La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Petit cours dautodéfense en économie …Faire en sorte que léconomie travaille pour nous, plutôt que contre nous par Jim Stanford Montréal, novembre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Petit cours dautodéfense en économie …Faire en sorte que léconomie travaille pour nous, plutôt que contre nous par Jim Stanford Montréal, novembre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Petit cours dautodéfense en économie …Faire en sorte que léconomie travaille pour nous, plutôt que contre nous par Jim Stanford Montréal, novembre 2011

2

3 Mon objectif : Démystifier et se réapproprier léconomie Obtenir des résultats concrets Relier les idées à la vie quotidienne Éviter le jargon, les graphiques, et les mathématiques Permettre aux gens dexploiter leur potentiel comme citoyens légitimes, confiants en matière déconomie, et ayant des opinions et de linfluence

4 Étape n o 1: Démystifier léconomie

5 Quest-ce que léconomie? TRAVAIL

6 Travail, production, valeur Travail = effort humain productif Toute production implique lexécution dun travail pour transformer des biens matériels récoltés de la nature, et de rendre des services utiles Différents types de travail –Biens / Services –Secteur privé / Secteur public –« Hautement qualifié »/ « Moins qualifié » –Payé / Non payé –Même les gestionnaires produisent! Le travail est la source de toute « valeur ajoutée »

7 Étape n o 2: démystifier le 1% Les données factuelles confirment les revendications du mouvement doccupation: 1% du Canada : –Possède le tiers de toute la richesse financière. –Reçoit 17% de tous les revenus (y compris les gains en capital). –Sest accaparé de 31% de tous les nouveaux revenus depuis les 10 dernières années. –Exerce une influence politique énorme pour maintenir le système tel quel. De plus, il y a un véritable fondement conceptuel au rapport 1% - 99% :

8 Près de 85% de la population des pays développés capitalistes Moins de 2% de la population des pays développés capitalistes Les ménages subviennent à leurs besoins grâce à un travail rémunéré Principaux propriétaires et hauts dirigeants dentreprise Voici les joueurs Aussi: 10-15% des gens qui « travaillent pour eux-mêmes » dans les fermes et les petites entreprises (en baisse)

9 Est-ce que tous les acteurs peuvent vraiment « jouer sur les marchés »? Distribution de la richesse financière Top 10% Top 1% Milliard- aires 50% plus bas Canada58% près 6% (61)3% É-U71% 34%6% (500)2% Monde57%32%n.a.4%

10 Étape n o 3: Démystifier largent et le crédit Largent nest pas une devise. –Comptes électroniques. Plus de 95% des nouveaux capitaux sont produits sous la forme de nouveaux crédits. La tâche de cr é er des nouveaux capitaux a é t é « impartie » aux banques priv é es. –Alors quen réalité, cela devrait être une utilité pour lensemble de léconomie.

11 Le système privé de crédit Les banques privées ont une licence pour « imprimer de largent » (créer du crédit) Elles créent du crédit afin de maximiser leurs propres bénéfices –Parfois, cest trop –Parfois, ce nest pas assez (cycle des banques) Le système bancaire doit être tenu responsable de répondre aux besoins de la société en matière de crédit stable –Et si besoin est, il faut intervenir pour le faire nous- mêmes

12 Niveau n o 4: Démystifier la finance Que FONT en réalité les courtiers, les banquiers et les négociants de produits dérivés??? Que PRODUISENT-ILS en réalité??? De quoi sont-ils tenus responsables???

13 La « vraie » économie et léconomie de « papier »

14 La financiarisation Depuis le début des années 1980, les politiques ont mis laccent sur les activités financières plutôt que sur la vraie production Les emplois et la vraie production ont été maintenus sous haute surveillance –Jargon: besoin de contrôler l inflation –Réalité: lobjectif est de contrôler les travailleurs! Mais la finance a reçu carte blanche: –Déréglementation ̶ Mondialisation –Spéculation ̶ Allègements fiscaux « Double personnalité » économique –Effets politiques/culturels: « marchandisation des actions »

15 Financiarisation et le 1% 1% de la population possède le tiers de la richesse financière. Ces gens obtiennent plus de revenus de la richesse financière que les autres. Ils ont soutenu la financiarisation: –Rendements financiers plus élevés –Liberté financière plus grande –Impôts financiers moins é lev é s

16 Étape n o 5: Démystifier la crise Économie = somme totale du travail que nous effectuons pour satisfaire nos besoins et nos désirs Nous pouvons travailler aujourdhui plus que jamais –En fait, nous pouvons travailler mieux (technologie, compétences, productivité) Alors pourquoi vivons-nous une « crise »??? Ignorons le bla-bla financier Portons attention sur le vrai travail, la production Réclamons notre droit de travailler et de produire!

17 Dailleurs, doù vient cette crise?

18

19 Que sest-il passé? Bulle spéculative (encore): –Centrée dans le secteur immobilier aux É.-U. Alimentée par un financement agressif et irresponsable –Prêts hypoth é caires à la « NINJA » Les spéculateurs ont emprunté à 50:1 ou plus Le prix de limmobilier aux É-U a commencé à baisser en 2006 Réaction deffondrement en cha î ne, de désendettement, de récession La mondialisation a aggravé la situation La situation se répète maintenant en Europe

20 Étape n o 6: Démystifier la « reprise » (Quelquun la vue???)

21 Faites les calculs Chômage officiel: Ont renoncé à chercher: Temps partiel involontaire: Attendent un emploi: Chômage r é el: plus de 2 millions (12%) Pas damélioration dans le « taux demploi » depuis lété La performance du Canada a été « couci- couça »

22 Déclin du taux demploi Déclin 2,5 point Reprise 0,5 point Progrès au point mort depuis juin 2010

23 Étape n o 7: Démystifier les alternatives La valeur est produite par le travail, pas par la spéculation. Nous avons besoin du crédit, mais nous navons pas besoin des banques privées pour en faire: –Imputabilité et réglementation. –Faites-le vous-mêmes: crédit public. Règne du pouvoir du financement privé. Utiliser ce pouvoir pour remettre les gens au travail.

24 Une économie durable à haut investissement Obtenir plus dinvestissement, à de meilleurs endroits, que ce qui est fourni par les capitalistes eux-mêmes –Autant public que privé Gérer les impacts globaux de la croissance afin de maximiser les bénéfices sociaux et minimiser les co û ts environnementaux Combinaison de politiques cohérentes entre elles: –Fiscale ̶ Macro ̶ Infrastructure –Innovation ̶ Commerciale/Industrielle –Main-doeuvre/Sociale ̶ Réglementation financière

25 Déclarons la « guerre »,mettons fin à la récession 1939: la récession a pris fin immédiatement –Défi social énorme –Appât du gain a é t é é cart é pour relancer le travail et la production 2009: refaisons-le: –Déclarons la guerre à la pollution, à la pauvreté

26 Liste de choses à faire sur le plan économique 1.Expliquer doù provient la crise –Elle na pas été causée par les travailleurs –Elle a été provoquée par le milieu de la finance –Ce nétait pas un accident aléatoire –Elle va se répéter si les règles ne changent pas 2.Réclamer la valeur et la légitimité du travail réel et de la production 3.Résister aux tentatives de nous faire payer 4.Lutter pour une vision économique alternative qui place la production devant la finance

27 Nous produisons……Pas eux Ce sont eux qui ont provoqué la crise, pas nous


Télécharger ppt "Petit cours dautodéfense en économie …Faire en sorte que léconomie travaille pour nous, plutôt que contre nous par Jim Stanford Montréal, novembre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google