La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une patinoire pour quelle(s) politique(s) sportive(s), pour quel(s) public(s), pour quel(s) projet(s) ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une patinoire pour quelle(s) politique(s) sportive(s), pour quel(s) public(s), pour quel(s) projet(s) ?"— Transcription de la présentation:

1 Une patinoire pour quelle(s) politique(s) sportive(s), pour quel(s) public(s), pour quel(s) projet(s) ?

2 P Bayeux Rencontres patinoires 2009 Quels publics ? - Qui sont les publics des patinoires ? - Quelles sont les activités proposées ? - Quels sont les comportements des publics qui consomment des activités ? Quel projet ?

3 P Bayeux Segmentation des publics -Les scolaires -Les clubs -Lécole de glace -Les entrées publiques - Entrées individuelles - Entrées groupe - Animations Zoom sur 2 publics : -Les familles -Les jeunes Rencontres patinoires 2009

4 P Bayeux Logique de Loisir Logique Educative Logique compétitive Spectacle Scolaires École de glace compétitions Clubs pros galas Concerts club Jardin de glace Soirées thématiques Public – familles Stages- cours Rencontres patinoires 2009

5 P Bayeux Utilisateurs actuels des patinoires Utilisateur de la patinoire Non utilisateurs relatifs Non utilisateurs absolus Marché théorique Marché actuel des patinoires Marché potentiel Rencontres patinoires 2009

6 P Bayeux Les familles : les facteurs influençant la consommation 1 – le budget : pour la première fois depuis trente ans la consommation des ménages réalisée dans les grandes surfaces a diminué par rapport à l'année précédente - L alimentation est celui qui a connu la plus forte baisse dans la structure des dépenses des ménages, passant de plus de 31 % en 1960 à moins de 16 % en Le poste logement a connu une hausse permanente dans le budget des ménages depuis 1960, il représente aujourd'hui plus de 25 % des dépenses des ménages -La dépense relative des ménages pour les transports est cependant restée stable, représentant en 2006, 12,5 % du budget moyen -Le poste « loisirs, culture communication » représente une part importante de la consommation effective des ménages, 18,1 % en 2006, supérieure à celle de l'alimentation Rencontres patinoires 2009

7 P Bayeux Le budget Rencontres patinoires 2009

8 P Bayeux 2 – le cycle familial Le cycle de vie familiale permet de décrire de façon linéaire les différents stades que traverse la famille au cours de son évolution dans le temps Rencontres patinoires 2009

9 P Bayeux 2 – le cycle familial Rencontres patinoires 2009

10 P Bayeux 2 – le cycle familial - les enfants prescripteurs Rencontres patinoires 2009

11 P Bayeux 3 – linfluence sociale -Les classes sociales -Les styles de vie : ont des identités sociales, plus ou moins formelles, qui sont transverses aux classes sociales ou aux catégories socioprofessionnelles. - la culture : est un ensemble de manières de penser, de sentir et dagir, plus ou moins formalisées, apprises et partagées par une pluralité de personnes et qui servent à créer une collectivité Rencontres patinoires 2009

12 P Bayeux 4 – les facteurs psychologiques -Les motivations ( qui poussent à agir : cest bon pour la santé !) -La perception -Les attitudes et les croyances -La personnalité Rencontres patinoires 2009

13 P Bayeux Les étapes de la décision de consommation Rencontres patinoires 2009

14 P Bayeux Les digital natives des jeunes générations, nées dans un univers où laccès à linformation, au savoir et à la culture est numérique On distingue trois générations dans leur rapport aux nouvelles technologies. -Celle des moins de 25 ans qui se sont massivement emparés de ce nouveau moyen de distraction, de communication et daccès à linformation apparu alors quils navaient pas encore atteint lâge adulte ; -celle des ans qui lont aussi assez largement intégré dans leur univers de loisir, dautant plus facilement que beaucoup dentre eux avaient eu loccasion de le découvrir dans le cadre professionnel ou par lintermédiaire de leurs enfants ; -celle enfin des retraités qui sont restés assez largement à lécart du processus déquipement Rencontres patinoires 2009

15 P Bayeux Les digital natives Un fort niveau de connexion : plus de 80 % des ans déclarent sêtre connectés au web au cours du mois précédent lenquête les ans passent en moyenne près de 13 heures par semaine sur linternet ; une forte assiduité : la grande majorité des jeunes est connectée quotidiennement. Des usages tournés vers la communication : les jeunes recourent plus souvent que la moyenne à la messagerie instantanée Rencontres patinoires 2009

16 P Bayeux Les digital natives : les conséquences des nouvelles technologies Un nouveau rapport au temps : Sur le même écran dordinateur, on peut discuter, regarder un film, surfer sur le net, et passer quasi immédiatement de lune à lautre de ces activités. Ces nouveaux modes de consommation multitâches abolissent une partie des contraintes temporelles liées notamment aux diffuseurs (grilles des chaînes télévisées ou des bandes radiophoniques), favorisent une individuation, une démultiplication et une déprogrammation des temps consacrés à la culture chez les jeunes, qui soppose à la vision dun temps homogène, linéaire et organisé par loffre. Rencontres patinoires 2009

17 P Bayeux Les digital natives : les conséquences des nouvelles technologies Un fonctionnement en réseau Loutil technologique a favorisé lémergence de nouvelles représentations qui concernent le statut même des relations sociales Les critères dappartenance ne sont donc pas seulement socio- démographiques – avoir tel âge, être de telle région, être dans telle classe – mais aussi relationnels et fondés sur la détention de compétences ou de caractéristiques individuelles. Rencontres patinoires 2009

18 P Bayeux Mais les jeunes nont pas tous le même âge Les jeunes nont pas un comportement homogène face aux technologies Ainsi les plus jeunes sont-ils toujours les plus technophiles : les adolescents sont particulièrement tournés vers les usages communicationnels et ludiques, ils sont les plus connectés (82 %, suivis de près par les ans, un taux qui chute après 25 ans à 59 %), et sont les plus utilisateurs de la messagerie instantanée (plutôt que le courriel) Rencontres patinoires 2009

19 P Bayeux Désinstitutionalisation Les loisirs des jeunes générations sont caractérisés par une désinstitutionalisation, un désencadrement relatif et une individualisation croissante. La privatisation croissante des loisirs culturels, illustrée par la place croissante dédiée à « la culture de la chambre », saccompagne dune désinstitutionalisation des loisirs, facilitée par les mutations des offres médiatiques et technologiques elles-mêmes : le podcasting, le téléchargement contribuent à abolir les obligations de respect dune grille de programmation. Rencontres patinoires 2009

20 P Bayeux Désinstitutionalisation -mouvement de désinstitutionalisation indissociable des mutations des conditions de vie des jeunes : urbanisation, mutations des formes de la famille, travail des mères, éloignement géographique des différentes générations dune lignée, …. - Désencadrement qui est combattu dans certains milieux sociaux par linflation du nombre des activités extra-scolaires, mais qui affecte globalement lensemble des classes dâge jeunes. -Dès lors que les jeunes disposent de temps libre désinstitutionnalisé et désencadré, les parts laissées à lautonomie, à la liberté de choix et dexpression augmentent, dautant que celles-ci sont fortement soutenues par la disposition déquipements médiatiques et multimédiatiques permettant de développer la recherche dun « individualisme expressif Rencontres patinoires 2009

21 P Bayeux Quelles réponses ? Famille : -les parents souhaitent laisser une large liberté aux enfants, les identités culturelles sont co-construites dans les familles -Les pratiques sportives et culturelles sont donc négociées, partagées, mais rarement objet dopposition générationnelle, comme cela a pu être le cas dans les générations précédentes -Par ailleurs, les contenus transmis portent la marque des évolutions générationnelles : les parents daujourdhui font découvrir les Beatles à leurs enfants plutôt que le répertoire classique, puisqueux-mêmes faisaient partie des générations de la diffusion de la culture médiatique Rencontres patinoires 2009

22 P Bayeux Quelles réponses ? Ecole : - lécole na plus le monopole du savoir - ses modes dintervention semblent de moins en moins en phase avec les compétences et attentes des jeunes générations. Collectivités - mouvement associatif – éducation populaire - repose sur une offre traditionnelle - une offre de moins en moins en phase avec ces nouvelles demandes Rencontres patinoires 2009

23 P Bayeux Des données rares sur « la consommation de patinoire » -Des données sur la consommation de loisirs -Des données sur les équipements sportifs Rencontres patinoires 2009

24 P Bayeux International Social Survey Programme (ISSP) 2007 Rencontres patinoires 2009

25 P Bayeux International Social Survey Programme (ISSP) 2007 Rencontres patinoires 2009

26 P Bayeux International Social Survey Programme (ISSP) 2007 Rencontres patinoires 2009

27 P Bayeux International Social Survey Programme (ISSP) 2007 Rencontres patinoires 2009

28 P Bayeux International Social Survey Programme (ISSP) 2007 Rencontres patinoires 2009

29 P Bayeux INSEE INSEP Rencontres patinoires 2009

30 P Bayeux AIRES IPSOS Parmi les installations sportives suivantes, laquelle avez-vous le plus souvent fréquentée, vous personnellement, au cours des 12 derniers mois pour pratiquer un sport, un loisir sportif près de chez vous ? Toujours parmi les installations sportives suivantes, quelles sont toutes les autres installations sportives que vous avez personnellement fréquentées au cours des 12 derniers mois pour pratiquer un sport, un loisir sportif près de chez vous ? Nombre moyen de citations 1.7 Rencontres patinoires 2009

31 P Bayeux AIRES IPSOS Parmi les installations sportives suivantes, laquelle ou lesquelles votre(vos) enfant(s) a-t- il (ont-ils) fréquentées au cours des 12 derniers mois pour pratiquer un sport dans le cadre scolaire ? Parmi les installations sportives suivantes, laquelle ou lesquelles votre(vos) enfant(s) a-t-il (ont-ils) fréquentées au cours des 12 derniers mois pour pratiquer un sport, un loisir sportif en dehors du cadre scolaire, près de chez vous ? Nombre moyen de citations 2.6 Rencontres patinoires 2009

32 P Bayeux AIRES IPSOS Parmi les installations sportives suivantes, laquelle ou lesquelles votre(vos) enfant(s) a-t-il (ont-ils) fréquentées au cours des 12 derniers mois pour pratiquer un sport dans le cadre scolaire ? Nombre moyen de citations 2.1 Rencontres patinoires 2009

33 P Bayeux AIRES IPSOS Question 11 :Quelle(s) installation(s) sportive(s) conviendrait-il de "construire" à proximité de chez vous ? Nombre moyen de citations : Niveau confirmé 41% + : Niveau confirmé 24% Rencontres patinoires 2009

34 P Bayeux En conclusion quel projet pour les patinoires ? 1 – les réponses à apporter ne sont pas uniformes : les territoires, les cultures locales, … 2 – les réponses doivent être repensées en fonction des publics cibles et non à partir de loffre : nécessité de développer une stratégie pour chaque catégorie public avec une tendance au sur mesure 3 – loffre sportive doit être reconsidérée à léchelle dune politique publique locale en interaction avec les autres politiques publiques Rencontres patinoires 2009

35 P Bayeux Les publics captifs des patinoires Logique de Loisir Logique Educative Logique compétitive Spectacle Scolaires École de glace compétitions Clubs pros galas Concerts club Jardin de glace Soirées thématiques Public – familles Service public administratif Service public industriel et commercial Stages- cours

36 P Bayeux Les publics captifs des patinoires Logique de Loisir Logique Educative Logique compétitive Spectacle Scolaires École de glace compétitions Clubs pros galas Concerts club Jardin de glace Soirées thématiques Public – familles Service public administratif Service public industriel et commercial Usager – contribuable Client Stages- cours

37 P Bayeux Rencontres patinoires 2009

38 P Bayeux Les publics captifs des patinoires Logique de Loisir Logique Educative Logique compétitive Spectacle Scolaires École de glace compétitions Clubs pros galas Concerts club Jardin de glace Soirées thématiques Public – familles Service public administratif Service public industriel et commercial Usager – contribuable Client Stages- cours discrimination Modulation

39 P Bayeux Les publics captifs des patinoires Logique de Loisir Logique Educative Logique compétitive Spectacle Scolaires École de glace compétitions Clubs pros galas Concert club École de glace Soirées thématique Public – familles

40 P Bayeux Les publics captifs des patinoires La logique redistributive > Elle repose sur la discrimination La discrimination affirme la recherche d'une égalité d'accès au regard des critères d'âge, de statut de nombre de personnes composant un groupe homogène prédéfini ou encore une famille, de revenu, de lieu de résidence La logique allocative > Elle repose sur la modulation Les catégories d'usagers prises en compte se fondent sur le comportement de ceux-ci. Les pratiques tarifaires relèvent alors d'une modulation. La tarification vis-à-vis du comportement des usagers peut permettre d'encourager l'assiduité et orienter les pratiques selon les affluences saisonnières. C'est ainsi que le tarif peut être une prime à l'assiduité à raison de la mise en place d'un système d'abonnement ou de forfait.


Télécharger ppt "Une patinoire pour quelle(s) politique(s) sportive(s), pour quel(s) public(s), pour quel(s) projet(s) ?"

Présentations similaires


Annonces Google