La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

- 1 - - Jeudi 12 janvier 2012 -. - 2 - Sommaire Objet de la charte Rappel des obligations prévues par la loi Les dispositions prises par le CSA en faveur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "- 1 - - Jeudi 12 janvier 2012 -. - 2 - Sommaire Objet de la charte Rappel des obligations prévues par la loi Les dispositions prises par le CSA en faveur."— Transcription de la présentation:

1 Jeudi 12 janvier

2 - 2 - Sommaire Objet de la charte Rappel des obligations prévues par la loi Les dispositions prises par le CSA en faveur de laccessibilité des programmes Le texte de la charte

3 - 3 - Objet de la charte (1) Cest un outil élaboré en étroite collaboration avec les associations de personnes sourdes ou malentendantes, les services de télévision, leurs laboratoires de sous-titrage. Cette charte de qualité prévoit une harmonisation des pratiques des chaînes en ce qui concerne les modalités dapparition du sous-titrage à lantenne : couleurs, fond, placement des sous-titres, etc. Elle prévoit différents critères permettant de limiter les fautes dorthographe et les contresens et recommande certaines mesures pour faciliter la compréhension des émissions et des débats en direct notamment.

4 - 4 - Objet de la charte (2) Cette charte a été signée le 12 décembre 2011 par le ministre de la culture et de la communication, la secrétaire dÉtat à la cohésion sociale et aux solidarités, le Président du Conseil supérieur de laudiovisuel, les associations concernées, les chaînes de télévision et leurs laboratoires de sous-titrage.

5 - 5 - Rappel des obligations prévues par la loi (1) La loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication a été modifiée par la loi du 11 février 2005 pour légalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Elle prévoit désormais que les chaînes privées dont l audience moyenne annuelle est supérieure à 2,5 % de laudience totale des services de télévision rendent accessible la totalité de leurs programmes (à partir du 12 février 2010), à lexception des messages publicitaires et des dérogations justifiées par les caractéristiques de certains programmes.

6 - 6 - Rappel des obligations prévues par la loi (2) Les services privés de télévision dont laudience est inférieure à 2,5% doivent conclure avec le Conseil supérieur de laudiovisuel un avenant à leur convention fixant des proportions substantielles de programmes accessibles. Pour les chaînes du service public, la loi de 2005 précise que la totalité des programmes doit être rendue accessible à lexception des messages publicitaires, sous réserve des dérogations justifiées par les caractéristiques de certains programmes.

7 - 7 - Les dispositions prises par le CSA en faveur de laccessibilité des programmes (1) Des aménagements ont été prévus par le Conseil : les mentions de parrainage, les bandes-annonces, les chansons interprétées en direct, les compétitions sportives retransmises en direct entre minuit et 6 heures du matin, les versions originales ou multilingues des œuvres audiovisuelles ou cinématographiques (jusquà la fin 2012), ne font pas lobjet dobligations de sous-titrage. Aux chaînes hertziennes dont laudience moyenne annuelle est inférieure à 2,5 %, le Conseil a demandé de rendre accessibles 40 % de leurs programmes. Le Conseil a également proposé des solutions innovantes tenant compte des thématiques particulières de certaines chaînes : chaînes dinformation, chaîne jeunesse.

8 - 8 - Les dispositions prises par le CSA en faveur de laccessibilité des programmes (2) Aux chaînes nutilisant pas de fréquences assignées par le Conseil mais conventionnées par celui-ci, distribuées ou diffusées par câble, satellite ou ADSL, le Conseil a demandé de sengager à rendre accessibles 20 % de leurs programmes. Les chaînes dont le chiffre daffaires est inférieur à trois millions deuros, de même que les chaînes pour adultes, les chaînes diffusées en langue étrangère, la chaîne consacrée à la météo, les chaînes temporaires et les chaînes de paiement à la séance nont pas dobligation chiffrée mais leur convention mentionne que « léditeur sefforce de développer par des dispositifs adaptés laccès aux personnes sourdes ou malentendantes ». Les chaînes dont le chiffre daffaires est supérieur à trois millions deuros et inférieur ou égal à sept millions deuros ne sont tenues de sous-titrer que 10 % de leurs programmes à partir de 2011.

9 - 9 - Pour tous les programmes: Respect du sens du discours. Respect des règles dorthographe, de grammaire et de conjugaison de la langue française. Respect de limage. Le sous-titre, limité à deux lignes pour les programmes en différé et à trois lignes pour le direct, ne doit pas cacher, dans la mesure du possible, les informations textuelles incrustées 1 ni les éléments importants de limage 2. Diffusion des sous-titres sur la TNT selon la norme DVB_Subtitling (EN ), conformément à larrêté dit « signal » du 24 décembre Parfaite lisibilité. Il est recommandé que les sous-titres se présentent sur un bandeau noir translucide et si possible avec des lettres ayant un contour noir, quel que soit le réseau et notamment en TNT. Texte de la charte (1) 1 Présentations des intervenants, titres, définitions, génériques… 2 Les lèvres des locuteurs qui permettent la lecture labiale, les informations imagées comme les cartes géographiques ou schémas explicatifs, etc.

10 Pour les programmes de stock diffusés en différé: Temps de lecture approprié : 12 caractères pour une seconde, 20 caractères pour deux secondes, 36 caractères pour trois secondes, 60 caractères pour quatre secondes 3. Les laboratoires seront incités à respecter ces critères avec une tolérance de 20 %. 3 Une seconde étant composée de 25 images Texte de la charte (2)

11 Utilisation systématique du tiret pour indiquer le changement de locuteur. Placement du sous-titre au plus proche de la source sonore. Respect du code couleurs défini pour le sous-titrage : Blanc : locuteur visible à lécran (même partiellement) ; Jaune : locuteur non visible à lécran (hors champ) ; Rouge : indications sonores ; Magenta : indications musicales et paroles des chansons ; Cyan : pensées dun personnage ou dun narrateur dans une fiction, commentaires en voix hors champ dans les reportages ou les documentaires ; Vert : pour indiquer lemploi dune langue étrangère 4 ; Particularité : les émissions (hors documentaires) intégralement doublées 5 en français doivent être sous-titrées selon le code couleur approprié. 4 Si la transcription dans la langue concernée nest pas possible, on place trois petits points verts à gauche de lécran après avoir indiqué si possible de quelle langue il sagit. 5 Les voix des comédiens lisant la traduction des propos des intervenants se superposent aux voix dorigine. Texte de la charte (3)

12 Indication des informations sonores 6 et musicales 7. Utilisation des parenthèses pour indiquer les chuchotements et les propos tenus en aparté. Utilisation de majuscules lorsque le texte est dit par plusieurs personnes (un usage des majuscules pour toute autre raison est à proscrire sauf pour certains sigles et acronymes). Découpage phrastique sensé. Lorsquune phrase est retranscrite sur plusieurs sous- titres, son découpage doit respecter les unités de sens afin den faciliter sa compréhension globale 8. Respect des changements de plans. Le sous-titrage doit se faire discret et respecter au mieux le rythme de montage du programme. 6 Description des bruits significatifs qui ne sont pas induits par limage (il est inutile dindiquer « explosion » si lexplosion se voit à lécran). 7 Transcription des chansons françaises ou étrangères. Par défaut, indiquer le nom du chanteur et le titre. 8 Un découpage excessif ou inapproprié peut gravement compromettre la bonne compréhension du discours. Á la place de « Il déteste les jeunes / filles. », on préférera « Il déteste / les jeunes filles ». Texte de la charte (4)

13 Pour les programmes diffusés en direct ou sous-titrés dans les conditions du direct : Distinction des intervenants par lindication de leur nom en début de prise de parole et lusage de couleurs appropriées, notamment lorsque le programme fait intervenir plusieurs personnes dans un échange qui peut être confus. Réduction du temps de décalage entre le discours et le sous-titrage visant à ramener ce décalage en dessous de 10 secondes. Ne pas omettre une partie significative du discours sous prétexte de supprimer le décalage pris par rapport au direct, mais ladapter éventuellement. Tous les propos porteurs de sens doivent être rapportés. Texte de la charte (5)


Télécharger ppt "- 1 - - Jeudi 12 janvier 2012 -. - 2 - Sommaire Objet de la charte Rappel des obligations prévues par la loi Les dispositions prises par le CSA en faveur."

Présentations similaires


Annonces Google