La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MH BOUCHET/CERAM (c) Septembre 2007 Le système financier global et lintermédiation de lépargne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MH BOUCHET/CERAM (c) Septembre 2007 Le système financier global et lintermédiation de lépargne."— Transcription de la présentation:

1 MH BOUCHET/CERAM (c) Septembre 2007 Le système financier global et lintermédiation de lépargne

2 MH BOUCHET/CERAM (c) Qui finance qui? F Le recyclage de lépargne globale entre pays créanciers et pays débiteurs

3 MH BOUCHET/CERAM (c) Balances de paiements des pays de lOCDE (30) et des pays émergents (150) US$ milliards Source: IIF, IMF-WEO 2007

4 MH BOUCHET/CERAM (c) Le déficit courant des Etats-Unis -7% PBI US Treasury, IMF Milliards de US$

5 MH BOUCHET/CERAM (c) Le déficit US comme moteur de léconomie mondiale? F Plus grand débiteur au monde: USA F Créanciers: Allemagne, Chine, Japon, Corée, Russie

6 MH BOUCHET/CERAM (c) Lépargne mondiale: Les plus gros emprunteurs au monde en % des liquidités financières

7 MH BOUCHET/CERAM (c) déficit Enjeux de la soutenabilité du financement du déficit US 1. Dynamisme et attractivité de la Nouvelle Économie US (NTIC) 2. Taux de productivité élevé lié aux efforts de R&D 3. Taux de croissance assez élevé pour stabiliser le ratio Dette/PIB ( PIB= déficit courant/PIB) 4. Hégémonie du $ et coût de financement faible grâce à labondance dépargne globale « savings glut » (ajustement macro-économique dans les pays émergents + recyclage des excédents courants Asie + Russie + exportateurs, prix des matières premières et hydrocarbures + comportement dépargne lié au vieillissement de la population mondiale: 1 Japonais sur 4 aura >65 ans en 2015) 5. Rémunération des actifs US à létranger > coûts demprunt (taux longs faibles) 6. Faiblesse du $ = gains en capital des IDE et hausse de la contre- valeur des revenus perçus en devises étrangères 7. Capacité accrue des portefeuilles internationaux à absorber le passif en $ de léconomie US Au total, position internationale nette US favorable!

8 MH BOUCHET/CERAM (c) Rôle majeur des sources privées de financement des pays émergents IIF/IMF US$ billion

9 MH BOUCHET/CERAM (c) Flux de capitaux nets privés vers les pays émergents (bancaire, portefeuille, IDE) Billion of US$ Source: IIF/IMF

10 MH BOUCHET/CERAM (c) LInvestissement direct étranger dans les pays émergents US$ milliards Source: IMF/IIF

11 MH BOUCHET/CERAM (c) OCDE (81%) PVD (19%) ASIE (64%) LATIN AMERICA (29%) GLOBAL ECONOMY PVD LATIN AMERICA MEXICO (32%) CHILE (10%) PERU (4%) CHINE (80%) ASIA Flux globaux dIDE Flux globaux dIDE Source: IIF, OECD Autres

12 MH BOUCHET/CERAM (c) IDE en/de Chine US$ milliards OCDE

13 MH BOUCHET/CERAM (c) Mesurer la Finance Globale - F Le système financier international F Évolution F La Zone $ F La Zone F La Zone FCFA F Le rôle de lOr F Le rôle des DTS

14 MH BOUCHET/CERAM (c) Évolution du système financier International F - XIX° siècle: Étalon Or, (Outil efficace pour le contrôle de linflation et de la balance des paiements ) –1922: La conférence de Gênes rétablit létalon Or –Taux flottant dans les années 1930: beggar-thy-neighbour politiques de dévaluation concurrentielles et barrières douanières protectrices –Juillet 1944: Bretton Woods : US$ as good as goldet lOr est fixée à parité avec le Dollar. – : « ère Bretton Woods »:étalon or avec des taux de changes fixe mais ajustables sous le contrôle du FMI. –1970: création des DTS –09/1971: déficit de la balance des paiements US, pénurie dor dans les réserves US et suspension de la convertibilité Or-dollar –Nouvel accord pour nouvelle parité (accroissement de lécart autorisé entre monnaie et Or de 1% à 2,25%)

15 MH BOUCHET/CERAM (c) Le système financier international –1972: « Le serpent monétaire » : marge décart des parités amoindries à 1.125% en Europe et 2.25% avec le Dollar. –03/1973: dévaluation du $; crise pétrolière;taux de changes déterminés par le marché. –1974: DTS basés sur un panier de 16 monnaies –1976: accords de Jamaïque : Taux de changes flexibles et démonétarisation de lOr –03/1979: EMS –10/1979: Politique monétaire américaine anti-inflationniste fixée sur loffre de monnaie plutôt que les taux dintérêts –1980: Le panier des DTS est basé sur 5 monnaies principales: $, £, Yen, DM et FF

16 MH BOUCHET/CERAM (c) Le système financier international F 09/1985: G7 Accord Plaza à New York: programme coordonné dinterventions pour baisser la valeur du dollar face aux autres monnaies F 02/87: Accords du Louvre pour ralentir la chute du dollar par des interventions concertées des BC sur les marchés F 1995: interventions du G7pour endiguer la baisse du Dollar.

17 MH BOUCHET/CERAM (c) Le système financier international F 01/1999: zone EURO : 11 Pays adoptent les critères de Maastricht F Septembre 2000: Chute de la valeur de leuro contre le dollar et intervention concertée de la BCE F Octobre 2001: Faiblesse de LEuro en dépit du différentiel de taux dintérêts favorable F = Appréciation de lEuro face au Dollar F 1 = 1,21 $ (Jan 2006)

18 MH BOUCHET/CERAM (c) Évolution comparée des DTS, du $ et de l ECU DTS

19 MH BOUCHET/CERAM (c) «Fondements économiques » et parité / $ F Croissance plus dynamique aux USA quen Europe et au Japon. F Taux dintérêts de court terme plus élevés aux USA (jusquà mi- 2001!) Taux dintérêts réels plus faible depuis F Entreprises américaines plus profitables. F Détérioration importante de la balance des paiements US + large flux extérieurs de la Zone Euro depuis F …et faible crédibilité de BCE face à la FED F ENRON/ Worldcom + 09/11 +ouragan Katrina + guerre en Iraq ?

20 MH BOUCHET/CERAM (c) Déterminants sous-jacents de la force du Dollar depuis 1995 F Depuis1995 jusquà 2001, en dépit de la crise du 11 septembre, le taux de change $/ reste fort (introduit à 1.2, aujourdhui à 1.33$/) pourquoi? F * Forte croissance soutenue par les gains de productivité et des structures économiques flexibles. F *Forte innovation technologique et forte R&D. F * Marché du travail flexible et culture de lentreprenariat. F *Politique dimposition faible et faible interventionnisme de lÉtat malgré certaines politiques budgétaires et monétaires en F * Culture et valeur conduisant un consensus « pro-marché » favorisant le travail et le profit. F * Grande qualité des universités américaines F * attrait des USA entraîne immigration des « cerveaux » et des capitaux étrangers

21 MH BOUCHET/CERAM (c) Principales étapes du SMI F 04/1972: « serpent monétaire»:marge maximum de fluctuations limitées à +/- 2,25% F 1979: intervention concertée pour limiter les marges de fluctuations des taux de changes F 09/ 1992: Royaume-Uni et Italie suspendent leur participation, la monnaie espagnole est dévaluée de 5% et DE 6% supplémentaire en Nov 92. F 01/1993:La Livre irlandaise est dévalué de 10% F 05/93: peseta et escudo dévalués de 8% F 08/93: élargissement des marges de fluctuations à +/- 15% F 03/95: dévaluation de la peseta et de lescudo F 11/96: La lire réintègre le SMI F 03/98: réévaluation de la Livre irlandaise

22 MH BOUCHET/CERAM (c) Principales étapes du SMI F Jan 1999: F 12 pays F Jan 2002: en poche F May 2004: 10 Pays de lEurope de lest

23 MH BOUCHET/CERAM (c) Gestion des taux de change Régimes de change PEGGED Strict Peg Currency board Currency union INTERMEDIATE Crawling peg No predermined FXR value FLOATING Freely floating Managed floating

24 MH BOUCHET/CERAM (c) Gestion des taux de change F Taux fixes F Taux fixes dans limites F Taux rampants F Caisse monétaire F Taux flottant F Taux flottants « encadrés »

25 MH BOUCHET/CERAM (c) Des taux de change de plus en plus flottants

26 MH BOUCHET/CERAM (c) Gestion du taux de change F Taux fixe: La valeur de la monnaie nationale est liée à une autre monnaie forte étrangère ou a un panier dautres monnaies (Europes ); fixée ou selon des marges strictement déterminées F Taux flottant: la valeur de la monnaie est complètement déterminée par les marchés selon le mécanisme de loffre et de la demande F Taux flottant encadré « managed » or dirty float: Les banques centrales interviennent pour réévaluer ou déprécier les monnaies ( souvent avec de graves effets macro-économiques) F « Crawling Peg » les taux fixes ajustés :graduelles et régulières dévaluations pour conserver des marges compétitives. F « Currency board » ou caisse monétaire: engagement déchanger la monnaie nationale à un taux fixe contre une autre monnaie étrangère, et monnaie en circulation gagée sur actifs de réserve à un taux de 1/1 avec indépendance de la Banque centrale..

27 MH BOUCHET/CERAM (c) Accords sur les taux de change en 2006 F Taux de change fixes avec ancrage « Exchange rate anchor »: 41 (dont. 12 Euro + 14 CFAF) F Currency boards : caisses monétaires (7)= Estonie, Lituanie F Conventional peg = taux fixe conventionnel (47)= Ukraine, Venezuela F Crawling pegs (5)= Nicaragua, Tunisie F Taux flottants encadrés (46)= Thaïlande, Inde, Algérie F Taux flottants (36)= Australie, Brésil, US$,, Pologne, Mexique

28 MH BOUCHET/CERAM (c) Accords de taux de change F Pourquoi fixer les taux? F Réduire la volatilité des taux de changes et contrôler linflation. Risque de changement abrupte au travers des dévaluations. Lancrage des monnaie est déterminé par les échanges commerciaux et les liens financiers.

29 MH BOUCHET/CERAM (c) 4 zones principales de monnaies 1. La zone $ : US$13,000 Milliards PIB 2. La zone : US$9,600 Milliards PIB 3. La zone Yen: US$4,200 Milliards PIB 4. La zone £ : US$2,000 Milliards PIB Au delà du simple volume de PIB, il faut voir le rôle de chaque monnaie dans le commerce international, unité de mesure et réserve dactifs et monnaie demprunt internationale.

30 MH BOUCHET/CERAM (c) 1. Parts dans les PIB mondiaux 20% 15% 6,4% 3%

31 MH BOUCHET/CERAM (c) 2. Key role of the US$ outside the US economy reserve currency: 60% of the $760 billion of US$ bills are outside the US F The dollar is the global reserve currency: 60% of the $760 billion of US$ bills are outside the US OUT US 60% IN US 40%

32 MH BOUCHET/CERAM (c) 3. Parts dans les exportations mondiales Source: IMF 2007/WTO 4,6% 16% 10% 5,3% 6,6% 30%

33 MH BOUCHET/CERAM (c) 4. Répartition des monnaies dans les exportations 25% 52%

34 MH BOUCHET/CERAM (c) 5. Repartition des réserves officielles de change (hors or) Total= US$4400 billion 22% 5% 25%

35 MH BOUCHET/CERAM (c) 6. Parts des monnaies dans les réserves mondiales en % 7,5% 15,4% 8,5% 3,3%

36 MH BOUCHET/CERAM (c) 6.2. Parts des monnaies dans les réserves mondiales en % 15%15% 5% 6% 9%9% Source: IMF

37 MH BOUCHET/CERAM (c) 7. Composition des crédits bancaires internationaux (stock de créances) 40% 38% BRI-As of %

38 MH BOUCHET/CERAM (c) 8. Composition des dépôts bancaires 44% 33% BRI-As of %

39 MH BOUCHET/CERAM (c) 8.1. Part du dollar dans les dépôts dEuros devises Source: BIS

40 MH BOUCHET/CERAM (c) 9. Composition en devises des titres et instruments obligataires Source/ BIS

41 MH BOUCHET/CERAM (c) Limportance relative des monnaies internationales dans le monde du marché des capitaux F Pour obtenir une vision objective des parts relatives de dollar contre lEuro dans le marché internationale des capitaux, il faut déduire les parts des emprunteurs nord américain sur le marché du dollar ainsi que déduire les parts des emprunteurs issus de la zone euro sur le marché de lEuro.

42 MH BOUCHET/CERAM (c) Les DTS F Les Droits de tirages spéciaux sont des réserves dactifs internationaux créées par le FMI en 1970 pour augmenter les réserves existantes des différents membres. Cest aussi une unité de mesure et un ancrage possible pour les taux de change et les émissions obligataires.

43 MH BOUCHET/CERAM (c) Les DTS Composition monétaire des DTS En 2007 US$ 40% 35% Yen 13% £ 12%

44 MH BOUCHET/CERAM (c) Composition monétaire des DTS 40%13%35%12%

45 MH BOUCHET/CERAM (c) Les DTS Les DTS incluent: F = 0,42 F Japon Y = 21 F UK £ = 0,098 F US $ = 0,57 F La valeur des DTS est calculée en Dollar quotidiennement en moyenne pondéré. F 1 DTS = US$ 1,52 ( 09/2007) F I US$= 0,68 DTS (09/2007)

46 MH BOUCHET/CERAM (c) Taux dintérêts et DTS F Taux dintérêts des DTS = 3,84% (09/07) égal à la moyenne pondérée des taux dintérêts sur les instruments de crédits de court terme (obligations) spécifiques à chacune des monnaies qui constituent les DTS.

47 MH BOUCHET/CERAM (c) DTS (cont.) F Valorisation des DTS et taux dintérêts F Depuis 1981, la valeur et les taux dintérêts des DTS ont été déterminés sur la base dun panier de 5 monnaies. Cette méthode sest vue modifié en 1996.Les monnaies sélectionnées pour former le panier sont celles des 5 pays avec les niveaux dexportations les plus importants de biens et services. F Depuis 1983,les taux dintérêts des DTS sont calculés de manière hebdomadaire en prenant la moyenne pondérée des taux dintérêts sur les instruments de crédits de courts termes (obligations) spécifiques à chacune des monnaies qui constituent le panier du DTS.

48 MH BOUCHET/CERAM (c) LT Évolution des prix de lor US$/once $ hausse $ déclin $ chute

49 MH BOUCHET/CERAM (c) Principaux pays « producteurs » dor

50 MH BOUCHET/CERAM (c) Plus grandes réserves dor 29% 10% 2%

51 MH BOUCHET/CERAM (c) Part de lor dans les réserves dactifs

52 MH BOUCHET/CERAM (c) Accords internationaux pour enrayer la chute du prix de Lor F :les principales ventes dor viennent de Belgique,des Pays-Bas,de lAustralie,dArgentine,du Chilie,et du Royaume Uni F Septembre 1999: 15 Banques centrales européennes et la BCE décident de stopper pour 5 ans la vente dor sur les marchés à un niveau supérieur à 400 tonnes/ans. F Le FMI a généré 3.6 milliards de dollars dans des ventes dor hors marché pour financer sa contribution à linitiative PPTE. Entre décembre 1999 et Avril 2000 le FMI a vendu 13 millions donces dor au Brésil au Mexique en échange de paiements en obligations. Le stock dor restant est toujours évalué à son niveau historique de 47?!! dollars par once.

53 MH BOUCHET/CERAM (c) Accords internationaux pour enrayer la chute du prix de Lor F Avril 2000: La banque centrale autrichienne vends une partie de ses stocks dor entraînant une baisse supplémentaire du prix de lor à 276 dollars par once, son niveau le plus bas depuis décembre 1999.Ces ventes succèdent à celles des Pays-Bas (100 tonnes) et du Royaume Unis F Mai 2000: La banque centrale suisse vends 120 tonnes ( dans un programme de ventes de 1200 tonnes au total),soit la moitié des réserves dor du pays. La banque centrale n'est plus tenue de protéger ses actifs par de lor, ni dassurer la convertibilité avec le franc suisse. F Septembre 2003: FMI Meeting annuel de Dubaï

54 MH BOUCHET/CERAM (c) Accords internationaux pour enrayer la chute du prix de Lor F 03/2004: Les 15 banques centrales européennes+12 autres banques centrales+ la Suisse et la Suède ont limité la quantité dor à 500 tonnes par an sur les 5 prochaines années. Au prix actuel de lor les ventes rapporteraient 80 milliards de dollars. Le Danemark na pas signé laccord. F En tout, les banques centrales détiennent 25 % de lor mondial.

55 MH BOUCHET/CERAM (c) Y a t il un futur pour lor comme réserve dactifs et unité de compte? F Au sommet du FMI en 09/2000 à Prague, le prix Nobel 1999 Robert Mundell proposa dinstaurer un rapport « -Or ». La BCE sengagerait à défendre un taux de change fixe par rapport au dollar. Ce taux serait protégé par les réserves dor des différentes banques centrales européennes. F Mundell proposa également la création dune unité de compte mondiale par une action concertée des USA, de lEurope et du Japon.

56 MH BOUCHET/CERAM (c) Qu'est ce que la Zone franc ? F La Zone franc regroupe 14 pays d'Afrique sub-saharienne, les Comores et la France. Elle est issue de l'évolution de l'ancien empire colonial français et de la volonté commune de ces pays de maintenir un cadre institutionnel qui a contribué à la stabilité du cadre macroéconomique.

57 MH BOUCHET/CERAM (c) Qu'est ce que la Zone franc ? F En 1959, les pays d'Afrique de l'Ouest s'associent au sein de la BCEAO (créée en remplacement de l'institut d'émission de l'AOF et du Togo) ; la même année, les pays d'Afrique centrale créent la BEAC. F La Banque Centrale des Comores succède, quant à elle, à l'Institut d'émission des Comores en Ces banques centrales disposent d'un compte dit " d'opérations " ouvert sur les livres du Trésor français, qui garantit la pleine et permanente convertibilité de leur monnaie.

58 MH BOUCHET/CERAM (c) Qu'est ce que la Zone franc ? F Les francs CFA et comorien ont été jusqu'au 1er janvier 1999 ancrés au franc français. Dès l'adoption de l'euro, la monnaie européenne a remplacé le franc comme ancre monétaire des francs CFA et comorien, sans que les mécanismes de coopération monétaire de la zone en soient affectés. F La coopération monétaire entre la France et les pays africains de la Zone franc est régie par quatre principes fondamentaux : garantie de convertibilité illimitée du Trésor français, fixité des parités, libre transférabilité et centralisation des réserves de change

59 MH BOUCHET/CERAM (c) F 1945: création du FCFA F 1948: Lancement officiel de la zone Franc F 1972: Deux monnaies en circulation parallèles: BCEAO + BEAC F 1994: dévaluation de 50% du Franc CFA F 1994: création de UEMOA F 1999: Parité officielle entre FCFA et F : $ dépréciation= FCFA surévalué ? Dates clés


Télécharger ppt "MH BOUCHET/CERAM (c) Septembre 2007 Le système financier global et lintermédiation de lépargne."

Présentations similaires


Annonces Google