La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exemple dévaluation : Cas du Maroc Fouad CHAFIQI HDR, es Sciences de lÉducation Enseignant - Chercheur en Didactique des Sciences ENS/GDSM-UCA Marrakech.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exemple dévaluation : Cas du Maroc Fouad CHAFIQI HDR, es Sciences de lÉducation Enseignant - Chercheur en Didactique des Sciences ENS/GDSM-UCA Marrakech."— Transcription de la présentation:

1 Exemple dévaluation : Cas du Maroc Fouad CHAFIQI HDR, es Sciences de lÉducation Enseignant - Chercheur en Didactique des Sciences ENS/GDSM-UCA Marrakech

2 Plan de lexposé Mutations du système éducatif et défis de lévaluation des apprentissages, des formations et du Système LÉvaluation à travers les orientations et les choix en politique éducative au Maroc Exemples de mise en oeuvre des choix éducatifs en matière dévaluation : Cas de lévaluation des apprentissages au primaire, au secondaire et au supérieur Cas de lévaluation des manuels scolaires du primaire et secondaire Cas de lévaluation et du classement des lycées Cas de lévaluation des préacquis à un cycle de formation Cas de lévaluation des formations au niveau du supérieur Dautres évaluations : innovations pédagogiques au secondaire, la littératie et les niveaux de maîtrises en sciences et en mathématiques

3 Mutations du système éducatif et défis de lévaluation des apprentissages, des formations et du Système Quelques éléments de base : 1. Évaluer signifie : « Recueillir un ensemble dinformations suffisamment pertinentes, valides et fiables, Et examiner le degré dadéquation entre cet ensemble dinformations et un ensemble de critères adéquats aux objectifs fixés au départ ou ajustés en cours de route, En vue de prendre une décision » J.-M. DE KETELE, 1989

4 2. Mutation du système éducation Changement du statut de linstitution éducative, de la posture de lenseignant et du statut du savoir en rapport avec les nouvelles tendances dans lenseignement : Rejet du dogmatisme dans léducation, Rejet dassujettir les apprenants, Métamorphose des connaissances et des savoirs, « Démocratisation » de laccès à léducation, Développement de nouvelles approches pédagogiques et didactiques centrées sur lapprenant, Développement de la place de lautoformation dans les cursus et prise en compte grandissante des acquis de lexpérience (VAE), Révolution des nouvelles technologies éducatives, Développement des « droits universels » (droits de lenfant, droits des personnes à capacités réduites, droit en formation tout au long de la vie,…)

5 3. Conséquence des mutations des systèmes éducatifs sur le statut et les pratiques de évaluation La restitution nest plus quun niveau très bas dans la hiérarchie des objectifs éducatifs Les institutions de formation sont appelés à rendre des comptes, présenter des bilans et faire lobjet daudits La résistance des mentalités aux changements et la faible requalification des acteurs entraînent lapparition des anciennes pratiques sous de nouvelles formes Nécessité détablir en concertation les nouveaux critères dévaluation (des compétences à évaluer et du mode dévaluation, des programmes détude et des institutions) Nécessité de mise en place dinstances indépendantes dévaluation

6 LÉvaluation à travers les orientations et les choix en politique éducative au Maroc Dans la charte nationale de léducation et formation : Elle concerne les volet suivants : Lorganisation pédagogique (Articles 80, 87 et 103) Amélioration de la qualité de léducation et de la formation (Articles 127 et 128) La Gouvernance (Articles 151, 157 et 165)

7 asseoir le cursus des étudiants sur l'orientation, l'évaluation et la réorientation ; baser l'acquisition des modules sur le contrôle continu et des examens réguliers, et capitaliser les modules acquis. L'université sera ouverte sur la vie active et tout citoyen pourra y accéder ou y revenir, moyennant la satisfaction de pré-requis bien déterminés, dûment évalués, et le suivi de modules de mise à niveau offerts au sein de l'université même ou d'institutions connexes.

8 l'établissement des normes d'évaluation et d'examen et la constitution de banques de tests et d'épreuves normalisées, valides et fidèles, basées sur les objectifs et les contenus des programmes et curricula officiels ; la proposition des modalités d'adhésion aux systèmes internationaux d'évaluation ; Lélaboration dun rapport annuel qui comprendra, également, l'évaluation des établissements et leur classement selon leurs résultats atteints au cours de l'année.

9 Le système de l'éducation et de la formation sera soumis, dans sa globalité, à une évaluation régulière, portant sur : sa rentabilité interne et externe, et touchant tous les aspects pédagogiques et administratifs. Cette évaluation se basera, en plus des audits pédagogiques, financiers et administratifs, sur l'auto évaluation de chaque établissement d'éducation et de formation et le sondage périodique des avis des acteurs éducatifs et de leurs partenaires, dans les milieux du travail, de la science, de la culture et des arts.

10 Exemples de mise en oeuvre des choix éducatifs en matière dévaluation Cas de lévaluation des apprentissages au primaire, au secondaire et au supérieur : Définition des profils de sortie de chaque cycle scolaire (livre blanc) Réhabilitation des examens de fin de cycles (certificat des études primaires et collégiales) Réorganisation des examens de baccalauréat sur deux années. Instauration des contrôles continues dans le supérieur

11 Cas de lévaluation des manuels scolaires du primaire et secondaire Élaboration dune étude sur les anciens manuels Libération du secteur de lédition scolaire Élaboration de cahiers de charge pour lédition des manuels Définition des critères de qualité des manuels scolaires Instauration dune commission dexperts pour lévaluation et laccréditation des projets de manuels

12 Cas de lévaluation et du classement des lycées Évaluation et classement réalisés une seule fois en 2002 Absence de préparation et dadhésion des acteurs, Absence des moyens de correction des dysfonctionnements, Conséquences négatives pour les établissements situés dans les quartiers périphériques des villes Non prise en considération de tous les éléments qui influent sur la qualité de la formation

13 Cas de lévaluation des préacquis à un cycle de formation Deux exemples réalisés à la FSSM Études des préacquis des nouveaux bacheliers en chimie (voir article RES ACADEMICA, Volume 21, no. 1, 2003 « L'identification des difficultés en chimie chez des bacheliers scientifiques marocains » F. Chafiqi, A. Alagui, O. Bouab, W. Bouab, M.-A. Chlyeh, D. Cros et A. Sivade )L'identification des difficultés en chimie chez des bacheliers scientifiques marocains Étude sur les difficultés linguistiques des nouveaux bacheliers (Université Mohamed V, FLSH « Français langue véhiculaire du savoir scientifique, diagnostic des difficultés rencontrées par les étudiants des premières années de la faculté des sciences de Marrakech » F. Chafiqi, A. Alagui, A. Baroug, O. Bouab, W. Bouab, M.-A. Chlyeh, A. Maazaz, J.-M. De Ketele, B. Wilmet ).

14 Cas de lévaluation des formations au niveau du supérieur Au niveau national évaluation des programmes et dispositifs de formation : Évaluation des licences appliqués Évaluation des FST Évaluation des filières à accréditer Études réalisées à la FSTG de Marrakech : Évaluation des stages des étudiants en milieu professionnel Évaluation des enseignements pratiques Évaluation de lutilisation des TIC dans lenseignement Études réalisés à la FSSM de Marrakech : Évaluation des interventions des universitaires au niveau des établissements scolaires dans le cadre de la diffusion des sciences Évaluation des formations des modules dans les nouvelles filières

15 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Exemple dévaluation : Cas du Maroc Fouad CHAFIQI HDR, es Sciences de lÉducation Enseignant - Chercheur en Didactique des Sciences ENS/GDSM-UCA Marrakech."

Présentations similaires


Annonces Google