La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Ce qui se passe vraiment sur le terrain » – Les villes, les immigrants et linclusion sociale Brian Ray Département de géographie Université dOttawa.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Ce qui se passe vraiment sur le terrain » – Les villes, les immigrants et linclusion sociale Brian Ray Département de géographie Université dOttawa."— Transcription de la présentation:

1 « Ce qui se passe vraiment sur le terrain » – Les villes, les immigrants et linclusion sociale Brian Ray Département de géographie Université dOttawa

2 Les villes et la diversité « Nos sociétés, peu importe la latitude à laquelle elles se trouvent, sont et seront multiculturelles, et les villes (plus particulièrement les grandes villes) sont les endroits dans lesquels on trouve la plus grande diversité. La capacité dapprendre à vivre avec cette situation, la capacité de réussir à gérer les échanges culturels en se fondant sur les différences ethniques ainsi que la capacité de remédier aux inégalités issues de la discrimination, constituent des éléments essentiels de la nouvelle politique locale dans le contexte de la nouvelle interdépendance des pays à léchelle mondiale. » [Traduction libre] J. Borja & M. Castells Local & Global: Management of Cities in the Information Age, p. 89.

3 Que savons-nous? Nous possédons beaucoup dinformation sur les caractéristiques démographiques de base correspondant aux grands groupes dimmigrants et aux grands groupes culturels. Nous possédons beaucoup dinformation sur les caractéristiques démographiques de base correspondant aux grands groupes dimmigrants et aux grands groupes culturels. Nous possédons moins dinformation sur la situation des immigrants à lintérieur des villes, particulièrement en ce qui a trait aux éléments suivants : Nous possédons moins dinformation sur la situation des immigrants à lintérieur des villes, particulièrement en ce qui a trait aux éléments suivants : Autres caractéristiques démographiques et sociales – sexe, âge, études, participation au marché du travail, emploi Autres caractéristiques démographiques et sociales – sexe, âge, études, participation au marché du travail, emploi Endroits où les gens travaillent et avec qui Endroits où les gens travaillent et avec qui La situation relative au logement – type, mode doccupation, qualité La situation relative au logement – type, mode doccupation, qualité

4 Est-ce que lendroit où les gens vivent constitue la clé de leur intégration? Un grand nombre des recherches sur lintégration sociale des immigrants qui ont été réalisées par le passé mettaient laccent sur lendroit où les gens habitaient Un grand nombre des recherches sur lintégration sociale des immigrants qui ont été réalisées par le passé mettaient laccent sur lendroit où les gens habitaient Avantages : Le lieu de résidence a une signification sociale très importante dans notre société. Avantages : Le lieu de résidence a une signification sociale très importante dans notre société. Particulièrement important pour les enfants et les personnes qui ne participent pas au marché du travail (y compris les aînés). Particulièrement important pour les enfants et les personnes qui ne participent pas au marché du travail (y compris les aînés). Désavantages : bon nombre dinteractions entre les groupes sociaux se passent hors des lieux de résidences des gens, p. ex., travail, magasinage, transport en commun, lieux de culte, loisirs, activités récréatives. Désavantages : bon nombre dinteractions entre les groupes sociaux se passent hors des lieux de résidences des gens, p. ex., travail, magasinage, transport en commun, lieux de culte, loisirs, activités récréatives.

5 Mettre laccent sur la concentration en milieu résidentiel Les cartes peuvent être utilisées pour raconter des histoires très spéciales au sujet du degré de concentration. Les cartes peuvent être utilisées pour raconter des histoires très spéciales au sujet du degré de concentration. Les secteurs de recensement ne représentent pas nécessairement des quartiers. Les secteurs de recensement ne représentent pas nécessairement des quartiers. Surestiment le degré auquel une zone est dominée par un ou plusieurs groupes. Surestiment le degré auquel une zone est dominée par un ou plusieurs groupes. Nous célébrons la diversité mais peu de chercheurs se penchent sur létude de la répartion géographique des immigrants. Nous célébrons la diversité mais peu de chercheurs se penchent sur létude de la répartion géographique des immigrants. Relativement peu de recherches ont été réalisées sur la signification de la concentration et/ou des modèles en ce qui a trait à la vie de tous les jours. Relativement peu de recherches ont été réalisées sur la signification de la concentration et/ou des modèles en ce qui a trait à la vie de tous les jours. Est-ce quune absence de concentration indique une absence de discrimination/dintolérance ou une inclusion sociale active? Est-ce quune absence de concentration indique une absence de discrimination/dintolérance ou une inclusion sociale active?

6 Données démographiques et répartition géographique des personnes nées à létranger à Ottawa

7

8

9

10

11 Résidents permanents et réfugiés, pour 2003 Nombre total de nouveaux arrivants en 2003 : Résidents permanents : Résidents permanents : Demandeurs dasile et cas de considérations humanitaires : 224 Demandeurs dasile et cas de considérations humanitaires : 224 Nombre total dimmigrants déjà au pays en 2003 : Demandeurs dasile, cas de considérations humanitaires : Demandeurs dasile, cas de considérations humanitaires : Nombre indéterminé de migrants sans documents Nombre indéterminé de migrants sans documents

12

13

14

15 Modèles de ségrégation? Ottawa et les autres villes canadiennes ne sont pas divisées dans le sens où les membres des groupes raciaux et ethniques ne vivent pas isolés les uns des autres. Ottawa et les autres villes canadiennes ne sont pas divisées dans le sens où les membres des groupes raciaux et ethniques ne vivent pas isolés les uns des autres. Il existe des preuves solides à leffet quil existe des quartiers multiethniques ou multiculturels. Il existe des preuves solides à leffet quil existe des quartiers multiethniques ou multiculturels. Il existe une moins grande compréhension des relations sociales entre les divers groupes qui vivent dans de tels quartiers comment la diversité est vécue au quotidien. Il existe une moins grande compréhension des relations sociales entre les divers groupes qui vivent dans de tels quartiers comment la diversité est vécue au quotidien.

16 Les cinq plus importants groupes dimmigrants à Ottawa Royaume-Uni Royaume-Uni Chine (à lexception de Hong Kong) Chine (à lexception de Hong Kong) Liban Liban États-Unis États-Unis Inde Inde 6 835

17 Les cinq plus importants nouveaux groupes dimmigrants ( ) à Ottawa Chine (à lexception de Hong Kong)6 745 Chine (à lexception de Hong Kong)6 745 Inde1 540 Inde1 540 Somalie1 260 Somalie1 260 Iran1 205 Iran1 205 Russie1 000 Russie1 000

18 Pourcentages de secteurs de recensement dOttawa dans lesquels on trouvait 50 ou 90 pour 100 des personnes nées dans les pays indiqués, en 2001 Groupes50 %90 % Chine11,7 %45,0 % [21][81] Liban11,7 %44,4 % [21][80] Inde14,4 %48,3 % [26][87] Italie11,7 %48,9 % [21][88] Royaume-Uni26,1 %69,4 % [47][125] Canada35,0 %78,3 % [63][141]

19

20

21

22 Indice de diversité relatif aux minorités visibles Catégories : Chinois Chinois Asiatiques du sud Asiatiques du sud Noirs Noirs Philippins Philippins Latinos Latinos Asiatiques du sud-est Asiatiques du sud-est Arabes et Asiatiques de lest Coréens et Japonais Autres et membres de divers groupes de minorités visibles Groupes de personnes nappartenant pas à une minorité visible

23

24 Réactions liées à la ville Il faut cesser de voir uniquement des regroupements de points et tenter de comprendre les processus qui font en sorte que les groupes sociaux se concentrent dans certaines zones de la ville. Il faut cesser de voir uniquement des regroupements de points et tenter de comprendre les processus qui font en sorte que les groupes sociaux se concentrent dans certaines zones de la ville. Il sagit en partie dune question de disponibilité des données – nous aurons bientôt des données qui nous permettront de nous pencher sur le type de logement, le revenu, la structure des ménages, etc. Il sagit en partie dune question de disponibilité des données – nous aurons bientôt des données qui nous permettront de nous pencher sur le type de logement, le revenu, la structure des ménages, etc. Il faut aussi chercher à comprendre les trajectoires liées au logement en fonction des occasions demploi disponibles sur le marché et des lieux demploi. Il faut aussi chercher à comprendre les trajectoires liées au logement en fonction des occasions demploi disponibles sur le marché et des lieux demploi.

25 Il nexiste pas de solution unique Les villes constituent des entités sociales, économiques et politiques qui se sont développées grâce à laction dune multitude de personnes, et des relations tissées au sein dun vaste éventail dinstitutions et dorganisations au fil des années. Les villes constituent des entités sociales, économiques et politiques qui se sont développées grâce à laction dune multitude de personnes, et des relations tissées au sein dun vaste éventail dinstitutions et dorganisations au fil des années. Le passé nest pas une contrée lointaine – les décisions prises par le passé en ce qui a trait aux édifices, à lutilisation des terres, aux politiques et aux relations sociales ont des répercussions sur lenvironnement de gestion actuel. Le passé nest pas une contrée lointaine – les décisions prises par le passé en ce qui a trait aux édifices, à lutilisation des terres, aux politiques et aux relations sociales ont des répercussions sur lenvironnement de gestion actuel. Il est peu probable quon réussisse à trouver une solution unique en matière de gestion. Il est peu probable quon réussisse à trouver une solution unique en matière de gestion.


Télécharger ppt "« Ce qui se passe vraiment sur le terrain » – Les villes, les immigrants et linclusion sociale Brian Ray Département de géographie Université dOttawa."

Présentations similaires


Annonces Google