhumidité

32 Axes prioritaires des soins dans le cadre de la prévention descarres Favoriser la nutrition et prévenir le risque de dénutrition Choisir et utiliser un matériel daide à la prévention Favoriser la participation de la personne soignée et de son entourage


Télécharger ppt "DEFINITION DE LESCARRE Lescarre se définit comme une lésion cutanée consécutive à une hypoxie tissulaire provoquée par une pression prolongée des tissus."

Présentations similaires


Annonces Google