La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2011 Enquête ATB-RAISIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2011 Enquête ATB-RAISIN."— Transcription de la présentation:

1 Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2011 Enquête ATB-RAISIN - CCLIN Sud-Ouest Août 2012 v v v v

2 2 Ce diaporama comporte des graphiques de présentation des données Certains sont issus du rapport interrégional 2011, dautres correspondent aux graphiques générés par le fichier Excel utilisé lors de la saisie des données. Ce diaporama est modifiable afin de vous permettre de rajouter sur les graphiques les valeurs correspondant à votre établissement pour personnaliser vos présentations locales. Rapport complet, synthèse, diaporama disponibles sur le site du CCLIN Sud-Ouest Données nationales 2010 sur le site du RAISIN : Informations importantes ! Nouveauté 2012 : Outils dévaluation des pratiques dantibiothérapie sur le site du CCLIN Sud-Ouest

3 3 Sommaire Contexte Objectifs Méthode Aide à linterprétation des données Résultats Description des participants Politique dutilisation des antibiotiques Consommation en antibiotiques Résistance bactérienne aux antibiotiques Utilisation des données recueillies Perspectives Annexe : graphiques de consommation dantibiotiques par secteur dactivité

4 4 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Contexte Programmes de lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins depuis 1994 programme national de prévention des infections nosocomiales 2009/2013 Plan national pour préserver lefficacité des antibiotiques depuis 2001 plan national dalerte sur les antibiotiques Prévenir lémergence, la sélection et la diffusion des bactéries multirésistantes Bon usage des antibiotiques Prévenir lémergence, la sélection et la diffusion des bactéries multirésistantes Bon usage des antibiotiques Indicateurs ICALIN, ICA-BMR et ICATB Surveillances BMR-RAISIN et ATB-RAISIN Evaluation

5 5 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Objectifs Décrire la politique dutilisation des antibiotiques dans les différents types détablissements de santé Quantifier et décrire les consommations dantibiotiques Suivre lévolution de ces indicateurs dans le temps Inciter chaque établissement participant à : surveiller la consommation en utilisant une méthodologie et des outils en cohérence avec les recommandations nationales, mettre ses résultats en parallèle avec les résistances bactériennes se situer par rapport à un ensemble détablissements ou de secteurs dactivité comparables et analyser les différences, afin didentifier des pistes pour optimiser lutilisation des antibiotiques

6 6 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Méthode Enquête rétrospective sur lannée précédente (2011) Volontariat des établissements Recueil des données à partir dun questionnaire : politique de bon usage des antibiotiques Critères composant ICATB + critères complémentaires, daprès les recommandations nationales et la littérature données administratives et dactivité Type détablissement, nombre de lits, de journées dhospitalisation (JH), dadmissions (AD) consommation des antibiotiques résistances bactériennes

7 7 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Méthode Consommation en antibiotiques, 2011 Antibiotiques à visée systémique classification ATC J01 + rifampicine (J04AB02) + imidazolés per os (P01AB) dispensés par la PUI en 2011 En hospitalisation complète sur lensemble de létablissement et dans chacun des secteurs dactivité (optionnel) exclusion : rétrocession, HDJ et de nuit, séances, hébergement, UCSA Etablissements non concernés : HAD, MECSS, dialyse, EHPAD Analyse : en nombre de Doses Définies Journalières (DDJ) pour 1000 JH (unité définie par lOMS et pour 100 ADhttp://www.whocc.no/ présentation des taux globaux et des distributions

8 8 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Méthode Résistances bactériennes : données recueillies Couples bactéries-antibiotiques ciblés dans les recommandations (circulaire du 2 mai 2002 et plan national dalerte sur les antibiotiques ) Staphylococcus aureus et Oxacilline, Ofloxacine ou Péfloxacine ou Ciprofloxacine Enterobacter cloacae et Cefotaxime Escherichia coli et Ciprofloxacine, Cefotaxime ou Ceftriaxone Pseudomonas aeruginosa et Ceftazidime, Imipénème, Ciprofloxacine Acinetobacter baumannii et Imipénème Pourcentage de résistance et incidence pour lensemble de létablissement

9 9 Consommation dantibiotiques Suivi dans le temps évaluation de limpact des actions menées, des modifications de stratégies thérapeutiques en tenant compte dévolution dactivité (pathologies prises en charge, DMS) : intérêt de lutilisation de lunité pour 100 admissions Comparaisons aux autres établissements et analyse des différences total établissement et par secteurs dactivité comparables identification des familles ou secteurs à explorer en priorité Cf diapositives suivantes Rappel : Quantité dantibiotiques et répartition des familles dépendent des activités (réanimation, hématologie) et des caractéristiques des patients accueillis (mucoviscidose, âge) de lécologie bactérienne des habitudes de prescription et de la « politique antibiotique » Identification et discussion des pistes de progrès avec les prescripteurs Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Aide à linterprétation des données

10 Quelles familles dantibiotiques? 70 DDJ/1000 JH de fluoroquinolones 1 - Consommation du CH de Ville : 450 DDJ / 1000 JH Tableau XV : Consommations en fonction du type dES Tableau XVII : Consommations dantibiotiques, par type dES Famille d'antibiotiques Nb de DDJ pour JH CHUCHMCOCLCC Fluoroquinolones 78,958,358,590,7 Ciprofloxacine27,18,514,382,1 Lévofloxacine15,110,02,13,6 Ofloxacine22,224,220,43,3 3 – Détail par secteur dactivité clinique ? 12 DDJ/1000 JH dimipénème en médecine Tableau annexe rapport national ATB-RAISIN 2010 : Consommations en médecine valeur du CH de Ville > médiane des CH valeur du CH de Ville > médiane des CH, comparable médiane CHU valeur du CH de Ville > 75% des secteurs de médecine des CH Justification à rechercher : fréquence élevée dinfections à bactéries multirésistantes ? sur-utilisation non justifiée ? Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Aide à linterprétation des données Exemple, pour un CH, consommation en antibiotiques, 2011 Nb DDJ / JH Antibiotiques systémiques J01+P01AB+J04AB02 Type Nb ES Taux global Média ne minP25P75max CHU CH Nb DDJ / 1000 JH AntibiotiquesMinP25MédianeP75Max Imipénème0,01,22,74,914,7

11 11 Exemple : situer la consommation de fluoroquinolones X X X … part injectable/orale en médecine … en réanimation spécificités du service de médecine ? pertinence du maintien des accès vasculaires ? (exposition au risque dinfection) Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Aide à linterprétation des données X

12 12 Niveau de résistance Daprès D.L. Monnet, Ann Fr Anesth Réanim 2000 ; 19 : Consommation dantibiotiques médiane Satisfaisant – Prévention de la transmission croisée, – Résistance importée : détection des patients colonisés à ladmission – Adaptation des posologies, – Rationalisation de lutilisation dautres ATB que celui mentionné en abscisse (pression de sélection par dautres ATB) Amélioration de la détection de la bactérie au laboratoire ou bactérie non introduite dans létablissement Rationalisation de lutilisation des antibiotiques Consommations dantibiotiques et résistance bactérienne : diagnostic de la situation locale et propositions de pistes dinvestigation et dactions Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Aide à linterprétation des données

13 13 Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Résultats

14 14 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Description des participants * données manquantes pour un établissement * Description des participants par type détablissement de santé (ES)

15 15 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Politique dutilisation des antibiotiques Mesures de bon usage en place (N=244 ES) 74% 46% 69% 72% 69% 91% 53% 41% 87% 41% 89% 96% 78% 17% 66% 64% 67%

16 16 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Politique dutilisation des antibiotiques, Caractéristiques du référent « antibiotiques » Présent dans plus de 90% des CHU, CH, CLCC, MCO, ESSR et ESLD 33% des ES ont plus dun référent : 342 référents dans 221 ES Temps médian consacré : ½ journée hebdomadaire Diplômes des référents N% DESC pathologie infectieuse 247,0 DU thérapeutique infectieuse, antibiotiques 13639,8 DU hygiène hospitalière 308,8 Sans réponse15244,4 Total342100,0 Spécialités des référents en antibiothérapie (N=342)

17 17 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Politique dutilisation des antibiotiques, Activité du référent Activité (nombre de journées) hebdomadaire des référents / 100 lits selon le type d'établissement (N=100).

18 18 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Politique dutilisation des antibiotiques, Temps pharmaceutique Temps pharmaceutique consacré à la délivrance des antibiotiques en nombre dheures hebdomadaires/ 100 lits selon le type d'établissement (N=218). TypeN Nb total de litsGlobalMinMédianeMax CHU ,611,014,765,18 CH ,610,081,7212,28 MCO ,880,302,7419,23 CLCC22755,823,736,258,77 ESSR ,950,131,3328,57 LOC ,700,965,9825,00 ESLD42002,501,253,33 PSY ,590,190,506,12 Ensemble ,060,081,9528,57

19 19 Distribution des consommations dantibiotiques à visée systémique, par type détablissement en nombre de DDJ/1000 JH, 263 ES, 2011 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques N = 8N = 58N = 74N = 2N = 21N = 68N = 27N = 5

20 20 Distribution des consommations dantibiotiques à visée systémique, par secteur dactivité en nombre de DDJ/1000 JH N = 108N = 6N = 5N = 16N = 91N = 36N = 13N = 37N = 34 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques

21 21 Distribution des consommations dantibiotiques à visée systémique, par secteur dactivité en nombre de DDJ/1000 JH N = 55N = 25N = 157N = 55N = 40 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques

22 22 Médiane de consommation des principaux antibiotiques, par type détablissement en nombre de DDJ pour 1000 JH Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques

23 23 Evolution de la consommation dantibiotiques en nombre de DDJ pour 1000 JH et 100 AD, pour lensemble des établissements, les CH et les MCO depuis 2005 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques

24 24 Evolution de la consommation dantibiotiques en nombre de DDJ pour 1000 JH selon le secteur dactivité depuis 2005 Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Consommation en antibiotiques

25 25 Incidence de la résistance (nombre de souches I+R pour 1000 JH) Taux médian de SARM : 0,44 pour 1000 JH (0,03 pour ES psychiatriques à 0,82 pour les hôpitaux locaux) E. coli, souches résistantes aux C3G : 0,29 pour 1000 JH Pourcentage de résistance : élevé dans les hôpitaux locaux, les ESLD et les ESSR pour S. aureus et E. coli Voir aussi données du réseau de surveillance BMR-RAISIN Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Résistance bactérienne aux antibiotiques

26 26 Médiane incidence = 0,44 / 1000 JH Médiane consommation = 49 DDJ / 1000 JH Consommation de fluoroquinolones et incidence des SARM (N=165) Antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Résistance bactérienne aux antibiotiques Confrontation des consommations dantibiotiques et de lincidence de la résistance : cf aide à linterprétation des données pour les pistes dactions

27 27 Pour les établissements de santé Politique de bon usage, consommation dantibiotiques et résistances bactériennes Suivi dans le temps évaluation de limpact des actions menées, des modifications de stratégies thérapeutiques en tenant compte dévolution dactivité (pathologies prises en charge, DMS) Comparaisons aux autres établissements et analyse des différences en tenant compte des activités et des caractéristiques des patients accueillis (cf diapositive 8) Base pour lévaluation des pratiques dutilisation des antibiotiques : outils SPILF, HAS, CCLIN Sud-Ouest, rubrique « Evaluation des pratiques »Evaluation des pratiques Identification et discussion des pistes de progrès avec prescripteurs Bases pour la conduite dactions de rationalisation de lutilisation des antibiotiques et dactions de maîtrise de la transmission des bactéries résistantes aux antibiotiques. Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Utilisation des informations recueillies

28 28 Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Utilisation des informations recueillies Au niveau national et interrégional Suivi des évolutions dans le temps des indicateurs interrégionaux et nationaux : impact des programmes damélioration Politique de bon usage des antibiotiques Quantité dantibiotiques, reflet de la pression de sélection sur les patients hospitalisés Intérêt dun suivi par famille dantibiotiques et molécules Suivi dans le temps : impact des programmes damélioration Lien avec la situation épidémiologique (C. difficile, ERG…)

29 29 Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Perspectives Améliorer lutilisation des antibiotiques pour préserver leur efficacité Programme IAS : structures, évaluation des pratiques, coopération Plan national dalerte sur les antibiotiques Juste utilisation des antibiotiques Réduction de 25% en 5 ans de la consommation au niveau national

30 30 Evolution de la surveillance Outil Web permettant limportation de fichiers et un retour dinformations plus rapide Indicateurs complémentaires (DMS, caractéristiques dactivité ou de patients) Formation/sensibilisation Diffusion doutils dévaluation (SPILF, HAS, Omedit, CCLIN) Rubrique « Evaluation des pratiques en antibiothérapie » sur le site du CCLIN Sud-Ouest Animation de réseaux, de journées déchanges Journée européenne « Antibiotiques » et semaine de la sécurité des patients, Novembre Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Perspectives

31 31 Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2011 Annexe

32 32 Distribution des consommations de β-lactamines, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

33 33 Répartition des consommations damoxilline ac clavulanique selon la voie dadministration, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

34 34 Consommation des céphalosporines de 3 ème génération par secteur dactivité en nombre de DDJ pour 1000 JH Consommation en antibiotiques, 2011

35 35 Distribution des consommations de ß-lactamines en médecine CAZ: Ceftazidime; IMP: Imipénème; PTZ: Piperacilline-tazobactam; TCC: Ticarcilline-ac. clavulanique Consommation en antibiotiques, 2011

36 36 Distribution des consommations de ß-lactamines en réanimation CTX: Cefotaxime; CRO: Ceftriaxone; CAZ: Ceftazidime; CFP: Cefepime; IMP: Imipeneme; PIP: Piperacilline; PTZ: Piperacilline-tazobactam; TCC: Ticarcilline-ac. clavulanique; TIC: Ticarcilline Consommation en antibiotiques, 2011

37 37 Consommation de carbapénèmes, par secteur dactivité, en nombre de DDJ pour 1000 JH Consommation en hématologie = 149 DDJ / 1000 JH Consommation en antibiotiques, 2011

38 38 Consommation de fluoroquinolones, par secteur dactivité, en nombre de DDJ pour 1000 JH Consommation en antibiotiques, 2011

39 39 Distribution des consommations de fluoroquinolones, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

40 40 dans les CH (N=21) Ciprofloxacine Lévofloxacine Ofloxacine dans les CHU (N=5) Ciprofloxacine Lévofloxacine Ofloxacine Distribution des consommations de fluoroquinolones en réanimation, selon le type dES Consommation en antibiotiques, 2011 dans les MCO (N=8)

41 41 Répartition des consommations de fluoroquinolones, selon la voie dadministration, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

42 42 Distribution des consommations de glycopeptides, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

43 43 Distribution des consommations de glycopeptides, par secteur dactivité Consommation en antibiotiques, 2011

44 44 Consommation des glycopeptides, par secteur dactivité, en nombre de DDJ pour 1000 JH Consommation de vancomycine en hématologie = 121 DDJ / 1000 JH Consommation de teicoplanine en hématologie = 43 DDJ / 1000 JH Consommation en antibiotiques, 2011

45 45 Distribution des consommations de glycopeptides, imidazolés et MLS en médecine et en chirurgie Glyco: glycopeptides; MLS: macrolides, lincosamides, streptogramines MédecineChirurgie Consommation en antibiotiques, 2011

46 46 Merci à tous les professionnels des établissements de santé participant à la surveillance v v v v


Télécharger ppt "Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2011 Enquête ATB-RAISIN."

Présentations similaires


Annonces Google