La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RTP 40 - CNRS/DSTIC RTP ArtiSTIC Animation Bernard Stiegler Coordination Fabrice Bertrand Téléphone 01 44 78 15 37 Site

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RTP 40 - CNRS/DSTIC RTP ArtiSTIC Animation Bernard Stiegler Coordination Fabrice Bertrand Téléphone 01 44 78 15 37 Site"— Transcription de la présentation:

1 RTP 40 - CNRS/DSTIC RTP ArtiSTIC Animation Bernard Stiegler Coordination Fabrice Bertrand Téléphone Site Comité de Pilotage Bruno Bachimont INA/UTC Alain Berthoz LPPA Mario Borillo IRIT Jean-Pierre Dalbéra Ministère de la Culture Antoine Hennion CSI Ecole des Mines André Holley CESG Christian Jacquemin LIMSI Charles Lenay UTC/COSTECH Annie Luciani ACROE Henri Maitre ENST Michel Menu C2RMF Pierre Moeglin MSH Paris Nord Jacques Morizot Université Paris 8 Jean Petitot CREA François Rastier ENS Ulm Bernard Stiegler Ircam

2 1. Equipe Projet Léquipe Projet est constituée dun noyau dur de laboratoires (voir Participants) 2.Séminaire « Esthétique et Organologie générale » Dans le cadre de l Action Spécifique du même nom. 3.Deux journées danimation scientifique : -« Autour de la danse » Présence forte des artistes. Généricité et spécificités des questions autour du geste dans le domaine artistique (Peyret, Lambert-Wild, CND, TNS, A. Tanaka, R. Auzet, JM. Matos, sociétaires de la Comédie Française, O. Cadiot, L. Lagarde, etc.) Sur le Geste et la Mobilité (A. Tanaka) mais aussi les environnements artificiels (Systèmes Multi- Agents, J. Lambert-wild, J. Droulez, etc.). Acteurs pressentis : LIMSI, UTC, X. Rodet et A. Gerszo (Ircam), B. Thon, P. Joly (IRIT), ACROE, etc. Pourrait se faire à Toulouse (IRIT), au CND, ou à Grenoble (ACROE). -Analyse, indexation, navigation, représentation Présence forte des SHS histoire de lart, musicologie, archéologie, anthropologie, esthétique, philosophie etc. Il sagit à la fois de traiter les questions liées : - à la reproduction (comme analyse) - au recueil et à lanalyse de données (tels que supposant des théories implicites ou explicites) - à lannotation et à la représentation - à lédition et à la diffusion (ITEM, IMEC) Pourrait se faire au LIMSI, à lENST ou au C2RMF. 4. Une journée dinformation Rencontre de fin dannée avec les laboratoires, les Ecoles dart et des personnalités artistiques. Actions

3 1.Autour de lesthétique animale 2.Discernement, physiologie du goût, sensation et symbole 3.Fabrication du goût et du jugement 4.Constitutivité de la prothèse 5.Historicité des sciences symboliques 6.Enseignement artistique 7.Esthétique de la réception et de la reproductibilité Séminaire Les séances se tiendront à lIrcam à partir de février 2003, à raison dune séance de 4 heures par mois. Les dates seront disponibles en ligne prochainement. Questionnement de lesthétique en amont de la question de lart. Ethologie. Comment fonctionnent les organes du goût ? Quelles sont les modalités de son apprentissage? Théorie du marketing, sémiologie de la publicité, histoire de lalimentation, etc. Questions dorganologie, Action/Perception vue par le biais de lanalyse de la prothèse. Sciences de la culture, perspective, etc. « Voir avec les doigts », « entendre avec les yeux ». Apprentissage du geste. Problématique de lanalyse, place de la reproductibilité dans les arts contemporains.

4 Séminaire Les objectifs : Tenter de problématiser les conditions génétiques dune esthétique humaine. Etablir en quoi elle fait système avec les dispositifs organiques, les supports organologiques et les supports organisationnels producteurs et transmetteurs de symboles et de critères. Transférer ces problématiques vers les producteurs de systèmes organologiques nouveaux que sont les labos des STIC. Périodiser même très succinctement une histoire de lesthétique et une histoire de lorganologie (en distinguant dans celle-ci les mnémotechniques en propre). Caractériser les spécificités organologiques de lesthétique contemporaine, y compris en prenant en compte lesthétique industrielle. Exemple : la fabrication du goût par le marketing en tant que, sadressant à un consommateur, elle tend à éliminer le temps de lapprentissage (et du même coup le temps des pratiques instrumentales. Exemple : le problème de linstabilité des instruments).

5 Equipe projet ACROE ENST INA IRCAM IRIT LIMSI LIRMM LMA UTC Autres RTP Participants Artistes Roland Auzet (Cra) Olivier Cadiot, Gilles Grand, Ludovic Lagarde Centre National de la Danse Nicole et Norbert Corsino CRAL Alain Fleischer Groupe Dunes / La Friche Belle de Mai Alain Jaubert Jean Lambert-wild (Coopérative 326) Jean-François Peyret (avec Alain Prochiantz) Jean-Marc Matos (compagnie KDanse) Sarkis Atau Tanaka Institutions artistiques ENSAD ENSBA CND ARTEM Laboratoires SHS Marc Chemillier, Benoît Lortat-Jacob (Laboratoire dethnomusicologie) CRAL


Télécharger ppt "RTP 40 - CNRS/DSTIC RTP ArtiSTIC Animation Bernard Stiegler Coordination Fabrice Bertrand Téléphone 01 44 78 15 37 Site"

Présentations similaires


Annonces Google