La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prévalence de lasthme et de lallergie de lenfant en 2007 I. Pin, V. Siroux INSERM U823 CHU de Grenoble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prévalence de lasthme et de lallergie de lenfant en 2007 I. Pin, V. Siroux INSERM U823 CHU de Grenoble."— Transcription de la présentation:

1 Prévalence de lasthme et de lallergie de lenfant en 2007 I. Pin, V. Siroux INSERM U823 CHU de Grenoble

2 Augmentation de la prévalence de lasthme chez lenfant avant 1995 PériodeMaladies Préva début lences fin Sifflements persistants M 2,4 F 1,5 3,6 2, ATCD dasthme Sifflements récents Rhume des foins 5,5 9,8 9,0 12,0 15,2 15, ATCD dasthme7,113, ATCD dasthme ou de sifflements 19,146, ATCD dasthme4,110,2 Auteurs (pays) Burney (Angleterre) Burr (Pays de Galles) Mitchell (Nouvelle Zélande) Robertson (Australie) Ninan (Ecosse)

3 Augmentation de la prévalence de lasthme chez lenfant Woolcock. Eur Respir Rev 1991; 1,4: sifflements asthme

4 Évolution de la sensibilisation allergique avant 1995 Auteurs Nagakomi Nakagawa Sibbald Von Mutius Peat Heinrich Période Age Enf Adulte Enf Adulte enf Mesure MAST 16 MAST ac TC RAST 5 Prévalence (%) début fin 21,4 * 39,4 15,0 * 23,0 17,0 * 28, 0 19,3 * 26,7 30,8 ns 34,8 38,5 ns 41,2 22,1 ns 20,3

5 Morbidité et mortalité de lasthme de lenfant hospitalisation hospitalisation Campbell MJ. Br Med J 1997; 315: mortalité mortalité

6 Explications possibles Origine génétique: non Origine génétique: non Modifications de lenvironnement: Modifications de lenvironnement: Augmentation de leffet nocif Augmentation de leffet nocif Pollution atmosphérique ? Pollution atmosphérique ? Exposition allergique: théorie allergique Exposition allergique: théorie allergique Régime alimentaire, obésité.. Régime alimentaire, obésité.. Diminution de leffet protecteur: théorie hygièniste Diminution de leffet protecteur: théorie hygièniste Mode de vie occidental Mode de vie occidental Infections de la petite enfance, taille de la famille Infections de la petite enfance, taille de la famille Expositions aux micro-organismes, aux endotoxines… Expositions aux micro-organismes, aux endotoxines…

7 Evolution de la prévalence de lasthme depuis 1995 chez le nourrisson Kuehni CE. Lancet 2001

8 Prévalence de lasthme depuis 1995: nourrisson Chez les enfants dâge préscolaire, augmentation de toutes les formes de sifflements ou dasthme, y compris celles dorigine virale, et quelque soit la sévérité. Chez les enfants dâge préscolaire, augmentation de toutes les formes de sifflements ou dasthme, y compris celles dorigine virale, et quelque soit la sévérité. Ne semble pas expliquer par un biais de dc Ne semble pas expliquer par un biais de dc Pas de lien avec: Pas de lien avec: – la taille de la famille – le poids de naissance – lexposition au tabagisme, aux animaux ou aux cuisinières à gaz au domicile – laugmentation très modérée de latopie chez les parents Kuehni CE. Lancet 2001

9 Prévalence de lasthme chez lenfant depuis 1995: études en faveur dune stabilisation Auteurs Toelle (Australie) Zöllner (Allemagne) Anderson (Iles britanniques) Devenny (Ecosse) Ronchetti (Italie) Braun-Fahrlander (Suisse) Période (6 mesures) (ado) définitions Dc asthme Siff 12 mois Dc asthme Siff 12 mois Dc asthme Siff 12 mois Dc asthme Siff 36 mois Dc asthme Siff 12 mois Prévalence (%) début fin 9,1 * 38,3 31,0 10,4 * 28,6 23,7 4,9 5,6 9,5 10,5 20,6 25,9 33,9 27,5 10* * ,0 * 11,6 11,0 9,7 9,2 10,9 10,8 10,1 12,3

10 Prévalence de lasthme chez lenfant depuis 1995: études en faveur dune stabilisation Prévalence asthme Hollande (VanSchayck Eur Respir J 2005) Mortalité par asthme 5-34 ans

11 Prévalence de lasthme chez lenfant depuis 1995: études en faveur dune augmentation Auteurs Downs (Australie) Maziak (Allemagne) Burr (Angleterre) Période Symptômes Dc asthme Siff 12 mois Crise siff (F) Siff nuit (F) Dc asthme Siffl 12 mois Prévalence (%) début fin 12,9 * 30,5 * 38,6 15,5 * 22,1 * 27,2 6,1 * 10,7 3,0 * 5,1 5,5 * 12,0 * 27,3 9,8 * 15,2 * 19,7

12 Etude ISAAC Prévalence de lasthme, la rhinite et leczéma dans des populations générales denf de 6-7 ans et ans. Etude initiale Prévalence de lasthme, la rhinite et leczéma dans des populations générales denf de 6-7 ans et ans. Etude initiale Répétition de létude transversale Répétition de létude transversale – Intervalle de temps: 7 ans (5-10 ans) – Même zone géographique, échantillonnage de la même population – Questionnaires standardisés identiques – 37 pays, 66 centres, enf de 6-7 ans, taux de réponse moyen 85 % – 56 pays, 106 centres, ado ans, taux de réponse moyen: 91 % Asher. Lancet 2006

13 asthme rhino-conjonctivite allergique eczéma 6-7 ans13-14 ans Plus daugmentation que de diminution Surtout chez les petits enfants Surtout pour leczéma et la rhinite allergique Plutôt stabilisation ou diminution de lasthme dans les pays à forte prévalence Asher. Lancet 2006

14 Prévalence de lasthme chez lenfant depuis 1995: évolution de marqueurs objectifs Auteurs Toelle (Australie) Zöllner (Allemeagne) Burr (Angleterre) Braun-Fahrlander (Suisse) Downs (Australie) Période Mesure TC HRB IgE spécifiques BIE (ICS) RAST 2 TC Prévalence (%) début fin 39,3 36,2 20,2 19,6 34,1 34,7 6,7 7,7 4,7 (10,1 19,1) 35,5 37,8 36,8 30,3 34,8 * 45,4

15 Prévalence de latopie chez les adolescents suisses Braun-Fahrlander C. Eur Respir J SCARPOL Grabs

16 Diminution de la morbidité Auteurs Anderson (Angleterre) Fleming (Angleterre) Période Mesure Hospit asthme Nb dépisodes dasthme MG Prévalence (/10 000) début fin 16,8 13,3 0-4 ans 5-14 ans

17 Diminution de la mortalité par asthme Panickar JR. Thorax 2005

18 Facteurs de risque dAAG chez lenfant 30 enfants de moins de 15 ans 30 enfants de moins de 15 ans suivi de 1991 à 1994 suivi de 1991 à % de garçons 57 % de garçons 20 % < 7 ans 20 % < 7 ans 53 % entre 12 et 15 ans 53 % entre 12 et 15 ans 83 % dasthme sévère 83 % dasthme sévère 25 % dATCD dhospitalisation en USI dans la dernière année 25 % dATCD dhospitalisation en USI dans la dernière année 80 % de facteurs psycho- sociaux 80 % de facteurs psycho- sociaux Martin AJ. Ped Pulmol 1995 Facteurs de risque identifiés : Facteurs de risque identifiés : – sous-diagnostic – retard de traitement – mauvaise perception de lobstruction bronchique – mauvaise observance – mauvaise technique dinhalation – troubles psychologiques Fregonese Monaldi Arch Chest Dis 2001

19 Risque dadmission en USI (1) Etude australienne réalisée entre Fév 2000 à Juin 2001 Etude australienne réalisée entre Fév 2000 à Juin 2001 – 141 enfants asthmatiques âgés de 1 à 16 ans (5,3 ans en moy) 70 hospitalisés en Unité de soins intensifs 70 hospitalisés en Unité de soins intensifs 71 hospitalisés en Unité conventionnelle 71 hospitalisés en Unité conventionnelle Identification des facteurs de risque lors dune crise dasthme sévère pour une admission en USI Identification des facteurs de risque lors dune crise dasthme sévère pour une admission en USI Critères de sévérité pour une admission en USI Critères de sévérité pour une admission en USI – Détresse respiratoire persistante avec soit hypoxie soit hypoxie soit trouble de la conscience, épuisement, hypercapnie soit trouble de la conscience, épuisement, hypercapnie – Recours nécessaire au Salbutamol IV Y. Belessis Ped Pulmonol 2004

20 Risque dadmission en USI (2) Jeune âge (62 % denfants âgés de 1 à 4 ans ) Jeune âge (62 % denfants âgés de 1 à 4 ans ) Exposition au tabagisme passif élevée dans les 2 groupes Exposition au tabagisme passif élevée dans les 2 groupes – 40 % dans le groupe USI, 37 % dans le groupe UC – 24 % dans la population australienne Pas de différence entre les deux groupes pour : Pas de différence entre les deux groupes pour : – atopie aussi fréquente dans les 2 groupes (77 % vs 73 %) – prise ou non dun traitement de fond (58 % vs 52 %) – mesure régulière du DEP (32 % vs 25 %) – plan de crise écrit (28 % vs 42 %) – connaissances de lasthme Une infection (virose ou germes atypiques) a été retrouvée chez 86 % des enfants Une infection (virose ou germes atypiques) a été retrouvée chez 86 % des enfants – Facteur de risque dexacerbation – La présence dune infection ne constitue pas un facteur de risque dadmission en USI Prise en charge retardée plus fréquente dans le groupe des enfants hospitalisés en USI Prise en charge retardée plus fréquente dans le groupe des enfants hospitalisés en USI Y. Belessis Ped Pulmonol 2004

21 Risque dadmission en USI (3) Univariate analysis Univariate analysis > 3 Hospitalisations > 3 Hospitalisations > 1 Hosp. dans les 12 mois > 1 Hosp. dans les 12 mois Polysensibilisation Polysensibilisation Mère peu instruite Mère peu instruite Admission en automne Admission en automne Prescription dantibiotiques Prescription dantibiotiques Multivariate analysis Multivariate analysis > 3 CS aux urgences dans les 12 mois (p=0,003) > 3 CS aux urgences dans les 12 mois (p=0,003) Taux élevé dIgE totales (p=0,01) Taux élevé dIgE totales (p=0,01) Saturation en O 2 < 91% à ladmission (p=0,003) Saturation en O 2 < 91% à ladmission (p=0,003) Asthme ancien (p=0,02) Asthme ancien (p=0,02) Y. Belessis Ped Pulmonol 2004

22 Explications de ces phénomènes (1) Sil y a augmentation de lasthme, elle est liée en partie à une augmentation du dc, et de la connaissance de la maladie Sil y a augmentation de lasthme, elle est liée en partie à une augmentation du dc, et de la connaissance de la maladie – Augmentation de la prévalence de lasthme, mais diminution des sifflements (Upton. BMJ 2000 ). – augmentation surtout des formes légères (Ng Man Kwong. Thorax 2001) – Augmentation de la prévalence dasthme, mais pas du degré dHRB (Barraclough ERJ2002) – Augmentation du diagnostic et pas des symptômes (Woods, Chinn)

23 Explications de ces phénomènes (2) Evolution de lasthme et de latopie (sensibilisation allergique): Evolution de lasthme et de latopie (sensibilisation allergique): – Augmentation identique des asthmes associés ou non à une atopie. Part attribuable à latopie a diminué avec le temps: 42 vs 38 % (Barraclough 2002) – Discordance entre augmentation de latopie et absence daugmentation de lasthme (Von Mutius. Lancet 1998) – Relation causale peu probable entre asthme et sensibilisation allergique

24 Explications de ces phénomènes (3) Phénomène non lié à des modifications de lenvironnement: Phénomène non lié à des modifications de lenvironnement: – Tabagisme – Taille de la famille, infections virales – Changement dexposition au domicile: animaux, acariens, cuisinière à gaz… – Pollution atmosphérique – obésité

25 Explications de ces phénomènes (4) Augmentation des traitements pour lasthme Augmentation des traitements pour lasthme – Constatée dans la plupart des études – Dans létude ECRHS II (Janson. Eur Respir J 2005, De Marco JACI 2006): augmentation surtout des corticoïdes inhalés augmentation surtout des corticoïdes inhalés Moins de 50 % les prennent tous les jours: lasthme reste sous traité Moins de 50 % les prennent tous les jours: lasthme reste sous traité Prise régulière de CI associée à une évolution plus favorable (moins de crises, déclin moins important de la fonction respiratoire) Prise régulière de CI associée à une évolution plus favorable (moins de crises, déclin moins important de la fonction respiratoire)

26 Conclusions Prévalence de lasthme semble avoir atteint un plateau depuis 1995 dans la majorité des études Prévalence de lasthme semble avoir atteint un plateau depuis 1995 dans la majorité des études Effet âge et période, avec une augmentation persistante chez les cohortes récentes les plus jeunes Effet âge et période, avec une augmentation persistante chez les cohortes récentes les plus jeunes Augmentation du diagnostic et du traitement de lasthme, lié à une meilleure prise en charge? Augmentation du diagnostic et du traitement de lasthme, lié à une meilleure prise en charge? Diminution de la morbidité et de la mortalité par asthme Diminution de la morbidité et de la mortalité par asthme Ceci nest probablement pas vrai pour la rhinite allergique et leczéma, dont la prévalence continue à augmenter, de même que la sensibilisation pollinique. Ceci nest probablement pas vrai pour la rhinite allergique et leczéma, dont la prévalence continue à augmenter, de même que la sensibilisation pollinique.


Télécharger ppt "Prévalence de lasthme et de lallergie de lenfant en 2007 I. Pin, V. Siroux INSERM U823 CHU de Grenoble."

Présentations similaires


Annonces Google