La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les comités pharmaceutiques et thérapeutiques Session 12. Lutte contre les infections.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les comités pharmaceutiques et thérapeutiques Session 12. Lutte contre les infections."— Transcription de la présentation:

1 1 Les comités pharmaceutiques et thérapeutiques Session 12. Lutte contre les infections

2 Objectifs Comprendre les notions de base de la lutte contre les infections Comprendre les causes des infections nosocomiales Comprendre les éléments dun programme de lutte contre les infections Comprendre comment le comité de lutte contre les infections et le CPT peuvent faire baisser lincidence des infections nosocomiales et de la résistance aux antimicrobiens

3 Points principaux Définitions clés Activité 1 Introduction Epidémiologie des infections nosocomiales Prévenir et combattre les infections nosocomiales Stratégies de base pour réduire le risque dinfections nosocomiales Implications pour le CPT Activité 2 Résumé

4 Définitions clés (1) Lutte contre les infections – Processus par lequel les établissements de santé élaborent et mettent en œuvre des politiques et procédures spécifiques pour empêcher la propagation des infections parmi le personnel et les patients. Infections nosocomiales – Infections contractées par un patient ou un membre du personnel pendant quil se trouve à lhôpital ou dans létablissement de santé (et qui nétaient pas présentes au moment de ladmission).

5 Définitions clés (2) Désinfection – Processus dinactivation microbienne qui élimine pratiquement tous les micro-organismes pathogènes reconnus, mais pas nécessairement toutes les formes de ces micro-organismes (par exemple les spores). Stérilisation – Utilisation dune procédure physique ou chimique pour détruire toutes les formes de vie microbienne, y compris un grand nombre dendospores bactériennes hautement résistantes. Ces procédures comprennent: Stérilisation par la vapeur Stérilisation par la chaleur Stérilisation chimique

6 Activité 1 Description des programmes de prévention et de lutte contre les infections dans les établissements des participants

7 Introduction: A quoi sert la lutte contre les infections? (1) Les infections acquises à lhôpital sont un problème courant – leur prévalence est denviron 9% Les infections acquises à lhôpital contribuent à la résistance aux antimicrobiens Utilisation excessive des antimicrobiens (développement de la résistance) Insuffisance des pratiques de lutte contre les infections (propagation de la résistance)

8 Introduction: A quoi sert la lutte contre les infections? (2) Les infections acquises à lhôpital augmentent les coûts de la santé Des études de la Banque mondiale montrent que les deux tiers des pays en développement dépensent plus de 50% de leur budget de santé pour les hôpitaux Des programmes efficaces de lutte contre les infections ont des avantages Ils réduisent la propagation des infections nosocomiales, la morbidité, la mortalité et les coûts de la santé

9 Introduction: Le développement de la résistance aux antimicrobiens Linsuffisance ou labsence des pratiques de lutte contre les infections, notamment dans les unités de soins intensifs, entraîne la transmission croisée de bactéries résistantes aux antibiotiques Les bactéries résistantes incitent les médecins à utiliser encore davantage les antibiotiques Si les médecins prennent conscience de linsuffisance des pratiques de désinfection, de stérilisation ou de soins aux patients, ils utilisent encore davantage les antibiotiques (par exemple antibiotiques à large spectre et prophylaxie de longue durée en chirurgie pour tenter dempêcher les infections)

10 Epidémiologie des infections nosocomiales (1) Sites les plus fréquents des infections nosocomiales: Plaie chirurgicale Voies urinaires (en relation avec les sondes) Voies respiratoires inférieures Circulation sanguine (en relation avec les cathéters)

11 Epidémiologie des infections nosocomiales (2) Micro-organismes courants: Cocci aérobies à Gram positif (Staphylococcus aureas [SARM], entérocoques [résistants à la vancomycine]), Bacilles aérobies à Gram négatif ( Escherichia coli, P. aeruginosa, Enterobacter spp., et Klebsiella pneumoniae )

12 Epidémiologie des infections nosocomiales (3) Transmission nosocomiale de micro- organismes multirésistants acquis dans la communauté M. tuberculosis Salmonella spp. Shigella spp. V. cholerae

13 Causes fondamentales des infections nosocomiales (1) Absence de formation aux pratiques de base de la lutte contre les infections Absence dinfrastructure de lutte contre les infections et insuffisance des pratiques de lutte (procédures) Insuffisance des installations et des techniques pour lhygiène des mains Absence de précautions et de procédures disolement

14 Causes fondamentales des infections nosocomiales (2) Utilisation de traitements de pointe complexes sans formation ni infrastructure adéquates, par exemple: Dispositifs et gestes invasifs Interventions chirurgicales complexes Interventions obstétricales Cathéters, liquides et médicaments pour la voie intraveineuse Sondes urinaires Dispositifs de ventilation mécanique Pratiques insuffisantes en matière de stérilisation, de désinfection et de nettoyage des locaux

15 Comité de lutte contre les infections (1) Composition: Médecins Médecin généraliste Spécialiste en infectiologie et parasitologie Chirurgien Microbiologiste clinique Infirmier chargé de la lutte contre les infections Représentants des autres services concernés Laboratoire Nettoyage des locaux Pharmacie et magasin central Administration

16 Comité de lutte contre les infections (2) But: Empêcher la propagation des infections dans létablissement de santé Fonctions: Examiner la manipulation des aliments, celle du linge, les procédures de nettoyage, les politiques en matière de visites et les pratiques de soins directs aux patients Se procurer et gérer les données et informations critiques, y compris les données de la surveillance

17 Comité de lutte contre les infections (3) Fonctions (suite) Elaborer et recommander des politiques et procédures concernant la lutte contre les infections Reconnaître et étudier les flambées dinfections à lhôpital et dans la communauté Intervenir directement pour empêcher les infections Eduquer et former les agents de santé, les patients ainsi que les aidants nappartenant pas au personnel médical

18 Stratégies de base pour réduire les infections nosocomiales: hygiène des mains Pour assurer des techniques appropriées de lavage des mains: Prévoir des éviers, de leau propre et du savon dans des endroits pratiques Lorsquil ny a pas déviers, deau propre ni de fournitures pour le lavage des mains, utiliser des produits à base dalcool qui sont peu coûteux, préparés sur place, pratiques et efficaces pour lhygiène des mains Surveiller le respect des techniques dhygiène des mains Utiliser des gants si nécessaire

19 Source: Daprès Larson, E Guideline for Use of Topical Antimicrobial Agents. American Journal of Infection Control 16:253.

20 Isolement et précautions standard Si possible, éviter le surpeuplement des salles dhôpital Mettre en oeuvre des politiques et procédures spécifiques pour les patients atteints de maladies transmissibles: Chambres individuelles et salles regroupant les patients atteints de maladies déterminées Politiques en matière de visites Lavage des mains et port de gants Sil y a lieu, port de blouses Masques, lunettes de protection, blouses Précautions avec les instruments piquants ou tranchants et les aiguilles

21 Assurer la propreté de lenvironnement Etablir des politiques et procédures pour éviter la contamination des aliments et de leau Etablir un plan de nettoyage régulier des locaux de lhôpital avec des désinfectants appropriés, par exemple dans les services, les salles dopération et la buanderie Eliminer les déchets en toute sécurité Les aiguilles et seringues doivent être incinérées Les autres déchets infectieux peuvent être incinérés ou autoclavés et mis en décharge Mettre le linge sale en sacs et lisoler du circuit normal de lhôpital

22 Nettoyage, désinfection et stérilisation des instruments et fournitures Des politiques et procédures écrites sont nécessaires Tous les objets à désinfecter ou stériliser doivent dabord être soigneusement nettoyés Utiliser si possible la stérilisation par la vapeur Pour les articles réutilisables, le contrôle de qualité est indispensable Contrôler et enregistrer les paramètres de stérilisation (temps, température et pression) Des indicateurs biologiques doivent être utilisés pour sassurer de la stérilisation Des indicateurs chimiques sont nécessaires pour la stérilisation chimique Les articles stérilisés doivent être stockés dans des endroits propres et fermés Les articles ou dispositifs destinés à un usage unique ne doivent pas être traités en vue dune réutilisation (par exemples seringues et aiguilles jetables)

23 Procédures invasives stériles et médicaments pour la voie intraveineuse Dispositifs intravasculaires Nutiliser que si nécessaire Les cathéters en silicone élastomère ou en polyuréthane comportent moins de risques dinfection que ceux en polychlorure de vinyle Se procurer les solutions et les dispositifs pour la voie IV auprès de fournisseurs de qualité respectant les bonnes pratiques de fabrication Préparer et administrer les médicaments et liquides pour la voie IV de façon stérile, dans un local spécial exempt de contamination, et en faisant appel à un personnel qualifié Sondes urinaires Eviter si possible les sondes urinaires à demeure Utiliser des systèmes de drainage en système clos

24 Assistance respiratoire Ventilation mécanique et matériel dassistance respiratoire Nutiliser quen cas de nécessité absolue Nutiliser quune seule fois les cathéters daspiration (ou les préparer de façon appropriée en vue de leur réutilisation) Sassurer que tout le matériel est stérilisé par loxyde déthylène ou subit une désinfection poussée avant réutilisation Arrêter la ventilation mécanique dès que possible Assurer la manipulation correcte des médicaments et des fournitures pour inhalation

25 Chirurgie et soins du site opératoire Mettre en oeuvre des politiques et procédures complètes Réduire au minimum le séjour préopératoire à lhôpital Sil est nécessaire de raser le site opératoire prévu, utiliser une tondeuse (et non un rasoir) et raser immédiatement avant lintervention Nappliquer une prophylaxie antibiotique que si elle est indiquée et en suivant les protocoles établis Fournir les instruments stériles sous emballage stérile individuel Utiliser un antiseptique efficace, comme la teinture diode, pour préparer le site opératoire Sassurer que lantisepsie des mains et des avant-bras des membres de léquipe chirurgicale comporte une friction peropératoire avec une solution antiseptique

26 Programme de santé et de formation du personnel Traiter les maladies liées à lactivité professionnelle Assurer les vaccinations pour réduire les infections Vaccinations de routine (p. ex. diphtérie, tétanos, polio, rougeole, oreillons, rubéole, varicelle, hépatites A et B, BCG) Vaccinations pendant les épidémies (p.ex. méningite, fièvre typhoïde, grippe) Assurer la formation des agents de santé en matière de: Techniques stériles appropriées Procédures de lutte contre les infections Utilisation de barrières à titre de précautions (p. ex. gants) pour certaines procédures

27 Précautions concernant les aliments et leau La contamination des aliments et de leau est fréquente dans les hôpitaux Une cuisson insuffisante peut conduire à la prolifération de bactéries pathogènes Les personnes chargées de la manipulation des aliments peuvent contracter une maladie infectieuse ou parasitaire Des politiques et procédures visant à empêcher la contamination des aliments et de leau sont nécessaires

28 Utilisation et surveillance des antimicrobiens (Collaboration entre le CPT et le comité de lutte contre les infections) Etablir des protocoles recommandant lutilisation des antimicrobiens ayant le meilleur rapport coût-efficacité lorsquun traitement est indiqué Directives thérapeutiques Directives pour la prophylaxie Directives pour la prophylaxie en chirurgie Mesurer lutilisation des antimicrobiens pour identifier lusage inapproprié Méthodes utilisant des données globales Etudes faisant appel à des indicateurs pour les soins de santé primaires Etudes dévaluation de lutilisation des médicaments dans les hôpitaux Mettre en oeuvre des interventions pour améliorer lutilisation des antimicrobiens

29 Etude de cas : la césarienne Le risque dendométrite après une césarienne dépasse 30% La prophylaxie par antibiotiques réduit lincidence des deux tiers

30 Chronologie incorrecte de lantibioprophylaxie de la césarienne Patientes recevant la prophylaxie Patientes recevant la prophylaxie 1 heure après lintervention Hôpital A 70% 31% Hôpital B 32% 70%

31 Effet dune antibiothérapie peropératoire appropriée sur les infections du site opératoire après la césarienne (Source: Goldman, 2001, unpublished) Mois % Nb dinfections du site opératoire pour 100 césariennes Période I Période II Période III

32 Matrice des priorités de la lutte contre les infections Facteur Importance Dans les capacités damélioration du personnel de lhôpital Délai prévu pour lamélioration Antibioprophylaxie 4 4 Court Préparation de la peau 3 4 Court Technique chirurgicale 4 4 Moyen Facteurs prénatals 3 1 Long Evénements du péripartum 4 2 Moyen

33 Implications pour le CPT Soutien des activités de lutte contre les infections Formation des membres du comité de lutte contre les infections sur lutilisation appropriée des antimicrobiens Sélection des antimicrobiens, désinfectants et antiseptiques appropriés Elaboration et mise en oeuvre de protocoles dutilisation des antimicrobiens Pour le traitement Pour la prophylaxie Surveillance de la préparation et de ladministration des médicaments pour la voie IV et des préparations injectables Etudes dévaluation et surveillance de lutilisation des antimicrobiens Promotion de loutil dévaluation de la lutte contre les infections (ICAT) (de RPM Plus/MSH) pour améliorer les pratiques de lutte contre les infections

34 Ressources en matière de lutte contre les infections Manuels, protocoles et programmes de formation en matière de lutte contre les infections (Voir Guide du participant, annexe 1) Site Internet des CDC – protocoles Programme de formation de EngenderHealth – formation en ligne sur les programmes de base concernant la lutte contre les infections ICAT – outil qui peut être utilisé dans les pays à faibles ressources pour améliorer les pratiques de lutte contre les infections (peut être obtenu auprès de RPM Plus/MSH)

35 Outil dévaluation de la lutte contre les infections LICAT et le programme damélioration de la qualité fournissent une approche standardisée Lassociation dun outil dauto-évaluation de la lutte contre les infections (ICAT) et de méthodes damélioration rapide de la qualité ou de résolution rapide des problèmes par une équipe (RCQI) améliore les pratiques de lutte contre les infections à lhôpital La méthode RCQI est une approche damélioration de la qualité dans laquelle une équipe pluridisciplinaire travaille en collaboration pour améliorer une situation identifiée

36 Activité 2 Revoyez cette session et formulez des recommandations à lintention de votre hôpital ou de votre dispensaire de soins de santé primaires pour la création dun comité de lutte contre les infections, lamélioration du comité existant ou la constitution dun sous-comité de lutte contre les infections au sein du CPT

37 Résumé (1) Des procédures de lutte contre les infections sont indispensables pour empêcher les infections nosocomiales et contrôler les coûts à lhôpital Des stratégies simples et peu coûteuses peuvent empêcher de nombreuses infections Le CPT peut soutenir de nombreuses activités de lutte contre les infections Lavage des mains et utilisation dantiseptiques et de désinfectants appropriés Surveillance de la préparation et de ladministration des médicaments pour la voie IV et des préparations injectables Le CPT doit assurer la promotion active dune meilleure utilisation des antimicrobiens Directives pour le traitement et pour la prophylaxie en chirurgie Sélection des antimicrobiens appropriés pour la liste du formulaire Etudes dévaluation de lutilisation des antimicrobiens

38 Résumé (2) Les comités ou programmes de lutte contre les infections, sils sont fonctionnels, permettront de: Réduire la propagation des maladies infectieuses et parasitaires Réduire la morbidité et la mortalité dues aux infections nosocomiales Maintenir la santé et la motivation du personnel Réduire lincidence de la résistance aux antimicrobiens Réduire les coûts de la santé


Télécharger ppt "1 Les comités pharmaceutiques et thérapeutiques Session 12. Lutte contre les infections."

Présentations similaires


Annonces Google