La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 M. Malick GAYE/ASER AGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE « Lélectricité partout et pour tous pour un développement durable » Thème : Thème : Mission.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 M. Malick GAYE/ASER AGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE « Lélectricité partout et pour tous pour un développement durable » Thème : Thème : Mission."— Transcription de la présentation:

1 1 M. Malick GAYE/ASER AGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE « Lélectricité partout et pour tous pour un développement durable » Thème : Thème : Mission et Objectifs de lASER pour une Électrification Globale du Sénégal MOMBASSA 23 mars 2010

2 2 Situation en 2000

3 LELECTRIFICATION RURALE AVANT LA CREATION DE LASER UNE SEULE SOURCE DE FINANCEMENT : LETAT PAS DINCITATIONS SUFFISAMMENT ATTRACTIVES POUR LE PRIVE ELECTRIFICATION BASEE SUR UN MODELE PREPONDERANT : lextension du réseau MT, avec parfois une allocation pas optimisée des ressources UNE UTILISATION MARGINALE DES ENERGIES RENOUVELABLES: le solaire dont la puissance installée en 2000 : 850 kWc, CONSEQUENCES: TAUX DER TRES FAIBLE DE 5% EN 1997 ET 8% EN 2000 UTILISATION PREPONDERANTE DE LELECTRICITE EN ZONE RURALE LIMITEE A LECLAIRAGE, ET FAIBLE IMPACT SUR LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN TERME DAMENAGEMENT, LES INFRASTRUCTURES ELECTRIQUES MAJORITAIREMENT CONCENTREES DANS LA FRANGE OUST DU TERRITOIRE LA MAJEUR PARTIE DES VILLAGES DU SENEGAL ( plus de 70 %) caractérisés par un habitat dispersé et une population faible (pop inf à 500hbts), sont tous dans les ténèbres, du fait de leur éloignement par rapport aux lignes électriques. 3 INTRODUCTION

4 4 REFORMES DU SECTEUR ET OBJECTIFS CREATION DE NOUVELLES STRUCTURES COMME LAGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE (ASER) ET LA COMMISSION DE REGULATION DU SECTEUR DE LELECTRICITE (CRSE), OBJECTIFS DES REFORMES: Fournir aux usagers domestiques et industriels une énergie électrique de qualité et en quantité suffisante, Accélération du développement de lElectrification Rurale, Ouverture du marché et mise en place dun cadre favorable à un Partenariat Public-Privé permettant une augmentation des moyens de production et de financement de lER

5 5 DES RESULTATS CERTES EN 2007, MAIS PEUT MIEUX FAIRE !!! EN 2007, LE CHANGEMENT DECHELLE FAIRE PASSER LE TAUX DER DE : 16% en 2007 à 50% en 2012 en dautre termes, assurer laccès à lélectricité de près 3,8 millions de sénégalais ou Ménages ruraux contre ménages actuellement desservis. - Donc, fournir de lélectricité à au moins nouveaux ménages par an dici 2012, - Contre par an sur la période et entre 1995 et 2000

6 6 LES AJUSTEMENTS DANS LA STRATEGIE DE LASER ET PERSPECTIVES LE DASER : Processus dattribution des concessions délectrification rurale enclenché et le 1 er contrat signé en 2008 et 4 autres en cours dadjudication pour courant 2009, 2. REALISATION DUN PROGRAMME DURGENCE DELECTRIFICATION RURALE SUR BUDGET ETAT afin de régler les problèmes déquité sociale et damélioration du taux de couverture géographique en infrastructures électriques. Toutes les fournitures et les travaux de ce programme sont entièrement réalisés par le secteur privé local.

7 7 1. LE DASER : Programme de DIFFUSION DE LACCES AUX SERVICES ELECTRIQUES en milieu rural Sénégalais

8 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES I.1 Partenariat public / prive et diversification des sources de financement Comme base de développement de lER, - DIVISION DU PAYS EN Concessions dER dont la mise en œuvre est planifiée dans le temps avec lappui financier de partenaires au développement comme BM, BAD, KFW, AFD,UE, BID, lETAT et le secteur PRIVE. 1. Dagana-Podor-Saint-Louis ; 2. Louga-Kebemer-Linguere; 3. Mbour; 4. Kolda-Vélingara; 5. Kaolack-Nioro- Fatick-Gossas 6. Foundiougne; 7. Rufisque-Thies-Tivaouane; 8. Bambey-Diourbel-Mbacke; 9. Bakel-Kanel-Matam-Ranerou; 10. Kaffrine-Tamba-Kedoudou; 11.Ziguinchor-Oussouye-Bignona Sédhiou 8 I. SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL

9 9

10 Concession d'Electrification Rurale Année Lancement AO Année SignatureGisement Abonnés en Saint Louis - Dagana - Podor 2007 Mai Kébemer - Louga - Linguère Mbour Kolda - Vélingara Fatick - Gossas - Kaolack - Nioro Sédhiou Foundiougne Kaffrine Tamba - Kédougou Matam - Bakel Diourbel - Bambey - Mbacké Thiès - Rufisque -Tivaouane Ziguinchor - Oussouye - Bignona STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite)

11 RECOURS SYSTEMATIQUE A UN PROCESSUS DAPPEL DOFFRES INTERNATIONAL EN 2 ETAPES POUR LA SELECTION DES CONCESSIONNAIRES. LA CRSE EST INFORMEE A CHAQUE ETAPE * 1ère étape: PREQUALIFICATION conduisant à une «short list » Principaux Critères techniques et Financiers: Tout candidat opérateur de concession doit satisfaire aux conditions suivantes: - avoir une expérience réelle dans le domaine (Travaux ER et gestion technico- commerciale dun service public dau minimum de 3000 abonnés), - avoir une bonne capacité financière (CA, FR, Bilan) * 2ème étape: SELECTION ou Appel dOffres proprement dit Critère principal: choix du candidat opérateur de concession proposant de desservir le maximum dusagers pour une subvention à linvestissement fixée par lASER dans le DAO. * DUREE DE LA CONCESSION: CONTRAT DE 25 ANS * LE CONCESSIONNAIRE PROCEDE A LA REALISATION DES TRAVAUX DELECTRIFICATION, LENTRETIEN ET LE RENOUVELLEMENT DES INSTALLATIONS FIGURANT DANS SON PERIMETRE PENDANT TOUTE LA DUREE DE SON CONTRAT LINTEGRATION DU SECTEUR PRIVE LOCAL DANS LE MONTAGE DE LA SOCIETE DE PROJET QUI DEVRA EXPLOITER LA CONCESSION EST FONDAMENTALE 11 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite) I. SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL (suite)

12 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES I.2 Mise en place dun Fonds dElectrification Rurale (FER) RECEPTACLE DE TOUS FINANCEMENT DESTINÉ À LÉLECTRIFICATION RURALE, I.3 Appui au montage de projets dElectrification dInitiative Locale, EN PARTENARIAT AVEC LES COLLECTICITES LOCALES, ONG et PIVES LOCQUX I.4 Maximisation des effets de LER dans la Stratégie de Réduction de la PAUVRETE par: - LA PROMOTION DES USAGES PRODUCTIFS DE LÉLECTRICITÉ ET AUTRES ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (AGR), - DÉCLOISONNEMENT SECTORIEL: MISE EN PLACE DUN COMITE INTERSECTORIEL (CIMES) POUR ÉTABLIR UNE SYNERGIE ENTRE LÉLECTRIFICATION RURALE ET LES AUTRES SECTEURS STRATÉGIQUES (ÉDUCATION, SANTÉ, HYDRAULIQUE, ETC.) AFIN DASSURER LEUR ACCÈS PRIORITAIRE À LÉLECTRICITÉ 12 I. SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL (suite)

13 II. SUR LE PLAN TECHNIQUE ET INGENIERIE DE PROJET II.1 Concept de neutralité technologique Pour chaque concession, il est établi un Plan Local dÉlectrification définissant les technologies délectrification appropriées, les investissements requis et le marché potentiel; UTILISATION DE TOUTES LES TECHNOLOGIES MATURES : concept de la « NEUTRALITE TECHNOLOGIQUE » par une optimisation technico-économique favorisant lutilisation de Système Décentralisés dÉnergies Renouvelables. Ainsi de 2000 à 2007, pour le solaire, la puissance installée au Sénégal est passée de 850 à près de kWc. 13 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES

14 14 E. Rurale - Neutralité Techno- Energie Renouvelables Habitat groupé Mix groupé - dispersé Habitat dispersé

15 II. SUR LE PLAN TECHNIQUE ET INGENIERIE DE PROJET II.2 Préfinancement des installations intérieures des usager par le concessionnaire Pour accroitre laccès des populations à lélectricité, à lintérieur des villages électrifiés et avoir des taux de desserte supérieurs ou égale à 60%, il est demandé au concessionnaire de préfinancer les installations intérieures des usagers (câble, ampoules, compteur, prises, etc). Cet investissement sera considéré comme une facilité qui sera introduite dans le système de facturation mensuelle et payable sur une durée de 10 ans par labonné. II.3 Efficacité énergétique et Maitrise de la Demande Dénergie ECLAIRAGE EFFICACE - recours systématique aux ampoules à basse consommation pour les ménages, - éclairage public solaire dans certains villages, MOTEURS EFFICACES - remplacement des moteurs thermiques des moulins, forages, etc. par dautres types de moteurs électriques pouvant parfois fonctionner avec les énergies renouvelables (exemple des moulins solaires) 15 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES

16 Les résultats obtenus grâce à cette approche ont montré quil était possible: De réaliser lélectrification rurale dans un environnement compétitif dominé par des compagnies privées. Dans ce cas, la compétition se traduit par une meilleure utilisation des ressources disponibles; 16 RESULTATS DE LA PREMIERE EXPERIENCE (milliards FCFA) Conditions du DAO (minimas exigés des opérateurs) Offre de l'opérateur adjudicataire Offre de l'autre Concurrent Subvention3,2 Fonds propres0,801,631,03 Emprunt 4,40,00 TOTAL4,009,244,27 Part du financement privé (%)20,00%65,25%24,20% Nombre de clients à connecter Délargir le champ des technologies utilisées bien que lextension des réseaux reste la solution la plus utilisée.

17 17 2. LE PROGRAMME DURGENCE DELECTRIFICATION RURALE DE L ETAT PERIODE : OBJECTIF: Régler les problèmes déquité sociale découlant des programmes délectrification rurale antérieurs; Améliorer le taux de couverture géographique en infrastructures électriques. Toutes les fournitures et les travaux de ce programme sont entièrement réalisés par le secteur privé local.

18 ComposanteActivit é Objectif R é sultat attendu (m é nages raccord é s) Co û t Investissemen t (Milliards CFA) IExtension du MT rural Am é lioration de la couverture nationale018 II Electrification village de hbts à - 10 Km Electrification villages pôle de d é veloppement ou à forte densit é surplomb é s ou pas é loign é s du r é seau MT III Electrification village de hbts situ é s au-del à de 10 Km4 1592,5 IV Electrification village de hbts situ é s à - 5 Km V Electrification par voie solaire des villages de -500 dispers é s Electrification de villages à faible potentiel VI Densification à l'int é rieur des villages mal é lectrifi é s am é lioration des conditions de desserte ,5 VII Pr é financement des installations int é rieures Am é liorer le taux de desserte dans les villages é lectrifi é s TOTAL sur 5ans Par an COMPOSANTES DU PROGRAMME DURGENCE

19 19 Situation en 2007 Situation escomptée en 2012: Amélioration réseau de transport PROGRAMME DURGENCE

20 Réseau cible en 2012 avec couverture des villages de plus de 1000 Habitants (violet) et les chef lieux de Communauté rurale (carrés vert) Habitants (violet) et les chef lieux de Communauté rurale (carrés vert) Perspectives

21 21 BILAN DES REALISATIONS 2000 – % DE TAUX D ELECTRIFICATION RURALE EN 2006 BILAN DES REALISATIONS 2000 – 2008 Grâce à la mise en œuvre de projets délectrification rurale financés sur budget de lÉtat ou à travers la coopération allemande, les réalisations suivantes ont été effectuées : Nombre total de villages électrifiés de 2000 à 2008: par voie conventionnelle 336 par voie solaire dans le Département de Foundiougne et les Communautés Rurales de Wackngouna, Kayemor, Keur Maba Diakhou, Ndiebel, Thiomby, Ndiago Projet solaire délectrification de 767 infrastructures communautaires dont: postes de santé cases de santé maternité écoles mosquées églises foyer des jeunes structures communautaires Installation de plus de 2900 lampadaires solaires pour lEclairage Public

22 22 RESULTATS ATTENDUS DE LA PREMIERE CONCESSION MISE EN ŒUVRE SAINT-LOUIS-DAGANA-PODOR FAIRE PASSER LE TAUX DELECTRIFICATION DE LA REGION DE 6% en 2000 à 50% en 2012, grâce à lélectrification de: 300 villages (dont 157 par raccordement au réseau MT), contre 55 villages en 2000, lensemble des postes de santé de la région, Le périmètre agricole de Débi-Tiguet, Nombreuses stations de pompage et forages situées le long du fleuve Sénégal, améliorant ainsi les potentiels agricoles de la région. A terme, la mise en œuvre de la Concession Saint-Louis-Dagana-Podor, permettra de couvrir près de habitants vivant dans plus de ménages ruraux qui jusque là étaient privés de ce bien précieux et vital quest lélectricité. BILAN DES REALISATIONS 2000 – 2008

23 23 -Attribué à lONE du Maroc Contrat signé entre lEtat du Sénégal et lONE du Maroc le 30 mai Création par lONE dune société de projet COMASEL COMASEL société de droit sénégalais chargée de lexécution du projet (disposition contractuelle) -Participation de la SFI sur le capital de COMASEL Cette participation est à hauteur de 16% -Appels doffres pour les travaux dER bouclés entreprises pour les travaux dER déjà sélectionnées ETAT DAVANCEMENT DE LA 1ERE CONCESSION

24 AVEC CETTE NOUVELLE APPROCHE IMPLIQUANT LE SECTEUR FORTEMENT LE SECTEUR PRIVE, IL EST MAINTENANT POSSIBLE : DE DIVERSIFIER ET AUGMENTER LES SOURCES DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT DE LELECTRIFICATION RURALE, QUI RELEVE A LA FOIS DU SECTEUR MARCHAND ET DE LEQUIPEMENT RURAL DACCROITRE TRES RAPIDEMENT LACCES DES POPULATIONS RURALES AUX SERVICES ELECTRIQUES ET MAXIMISER LES EFFETS DE LER SUR LA REDUCTION DE LA PAUVRETE, CONFORMEMMENT AUX OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DASSURER UNE GESTION DURABLE DU SERVICE ELECTRIQUE EN MILIEU RURAL 24 CONCLUSIONS

25 25 Merci de votre soutien, pour la réussite de ce programme

26 26

27 27


Télécharger ppt "1 M. Malick GAYE/ASER AGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE « Lélectricité partout et pour tous pour un développement durable » Thème : Thème : Mission."

Présentations similaires


Annonces Google