La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cultures et Culture de linformation. Définition de la culture informationnelle à travers les discours : analyse comparée des différentes conceptions de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cultures et Culture de linformation. Définition de la culture informationnelle à travers les discours : analyse comparée des différentes conceptions de."— Transcription de la présentation:

1 Cultures et Culture de linformation. Définition de la culture informationnelle à travers les discours : analyse comparée des différentes conceptions de linformation literacy

2

3 Des ressources croissantes Ampleur des textes sur linformation literacy + barrières linguistiques. Modestie et nécessité de trier. 994 articles selon Google Scholar…et bien dautres encore. Difficultés pour distinguer articles scientifiques, pédagogiques voire revendicatifs. Une blogosphère consacrée au sujet. Recensement des principaux sur :http://www.informationliteracy.org.uk/Information_literacy/IL_blogs.aspxhttp://www.informationliteracy.org.uk/Information_literacy/IL_blogs.aspx Présence dinitiatives sur Second Life Influence de textes clefs et de modèles avec des singularités nationales.

4

5 Outils et stratégies Tracking de mots clés sur « information literacy » en suivant les flux rss de del.icio.us, technorati + google alertdel.icio.us Création dune base de données sur wikindx : Constitution via le partage des signets de nombreux liens. Le site tente de récupérer tous les flux consacrés à linformation literacy en une page.www.infolitworldnews.com/ Suivi du répertoire Ifla.

6 Des initiatives internationales. Experts à Prague :Rapport final : Thompson, S. ; Cody, J. (Ed). – Information Literacy meeting of experts: Prague, the Czech Republic: September 20-23, 2003 : Report of a meeting sponsored by the US National Commission on Libraries and Information Science (NCLIS) and the National Forum on Information Literacy (NFIL) with the support of the United Nations Education, Scientific, and Cultural Organization (Unesco). United States Commission on Libraries and Information Science, 2003, 39 p. Accessible à : Répertoire IFLA/Unesco Rapport Ifla : analyse sur

7 IFLA Section info lit de lIFLA ( il y a 48 sections):http://www.ifla.org/VII/s42/index.htmhttp://www.ifla.org/VII/s42/index.htm Une priorité dAlex Byrne. Mais peu de membres, voir article sur le blog Formist de Sylvie Chevillottearticle

8 Etats-Unis Origine de « linformation literacy » Généalogie du terme : Les 3 principales conceptions en sont issues : Léconomique Lorientée bibliothèque La citoyenne

9 La conception économique orientée « compétences en entreprise » Le terme information literacy a été employé pour la première fois par Paul Zurkowski, président de lInformation Industry Association (IIA) en 1974 pour désigner les capacités des employés à utiliser de linformation à bon escient en se servant des bonnes sources et des bons moyens techniques pour y parvenir. Cette vision initiale sadresse plutôt aux secteurs privés même si elle nexclut pas au contraire la dimension de formation (Zurkovski, 1974, p. 6) :

10 La conception orientée bibliothèques Cest de loin la plus connue. Elle est notamment issue du texte de lALA [1]de 1989 dont la définition est sans cesse reprise et traduite. Elle constitue simplement le prolongement de linstruction bibliographique et son élargissement à linformation disponible sur les réseaux. Sa reconnaissance ne cesse de croître au sein de la profession et lIFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) a même mis en place une section spéciale Information literacy. Cest évidemment le secteur le plus prolixe en modèles procéduraux et en formations. La tendance actuelle est également à la mise en place de tutoriaux en ligne.[1] Malgré tout, il existe des résistances et des critiques au sein de la profession qui voit le terme dinformation literacy comme un moyen de communication et de valorisation plutôt que comme un concept clairement défini. [1] American Library Association Presidential Committee on Information Literacy. Final Report. Chicago: [1] American Library Association, 1989.

11 La conception citoyenne Cette conception peut être située en 1976 également à partir des propos du bibliothécaire Major R. Owens qui a poursuivi par la suite une carrière politique en devenant membre du congres [1]:[1] « Information literacy is needed to guarantee the survival of democratic institutions. All men are created equal, but voters with information resources are in a position to make more intelligent decisions than citizens who are information illiterates. The application of information resources to the process of decision-making to fulfill civic responsibilities is a vital necessity. » La conception prend en compte la nécessité pour le citoyen de disposer de ressources pertinentes pour quil parvienne à se constituer un avis. Léthique de linformation fait désormais partie de cette conception citoyenne. [1] Major Owens. State Government and Libraries Library Journal 101 (I January 1976): 27. [1]

12 organismes ALA (American library association) Défintion de Standards Association of College and Research Libraries (ACRL) :http://www.ala.org/ala/acrl/acrlstandards/informationliteracycompetency.cfm:Association of College and Research Libraries (ACRL)http://www.ala.org/ala/acrl/acrlstandards/informationliteracycompetency.cfm: Traduction québécoise des 5 normes : 5 principes subdivisés. NFIL (national forum of Information Literacy)

13 1. Létudiant qui possède les compétences informationnelles détermine la nature et létendue de linformation dont il a besoin. 2. Létudiant qui possède les compétences informationnelles accède avec efficacité et efficience à linformation dont il a besoin. 3. Létudiant qui possède les compétences informationnelles évalue de façon critique tant linformation que ses sources et intègre linformation sélectionnée à sa base de connaissances personnelles et à son système de valeurs. 4. Létudiant qui possède les compétences informationnelles utilise efficacement linformation, individuellement ou comme membre dun groupe, en vue datteindre un objectif spécifique. 5. Létudiant qui possède les compétences informationnelles comprend plusieurs des questions économiques, juridiques et sociales relatives à lutilisation de linformation et il accède à linformation et lutilise de façon éthique et conformément à la loi.

14 Le big6 Une vision procédurale…un peu commerciale du style méthode miracle. What is the Big6? Developed by educators Mike Eisenberg and Bob Berkowitz, the Big6 is the most widely-known and widely-used approach to teaching information and technology skills in the world. The Big6 is an information and technology literacy model and curriculum, implemented in thousands of schools - K through higher education. Some people call the Big6 an information problem-solving strategy because with the Big6, students are able to handle any problem, assignment, decision or task

15 Barbara Fister Nationalité : Américaine Home Page : Professeur en Si, ex- bibliothécaire universitaire. Publications :Fister, B. (2006). Smoke and mirrors: Finding order in chaotic world. Research Strategies, 20, 99–107.

16 Article souvent drôle qui critique la vision trop procédurale de l'Information Literacy. L'auteur prône une vision plus poétique et plus liée à la construction critique individuelle. Elle note la tendance à décrire Internet comme une source de danger. Elle prône une pédagogie basée sur la conversation et l'apprentissage par le ludique et l'expérience. Elle part du kaléidoscope et sappuie sur les théories du chaos et de la relativité pour sortit lIL dune vision trop stricte et procédurale. Réflexion sur lordre apparent mais complexe pour le novice de la bibliothèque. Seulement cela ne signifie pas que la réponse, la vérité absolue sy trouve. De même hypocrisie des bibliographies bien formalisées mais contenant des références non lues par létudiant.

17 Critique des bibliothécaires trop méfiants avec linformation sur Internet et privilégiant les hiérarchies et lautorité au détriment de lesprit critique. Critique des programmes quasi tayloriste de lIL. Citation p.104 Aborder la complexité. Nécessité davoir du temps pour le faire. Métaphore de la conversation : débats entre plusieurs vues : « we can broaden our definition of information literacy by engaging in serious playful conversations. »

18 Carol Kulthau Nationalité : Américaine Home Page Parcours : Professeur émérite (LIS. Rutgers University) ex-school librarian Thématiques de recherche : ISP

19 ISP The Information Search Process (ISP) presents a holistic view of information seeking from the users perspective in six stages: task initiation, selection, exploration, focus formulation, collection and presentation. The six stage model of the ISP incorporates three realms of experience: the affective (feelings) the cognitive (thoughts) and the physical (actions) common to each stage (1). The ISP reveals information seeking as a process of construction influenced by Kellys personal construct theory (2) with information increasing uncertainty in the early stages of the ISP.

20 Edward Owusu-Ansah Nationalité : américaine Home Page :http://www.library.csi.cuny.e du/~edward/http://www.library.csi.cuny.e du/~edward Docteur en information et bibliothécaire en chef. Publications : (2003). Information literacy and the academic library: A critical look at a concept and the controversies surrounding it. The Journal of Academic Librarianship, 29(4), 219–230. (2004). Information literacy and higher education: Placing the academic library in the center of a comprehensive solution. The Journal of Academic Librarianship, 30(1), 3–16.

21 L'auteur s'interroge sur le concept d'Il et note qu'il y a souvent certes des ambigüités et un manque de précision dans les définitions. Il y voit aussi des frustrations de professionnels qui ne parviennent pas toujours à convaincre. Le débat sur le concept dissimulant en fait des difficultés à mettre en place concrètement un enseignement. : « the term is not for a lack of a clear definition but the absence of a clear line of action and the will and practical chance to implement it. »

22 Dénonciation dun côté trop prescriptif. Malgré tout l'auteur voit plus de convergences que de divergences ( consensual core) et note que la définition de l'ALA sert de base à tous les travaux. Il s'interroge aussi sur la juxtaposition des deux termes et réfute la distinction entre information et connaissance dans le cas de lIL. Il voit des similitudes entre Bruce et Kukthau. Il note le problème de la position des Bibliothécaires et la nécessité de déplacer les efforts non pas vers les définitions mais vers les autres membres de la communauté universitaire.

23 Canada/québec Conception large du terme de literacy.-littératie Premières publications francophones.

24 Paulette Bernhard Nationalité : Canadienne Home Page :http://www.ebsi.umontreal.ca /endirect/no13_2000/pbernhar d.htmhttp://www.ebsi.umontreal.ca /endirect/no13_2000/pbernhar d.htm Professeur honoraire en retraite Publications : Bernhard, P. (1998). Apprendre à maîtriser l'ínformation: Des habiletés indispensables dans une «société du savoir». Éducation Et Francophonie, XXVI(1). En ligne : -1/09-bernhard.htmlhttp://www.acelf.ca/c/revue/revuehtml/26 -1/09-bernhard.html

25 Mail du 11 juillet 2007 Thèmes abordés dans les publications de Paulette Bernhard. aspect HABILETES et COMPETENCES - Habiletés d'information (1988, 1989, 1990, 1997, 1998) - Maîtrise de l'information (1997, 1999) - Usage de l'information (1998, 2000) - Compétence Informationnelle (2000, 2001, 2002, 2003) - Compétences Informationnelles (2000, 2001, 2002, 2003) - Compétence dans l'usage de l'information (2000, 2001, 2002, 2003) aspect APPRENTISSAGE - Apprendre à «maîtriser» l'information (1997, 1999) - Développement des habiletés d'information (1988, 1989, 1990, 1997, 1998) - Maîtriser de l'information (1997, 1999) - Développer les compétences informationnelles (2000, 2001, 2002, 2003) aspect FORMATION aux «habiletés d'information» et «compétence(s) informationnelle(s)» - Formation à la maîtrise de l'information (1997, 1999) - Formation à l'usage de l'information (1998, 2000) - Education à l''information (2003, 2007)

26 Il me semble que, du moins en ce qui concerne l'aspect relié au monde de l'éducation, les concepts ont circulé d'abord dans les pays anglo- saxons (Etats-Unis, Royaume Uni, Canada, Australie...) dans le milieu des années 1970 puis ont commencé à avoir un écho dans les pays francophones vers la fin des années 1980 (par exemple, pour la France, je crois avoir contribué à leur introduction au premier congrès de la FADBEN en 1989).

27 Australie/NZ Recherches appliquées au marché du travail Orientée « life long learning » Transfert de compétences (université-marché du travail) : travail de Annemaree Lloyd sur les pompiers.

28 Les organismes ALIA (Australian Library and Information Association) CAUL (Concil of australian university librarians) ANZIL :Australian and New Zealand Institute for Information LiteracyANZIL

29 Christine Bruce Nationalité :australienne Home Page :http://sky.fit.qut.edu.au/~ bruce/http://sky.fit.qut.edu.au/~ bruce/ Professeur Associée Thématiques de recherche : Information Literacy. Publications :. (1997) The Seven Faces of Information Literacy, AUSLIB Press, Adelaide. Lien : /inflit/faces/faces1.htm /inflit/faces/faces1.htm

30 Annemarre LLoyd Nationalité :australienne Home Page : Parcours : Thématiques de recherche : Publications :Lloyd, A. (2003). Information literacy: The meta-competency of theknowledge economy? an exploratory paper. Journal of Librarianship and Information Science, 35(2), 87–92. L'information literacy est ici perçue comme une métacompétence. L'auteur s'interroge sur le transfert de compétences du domaine scolaire à celui du marché du travail. Elle note aussi comme Bruce que l'Il échouera si elle ne s'applique pas davantage au marché du travail

31 Quelques citations Are the operational processes of information literacy generic skills? Generic skills are defined by Kearns (2001, p. 83) as skills that can be used across many occupations.. Ultimately, to understand and develop a dynamic view of information literacy outside the library sector, the operational activities of information literacy need to be viewed in relation to, and with, the cognitive functions of becoming a critical thinker and a problem solver within the context of a specific information environment in which the individual is engaged. In the context of this current discussion, information literacy should be viewed as a way of knowing about the information environment. Information literacy is more that just the routine application of a particular set of operational information skills: it is a way of knowing. p.90 : LIL n a pas davenir sans son intégration au sein du marché de lemploi Bruce (1999) suggests that the skills of information literacy have a short shelf life and will fail the individual in the workplace unless they are learned in the context of workplace competencies.

32 Nordinfolit Site finlandais :http://www.helsinki.fi/infolukutaito/http://www.helsinki.fi/infolukutaito/ Norvège :

33 Sirje virkus Nationalité :estonienne Home Page :http://www.tlu.ee/~sirvir/ kodu.htmhttp://www.tlu.ee/~sirvir/ kodu.htm Parcours : enseignante en information. Publications :Virkus, S. (2003). Information literacy in europe: A literature review. Information Research, 8(4).

34 Analyse par Manyeyes dIL in Europe

35 Allemagne/suisse Informationskompetenz – eine Schlüsselqualifikation !

36 Thomas Hapke Nationalité : Allemande Home Page :http://www.tu- harburg.de/b/hapke/t_hapke.htmlhttp://www.tu- harburg.de/b/hapke/t_hapke.html Blog : Bibliothèque de Hambourg Thématiques de recherche : IL, web 2.0 Publications : Informationskompetenz 2.0 und das Verschwinden des "Nutzers" Informationskompetenz 2.0 und das Verschwinden des "Nutzers"

37 Grande Bretagne Sconul Society of College, National and University LibrariesSconul Site sur lInformation Literacy:

38 Sheila Webber Nationalité : Britannique. Université de Sheffield Home Page :http://dis.shef.ac.uk/sheil a/http://dis.shef.ac.uk/sheil a/ Blog :http://information- literacy.blogspot.comhttp://information- literacy.blogspot.com

39 Parcours : Professeur Publications : Beaucoup de publications principalement en information literacy et souvent en collaboration avec Bill Johnston.

40 CILR Avec Bill Johnston : cy/http://dis.shef.ac.uk/litera cy/ CILR.Centre for Information Literacy ResearchCILR.Centre for Information Literacy Research Blog second life :Blog second life Pour en savoir plus.

41 Johnston et Webber (2006). As we may think: Information literacy as as discipline for the information age. Research Strategies, 20, 108–121. Article intéressant qui tente d'établir les bases disciplinaires de l'Il en partant du texte de Bush et en prônant une vision différente des US et AUS et plus britannique moins axée sur les habiletés et l'intégration dans les cursus que sur une formation globale plus réfléchie

42 Volonté de dépasser les modèles procéduraux américains et australiens et notamment les énumérations de compétences. 10 après shapiro qui voyait laube de lâge de linformation, W& J considère que laube est passée. « In terms of local and national culture, the information literate person is a self-sociably conscious being, rather than a simple repository of skills and knowledge »

43 Indicateurs dune discipline Existence dassociations et de revues Lémergence dune communauté internationale dans le domaine Lexistence de départements. Le domaine où il reste à simposer //owusu-ansah Etudiants formés dans le domaine et recherche par de jeunes doctorants à à niveau moindre. Professionnalisation. Sans doute plus vrai aux EU. Un langage propre. Concepts, jargons et autres acronymes

44 Base scientifique Vers une science molle : problème de la preuve de lefficacité de lIL. Proximité avec les sciences de léducation ce qui la distingue de la LIS ( library and information science)

45 3 principaux requis Information literacy for citizenship: active engagement in community, polity, and global development by freedom of access to, and critical use of, data and information. Information literacy for economic growth: stimulating the development of new and existing enterprises by intensive and creative use of knowledge, and by combining information services more efficiently. Information literacy for employability: education, training, and continuing development of all of the knowledge, skills, and ways of being information literate required for access to and success in the economy.

46 Our position is that information literacy needs to be seen as a discipline in its own right and initiatives to introduce it to the HE curriculum should proceed from that basis in order to achieve maximum benefit to individuals and society as a whole. Allied to that approach is the task of pioneering what may prove to be new curricular forms for education and learning in universities. This task should draw on insights from management development and educational development practice, as much as from librarianship and information science.

47 By contrast, a clearly described discipline of information literacy can offer a powerful intellectual and pedagogical force for coherence and relevance, and not just a new term for library user education, research skills, or generic attributes.

48 Analyse de larticle as we may think

49 Asie Peu de publications anglophones mais néanmoins quelques textes notamment en Chine, Indonésie. Quelques blogs. Applications de modèles procéduraux anglosaxons. Quelques réflexions parfois sur la compatibilité culturelle. Encore le problème de la « littératie » de base. Présence de Google?

50 Afrique Mêmes remarques que pour lAsie. Exceptions Afrique du sud. Présence dans les grands colloques internationaux, liaison avec la « fracture numérique. » (digital divide)

51 Kay Raseroka Pays : Botswana Ex-Présidente de lIFLA. Publication : Raseroka, K. (2006, August). Information literacy development within oral cultures: Challenge and opportunity within a southern african country. Paper presented at World library and Information Congress : 72nd IFLA general conference and council.

52 Types de conceptionsConceptions « bibliothèque »Conception citoyenneConception économique TraductionMaîtrise de linformationCulture de linformationIntelligence informationnelle Termes anglais en laisonBibliographic instructionCritical thinkingBusiness literacy/life long learning Acteurs principauxBibliothécairesEnseignants- documentalistes/teachers- librarians Knowledge Manager Dates de début1976/ Point de vueHabiletés procéduralesDiscipline/Science molleCompétences,, transfert de compétences Modèles davenirBibliothèque 2.0E-learningKnowledge Management Formation continue Conception de linformation Information méthodologiqueConnaissances Savoir Habiletés techniques Veille informationnelle Valeur de linformation PaysTous au moins historiquementFrance/Canada/Grande BretagneEtats-Unis/Australie

53 La domination des bibliothèques Beaucoup décrits provenant de bibliothécaires Revues des bibliothécaires Domination des bibliothèques universitaires. Public ciblé : les étudiants.

54 Carte du rapport IFLA/unesco

55 Convergences Constat des négligences. Lenvironnement informationnel Meilleure intégration de lenseignement dIL au sein des cursus.

56 Science ou conscience? State of mind or discipline? Echange avec Barbara Fister :echange par mail à la lecture de l'article de Johnston : I'm not sure about it being a discipline, though it may be emerging as one. From the perspective of a student, I think it's more a "state of mind" - or a set of skills and knowledge that is applied to other things, just as strong writing skills or critical thinking skills are applied (and often learned as they are practiced). Perhaps, like what is called "composition" in the US (the teaching of writing) information literacy will become a discipline, but one that is taught across disciplines and not as a subject of its own.

57 Concepts ou modèles procéduraux. Modèles et marche à suivre : la vision procédurale. Lacquisition de notions ou de concepts : certains bibliothécaires évitent les notions (crainte du désintérêt) et plaide pour la mise en situation.

58 Culture de linformation Un concept francophone? Quelle traduction pour les anglo-saxons. Le terme est incompris Une traduction espagnole similaire.

59 Prise en compte des évolutions Web 2.0 Nouvelles générations Multiliteracies Information and Communication Literacy ? Nouvel art libéral? Mais quels sont les autres désormais?

60 Beaucoup de travail encore à lhorizon


Télécharger ppt "Cultures et Culture de linformation. Définition de la culture informationnelle à travers les discours : analyse comparée des différentes conceptions de."

Présentations similaires


Annonces Google