La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RELATIONS AU SEIN DE LORGANISME g. Cherroret. Quelle place dans la programmation ? Comment débuter ? Quelles démarches? Quelles activités et quels supports.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RELATIONS AU SEIN DE LORGANISME g. Cherroret. Quelle place dans la programmation ? Comment débuter ? Quelles démarches? Quelles activités et quels supports."— Transcription de la présentation:

1 RELATIONS AU SEIN DE LORGANISME g. Cherroret

2 Quelle place dans la programmation ? Comment débuter ? Quelles démarches? Quelles activités et quels supports ? Quelles limites ?

3 Quelle place dans la progression ? Dans quel ordre faut-il traiter les deux thèmes des « relations au sein de lorganisme » ?

4 Commencer par la communication hormonale ? Cest la suite du chapitre sur la reproduction humaine. Cependant le message nest pas clairement identifiable (létude nest pas faite à léchelle moléculaire). La démarche comporte beaucoup dhypothèses et le schéma fonctionnel est assez complexe Commencer par la communication nerveuse ? Le message est visualisable. Le schéma fonctionnel, que les élèves doivent construire eux-mêmes pour la première fois, est plus simple

5 LA COMMANDE DU MOUVEMENT

6 Daprès: « Séquences centrées sur un obstacle » CRDP Bourgogne Comment débuter ? Il est intéressant de connaître les représentations des élèves

7 Des figures classiques…ou dautres Observer un mouvement

8 Repérage du récepteur (lorgane sensoriel) et des effecteurs à partir du mouvement Quelle est la relation entre récepteurs et effecteurs ? Identification sur un animal disséqué et schématisation

9 Comment établir le rôle des organes du système nerveux dans la commande du mouvement ?

10 Mise en évidence de leur rôle à partir détude des conséquences danomalies, à laide dune animation, et réalisation du schéma fonctionnel par les élèves Quel est le rôle de chaque organe ?

11 Comment « aborder » le rôle du cerveau ? On peut sappuyer sur les exemples déjà vus et faire réfléchir les élèves sur le fait que ces comportements ont été appris, donc sur le rôle probable du cerveau

12 UN AUTRE EXEMPLE

13 Cet exemple permet de réinvestir les acquis. Cet exemple permet de réinvestir les acquis. Il permet dapprendre une règle de conduite (éducation à la responsabilité, motivation), et pourra servir de point de départ pour une éducation à la santé

14 Vue de la voiture Réflexion Commande du mouvement AvantArrière

15 Le cerveau, comme tous les organes, est constitué de cellules En quoi les cellules nerveuses sont-elles adaptées à la communication ? Daprès limagerie cérébrale, les cellules nerveuses communiquent entre elles Comment aborder la notion de neurone ?

16 Observation de cellules au microscope Observation de réseaux de cellules Les cellules nerveuses, ou neurones, présentent de nombreux prolongements et établissent des contacts entre elles ; elles sont adaptées à la communication

17 Comment aborder la notion de transmission synaptique ?

18 Reprenons lexemple de la voiture rouge qui doit laisser la priorité :

19 Le cerveau est donc perturbé par un certain nombre de substances A quel niveau ces substances agissent-elles ? Observation dune synapseObservation dune animation sur la transmission synaptique Visiblement lalcool allonge le temps de réaction ; il ralentit la communication entre les neurones. Observons une zone de contact entre neurones :

20 Comment envisager les exemples de perturbation du système nerveux ? Les élèves peuvent concevoir par groupes des mini - expositions, comportant, entre autres, des activités interactives

21 LE DECLENCHEMENT DE LA PUBERTE

22 Notions scientifiques abordées en terminale S

23 - Spermatogonies - Cellules de Leydig non sécrétrices GnRH par lhypothalamus FSH et LH par lantéhypophyse Stade prénatalNaissancePuberté LE DECLENCHEMENT DE LA PUBERTE CHEZ L HOMME -Spermatogenèse(avec FSH) -Sécrétion de testostérone(avec LH)

24 Follicules primordiaux GnRH par lhypothalamus FSH et LH par lantéhypophyse Développement des follicules ( au départ) : début des cycles Stade prénatal Follicules primordiaux et primaires NaissancePuberté LE DECLENCHEMENT DE LA PUBERTE CHEZ LA FEMME

25 Cycle utérin 1. Utérus (cycles) 2. Ovaire (cycles) 3. Hypophyse 4. Hypothalamus 5. Rétrocontrôle - ou + Oestrogènes progestérone FSH,LH GnRH CS II

26 Cycle utérin Les limites en 4 ème - Pas de GnRH, ni de FSH et de LH -Pas dévolution du follicule cavitaire ni de corps jaune - Pas de connaissance des graphiques - Pas de contrôle des cycles ovariens et utérins

27 Comment débuter ? Quels acquis et quelles représentations ? Les acquis sont ceux du chapitre sur la reproduction. En ce qui concerne les représentations, il peut être intéressant de leur demander ce qui, selon eux, déclenche la puberté, ou encore ce quest une hormone.

28 Contrairement à ce qui est fait au lycée, il semble plus simple de partir du cerveau. Dans un premier temps il est possible détablir une relation entre certains caractères de la puberté et la sécrétion dhormones cérébrales (le mot « hormone » ne sera défini que plus tard, par exemple lors de létude des expériences dinjections…) Le document suivant peut être exploité en ateliers ; lobjectif nest évidemment pas que lélève construise six graphiques ! Quelle démarche adopter en quatrième ?

29 Coeur Testicule Rein Coeur Testicule Rein Evolution de la masse (en g) de différents organes du garçon a en fonction de lâge Evolution de la masse (en g) de différents organes du garçon b en fonction de lâge Cours texte précisant lâge dapparition des caractères sexuels II chez a et b

30 HYPOTHESES A TESTER Hormones cérébrales Testicule Organes impliqués dans lapparition des caractères sexuels secondaires ?? ?

31 Schéma fonctionnel, à construire par les élèves : Hormones cérébrales 1. Cerveau 2. TesticuleSpermatozoïdes Testostérone Caractères sexuels secondaires

32

33 HYPOTHESES A TESTER Hormones cérébrales OvaireOrganes impliqués dans lapparition des caractères sexuels secondaires ? ? ? Utérus ?

34 Comment par exemple montrer que lapparition des règles est sous la dépendance des hormones ovariennes ?

35 Lobjectif de la démarche dinvestigation est de croiser plusieurs données : Exemples : - Un graphique exprimant lévolution du taux des hormones ovariennes sur plusieurs cycles, avec les dates dapparition des règles - Un graphique montrant lévolution du taux des hormones ovariennes lors de la prise de pilule, avec les dates des règles (en précisant que la pilule est constituée dhormones ovariennes ) - Un graphique montrant lévolution du taux des hormones ovariennes sur par exemple un cycle (avec date des règles) puis lévolution de ce taux suite à une grossesse. La mise en correspondance de ces données va permettre dénoncer des hypothèses. Celles-ci seront testées à laide dexpériences.

36 1. Utérus (cycles) 2. Ovaire (cycles) 3. Hypophyse 4. Hypothalamus 5.Rétrocontrôle - ou + Oetrogènes progestérone FSH, LH GnRH TerminaleQuatrième 1. Cerveau 2. Ovaire 3. Utérus (règles) C.S IICS II Hormones cérébrales Oestrogènes Progestérone Ovules


Télécharger ppt "RELATIONS AU SEIN DE LORGANISME g. Cherroret. Quelle place dans la programmation ? Comment débuter ? Quelles démarches? Quelles activités et quels supports."

Présentations similaires


Annonces Google