La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post-censitaires: Expérience du Burundi Présenté par Déogratias BUZINGO,Démographe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post-censitaires: Expérience du Burundi Présenté par Déogratias BUZINGO,Démographe."— Transcription de la présentation:

1 Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post-censitaires: Expérience du Burundi Présenté par Déogratias BUZINGO,Démographe Tunis, Décembre 2009

2 Plan de lexposé Historique Contexte et justification Objectifs et résultats à atteindre Étapes déjà franchies Incertitudes et risques Conclusion

3 Historique Le Burundi a déjà organisé 3 recensements dont le 3 ème est en voie dêtre bouclé; A chaque recensement, il est mis en place un Bureau Central du recensement(BCR) dont le mandat finit avec la publication des résultats; Dans tous 3 recensements, le BCR a travaillé sous la responsabilité du Ministère de lIntérieur

4 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le contexte burundais était particulier: Les sources de données démographiques trop vieilles: le dernier Recensement général de la Population et de lHabitat datait de 1990Les sources de données démographiques trop vieilles: le dernier Recensement général de la Population et de lHabitat datait de 1990 Le pays éprouvait un besoin urgent dinformations statistiques pour la reconstruction nationale après plus dune décennie de conflit arméLe pays éprouvait un besoin urgent dinformations statistiques pour la reconstruction nationale après plus dune décennie de conflit armé

5 CONTEXTE ET JUSTIFICATION (suite) Le pays éprouvait la nécessité de disposer dindicateurs pour le suivi et lévaluation des stratégies sectorielles de développement, des OMD et pour la formulation et la gestion des politiques, programmes et stratégies de développement, comme le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP)Le pays éprouvait la nécessité de disposer dindicateurs pour le suivi et lévaluation des stratégies sectorielles de développement, des OMD et pour la formulation et la gestion des politiques, programmes et stratégies de développement, comme le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP)

6 CONTEXTE ET JUSTIFICATION (suite) La nécessité de répondre aux exigences internationales dans le domaine statistique: au moins un recensement tous les 10 ansLa nécessité de répondre aux exigences internationales dans le domaine statistique: au moins un recensement tous les 10 ans Le besoin denrichir et dactualiser les sources de données existantes.Le besoin denrichir et dactualiser les sources de données existantes.

7 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS Le RGPH 2008 sétait fixé lobjectif de: Déterminer létat de la population du pays: *structure par sexe et par âgeDéterminer létat de la population du pays: *structure par sexe et par âge *certaines caractéristiques socio- économiques et culturelles, * répartition spatiale selon différentes unités administratives et le milieu de résidence, ….

8 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS (suite) Déterminer les niveaux, les structures et les tendances de la fécondité, de la nuptialité, de la mortalité et de la migration ;Déterminer les niveaux, les structures et les tendances de la fécondité, de la nuptialité, de la mortalité et de la migration ; Recueillir des informations sur les caractéristiques de lhabitation, dans le but détudier les conditions de vie des ménages.Recueillir des informations sur les caractéristiques de lhabitation, dans le but détudier les conditions de vie des ménages.

9 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS (suite) Fournir des indicateurs pour le plaidoyer en faveur de certains groupes de population vulnérables tels que les personnes sinistrées (déplacés, rapatriés, réfugiés), les personnes handicapées, les orphelins, les personnes âgées, les femmes et enfants chefs de ménages ;Fournir des indicateurs pour le plaidoyer en faveur de certains groupes de population vulnérables tels que les personnes sinistrées (déplacés, rapatriés, réfugiés), les personnes handicapées, les orphelins, les personnes âgées, les femmes et enfants chefs de ménages ; Evaluer lévolution récente de la population et prévoir son évolution future;Evaluer lévolution récente de la population et prévoir son évolution future;

10 OBJECTIFS ET RESULTATS ATTENDUS (suite) Mettre en place une base de sondage nécessaire aux études et enquêtes statistiques ultérieures;Mettre en place une base de sondage nécessaire aux études et enquêtes statistiques ultérieures; Fournir des données pour lélaboration, la mise en œuvre, le suivi et lévaluation de la stratégie de lutte contre la pauvreté à travers le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP), dautres programmes sectoriels ainsi que pour latteinte des OMD ;Fournir des données pour lélaboration, la mise en œuvre, le suivi et lévaluation de la stratégie de lutte contre la pauvreté à travers le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP), dautres programmes sectoriels ainsi que pour latteinte des OMD ;

11 ETAPES DEJA FRANCHIES (suite) 1. Mise en place des arrangements institutionnels et juridiques –Une décret présidentiel légalisant lorganisation du RGPH 2008 promulgué le 17 août 2006 et attribuant lorganisation au Ministère de lIntérieur, –Mise en place des organes de pilotage du RGPH à savoir: le Conseil National dOrientation du recensement, le Comité Technique du recensement et le Bureau Central du recensement

12 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 2. Définition de lorientation politique: –Avec les Accords de paix et la démocratisation de la vie publique, le recours aux statistiques socio- démographiques devenait incontournable principalement dans la gestion des équilibres socio- politiques convenus dans les Accords, Il était dès lors opportun dintroduire la variable Ethnie, mais cela na pas été fait parce que les sensibilités et les susceptibilités qui lentourent risquaient de fausser le données

13 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) - le nouveau découpage administratif du territoire opéré en décembre 2005 avait besoin de confirmer les caractéristiques géographiques des nouvelles circonscriptions administratives

14 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 3. Définition de lorientation socio-démographique: Après plus dune décennies de guerre civile, les phénomènes suivants sont devenus une réalité: - Des incertitudes sur la taille et la structure de la population; - des bouleversement du schéma démographique, - des modifications dans la répartition géographique entre les circonscriptions administratives dune part et entre les centres urbains et les zones rurales dautre part

15 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 3. (suite) Définition de lorientation socio-démographique: –Un Souci dappréhender les tendances migratoires internes et externes, –le nouveau découpage administratif du territoire depuis décembre 2005 avait besoin de confirmer les caractéristiques géographiques.

16 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 4. Définition de lorientation socio-économique: Après plus dune décennies de guerre civile, les efforts de redressement de léconomie nationale entrepris par le Gouvernement, avaient besoin dun tableau de bord statistique: –Le niveau des indicateurs révélé par les enquêtes devait être confirmé ou infirmé, notamment au niveau de: * la paupérisation des ménages, * la situation du niveau daccès aux services publics, * la prévalence de la pandémie du VIH/SIDA

17 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 5. Réalisation des Travaux Cartographiques dont les résultats ont été: –Le découpage du territoire en zones de dénombrement (ZD), –La production des cartes des ZD concernés aussi bien par le recensement pilote que le recensement proprement dit;

18 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 6. Élaboration des outils de collecte que sont principalement: - le questionnaire-ménage ordinaire et le questionnaire-ménage collectif, - les manuels dinstruction aux Agents recenseurs, - différentes fiches (pour numérotation des constructions, identification des ménages, récapitulation, ….

19 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 7. Organisation dun plaidoyer en faveur du recensement, cela à travers : Une réunion de tous les partenaires potentiels pouvant contribuer au financement de lopération a été organisée. Cette étape était très importante et cruciale car, le financement de lopération était conditionné par lapport extérieur

20 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 8. Exécution du Recensement pilote : - Collecte réalisée du15 au 30 Août Exploitation des données effectuée fin Décembre 2007 par lISTEEBU Les résultats ont permis de finaliser le questionnaire

21 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 9. Exécution dune Enquête Post-censitaire (EPC) en Novembre-Décembre 2008: Préalables: -Recrutement et formation du personnel de terrain, -Outils de collecte apprêtés -Équipe dexploitation et danalyse apprêtée

22 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 9. Préalables (suite) Voyage détude et déchange dexpériences effectué au Burkina Faso ; Appui technique du CTP de lUNFPA Cameroun; Une base de sondage constituée de toutes les zones de dénombrement (ZD) du Recensement Un échantillonnage effectué à 2 degrés: au 1 er degré la ZD considérée comme une grappe et avec la méthode de tirage systématique avec probabilités inégales;

23 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 9. Préalables (suite) Au 2 ème degré, tous les ménage de la grappe sont enquêtés; Un échantillon au taux de sondage de 2% des ZD du recensement, soit 162 des 8106 ZD; Une collecte durant 3 semaines(1-20/12/2008)

24 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 10. Exploitation des résultats de lEPC: Préalables: -Recrutement et formation du personnel de codification et de saisie, -Équipements informatiques apprêtés -Équipe dexploitation (apurement de fichiers et sortie de tableaux ) apprêtée

25 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 9. Exécution du Dénombrement proprement dit: Prévu du 15 au 30 août 2008: Préalables: -Toute la logistique rassemblée (150 véhicules) -Tous les moyens humains nécessaires apprêtés (près de personnes) -Toute la population sensibilisée/mobilisée

26 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) 9. Exécution du Dénombrement proprement dit: Prévu du 15 au 30 août 2008: Préalables: -Toute la logistique rassemblée (150 véhicules) -Tous les moyens humains nécessaires apprêtés (près de personnes) -Toute la population sensibilisée/mobilisée

27 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) Dispositif du Traitement des données: La saisie avait commencé le 18 Mai 2008 sur Cspro et a pris fin le 25 octobre 2008; 120 agents de saisie ont été recrutés et répartis en deux équipes de 60 (5heures de travail avant midi et après midi);

28 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) Résultat du Traitement des données: Production des résultats préliminaires le 16/01/2009, sur base des fiches récapitulatives dont les principales sont: * Un effectif de population de habitant sur une superficie émergée de Km2, soit une densité 310 hab/km2

29 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) Résultats provisoires (suite) Une structure par sexe de la population burundaise accuse une légère domination féminine: 51,4% en 1990 et 51,1%; Sur les 16 provinces rurales, 7 provinces dépassent la moyenne nationale de 310 hab/Km², avec un record de 472 hab/Km² enregistré dans une Province (KAYANZA)

30 ETAPES DÉJÀ FRANCHIES(suite) Résultats provisoires (suite): Un rapport de masculinité de la population estimé à 95,5

31 ETAPES EN COURS et PROCHAINES 1. Analyse des données: Préalables: -Équipe danalystes déjà constituée, -Dispositifs de rédaction et de validation des rapports danalyse en cours de mise en place -Dispositif de détection et de redressement des erreurs

32 ETAPES EN COURS et PROCHAINES(suite ) 2. Publication et Diffusion des Résultats: Préalables envisagés: -Dispositif dimpression des différents rapports danalyse mis en place -Dispositifs de dissémination des résultats mis en place ( Séminaires et ateliers )

33 INCERTITUDES QUI RISQUAIENT DE COMPROMETTRE LES RESULTATS La mauvaise organisation découlant des faibles capacités du Ministère de lIntérieur à qui lorganisation avait été confiée; Conséquences déjà visibles: - Le retard dans la mise en place des organes de pilotage du Recensement (Conseil dOrientation National, Comité Technique, Bureau Central ):ces arrangements institutionnels requis auraient dû être opérationnels depuis 2 ans

34 INCERTITUDES POUVANT COMPROMETTRE LES RESULTATS (suite) Conséquences prévisibles: -une faible mobilisation des ressources : * les capacités techniques de lInstitut National de la Statistique nétaient pas suffisamment mises à contribution; * les partenaires semblaient peu mobilisés alors que le pays comptait sur leur financement à plus de 80%

35 CONCLUSION: Leçons à tirer 1. Lorganisation dun recensement général de la population demande un temps suffisant et une bonne préparation technique sinon, une précipitation et une insuffisance des capacités techniques engendreront inévitablement des problèmes qui auront des implications sur la qualité des résultats: 2. La phase préparatoire (cartographie, sensibilisation, recrutement/formation du personnel) au dénombrement est essentielle pour une réussite dun recensement.

36 CONCLUSION: Leçons à tirer 3. Lorganisation dune enquête post-censitaire semble être lun des meilleurs moyens dévaluer aussi bien la couverture que la qualité des réponses.

37 Je vous remercie de votre aimable attention


Télécharger ppt "Atelier régional des Nations Unies sur lévaluation des recensements et les enquêtes post-censitaires: Expérience du Burundi Présenté par Déogratias BUZINGO,Démographe."

Présentations similaires


Annonces Google