La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRES2008-04-16 LE POINT SUR LE PAYS sur la stratégie pour la science et linnovation dAAC au Canada QUADRIPARTITE 2008 Bordeaux, France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRES2008-04-16 LE POINT SUR LE PAYS sur la stratégie pour la science et linnovation dAAC au Canada QUADRIPARTITE 2008 Bordeaux, France."— Transcription de la présentation:

1 PRES LE POINT SUR LE PAYS sur la stratégie pour la science et linnovation dAAC au Canada QUADRIPARTITE 2008 Bordeaux, France

2 Lacombe Lethbridge Winnipeg Harrow St-Jean St-Hyacinthe Lennoxville Ste-Foy Charlottetown Kentville St. Johns Ottawa Fredericton Brandon Saskatoon Swift Current Summerland Le volet science et innovation dAAC cible les besoins du pays Guelph London Écosystèmes différents Structures de marché différentes Attitudes différentes 19 centres de recherches 600 chercheurs 40% du budget total de la recherche 300M$/an

3 3 Le gouvernement fédéral a annoncé le lancement de la stratégie fédérale en science et technologie (S et T) en mai 2007 Préconise quatre principes fondamentaux: – lexcellence – la concentration sur les priorités – la constitution de partenariats – lamélioration de la reddition de comptes Crée trois avantages en matière de S et T : – lavantage entrepreneurial : traduire le savoir en applications pratiques. – lavantage du savoir: générer de nouvelles idées et des innovations, atteindre lexcellence – lavantage humain: élargir le bassin canadien de travailleurs du savoir. Un élément clé est la volonté de mettre à lessai de nouveaux modèles de conduite et de prestation dactivités scientifiques, en mettant laccent sur les partenariats entre le secteur public, les universités et lindustrie.

4 La stratégie pour la science et linnovation dAAC élaborée en 2006 est alignée sur la stratégie fédérale de S et T 1. Assurer la pertinence des activités scientifiques grâce à lalignement sur les stratégies et les priorités du gouvernement 2. Atteindre lexcellence en sciences grâce à lexamen par les pairs 3. Constituer des partenariats suscitant des collaborations plus larges entre le gouvernement, le milieu universitaire et lindustrie 4. Jouer un rôle de chef de file en renforçant la capacité scientifique nationale intégrée pour soutenir le secteur 5. Accélérer la transformation des connaissances scientifiques et techniques en applications pratiques et en produits et services commerciaux 6. Améliorer la coordination à léchelle du système en renforçant les fonctions de prévision et de planification 7. Accroître la capacité dintégrer les connaissances scientifiques et techniques aux prises de décisions politiques et opérationnelles au sein du gouvernement et de lindustrie 4 Objectifs de gestion des activités scientifiques

5 5 Les priorités stratégiques de recherche définies dans la stratégie pour la science et linnovation dAAC revêtent la même importance dans de nombreux autres pays 1. Amélioration de la santé et du bien-être des humains par les aliments, la nutrition et les produits innovateurs 2. Amélioration de la qualité des aliments et de linnocuité du système alimentaire 3. Amélioration de la sécurité et de la protection des disponibilités alimentaires 4. Amélioration des avantages économiques pour tous les intéressés 5. Amélioration de la performance environnementale du système agricole canadien 6. Amélioration de la compréhension et de la conservation des bio-ressources du Canada 7. Élaboration de nouvelles occasions pour lagriculture à partir des bio-ressources 5 Priorités de recherche dAAC

6 Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux élaborent la prochaine politique agricole pour le Canada - Cultivons lavenir Le cadre stratégique pour lagriculture Le cadre directeur pour lélaboration de politiques et de programmes agricoles des cinq dernières années Laccent a été mis sur la création dune plate-forme de gestion des risques pour le secteur agricole et agro-alimentaire Les principaux secteurs dintérêt étaient : – la gestion des risques de lentreprise – la salubrité et la qualité des aliments – une production respectueuse de lenvironnement 6 Cultivons lavenir ( ) Ce sera le nouveau cadre stratégique pour lagriculture des cinq prochaines années Les programmes de gestion des risques se poursuivront, mais laccent sera mis sur la science et linnovation et sur les programmes de renouveau du secteur afin den améliorer la productivité, la rentabilité et la compétitivité Il y aura en outre une reconnaissance accrue des occasions en bioéconomie pour permettre à lagriculture daller au- delà de la culture daliments pour les humains et les animaux

7 7 De nouvelles occasions daffaires se présentent pour le secteur agricole dans les domaines de lénergie, des bioproduits, de la santé et de lenvironnement Nouveaux débouchés pour les produits agricoles : – Bioénergie : bioéthanol, biodiésel, biogaz (méthane) – Biomatériaux : matériaux composites, biofibres – Biohuiles : lubrifiants, bioplastiques – Substances biochimiques, biopesticides Nouveaux débouchés pour les produits et les ingrédients alimentaires et les produits axés sur la santé et le mieux- être: – Aliments fonctionnels – Aliments neutraceutiques – Aliments biopharmaceutiques Nouveaux débouchés pour les services et les produits fondés sur le système de production : – Produits agricoles biologiques – Services et biens axés sur l'environnement 7 Afin de saisir ces opportunités, le secteur canadien des produits agricoles, agro-alimentaires et agro- industriels doit élargir sa stratégie de compétitivité et mettre laccent sur la différenciation des produits et la valeur ajoutée dans les marchés des aliments et de la bioéconomie.

8 8 8 Le programme de Cultivons lavenir met laccent sur trois objectifs en matière de science et dinnovation Élaborer une orientation stratégique et mener une action de collaboration Créer un mécanisme pour arriver à une compréhension commune parmi les gouvernements, le milieu universitaire et lindustrie des possibilités et des défis auxquels fait face le secteur et inciter ces derniers à mener à des actions de coordination et de collaboration afin de relever les défis et saisir les occasions qui se présentent. Accélérer la diffusion de la science et de la technologie tout au long du continuum de linnovation Créer de nouveaux modèles pour la conduite des activités scientifiques, gérer le transfert de la technologie au secteur et rendre les ressources scientifiques disponibles pour régler des problèmes précis ayant trait à la précommercialisation et à la commercialisation. Renforcer la capacité dinnovation du secteur Élaborer les programmes et les services connexes nécessaires pour mieux relier les activités scientifiques aux actions entrepreneuriales et les agro-entrepreneurs aux investisseurs, pour aider le secteur à trouver du personnel hautement qualifié, pour améliorer la compréhension des technologies émergentes, pour mieux comprendre comment mesurer la performance en matière dinnovation et pour faire état des réussites dans ce domaine.

9 9 9 Le volet science et innovation de la Direction générale de la recherche se concentrera sur cinq grandes initiatives tout au long du continuum Grappes scientifiques Favoriser létablissement de groupes scientifiques, non pas pas pour accroître la capacité dAAC mais pour constituer une masse critique de capacité ciblée sur les partenariats Activités scientifiques à lappui des produits agricoles Rendre disponible la capacité scientifique dAAC et des autres organismes pour relever les défis relatifs à la précommercialisation Centres de commercialisation de linnovation Transfert de technologie, activités préalables à la commercialisation, élaboration de prototypes. Personnel et ressources dans les partenariats, pas à AAC. PHASE DE DÉCOUVERTE PHASE DE PRÉADOPTION/PRÉCOMMERCIALISATION PHASE DE COMMERCIALISATION CONTINUUM DE LINNOVATION Services votés Recherche évaluée par les pairs Alignement stratégique avec les priorités du gouvernement et du secteur Bien public et découverte scientifique à risque élevé Conseil canadien dagro-innovation (CCAI) Améliorer la capacité de prévoir les défis et les possibilités et mener une action de collaboration de façon proactive Initiatives de Cultivons lavenir 9 Financée par le gouvernement Financée conjointement Financée par lindustrie Menée par le gouvernement Partenariats publics-privésExécutée par lindustrie Programmes et services pour le secteur Science environnementale Science des aliments

10 10 Les activités scientifiques dAAC mettront laccent sur le rôle du gouvernement dans le soutien aux agriculteurs et sur sa contribution aux priorités de la société Les critères de gestion permettent dévaluer si la recherche proposée : – représente un rôle approprié pour le gouvernement du Canada, – répond aux priorités du mandat ministériel, – est alignée sur les priorités scientifiques du Ministère, – table sur des synergies, – est fortement susceptible davoir une incidence pour le Canada Accent Collections de références sur la biodiversité, biosystématique Indicateurs agro-environnementaux Banques de gènes - Animaux et plantes Amélioration du germoplasme Normes et pratiques relatives au bien-être des animaux Biosécurité - Surveillance des animaux nuisibles et des maladies des animaux et des végétaux Biosécurité - Systèmes de contrôle et datténuation des dangers dorigine alimentaire Science à lappui de lévaluation et des normes réglementaires Adaptation au changement climatique - Systèmes de production agricole Systèmes de production agricole du Nord Recherche innovatrice à risque élevé 10 Services votés Recherche évaluée par les pairs Alignement stratégique sur les priorités du gouvernement et du secteur Bien public et découverte scientifique à risque élevé

11 11 Lobjectif lié à lélaboration dune orientation stratégique et ladoption dune action de collaboration met laccent sur la coordination de laction des gouvernements, du milieu universitaire et de lindustrie Conseil canadien dagro-innovation Les trois éléments clés consistent à: établir un Conseil canadien dagro-innovation (CCAI) de haut niveau et un secrétariat pour organiser des forums de prévisions et dinnovation concevoir et mettre en œuvre un processus systématique de prévisions et mettre à contribution les personnes bien informées en vue de déterminer les scénarios plausibles des 10 ou 20 prochaines années ainsi que leurs répercussions pour le secteur des produits agricoles, agro- alimentaires et agro-industriels à court, moyen et long terme créer des forums dinnovation afin damener les décideurs issus des gouvernements, du milieu universitaire et du secteur à se concentrer sur les questions et les occasions stratégiques qui découlent des prévisions, effectuer des analyses FFPM et élaborer et mettre en œuvre des plans de travail concertés pour régler ces questions et saisir ces occasions 11

12 12 Des grappes scientifiques permettront damener le milieu universitaire et lindustrie à mettre de nouveaux modèles à lessai pour apporter un soutien scientifique aux agriculteurs et au secteur Grappes scientifiques potentielles Grains céréaliers Innovation en matière de science et de produits laitiers Génomique bovine et produits carnés à valeur ajoutée Horticulture et recherche dans le domaine du vin Agriculture biologique Ces partenariats publics-privés permettront à AAC de réorienter ses efforts de recherche vers des secteurs relevant directement du rôle du gouvernement et dassurer que les services à lindustrie actuels sont maintenus et développés. Grappes scientifiques Favoriser létablissement de groupes scientifiques, non pas pour accroître la capacité dAAC mais pour constituer une masse critique de capacité ciblée sur les partenariats

13 13 Les centres de commercialisation de linnovation mettent laccent sur la gestion professionnelle du transfert de connaissance et de technologie au secteur Centres de commercialisation de linnovation potentiels Innovation et commercialisation en matière de bétail Boeuf, vaches laitières, porc, volaille, aliments pour animaux, fourrage Innovation et commercialisation en matière de grains Céréales, oléagineux, cultures spéciales, légumineuses Innovation et commercialisation en matière dhorticulture Légumes, fruits et baies, serres Innovation et commercialisation des aliments Innovation et commercialisation agro-environnementale Ces partenariats publics-privés permettront aux prestataires dactivités scientifiques de mettre laccent sur la recherche tout en veillant à ce que le transfert de connaissance et de technologie au secteur et aux entrepreneurs est géré de façon professionnelle. 13 Centres de commercialisation de linnovation Transfert de technologie, activités préalables à la commercialisation, élaboration de prototypes et le développement des entreprises. Personnel et ressources dans les partenariats, pas à AAC.

14 14 Les activités scientifiques à lappui des produits agricoles aident à financer la recherche nécessaire à la mise en œuvre dinnovations en matière de précommercialisation afin de saisir les nouvelles occasions Problèmes et défis précis du secteur Stratégies et plans dinnovation axés sur le secteur Soutien pour relever les défis de la précommercialisation Solutions de précommercialisation pour linnovation en matière de produits Les partenariats publics-privés permettent à AAC et aux autres fournisseurs scientifiques de fournir des solutions de recherche liées à la précommercialisation à lappui des demandes précises du secteur et des petites entreprises. Activités scientifiques à lappui des produits agricoles Rendre disponible la capacité scientifique dAAC et des autres organismes pour résoudre les défis relatifs à la précommercialisation

15 15 Les programmes et services en matière de recherche abordent également les questions de lenvironnement, de la réglementation et de la salubrité des aliments Systèmes dagriculture environnementalement durable Linitiative met laccent sur leau propre et lair sain;de plus, elle vise à soutenir le développement scientifique nécessaire au maintien de politiques et de programmes environnementaux efficaces et à la résolution de problèmes globaux comme le changement climatique, la gestion de leau et le développement de la technologie géospatiale. Poursuite de la recherche environnementale lancée dans le cadre du CSA Le projet EPBH II mesure les effets environnementaux et économiques relatifs de certaines PGB sur la qualité de leau Le programme national danalyse et de rapport en matière de santé agroenvironnementale fournit de linformation scientifique permettant de guider la conception des politiques et des programmes. Le système national de vérification des quantités de carbone et démissions de gaz à effet de serre est un système comptable et transparent qui permet de contrôler les modifications des quantités de carbone dans le sol et des émissions de GES de lagriculture au Canada. Recherche intégrée sur les aliments pour la santé De nouveaux renseignements scientifiques étayent les allégations relatives à la santé et fournissent un soutien sur le plan de la réglementation scientifique à létablissement dexigences pour les nouvelles catégories de produits. La création de réseaux scientifiques avec le gouvernement, le milieu universitaire et lindustrie permet de hâter lentrée sur le marché de nouveaux produits innovateurs ayant des propriétés favorables à la santé en procurant des preuves scientifiques solides pour combler les lacunes importantes dans les connaissances qui retardent lapprobation des produits. Le programme visera également à établir des liens avec les principaux efforts internationaux dans ce domaine pour accroître les investissements canadiens et faciliter laccès à lexpertise et aux connaissances. Activités scientifiques pour promouvoir la salubrité des aliments Activités scientifiques à lappui de lidentification et de la prévention des risques, pour une réaction rapide; collecte de données de référence exactes et pertinentes pour surveiller le rendement des programmes; et collaboration en matière de recherche avec les institutions scientifiques nationales et internationales. Programmes et services pour le secteur Science environnementale Science des aliments

16 Améliorer la capacité dAAC de contribuer au développement international de la science et de linnovation et den tirer profit Bureau de la coopération scientifique internationale créé en 2004 Miser sur la capacité scientifique Assurer une participation multilatérale Améliorer les débouchés commerciaux 16

17 A.Accroître les occasions pour AAC dans le domaine des sciences grâces aux initiatives de coopération et de partenariats internationales Protocoles dentente avec des pays clés (Tétrapartite, la Chine, lInde, Israël et lEspagne) Douze projets de jumelage avec la Commission européenne sur les bioproduits Six projets communs avec CABI Bioscience en Suisse Quatre projets communs de recherche avec Israël Participation au second appel à proposition de lERA-Net « Plant Genomics » Création de quatre plateformes chinoises auxquelles participent huit partenaires chinois Priorité établie avec lInde (DBT) sur les aliments favorables la santé Accueil de chercheurs internationaux 17

18 B. Accroître les occasions commerciales qui mettent laccent sur linnovation Cinq protocoles dentente : Chili (horticulture), Mexique (haricots), Japon (blé), Espagne (porc, fromage) et Russie (élevage des animaux) Participation aux foires scientifiques sur la technologie de pointe en Chine, au Japon et en France avec le secteur privé Développement des marchés-créneaux axés sur linnovation Soutien continu en matière de connaissances aux initiatives commerciales 18

19 C. Assurer le rôle du Canada à léchelle mondiale grâce aux organismes scientifiques multilatéraux FAO : traité sur les ressources phytogénétiques et animales OCDE : programme sur les ressources biologiques IICA : Procinorte CABI : International SMIB : Système mondial dinformation sur la biodiversité 19

20 Aligner la gouvernance de la Direction générale de la recherche pour aborder un programme plus large en science et innovation Une gouvernance qui reflète linitiative Cultivons lavenir SMA DG, Programmes scientifiques G. Saindon DG, Partenariats scientifiques S. Morgan-Jones DG, Stratégie en science et innovation À déterminer DG, innovation À déterminer Scientifique en chef, Affaires internationales Y. Martel 20

21 THANK YOU – MERCI! Merci! Questions? 21


Télécharger ppt "PRES2008-04-16 LE POINT SUR LE PAYS sur la stratégie pour la science et linnovation dAAC au Canada QUADRIPARTITE 2008 Bordeaux, France."

Présentations similaires


Annonces Google