La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Master IEDES Analyse financière et économique des projets de développement agricole le 26 octobre 2005 I. Introduction générale II. Vue densemble de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Master IEDES Analyse financière et économique des projets de développement agricole le 26 octobre 2005 I. Introduction générale II. Vue densemble de."— Transcription de la présentation:

1 1 Master IEDES Analyse financière et économique des projets de développement agricole le 26 octobre 2005 I. Introduction générale II. Vue densemble de lanalyse dun projet de développement agricole TD1

2 2 I. Introduction générale I.1. Objectifs du cours I.2. Motivation du cours I.3. Lanalyse financière et économique des projets: questions, approches, et enjeux I.4. Plan et organisation du cours I.5. Examen

3 3 I.1. Objectifs du cours LAFEPA propose des méthodes pour vérifier: –Lintérêt du projet pour les agriculteurs –Lintérêt du projet pour la société dans son ensemble Objectifs théoriques: –Buts, principes et méthodes de lAFEPA –Limites Objectifs pratiques: –Application des techniques de base –Interprétation et critique des rapports officiels dévaluation

4 4 I.2. Motivation du cours I.2.1. Le développement agricole: toujours une priorité I.2.2. La place centrale des projets dans la panoplie des instruments des politiques de développement agricole

5 5 I.2.1. Le développement agricole: toujours une priorité Au Nord: –Aides aux agriculteurs: 360 G$/an (OCDE) –Ouverture des marchés: baisse des prix; évolution demande –Objectifs: Plus de compétitivité et de qualité Niveau de vie des agriculteurs Protection de lenvironnement Au Sud: –70% des pauvres dans les campagnes –Lagriculture reste un moteur de croissance –Objectifs: Plus de rendements Meilleure gestion des ressources environnementales

6 6 I.2.2. La place centrale du projet dans la panoplie des instruments des politiques agricoles I Tentative de définition: Le projet: une démarche pragmatique (idée/évaluation/feed-back) pour répondre à un problème plus quun objet bien identifié I Justifications de lintervention publique: les défaillances de marché dans le secteur agricole I Les deux grandes formes de lintervention publique: les projets et la régulation des marchés

7 7 I a. Le projet: une démarche pragmatique, une unité de conception et dévaluation dune réponse à un problème La place centrale de lévaluation Identification & Analyse Conception Mise en oeuvre Evaluation Révision des futurs programmes / politiques publiques

8 8 I b. Le cycle du projet EtapeQuestions Identification (idée) Besoins ? Priorités ? Moyens ? Préparation /Analyse/Planification 1-2 an(s) 7-10% du coût dinvestissement Techniques : intrants – produits (qualité des sols, climat, eau, cultures, etc.), stockage et distribution ? Institutionnelles;organisationnelles : aptitudes et mentalités des agriculteurs, conditions de fermage, capacités administratives ? Commerciales : conditions/circuits de vente/dachat ? Financières Economiques Sociales : distribution des revenus, pauvreté, emploi (femmes) ? Environnementales ? Evaluation ex-ante Validité de lanalyse et de la planification ? Mise en Œuvre 1)Investissement (3-5 ans) 2)Développement (3-5 ans) 3)Plein régime (20-30 ans) Retours dexpérience ; révision des étapes restantes ? Evaluation ex-post Réalisation/plan et pertinence des objectifs ? Flexibilité de lorganisation/imprévus ? Leçons ?Revoir les objectifs futurs? Lorganisation?

9 9 I a. Justifications de lintervention publique Les défaillances de marché (Stiglitz, 1987) La pauvreté: un piège: –Possibilités réduites dépargne, donc pas daccumulation de capital –Possibilités réduites déducation, donc pas de meilleurs revenus Limperfection des marchés de lassurance et du crédit: –Aléas sur la production (climat) & les prix agricoles –Réticences des banquiers et des assureurs –Car risques élevés et manque dinformation sur les efforts de prévention des agriculteurs (problème de laléa moral) Les rendements déchelle (coûts prod. unit. / taille) –Ex: infrastructures de base –Solutions privées inefficaces

10 10 I b. Les défaillances de marché (suite) Le caractère « public » de linformation –Les connaissances peuvent se diffuser sans coût –Protection imparfaite, donc offre privée peut être insuffisante –Exemple: programmes de démonstration de nouvelles techniques agricoles Les externalités environnementales –Lenvironnement appartient à tout le monde & personne –Sans intervention publique, la gestion privée des ressources est nécessairement inefficace

11 11 I Formes de lintervention publique Instrument Défaillances de marché/objectif Projets (exemples) Régulation des marchés Revenu/lutte contre la pauvreté Développement des réseaux dirrigation Accroissement des capacités de stockage Amélioration du réseau routier Barrières tarifaires;non tarifaires Subventions Assurance et crédit Micro-crédit Construction de barrages Encadrement sectoriel Rendement déchelle Infrastructures de base R&D Information Formation aux meilleures pratiques technologiques Environnement Optimisation des techniques Conservation des sols subventions Fiscalité

12 12 I.3. Lanalyse financière et économique des projets: les questions Type danalyseQuestions Financière Le projet va-t-il intéresser les acteurs ? Amélioration de la situation des acteurs, des plus pauvres ? Incidence sur leur revenu (y compris sur le budget de lEtat) ? Peuvent-ils y participer compte tenu de leurs contraintes financières ? Besoins de liquidité : crédits dexploitation (agriculteurs), nouvelles redevances ou financements étrangers (ex. agence dirrigation) ? Nécessité dincitations : subventions/taxation, taux préférentiels, soutien aux prix, etc. ? Economique Intérêt de la société ? Le projet est-t-il justifié pour le pays au regard de lensemble de ses avantages et de ses coûts et de ses effets induits à lextérieur de son périmètre ?

13 13 I.3. Lanalyse financière et économique des projets: caractéristiques des approches Lanalyse économique ne sintéresse pas à la répartition financière des revenus (transferts): –Les taxes/subventions de production, ex-post économiquement neutres –Les prêts et leurs remboursements, ex-post économiquement neutres Lanalyse économique ne se confond pas avec lagrégation de lanalyse financière: –Intègre effets externes (ex.: pollution, démonstration technologique) –Ajuste les prix financiers lorsque les marchés sont déséquilibrés (ex: chômage) ou en équilibre «contraint » (ex: budget public, devises) –Permet de comparer des variantes du projet (intensive en emploi vs capital) Une hypothèse commune: la notion de « petit » projet qui nest pas susceptible daffecter le niveau des prix de marché

14 14 I.3. Lanalyse financière et économique des projets: les enjeux Méthodes utilisées par les agences de développement, gouvernementales et internationales Certes discutables, mais transparentes: limites aux choix arbitraires Si bonnes évaluations: + de chances dutilisation efficace des ressources Si mauvaises évaluation: gâchis + risque déloignement des bailleurs dun secteur majeur Mais un éclairage qui reste partiel: nécessité dune synthèse politique de lensemble des aspects, chiffrables et non chiffrables

15 15 I.4. Plan du cours C1: Introduction et vue densemble C2: Analyse financière: - Prix des biens échangeables;non échangeables - Analyse des résultats dune exploitation;agence gouvernementale C3: Analyse économique - Ajustement des prix financiers des biens et facteurs - Ajustement de la valeur des fonds publics - Evaluation des biens et services publics C4: Actualisation - Principes de lactualisation - Mesures de la rentabilité des investissements - Applications C5: Etude de cas complète C6: Présentation de cas par les étudiants

16 16 I.4. 0rganisation du cours 6 séances: exposé des notions & exercices de TD Transparents des exposés: internet (www.centre- cired.fr/Présentation/KhalilHelioui) TD: distribués lors de la séance précédente, travail collectif encouragé Amenez vos calculatrices, SVP Questions, remarques, suggestions …: bienvenues

17 17 I.5. Examen Un contrôle classique: –questions sur les concepts et principes de base –Exercices dapplication des méthodes Exposé dune étude de cas (par 2) sur projet terminé ou en cours, par ex.: –Barrage (2) –Irrigation (sans barrage) –Micro-crédit –Aide à la commercialisation –Biocarburants –Stockage du carbone par la forêt –….

18 18 II. Vue densemble de lanalyse dun projet II.1. Idée principale II.2. Plan dun projet II.3. Exemple dun projet arménien Idée principale Plan II.4. Analyse F&E dun projet

19 19 II.1. Idée principale dun projet type ObjectifsMoyens Augmentation vol./qual. Production Irrigation Nouvelles cultures/technologies,… Meilleure Commercialisation Conditionnement Stockage Réseau de transport, …

20 20 II.2. Plan dun projet Identification des acteurs, description des investissements & financements, et des activités opérationnelles Exploitation Type 1 Exploitation Type N Investissements individuels & Financements Activités Gouvernement / Agences Investissements collectifs & Financements Organisation

21 21 II.3. Exemple: développement de la petite agriculture commerciale (Arménie) Un secteur rural en transition difficile - 50% de pauvres: >1991, exploitations mixtes fragmentées (1.4h) et pertes des débouchés « socialistes » - semi- subsistance: commerce déstructuré (produits & intrants) - accueil de réfugiés ( ) - toujours un secteur essentiel: 40% PIB En voie de redressement - demande aval : rationalisation des industries utilisatrices - moteur de croissance à mieux exploiter Mais production encore insuffisamment efficace et réseaux commerces/services restent à développer

22 22 Objectifs (cibles: petites et moyennes exploitations/entreprises) Moyens Production: + Efficacité + Revenus (>+ 10%) Meilleure information: formation des formateurs - contrat dassistance Démonstration de nouvelles techniques Formation au contrôle et à la certification des semences Commercialisation & services: Aide aux initiatives privées Soutien aux institutions financières locales (ressources crédits, formation ) Prix pour encourager linnovation commerciale (100 * $) II.3.1. Idée principale du projet (Arménie)

23 23 II.3.2. Plan (Arménie) 1 Exploitation type 15 Entreprises types Semences certifiées Crédit ex. Ministère de lagriculture (gestionnaire principal) Investissements collectifs financés par Banques étrangères: 28 M$ (dont 20 M$ BM): 40 ans; grâce: 10 ans Organisation: gestion crédits ruraux (BM & IFAD) Début: Abattoir, Hangar réfrigéré,déshumidi ficateur, … Prix & crédits

24 24 II.4. Analyse F&E dun projet II.4.1. Identification des coûts et bénéfices II.4.2. Projection des activités II.4.3. Calculs financiers II.4.4. Calculs économiques II.4.5. Articulation des calculs financiers et économiques Rappel des deux questions centrales: Intérêt réel pour les agriculteurs? Intérêt réel pour la société?

25 25 II.4.1. Identification qualitative des coûts et bénéfices Comparaison /situation de référence ? Tangibles (mesurables) Intangibles Coûts: Environnement Bénéfices: + de qualité de vie Environnement Savoirs techniques/Education Santé Coûts (ressource consommée): Biens physiques Travail Terre Transferts financiers Bénéfices (ressource supplémentaire): + de production + de qualité Réduction des coûts Lieu/moment des ventes plus favorables Transferts financiers Daprès P. Gittinger, 1982

26 26 Situations avec et sans projet 0 Ressources produites ou consommées Années Fin du projet - + Sans projet (situation à imaginer) Avec projet

27 27 II.4.2. Projection quantitative des activités avec et sans projet sur la durée totale Type usage des sols ? (hectares) Produits (tonnes) Travail (h.j) Autres Intrants Production Travail familial ? Salarié ? Autres contraintes ? Faisabilité ? Plan (hypothèses techniques)

28 28 II.4.3. Calculs financiers: a) lexploitation agricole 1. Détermination des prix financiers: application de méthodes 2. Analyse de lexploitation courante (durée: 1 an): Estimation du profil des dépenses & recettes dune annéeEstimation Besoins de fonds de roulement? 3. Analyse du retour sur investissement (durée: totale): Détermination des prêts & remboursements (plan de financement) Calcul du calendrier des résultats annuels sur la durée totale du projet : recettes – dépenses – remboursements prêts Estimation de lattractivité de linvestissement propre de lexploitant compte tenu de son taux dintérêt caractéristique (rareté subjective du capital)Estimation

29 29 II.4.3. Calculs financiers: b) agence gouvernementale Dépenses: Opération et maintenance des infrastructures Recettes: Redevances/utilisation (ex: eau) Taxes/produits ou revenus Résultat dexploitation: Recouvrement des frais ? ( minimum opération et maintenance, max: 30-35% revenus additionnels des agriculteurs )

30 30 II.4.4. Calculs économiques Détermination des prix économiques Calculs des résultats économiques annuels Estimation de lattractivité économique des investissements: – du point de vue du pays / investissement alternatifs nationaux (tc: 10-15%) –Du point de vue du bailleur international / investissements alternatifs internationaux et fonds disponibles

31 31 II.4.5. Articulation des calculs (1) daprès le plan: Investissements & Financements Projection des activités (2) Détermination Prix et transferts financiers (3) Détermination Prix économiques Ajustements Résultats financiers Agence gouvernementale Recouvrement ? Résultats financiers Exploitation agricole Fonds de roulement? Attractivité/exploitant? Résultats économiques Economie nationale Attractivité pour le pays? Le bailleur international? Faisabilité ?

32 32 Profil des dépenses & recettes dexploitation 0 Recettes nettes mois - + Fin de lannée Besoin de fonds roulement ?

33 33 Attractivité de linvestissement propre? Investissement = dépense présente mais bénéfices futurs: Evaluation? Risque ? 0 Recettes nettes Années Fin du projet - + Actualisation: permet de vérifier si les bénéfices correspondent à un rendement supérieur à ce qui aurait été obtenu au taux dintérêt caractéristique Analyse de sensibilité


Télécharger ppt "1 Master IEDES Analyse financière et économique des projets de développement agricole le 26 octobre 2005 I. Introduction générale II. Vue densemble de."

Présentations similaires


Annonces Google