La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre VIII Transmission de puissance. I LES REDUCTEURS DE VITESSE Réducteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre VIII Transmission de puissance. I LES REDUCTEURS DE VITESSE Réducteur."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre VIII Transmission de puissance

2

3 I LES REDUCTEURS DE VITESSE Réducteur

4 1-1 Les roues de friction

5 Exemple du système KERS (kinetic Energy Recovery System) Roue entrainée en rotation Entrainement de roues arrière Embrayage et train d’engrenages CVT module (Continuously Variable Transmission) Variation continue de la vitesse par l’utilisation de roues de friction

6 Animations

7 Ce calcul est développé plus tard à propos des engrenages 1-1 Les roues de friction (suite) un réducteur un multiplicateur de vitesse

8

9

10

11 YY X I I O2O2 O1O1 1 2

12 YY X I I O2O2 O1O1 La condition de roulement sans glissement en I impose : Or : 1 2

13 Le contact intérieur en I ne provoque pas d’inversion du sens de rotation. I O2O2 O1O1

14

15 Aucune indication particulière Dentures droites Dentures HélicoïdalesDentures à chevrons Type de dentures

16

17

18 DroitesHélicoïdalesSpirale Dimensions caractéristiques Le ½ angle au sommet des cônes. Le nombre de filets de la vis

19

20 F12F12 T N

21 T R A R T T A F1F1 R F F F1F1 F1F1 F=F 1 +R F=A+T+R On note donc une composante tangentielle T utile + deux composantes inutiles : A la composante axiale et R la composante radiale

22 L ’ensembe 3  4 constitue un engrenage dont le rapport est : L ’ensembe 1  2 constitue un engrenage dont le rapport est : Produit des nbs de dents des roues menantes L’arbre intermédiaire est commun à 2 et à 3 Donc Produit des nbs de dents des roues menées *n : est le nombre de contacts extérieurs

23

24

25

26 O A X Y I J Y Z

27 Couronne 3 bloquée Planétaire 1 bloqué Porte satellite 4 bloqué

28 O A X Y I J Y Z

29 O A X Y I J Y Z = 0 avec

30 O A X Y I J Y Z V (I,2/0) = V (A,2/0) = V (I,1/0) V (A,4/0) J CIR 2/0 I CIR 2/1 O CIR 1/0 A CIR 4/2 O CIR 4/0 3 = 0 I CIR 2/1 O CIR 1/0 J CIR 2/0 A CIR 4/2 O CIR 4/0 avec

31 O A X Y I J Y Z Même calcul que pour le cas A avec

32 O A X Y I J Y Z O CIR 4/0 A CIR 4/2 I CIR 2/1 OrCar le planétaire 1 est bloqué O CIR 3/0 J CIR 2/3 J CIR 3/2 I CIR 2/1 O CIR 4/0 O CIR 3/0 V (A,2/0) = V (A,4/0) V (J,2/0) = V (J,3/0)

33 O A X Y I J Y Z Ici le 4 est fixe par rapport au bâti, Il s’agit donc d’un train simple. Le calcul correspond exactement à celui qui est fait pour calculer la raison dans les cas A et B

34 O A X Y I J Y Z V (I,2/0) = V (I,1/0) I CIR 2/1 O CIR 1/0 I CIR 2/1 O CIR 1/0 A CIR 4/2 or 4 est bloqué par rapport au bâti J CIR 3/2 V (J,2/0) = V (J,3/0) O CIR 3/0 A CIR 2/0

35 Un train épicycloïdal est dit plan si tous les axes sont parallèles, ce sont la majorité des trains (roue de camion, treuil, motoréducteur, …). Il existe 4 configurations de train épicycloïdal plan.

36 Un train épicycloïdal est dit sphérique si tous les axes sont concourants, on y retrouve donc des engrenages coniques (différentiel de voiture, …) 1.73 Compléments sur les trains d’engrenages épicycloïdaux EMBRAYAGE DIFFERENTIEL ROUE GAUCHE BOITE DE VITESSES ROUE DROITE Porte satellites x0x0 MOTEUR Planétaire vers roue gauche Satellite y4y4 Planétaire vers roue droite Planétaire vers roue gauche Porte satellites Satellite Planétaire vers roue droite DIFFERENTIEL

37

38

39

40 Fin Voir le diaporama sur les joints de transmission (DL n°2)


Télécharger ppt "Chapitre VIII Transmission de puissance. I LES REDUCTEURS DE VITESSE Réducteur."

Présentations similaires


Annonces Google