La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1850-1885 LE REALISME. INTRODUCTION Millet, Jean-François Gustave Courbet, les cribleuses de blé, 1854 Jean Dominique Ingres Les Ambassadeurs d'Agamamemnon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1850-1885 LE REALISME. INTRODUCTION Millet, Jean-François Gustave Courbet, les cribleuses de blé, 1854 Jean Dominique Ingres Les Ambassadeurs d'Agamamemnon."— Transcription de la présentation:

1 LE REALISME

2 INTRODUCTION Millet, Jean-François Gustave Courbet, les cribleuses de blé, 1854 Jean Dominique Ingres Les Ambassadeurs d'Agamamemnon 1797

3 G USTAVE COURBET L'autoportrait La mer orageuse

4 J EAN-FRANÇOIS MILLET « L'Angelus » , huile sur toile, 55x66 cm Musée d'Orsay, Paris

5 CONTEXTE HISTORIQUE Ce Mouvement dura de 1850 à Le réalisme a une approche de l'art dans lequel les sujets sont dépeints d'une façon la plus franche possible, dans une vision objective, sans les idéaliser et sans application de règles de théorie formelle. Les sujets traités représentent le plus souvent la vie quotidienne du petit peuple (Scènes anecdotiques et pittoresques). Ce mouvement est une réaction contre les excès de Romanticisme et du Néoclassicisme. Ce mouvement français a fortement inspiré les peintres Réalistes américains et les impressionnistes par sa philosophie. L'école de Barbizon en est l'héritière directe.

6 LE RÉALISME Les mots réalisme, réaliste, réalité sont d'une utilisation courante, mais assez délicate. Le terme réalisme s'emploie plus volontiers lorsque l'artiste, dans ses œuvres ajoute au rendu fidèle des choses un désir d'ennoblissement du monde quotidien. Il en va ainsi des "peintres de la réalité -l'expression est de Champfleury Le mouvement historique du réalisme est lui plus circonscrit encore, il recouvre tout ce qui à partir de 1850 réagit par rapport au Classicisme et au Romantisme par un retour à l'étude de la nature et aux sujets quotidiens. Pourtant le mot Réalisme ne recouvre qu'un groupe assez étroit d'artistes qui gravitent autour de Courbet. Le mot même de Réalisme apparaît, en 1836 dans la chronique de Paris, sous la plume de Gustave Planche.

7 LE RÉALISME L'apparition du courant réaliste est liée à la désillusion politique de 1848 : Louis Napoléon Bonaparte est élu président de la IIème République et procède à un coup d'Etat en décembre 1851 pour instaurer le régime autoritaire du Second Empire.

8 LE RÉALISME EN PEINTURE En peinture, le réalisme consiste à représenter le misérable, qui était discrédité par le classicisme. Daumier, Millet s'attachent à la vie paysanne. Courbet expose la première fois en Il est suspecté d'idées subversives, notamment socialistes avec son tableau * "les Casseurs de pierre" et * "l'enterrement à Ornans" en 1850, qui donne à une simple scène de genre un grand format, et dont le sujet reste énigmatqiue aux yeux des spectateurs. Le réalisme apparaît notamment en France et en Grande Bretagne dans la seconde moitié du XIXe siècle, avant de conquérir les Etats-Unis. A ses débuts, ce mouvement se manifeste aussi bien en littérature avec Balzac, Champfleury (Jules François Félix Husson) et Louis Edmond Duranty, qu'en peinture avec un certain nombre d'artistes parmi lesquels Gustave Courbet. Dans une période marquée par l'opposition entre le romantisme et le classicisme, le réalisme ouvre une nouvelle voie en évoquant la réalité sans idéalisation et en abordant des thématiques politiques ou sociales.

9 "LES CASSEURS DE PIERRE"

10 "L'ENTERREMENT À ORNANS"

11 L’ATELIER DU PEINTRE.

12 CONTEXTE

13 TAILLE 3 mètres 6mètres

14 ANALYSE

15

16

17

18 INTERPRÉTATION D’abord un manifeste esthétique. Ce tableau a fait couler beaucoup d’encre. Les implications politiques y sont évidentes puisque figurent sur la toile à la fois Napoléon III et Proudhon. C’est un tableau d’Histoire, en ce sens que, contrairement à la peinture de genre (nature morte, paysage, scène de la vie ordinaire), le sujet, traité dans un format majestueux, imposant, célèbre un événement majeur, ou considéré comme tel par l’artiste : sa peinture de la société, son idée de la place (centrale) de l’artiste dans cette société, son manifeste esthétique. Courbet expose en effet ici le résultat, le bilan de son travail. C’en est fini pour lui de l’académisme comme le suggère le mannequin d’atelier cloué au pilori, de ses travaux de jeunesse dont les morceaux épars gisent aux pieds du braconnier ; restent la Nature (il peint un paysage d’Ornans, reconnaissable à ses falaises, déjà présentes dans L’Enterrement à Ornans), le réel, et la place assignée à l’artiste au cœur de la société. Ce tableau-bilan est un manifeste.


Télécharger ppt "1850-1885 LE REALISME. INTRODUCTION Millet, Jean-François Gustave Courbet, les cribleuses de blé, 1854 Jean Dominique Ingres Les Ambassadeurs d'Agamamemnon."

Présentations similaires


Annonces Google