La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

0 Fonds déquipement des Nations Unies Investir dans les Pays les Moins Avancés Réunion du Conseil d'administration janvier 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "0 Fonds déquipement des Nations Unies Investir dans les Pays les Moins Avancés Réunion du Conseil d'administration janvier 2006."— Transcription de la présentation:

1 0 Fonds déquipement des Nations Unies Investir dans les Pays les Moins Avancés Réunion du Conseil d'administration janvier 2006

2 1 Le FENU investit dans les Pays les Moins Avancés : Le Fonds travaille actuellement dans 28 Pays les Moins Avancés. Le portefeuille dinvestissements sélève actuellement à 125 millions de dollars. Notre Mission : Réduire la pauvreté dans ces pays et les aider à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement Notre Méthode : Investir dans les capacités humaines et institutionnelles aux niveaux local et national en finançant des programmes de développement local et des institutions de microfinance (IMF). Notre Approche : Viser une accumulation de capital et un développement humain sur le long terme, aux niveaux local et national. Notre Capital : La flexibilité, la prise de risque et linnovation. Le FENU en bref: Investir dans les PMA

3 2 Contexte et origines du FENU. Le FENU aujourdhui. Objectifs principaux, activités et résultats. Les domaines dintervention : le développement local et la microfinance. Les activités du FENU en chiffres Alignement sur le programme de Bruxelles pour les PMA, les Objectifs du Millénaire pour le Développement et les domaines dintervention du PNUD. Prévisions de croissance et dexpansion Organisation et gestion. Stratégie de développement institutionnel. Axes principaux de la présentation

4 : Création du FENU en tant quorganisme autonome des Nations Unies avec une mission précise : « …aider les pays en voie de développement à développer leur économie en apportant des dons et des prêts en complément aux sources de capital existantes… » Lassistance est apportée : « de manière flexible…et en appui à des plans de développement nationaux… ou pour la satisfaction de besoins généraux de développement. » Les ressources doivent être : « suffisamment importantes pour apporter une contribution significative à la croissance économique accélérée et durable dans les pays en voie de développement. » Les contributions doivent être conçues afin : « de permettre un appui sur le long terme et de façon continue » et « doivent être engagées ou prévues dans la mesure du possible sur plusieurs années. » Résolution 2186 (XXI) de lAssemblée Générale sur létablissement du Fonds dEquipement des Nations Unies, 1492ème Réunion Plénière, 13 Décembre 1966 Contexte et origines du FENU

5 : La mission du FENU est recentrée exclusivement sur les Pays les Moins Avancés (PMA) : Les domaines dintervention du Fonds sont recentrés sur : Le développement local La microfinance Juin 2005 : Le plan daffaires pour est adopté par le Conseil dAdministration et : Confirme limportance pour les PMA des domaines dintervention du FENU. Apporte son appui à une expansion significative des activités du Fonds dans de nouveaux PMA. « Intègre » 5 millions de dollar en frais administratifs annuels du Fonds au budget bi-annuel du PNUD pour Août 2005 : Un nouveau Secrétaire Exécutif est nommé à la tête du FENU. Contexte et origines du FENU

6 5 Jouit dune position unique au sein du système des Nations Unies et de la communauté internationale pour le développement : Neutralité et affiliation aux Nations Unies. Partenariat étroit avec le PNUD. Partenariat étroit avec les PMA et leurs collectivités territoriales. Seule agence des Nations Unies à travailler « sur le terrain » exclusivement dans les PMA. Seule entité du PNUD autorisée à investir en capital. Flexibilité importante dans la définition et le choix des instruments financiers. Capacité à développer des programmes dinvestissement pilotes innovants et créatifs et à accepter des risques financiers considérables. Domaines dintervention étroitement alignés sur le Plan dAction de Bruxelles, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les domaines dintervention du PNUD. Le FENU aujourdhui

7 6 Appuie plus de 36 projets dans 28 PMA avec un encours total dinvestissements de 125 millions de dollars. A fait de manière indépendante la preuve de son efficacité et de ses succès et est reconnu internationalement pour son expertise technique. Prévoit une croissance axée sur : Lextension à 45 PMA en Un investissement par pays en augmentation. Un investissement dans des secteurs financiers plus inclusifs. Le financement de nouvelles institutions de microfinance (IMF). Lexpansion de ses investissements dans le développement économique local. Laccroissement de ses investissements dans les pays en situation daprès-conflit …suite Le FENU aujourdhui

8 7 Est activement engagé dans une restructuration organisationnelle pour améliorer son efficacité et son efficience : Réduction du personnel au siège pour le recentrer sur la gestion stratégique. Augmentation du personnel dans ses bureaux régionaux et nationaux pour se rapprocher de ses « clients » et de ses investissements. Réduction de son budget administratif pour atteindre un impact maximal. Renforce son partenariat avec le PNUD par : Lutilisation de ses investissements pour compléter les programmes et activités du PNUD. La mise en place de programme conjoints dans les PMAs. La participation aux « Services Intégrés. » Une gestion administrative et financière plus serrée. …suite Le FENU aujourdhui

9 8 Deux objectifs fondamentaux Le FENU poursuit deux objectifs fondamentaux : Objectif No 1 : Contribuer à la réduction de la pauvreté et à latteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement dans les PMA. Objectif No 2 : Aider les PMA à gravir progressivement les échelons du développement afin datteindre le niveau des pays « en développement » et à terme, des pays à « revenus intermédiaires ». Economies à bas revenus (59): RNB = < 825 $ Economies à revenus moyens et bas (54) RNB = $ Economies à revenus hauts et moyens (40) RNB = $ Economies à hauts revenus (55) RNB > $ Léchelle du développement Pays les Moins Avancées (50) RNB = $750 (inférieur à 2$/jour) Sources: World Bank List of Economies, July 2005; UNCTAD, 2005

10 9 Objectif 7 | Assurer une gestion durable de lenvironnement Two Primary Goals MDG 2005 Progress Chart Objectifs / Cibles Afrique sub-saharienne Asie du Sud très grande pauvreté très grande insécurité alimentaire grande pauvreté très grande insécurité alimentaire Objectif 1 | Eradiquer la pauvreté et la faim Réduire de moitié la pauvreté extrême Réduire de moitié linsécurité alimentaire faible scolarisation scolarisation moyenne Objectif 2 | Enseignement primaire pour tous Scolarisation primaire universelle faible couverture très faible couverture forte couverture très faible couverture Réduire de moitie la proportion de personnes sans accès à leau potable Réduire de moitie la proportion de personnes sans structures sanitaires loin de la parité Objectif 3 | Promouvoir légalité des sexes women Scolarisation primaire des filles égale à celle des garçons très grande mortalité grande mortalité Objectif 4 | Réduire la mortalité infantile Réduire de deux tiers la mortalité des enfants de moins de cinq ans très grande mortalité Objectif 5 | Améliorer la santé maternelle Réduire de trois quarts la mortalité maternelle Cible ne sera pas atteinte en 2015 si la tendance actuelle persiste Cible atteinte ou en passe de lêtre Cible sera atteinte en 2015, ou le problème que cette cible cherche à résoudre ne se pose pas sérieusement dans cette région Pas de progrès ou détérioration de la situation très grande mortalité

11 10 Pour atteindre ces objectifs, le FENU sengage dans quatre activités principales : 1.Apporter sous forme de dons des investissements permettant le renforcement des capacités humaines et institutionnelles aux niveaux national et local afin de promouvoir et dappuyer le développement local et la microfinance Principales activités Linvestissement dans le renforcement des capacités aide les pays et communautés locales à : Se développer en prenant en compte leurs propres priorités et leurs conditions locales. Sapproprier le processus de développement. Etablir des processus participatifs, multi-acteurs et décentralisés de gestion et de prise de décision. Créer et mettre en œuvre des politiques et cadres réglementaires aux niveaux national et local qui appuient le développement local et permettent de construire des systèmes financiers plus justes. Attirer, gérer, utiliser et accumuler du capital de manière efficiente. Travailler en partenariat avec les bailleurs de fonds, les agences de développement, la société civile et le secteur privé.

12 11 2. Fournir une assistance en capital et une assistance technique à travers ses Programmes de Développement dans le but dassurer un accès adéquat aux services sociaux et à l infrastructure socio- économique au niveau local. 3.Fournir une assistance en capital et une assistance technique à travers ses Programmes de Microfinance dans le but dassurer laccès des pauvres aux services de microfinance et dappuyer les Institutions de Microfinance lors de leur phase de démarrage et dexpansion. 4.Mener à bien des activités de recherche et communiquer et partager les connaissances acquises lors de la mise en œuvre des programmes. Principales activités …suite

13 12 Les activités sont conçues pour avoir les principaux effets suivants: 1.Capacités et processus locaux de gouvernance démocratique améliorés pour la mise en œuvre dactivités de développement local et de microfinance. 2.Accès amélioré des communautés locales aux services sociaux et aux infrastructures économiques. 3.Accès amélioré aux services financiers au niveau local. 4.Développement économique local amélioré de façon durable, avec développement de partenariats stratégiques avec les bailleurs, les agences de développement, la société civile et le secteur privé. 5.Réplication des approches et des résultats obtenus aux niveaux national, régional et global et impact maximum sur les politiques. Principaux effets escomptés

14 13 1.La clé pour échapper au piège de la pauvreté consiste à augmenter le capital économique au point où le cercle vicieux est brisé et où la croissance économique sauto-alimente.* 2.Le capital est créateur de capacités + le capital suit le développement des capacités. 3.La reproductibilité des expériences à une échelle élargie doit être institutionnalisée. 4.Toujours travailler à quatre niveaux: local, national, régional et global. 5.La prise en considération systématique du genre et de léquité entre les sexes, la durabilité environnementale, et lutilisation appropriée des NTIC (nouvelles technologies pour linformation et la communication) doivent être incorporées dans chaque programme et investissement. 6.Les partenariats sont cruciaux pour notre succès. 7.Le PNUD est notre plus important partenaire. Sept principes à suivre * Projet du Millénnaire ONU (2205) Investir dans le développement (Synthèse) p.19

15 14 Résumé des objectifs poursuivis, des activités mises en œuvre, des effets escomptés et des principes de mise en œuvre

16 15 Les programmes de développement local se concentrent sur: La planification, la réalisation et la gestion décentralisées dinfrastructures socio-économiques de base selon une approche qui soit durable et réplicable: Processus participatifs et axés sur la demande. Travail avec les autorités locales et nationales au sein de structures étatiques existantes, selon la stratégie « dappropriation nationale ». Ciblage des zones pauvres et rurales. Petits investissements en capital, principalement sous la forme de dons, pour la réalisation dinfrastructures et laccès aux services sociaux: Routes/pistes Centres de santé Ecoles Marchés Domaines dintervention: le développement local Eau et hygiène Agriculture Environnement

17 16 Investissements réalisés principalement à travers la mise en oeuvre de Programmes de Développement Local et de Fonds de Développement Local: Les Programmes de Développement Local visent: Au renforcement des capacités pour renforcer la gouvernance démocratique locale et améliorer la réalisation décentralisée dinfrastructures et la prestation locale de services publics A la réforme de la gestion de la dépense publique pour la réalisation des infrastructures de base et la prestation de services publics – amélioration de lefficacité, de léquité et de la responsabilité A lintégration des processus locaux de planification et de budgétisation aux systèmes nationaux de planification, de budgétisation et de fiscalité. A lintroduction de systèmes permettant aux citoyens davoir accès à linformation sur les affaires publiques et demander aux élus de rendre compte de leur action A une meilleure collaboration entre les collectivités locales et la société civile, le secteur privé et le gouvernement central. …suite Domaines dintervention: le développement local

18 17 Caractéristiques des Fonds de Développement Local Des transferts financiers inconditionnels – souplesse à lintérieur de règles et limites convenues et acceptées - devant être alloués au financement des priorités locales Des investissements décentralisés pour le financement dinfrastructures et de services sociaux de base Des mécanismes de financement liés à la performance des collectivités locales Des exercices de transferts fiscaux permettant de tester les mécanismes à mettre en place lorsque le gouvernement central aura la capacité à réaliser de véritables transferts fiscaux …suite Domaines dintervention: le développement local

19 18 Construction de secteurs financiers inclusifs: Objectif: améliorer laccès des pauvres aux services de microfinance. Concentration géographique: Afrique Sub-saharienne. Eléments clés des programmes: Evaluation multi acteurs du secteur financier. Développement des politiques, stratégies et plans daction nationaux Mise en œuvre axée sur le développement : -Des capacités des Institutions de Microfinance locales (IMF). -Le cadre politique, légal et régulateur. -Laccès élargi aux services et produits de microfinance. -La participation accrue du secteur privé Domaines dintervention: Microfinance Les principaux domaines dintervention du FENU en matière de microfinance sont les suivants:

20 19 Investir dans les Institutions de Microfinance: Objectif: investir dans les IMF émergentes en vue de la création dinstitutions viables sur le plan financier et sur le long terme. Concentration sur le renforcement institutionnel et le renforcement des capacités. Instruments souples et innovants. Programme MicroStart: appui aux IMF locales et renforcement de leurs capacités par (a) loctroi de dons (dont le montant est fonction de la performance) pour le financement de leur capital de départ et (b) le recours à des Prestataires de Service Technique du Sud. Programme Micro Save: développement doutils détude de marché pour les IMF à la recherche de nouveaux produits et services …suite Domaines dintervention: Microfinance

21 20 Domaines prioritaires pour la reconstruction des pays en situation daprès-conflit selon le Rapport sur le développement humain de 2005: Réparer les infrastructures et donner accès au crédit pour la reconstruction du secteur privé Le FENU investit dans la transition du conflit vers la stabilité: En renforçant les collectivités/autorités locales En mettant en place des institutions participatives et décentralisées Domaines de mise en œuvre dans les pays en situation daprès-conflit Taux de mortalité infantile (2002) (nombre de décès pour naissances) République Démocratique du Congo Source: IRC 2004 Les conflits aggravent les situations déjà difficiles RDC Est RDC Ouest Moyenne Afrique Sub- Saharienne Domaines de mise en œuvre pertinents dans les pays en situations daprès- conflit pour le développement local et la microfinance:

22 21 Le FENU reconstruit les économies locales et rétablit laccès aux services pour de développement humain Fournir les capitaux pour la reconstruction des petites infrastructures et le rétablissement de laccès aux services sociaux Œuvrer pour un environnement plus propice à la construction de secteurs financiers inclusifs Fournir les capitaux de départ pour la création ou lappui aux Institutions de Microfinance Œuvrer pour un environnement plus propice au renforcement du secteur privé et à la participation de la société civile et mettre en œuvre des programmes pour le renforcement des capacités de ces deux groupes dacteurs Le FENU sefforce de travailler en coordination et en étroite collaboration avec le BPCR. …suite Domaines de mise en œuvre dans les pays en situation daprès-conflit

23 22 Actuellement, dans 28 PMA: Dans quels pays le FENU travaille-t-il?

24 23 Population totale dans les pays dintervention du FENU: environ 573 millions de personnes* Revenu National Brut par habitant: environ 338 Dollar US * 14 des pays dintervention du FENU sont des pays enclavés ou des petits Etats insulaires 18 sont aussi des pays en crise ou des pays en situation daprès-conflit Dans tous les pays, les FENU travaille en étroite collaboration avec les gouvernements et les collectivités locales, le PNUD et de très nombreux autres partenaires au développement Le FENU est établi de longue date et « sur le terrain » dans nombre de zones parmi les plus pauvres et les plus difficiles des PMA * A lexclusion du Liberia, en raison de labsence de données …suite Dans quels pays le FENU travaille-t-il?

25 24 Nombre de PMA23 Population totale dans ces pays558 millions Nombre dinvestissements en cours29 Distribution géographique des investissements 70% Afrique 20% Asie Valeur des engagements financiersEnviron 113 millions (US$) Valeur du portefeuille de projets en attente de financementEnviron 160 millions (US$) 32 investissements 32 pays Indicateurs clés pour 2004 Nombre de collectivités locales appuyées Nombre dinvestissements en infrastructure et services publics de base Montant moyen des investissements Nombre estimatif de bénéficiaires directs Montant moyen des investissement par tete dhabitant $2,400 4,554,000 1,31 (US$) Les activités du FENU dans le domaine du développement local Les activités du FENU en chiffres

26 25 14% Education 13% Santé 14% Eau 15% Appui institutionnel 3% Marchés 21% Routes/ ponts 20% Agriculture/Environnement Les investissements des programmes de développement local par secteur (2004) …suite Les activités du FENU en chiffres

27 26 Nombre de PMA11 Population totale dans ces paysEnviron 65 millions Nombre dinvestissements en cours11 Distribution géographique des investissements 90% Afrique Valeur des engagements financiers Environ 12 millions (US$) Valeur du portefeuille de projets en attente de financement Environ 90 millions (US$) 16 investissements 16 pays Indicateurs clés pour 2004 Investissements MicroStart à la fin 2004 Nouveaux investissements à destination des IMF in 2005 Nombre de pays en situation daprès-conflit engages dans la construction de secteurs financiers inclusifs 68 IMF 21 pays nouveaux clients 5 PMA 4 2 potentiels Les activités du FENU en chiffre Les activités du FENU dans le domaine du développement local

28 27 Principaux points saillants de lAnnée international du microcrédit Plus de 100 pays participants. 61 Comités Nationaux établis. 30 pays participants au Prix international du microcrédit. Plus de 350 conférences et événements. Quelques 100 établissements universitaires engagés. Forum organisé du 7 au 9 novembre 2005 au siège des Nations Unies avec la participation de plus de 700 invités. Semaine organisée à la Federal Reserve Bank de New York le 9 novembre 2005 sur le thème de la régulation et de la supervision. Lancement du Livre Bleu sur La construction de secteurs financiers inclusifs pour le développement le 17 janvier Projet de collecte de données lancé avec la Banque Mondiale et le FMI (objectif: établir un cadre pour le suivi et lévaluation de laccès aux services de microfinance). Les activités du FENU en chiffres

29 28 « Lévaluation des programmes du FENU a confirmé que sa mission, ses programmes et les objectifs quil poursuit sont pertinents pour latteinte des OMD. Ses activités appuient le Programme daction pour les PMA pour la décennie et répondent aux besoins locaux des pays dans lesquels il intervient. Lexpertise du FENU est très recherchée par les PMA… En fait, les PMA souhaitent avoir davantage accès aux services du FENU. « [Le FENU] remplit un rôle important de preneur de risque et dinnovateur auprès des autres agences de développement et des gouvernements des PMA intéressés à répliquer ou approfondir ses programmes… » Les programmes clairement innovateurs du FENU dans les domaines de la microfinance et de la gouvernance locale établissent une véritable niche … » Grâce à la mise en œuvre de ses programmes de microfinance et de gouvernance locale, le Fonds a contribué à latteinte de résultats significatifs en matière de réduction de la pauvreté, dimpact sur les politiques et de réplication par dautres bailleurs… La plupart des partenaires et bénéficiaires du FENU le félicite pour être un partenaire flexible, actif en matière de développement de connaissances, efficace dans la mise en œuvre de ses projets et parvenant à influencer les orientations des secteurs dans lesquels il intervient… Evaluation indépendante des résultats Lévaluation indépendante de 2004 sur limpact du FENU a confirmé la pertinence du Fonds, son expertise dans ses domaines dintervention, son créneau et ses résultats Source: Universalia (2004) Independent Impact Assessment of UNCDF: Final Synthesis Report, ppii, iv

30 29 …suite LEvaluation du CAD-OCDE par 19 bailleurs sur les programmes de décentralisation confirme le « succès » du FENU: « Le programme du FENU est le seul exemple dun modèle qui ait été institutionnalisé et répliqué à grande échelle. Le programme a été un succès parce quil a été mis en œuvre en étroite collaboration avec le gouvernement et quil avait pour objectif de promouvoir le développement institutionnel durable et réplicable des collectivités / autorités locales dès son démarrage … » Source: OECD (2004) Lessons Learned on Donor Support to Decentralization and Local Governance Evaluation indépendante des résultats

31 30 …suite Lévaluation par le CGAP du portefeuille de programmes de microfinance du PNUD confirme le « succès » du programme MicroStart du FENU et lexcellence de ses services techniques »: « Le modèle réussi du programme MicroStart lancé par lUnité de microfinance du FENU … MicroStart a obtenu un « taux » de 69 pourcent de réussite, ce qui représente une très bonne performance, non seulement en comparaison des autres bailleurs, mais également en termes absolus » « Le PNUD a un accès privilégié aux excellents services techniques du FENU dont lUnité de microfinance est reconnue partout pour son sérieux » Source: CGAP (2005) Review of UNDP Microfinance Portfolio, pp2, 3 Evaluation indépendante des résultats

32 31 Alignement du FENU sur les engagements de Bruxelles, les priorités des OMD et les domaines dintervention du PNUD Engagements de Bruxelles Priorités des OMD Domaines dintervention du PNUD Cadre politique recentré sur les populations Gouvernance démocratique Gouvernance efficace Bonne gouvernance Capacités humaines et institutionnelles Réduction de la pauvreté Accumulation de capital Capacités productives Investissement public Priorités nationales Sortir de crise

33 32 Prévisions de croissance et dexpansion

34 33 Réduction des fonctions du siège aux seules fonctions stratégiques et de gestion: réduction de 41% du nombre de postes au siège Création de nouvelles fonctions opérationnelles et de développement institutionnel Amélioration de la présence du FENU au niveau régional: augmentation de 100% du personnel au niveau régional Amélioration de la présence du FENU au niveau national: augmentation de 25% du personnel des Bureaux de terrain Organisation et gestion: restructuration du FENU Dans la lignée des initiatives de r é forme du système des Nations Unies, le FENU a entrepris une restructuration dans le but de décentraliser ses activités et daméliorer son efficacité opérationnelle SiègeRégionalBureaux de terrain Experts Associés Total

35 34 Principaux effets de la restructuration : Présence accrue sur le terrain. Structure plus efficace sur le plan des coûts pour la prestation de services à destination du terrain. Réduction du budget administratif et de fonctionnement au siège. Meilleure capacité à mobiliser des ressources et meilleure efficacité dans la gestion des opérations. Le programme de restructuration a démarré le 1er août La restructuration du siège est finalisée fin décembre Lexpansion de la présence au niveau régional et national a démarré. La restructuration complète du FENU sera terminée vers la fin juin …suite Organisation et gestion: restructuration du FENU

36 35 Participation à lélaboration du Paquet de services intégrés : Accent mis sur une programmation conjointe aux niveaux régional et de pays. Produits et services spécicifiques du FENU incluent. Produits et services spécifiques en considération pour les pays en post-conflit. Intégration des conseillers techniques du FENU dans les centres régionaux et les bureaux de pays du PNUD. Clarification, coordination, simplification, harmonisation des rôles et des relations entre le PNUD et le FENU : définitions des spécialités respectives. livraison de services. promotion du Fonds. partenariats privé-public et participation du secteur privé dans le développement local, le développement économique local et la microfinance; politiques et systèmes de gestion. Utilisation plus efficace des services dappui administratif du PNUD. Organisation et Gestion: FENU et PNUD

37 36 Prévisions budgétaires ( ): les dépenses 2004 Investissements Appui à linvestissement au niveau national Administration (PNUD, depuis 2006) Appui à linvestissement au niveau régional US$41,7 millions US$54,4 millions US$29,2 millions $49,4 million $36,7 million $5 million

38 Prévisions de croissance (en millions de US$) Total des dépenses annuelles des programmes: US$36,7$49,4$54,2 Développement Local$27,5$32,8$33,0 Microfinance$9,2$16,6$21,2 Nombre total de PMA: Développement Local Microfinance71625 Personnel du FENU103109

39 38 Promotion et expansion du Fonds : le plus grand défi et la plus importante contrainte. Les buts, activités et les effets attendus de laction du FENU sont à long terme et réclament donc un financement a long terme, stable et consequent que la part des donateurs et partenaires. Les pays à bas revenus ont besoin dun calendrier dinvestissement plus audacieux, sur une période de 10 ans, basé sur les besoins, visant à atteindre les cibles quantifiées qui découlent des OMD. Ce calendrier, sur 10 ans, devrait comprendre: une stratégie de meilleure gestion du secteur public. les moyens de décentraliser la fixation des objectifs quantitatifs, la prise de décisions, les attributions budgétaires et les responsabilités dexécution au niveau des collectivités locales. une stratégie applicable clairement au secteur privé, pour stimuler la croissance économique de façon quà plus long terme les pays puissent enfin se passer de laide des donateurs. Conditions essentielles pour maximiser limpact:: Donner dès le départ la priorité aux investissements indispensables à la mise à disposition de services sur le terrain, en adoptant des mécanismes de livraison de services adaptés au contexte local et reproductibles à une échelle élargie. Un financement à long terme, assorti dun minimum de prévisibilité, de la part des donateurs afin de couvrir les couts en capital et les couts récurrents … All references from UN Millennium Project (2005), Investing in Development Overview Report. Business Development Environment

40 39 Elargir et diversifier la base des pays donateurs, y compris au niveau des pays à revenus intermédiaires et des pays du Sud Rechercher des financements à long terme et prévisibles: concentration sur les objectifs communs à long terme Elargir et diversifier les partenariats en vue du cofinancement des programmes: Travailler en étroite collaboration avec les partenaires existants dans les PMAs actuels et dans de nouveaux PMA. Etablir et formaliser des relations à long terme avec de nouveaux partenaire (y compris des partenaires du Sud): Agences multilatérales Agences bilatérales ONGs et fondations Secteur privé Stratégie de développement institutionnel

41 40 Sassurer que les collectivités/autorités locales et les IMF participent adéquatement au financement de toutes les activités. Développer des relations de partenariat à long terme avec la société civile, les universités et le secteur privé pour la conception, le financement, la mise en œuvre et lévaluation des programmes. Coordonner la stratégie de développement institutionnel avec le BRSP, les Bureaux régionaux et les Représentants Résidents. Formaliser le Plan de développement institutionnel ( ) avec le nouveau Directeur pour le développement institutionnel. Au cours de lannée 2006, chercher à développer un ou deux programmes régionaux ou programmes spécifiques à large échelle et à fort potentiel dimpact de manière à attirer des partenaires pour un co-financement à long terme. UNIFI: Initiative pour la construction de secteurs financiers inclusifs en Afrique. Développement Economique Local : Investissements focalisés sur le développement rapide du secteur privé. …suite Stratégie de développement institutionnel

42 41 Mobilisation des ressources : Siège, régional et local. Gestion du procédé de la décentralisation. Gestion du plan de gestion de croissance et d'expansion. Développer mettre en application avec succès de nouvelles initiatives: BIFSA and Developpement deconomique local. Conclure et mettre en application un Protocole dAccord avec le PNUD. Développer et mettre en application la stratégie appropriée de communications. Développer et mettre en application un programme de recherche approprié. Key Challenges and Constraints

43 42 Fonds déquipement des Nations Unies Investir dans les Pays les Moins Avancés Réunion du Conseil d'administration janvier 2006


Télécharger ppt "0 Fonds déquipement des Nations Unies Investir dans les Pays les Moins Avancés Réunion du Conseil d'administration janvier 2006."

Présentations similaires


Annonces Google