La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lagriculture « contractuelle », forme de reproduction dun nouveau métayage : le cas de Haouaria Hassane Mouri, département de sociologie Sfax, Tunisie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lagriculture « contractuelle », forme de reproduction dun nouveau métayage : le cas de Haouaria Hassane Mouri, département de sociologie Sfax, Tunisie."— Transcription de la présentation:

1 Lagriculture « contractuelle », forme de reproduction dun nouveau métayage : le cas de Haouaria Hassane Mouri, département de sociologie Sfax, Tunisie

2 Introduction Souffrant déjà dune large marginalisation, dun statut foncier controversé, dun problème chronique de vieillissement de la population, de sous-investissement et de manque de politiques et de stratégies cohérentes, la petite et moyenne paysannerie est en crise perpétuelle. Le changement accéléré de la dynamique économique rurale en Tunisie a contribué à lémergence de stratégies de multiples niveaux, qui ont convergé vers la domination de la petite et moyenne paysannerie

3 Caractéristiques de la zone de Haouria

4 La zone de létude est située au Nord du golf de Tunis, cest une zone côtière et appartient entièrement à la délégation de Haouria. Administrativement la délégation de Haouria appartient au gouvernorat de Nabeul qui constitua la presque île du Cap Bon au Nord Est de la Tunisie. Population La délégation de Haouaria compte en 2008 vers les habitants. Le littoral Ouest, El Haouaria, est peu peuplé Par rapport aux autres régions de Nabeul mais aussi la zone se caractérise par des villages relais locaux comme Menzel Horr, dar Allouch, Azmour, Aben et bien dautre.

5 La commune de Haouaria compte 9000 habitants et aussi lagglomération la plus importante du point de vue population par son niveau déquipement et du rôle de pôle dattraction quelle joue dans la zone. La croissance urbaine reste supérieure à la moyenne nationale (2% entre 1994 et 2004 contre 1,8 à léchelle nationale).

6 La dynamique de léconomie locale Activités de production La délégation de Haouaria couvre hectares, soit 11% de la surface du gouvernorat. La surface agricole dans cette délégation était en 1996, près de hectares, soit 11,4% de la surface utile du Cap Bon. Agriculture et systèmes dexploitation Haouria se distingue par une qualité agro-pédologique plus riche Privée: ha Public: 720 ha Les périmètres irrigués privés représentent au niveau de la délégation près de 83%, avec 53% pour Haouaria. = Une région de domination de culture maraichère

7 Régime foncier agricole Zone caractérisée par la petite et moyenne exploitation, moyenne de 1,2 ha Lunité de mesure est le « Marjaa » soit 1000 mètres carrés par Marjaa. Système foncier qui se complique dune année à une autre, le phénomène de morcellement atteint un niveau sérieux: Lhéritage = éclatement Résidences secondaires Linstallation de quelques unités agroindustrielles, construction des dépôts….

8 Le probl è me de l eau dans la zone L am é nagement de Garaat Haouria, la faute fatale 1960, aménagement qui a un impact désastreux sur le potentiel en eau de toute la région, lobjectif de cette opération: augmenter les superficies cultivables Impact visible sur le problème de la recharge de la nappe Les paysans sont conscients du problème L exploitation de l eau -Puits de surface, forage Sur 15km2 il ya 26 forages et 150 puits de surface pour 279 ha exploités par 233 exploitants et paysans. Création des forages: Autorisation de lEtat « Illicite »: pouvoir politique, corruption ….

9 Périmètres irrigués sur des grands forages

10 Une nappe deau exploité à 138% par puits et forages (Le Cap bon), à Haouria on atteint facilement les 150% Suite à un manque deau manifestement visible pour les paysans, ils commencent à contester les systèmes de pompage des grands forages, des tensions, des requêtes pour dénoncer la surexploitation …… Les paysans réclament même une organisation du pompage surtout au moment du pointe… Une surexploitation des nappes phréatiques contestée :

11 Les inégalités face aux ressources en eaux On partant du fait que leau dans la région se fait de plus en plus rare par lexploitation agricole intensive, lirrégularité des précipitations et par lintégration dautres secteurs concurrents comme les résidences secondaires et lagroalimentaire, laccès à leau devient de plus en plus problématique surtout pour la petite paysannerie pauvre. Leffort déployé pour lirrigation devient insupportable pour la communauté des irrigants pauvres, leur capacité de pompage en moment de pointe (été) régresse progressivement pour arriver à un minimum intolérable de quantité deau nécessaire pour leur culture. Daprès une étude faite sur la gestion et de la tarification de leau dirrigation (2007) a permis destimer la part de leau dans le total des charges opérationnelles des petits exploitations agricoles irriguées comme cette estimation varie en 22%et 25% selon la région. Dans la zone de Haouria peut atteindre facilement les 27%.

12 Le « contrat » informel : un compromis social Deux parties: Grands exploitants: leau, les équipement, fond de roulement, laccès au marché Paysans: vendre la récolte au grand exploitant, travailler des jours de travail Si lagriculture contractuelle est un exemple de solidarité, elle est aussi une forme de domination et dexpropriation une fois le petit paysan se trouve incapable de payer ses dettes

13 Rapport de tension/ rapport de domination La pénurie croissante en eau dirrigation est la source des conflits parfois violents. Compte tenu de la forte influence des grands exploitants locaux sur la gestion de l'eau, l'émergence et le traitement des conflits ont surtout trait à une question de domination. Le développement de logique de domination par « lavance »: sous forme, dargent, intrants, leau, la vente de leur culture….. = Une reproduction du métayage

14 Stratégies adaptatives/ Risque de disparition De puis longtemps lagriculture paysanne dans la région de Haouri a conservé son caractère familial. Ce type dagriculture à toujours bénéficié dun soutien extérieur comme le travail salarial, la pêche, laide familiale des membres de la famille ou parfois lintervention de lEtat par des aides ou le rééchelonnement des crédits.

15 Pour conclure De multiples facteurs sont à lorigine des problèmes de la paysannerie de Haouria : La surexploitation de la nappe a entrainé son rabattement, ce phénomène a privé les paysans pauvres laccès à leau faute de mayens. Cette situation est en faveur des grands exploitants qui disposent de moyens pour aller récupérer leau plus profonde ; La salinité de la nappe a largement augmenté depuis 10 ans on a dépassé de 2g/l à plus de 5g/l dans certaines zones de la délégation de Haouria ; Un important morcellement par le fait de lhéritage est considéré comme un handicap pour la mobilisation du capital foncier en production agricole même vivrière ; Vieillissement de la population des exploitants ; Une demande importante en terre pour les résidences secondaires qui se sont développé ces dernières dizaines dannées.


Télécharger ppt "Lagriculture « contractuelle », forme de reproduction dun nouveau métayage : le cas de Haouaria Hassane Mouri, département de sociologie Sfax, Tunisie."

Présentations similaires


Annonces Google