La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les acteurs du e-business (séance 2)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les acteurs du e-business (séance 2)"— Transcription de la présentation:

1 Les acteurs du e-business (séance 2)
Introduction Typologie de prestataires Gestion des prestataires Catégories

2 Les acteurs du e-business
Introduction Typologie d’acteurs Gestion des prestataires Catégories

3 Introduction : une grande diversité
: Assure la maj et l'animation du site Provider : Assure l'accès à Internet Hébergeur : Héberge le site, Fournit des stats Concepteur du site : Conception et réalisation du site (technique, graphique, marketing, …) Autres : Juriste, Référenceur, Sécurité, Administration réseaux …, Banque pour le paiement en ligne, Assurance

4 Introduction : des tarifs variés !
Concepteur : web-agency prestation standard fonction du volume et de l ’interaction (de 5 à 10 K€) ou travail sur devis (de 10K€ à 500 K€) Assure aussi la création graphique et peuvent héberger Provider / Hébergeur Prestation forfaitaire avec clauses de dépassement (temps de connexion ou débit du site) environ 200 € par mois Service complémentaire de vente en ligne (catalogue) Référenceur Prestation standard de 200 à 1000 € Moyen de paiement Par CB ou porte-monnaie (de l'ordre de 750 € par mois) Assurance (pour défaut de paiement) et tiers vérificateur

5 Les typologies de prestataires
Une typologie simple Les infrastructures d’Internet Les Fournisseurs d’applications Les intermédiaires Les commerçants Source eurotechnopolis

6 Les acteurs du e-business (séance 2)
Introduction Typologie de prestataires Gestion des prestataires Catégories

7 Les typologies de prestataires
Une typologie fonctionnelle Fournisseur de matériels et de réseaux Fournisseur de contenu Infomédiaire Vendeurs / clients Typologie retenue par la suite @Prestataires de services : Création et exploitation du site @Vendeurs : entreprise proposant un @Client : entreprise cliente

8 Les acteurs du e-business
Introduction Typologie de prestataires Gestion des prestataires Catégories

9 Gestions des prestataires de services
Importance croissante des prestataires Croissance de l’Outsourcing Compétences plus pointues Architectures réparties Un processus complexe Incertitude importante Des prestations très différenciées Standard vs spécifique Des prestations imbriquées Hébergement et conception par exemple

10 Gestion des prestataires : évolution
Introduction croissante du juridique Contractualisation Introduction de la direction des achats Générale ou spécifique SI Développement des procédures d’appel d’offres Public et privé Générique ou pour une prestation donnée

11 Modèle de gestion des prestataires
Contrat Durée Incertitude Coût Confiance Contrôle Prestataire Prestation (activité) Standard Spécifique Compétences Personnel Rareté Intégration Valeur ajoutée Positionnement des caractéristiques selon le niveau de la relation

12 Les temps de la gestion des prestataires
DG Achat Juridique Métier DSI Choix Contrat Relation Clôture Prestataire Prestation (activité) Personnel

13 Les caractéristiques des prestataires
Caractéristiques de la prestation Standard / spécifique Dans la durée / ponctuelle Valeur ajoutée faible ou forte Caractéristiques du personnel Compétences métiers & techniques Intégration dans l’entreprise cliente Caractéristiques du prestataires Réputation Relation dans la durée

14 Gestion des prestataires : les FCS
La contractualisation Contrôle formel amont  opportunisme Instauration de confiance La maîtrise des compétences Transfert de connaissances Garder un niveau de maîtrise en interne Une vision globale Nouvelle fonction : affaires étrangères de l’entreprise

15 Les acteurs du e-business
Introduction Typologie de prestataires Gestion des prestataires Catégories

16 Les @prestataires Fournisseurs d’accès Hébergeur Paiement en ligne
Certificateurs Agences-web

17 Association des Fournisseur d’Accès (AFA)
Constituée en 1997 pour : - mettre en place une structure représentative de l'industrie - élaborer une déontologie propre à la profession quatre métiers spécifiques : les réseaux IP, l'hébergement professionnel et grand public, l'accès professionnel et grand public, les portails

18 Les principaux fournisseurs : particuliers
Budget Télécom 284,40€/an SFR €/an Alice ,50€/an Numericable ,8€/an Neuf ,80€/an Orange ,80€/an Darty ,80€/an Bouygues ,80 €/an Free ,88€/an ATTENTION : Eligibilité ? Option ? Résiliation ? Source :http://www.adsl-facile.com 9/12/08

19 Les FAI Orange (ex-wanadoo) (France Télécom) : 49,3 % de part de marché fin 2007 Free (Iliad) : 25,7% du marché après le rachat d’Alice en 2008 Neuf Cegetel (SFR) : 21,6% du marché fin 2007 après le rachat de Club internet Autres : 3,4% fin 2007 Source wikipedia

20 Les hébergeurs : un métier en mutation
Les formes d’hébergement externe Hébergement sélectif ou global Hébergement avec contrat d’infogérance Mode ASP Trois types d’hébergement Mutualisé : serveur partagé Hébergement dédié : serveur(s) dédié, exploité et maintenu par l’hébergeur Colocation : Mise à disposition de « salle blanche » dédiée avec infrastructure partagée. Le client installe ses machines

21 Les domaines applicatifs couverts
Les plus classiques Site Web transactionnel ou non Application métier Messagerie Les plus récents : Téléphonie IP « Office producivity » : annuaire partagé, agenda, gestion de projet, conférence en ligne La décision d’hébergement se prend : En début de projet Ou après une expérience interne malheureuse !

22 Fournisseurs de services
Une nouvelle catégorie Fournir des services et plus des logiciels Exemples : https://www.salesforce.com/fr/

23 ASP : Application Service provider
Variabiliser des coûts fixes Gestion des compétences

24 L’évolution des hébergeurs
Domaine couvert Processus ASP Hébergement complexe Hébergement simple Colocation Application Serveur et système Infrastructure Réseau Valeur ajoutée par les services Source : livre blanc Markess International 2006

25 Saas Soft as a Service Service à la demande où:
Mémoire de Miage Omar Ait M’Hand Service à la demande où: Le logiciel fonctionne directement sur Internet Accès par Internet Administration par Internet Sur le plan technique : Architecture proche SOA Gestion des « instances » et des « tenants » Cloud computing

26 Cloud computing l’informatique dans les nuages
La puissance de calcul et de stockage de l'information est proposée à la consommation par des compagnies spécialisées. Les entreprises n'ont plus besoin de serveurs propres, elles ont recours à une entreprise qui leur garantit une puissance de calcul et de stockage à la demande L’énergie informatique est comparable à l’énergie électrique

27 Cloud computing OBJET COMMUNICANT
APPLICATION Mise à jour au fil de l’eau Collaboration entre applications API APPLICATION APPLICATION API API Accès par objet communicant Collaboration entre utilisateurs Cloud computing NAVIGATEUR RIA NAVIGATEUR RIA OBJET COMMUNICANT APPAREIL MOBILE

28 SaaS

29 Le services proposé par les hébergeurs
Les plus demandés : Sauvegarde et restauration des données Exploitation 24h / 24 avec Hot line Maintenance et évolution SLA (Service Level Agreement) sur la continuité et la qualité Le marché doit continuer de croître 49% d’intention d’augmentation selon Markess

30 Hébergeurs : des spécialistes ?
Les spécialistes des applications : Jet Multimédia, Prosodie, Colt, Easynet Les spécialistes de l’infrastructure : Interoute, Interxion, Redbus Interhouse, TeleCity Les généralistes (SSII ou télécoms) : France Telecom, Capgemini, EDS, Steria, Atos Origin, IBM Global Services, Telecom Italia (France)

31 Les moyens de paiement en ligne
La croissance du commerce électronique : 40% en 2005 pour les 30 principaux sites Nombre de sites avec paiement de 7500 à 10900 56% des sites réalisent moins de 10 transactions par mois Source Fevad 24 janvier 2006 Les acteurs du paiement électronique : Atos origine (SIPS Atos + banque) Caisse d’épargne, crédit agricole, société générale Crédit mutuel (produit Cybermut) Ogone, paybox

32 Les principaux modes de paiement
Carte bancaire 80% des paiements Sécurité pour le client (mais phishing) Coût de mise en place + frais variable Facturation téléphone ou SMS Petit montant Simple pour les 2 parties Prélèvement de l’opérateur de télécom Carte prépayée Peu diffusé (sauf Paypal) Bizn’cash Visa PAYTRUC

33 Carte Bleue : exemple CA

34 Micro paiement : exemple Paypal

35 Les certificateurs : un certain flou
Source Minefi - BOCCRF n° Des ambiguïtés dans l’utilisation des sceaux, logos, labels, signes distinctifs ou codes de conduites de la part des acteurs Un besoin de confiance et de clarté pour les clients du B2C Des acteurs différents

36 Certificateurs : 4 types d’acteurs
Des organismes certificateurs de services s’inscrivant dans le cadre de la loi du 3 juin 1994 sur la certification de services AFAQ, AUCERT, BVQI, SGS-ICS Des organismes de labellisation ne s’inscrivant pas dans le cadre de la certification de services Labelsite, Webtrust, …. Des assureurs pour le vendeurs : Le logo de Fianet (groupe AXA) sur les sites n’est pas une marque de confiance. Simplement, en cas de litige avec le commerçant, le consommateur pourra être conseillé par l’assureur pour le litige. Des certificateurs peu sérieux : Peu de contrôle, pas de référentiel en ligne, mélange B2C et B2B

37 Les agences web : un vrai métier
Mélange de Création / Technique et Internet Graphisme, communication, développement, … Les activités principales (ordre décroissant) : Création et design de site Développement de solutions techniques Etude et conseil Communication / marketing / veille Services annexes proposés : Vidéo, relation presse, traduction Source Journal du Net

38 Les agences web : autour de la création de site
Elles proposent (via des partenariats) : Hébergement Paiement en ligne Audit de sécurité Les technologies les plus utilisées : langages ASP, PHP et Flash. systèmes de paiement Cybermut et SIPS Atos bases de données : My SQL, SQL server, Access et PostgreSQL

39 Les agences web : 10 références
Altima : Business Interactif : Chewing Com : Duke : Euro RSCG 4D : FullSix : Megalos : Nurun : Planete Interactive : Wcube :

40 Les acteurs du e-business
Introduction Typologie de prestataires Gestion des prestataires Catégories

41 Les @vendeurs et @clients du @business
Les secteurs en pointe Différence B2B et B2C

42 @clients : 4 secteurs d’activité en pointe
Les secteurs de haute technologie tirent le marché des achats en ligne Technologies Information & Communication Automobile Aéronautique / Electronique Chimie / Pharmacie 4 facteurs explicatifs Concurrence forte  recherche de productivité Longue pratique du travail collaboratif Fort taux d’équipement en TIC Culture de l’innovation Source: eBusiness 2005

43 @Clients : retard de l’administration
Le secteur public affiche un retard en France peu ou pas de transactions en ligne Le volontarisme de certains (Minefi et ne suffit pas ! La professionnalisation de la fonction achat prend du temps Les difficultés à « digérer » les réformes du Code des marchés publics Attentisme à cause de l’incertitude juridique Priorité à l’organisation des appels d’offre en ligne

44 @vendeurs : les secteurs en pointe
3 secteurs ont ouvert la voie Equipements Informatiques & Communication : le Pionnier Voyages d’affaires Fournitures et Equipements de bureau Plusieurs secteurs suivent : Recrutement, formation Achats marketing (Publicité, Achats de droits, etc.) Importance confirmée de la logistique et des prestataires de transport

45 @vendeur : Secteur informatique
Le secteur le plus dynamique (source Fevad) 35 à 40% de croissance annuelle en transaction (15% en valeur) & 3 à 4 milliards d’euros en 2005 5 facteurs explicatifs Appétence naturelle d’une cible technophile Le cycle court de rotation des nouveaux produits rend plus indispensable le réflexe en ligne Une structure de distribution bousculée par des nouveaux entrants Un marketing en ligne efficace pour faire d’Internet le canal prioritaire Un savoir faire en systèmes d’informations déterminant pour appuyer le back Fonctionnalités à valeur ajoutée (configurateurs, suivi, support) Relation client (CRM, merchandising)

46 @vendeur : exemple de Dell
Dell dans le monde : Crée an 1984 apr Michael Dell : vente directe N°1 mondial avec 19.6% de part de marché (2006) 56 milliards de $ de CA 38 millions d’unités vendues en 2005 6 usines : 2 USA, 1 Brésil, 1 Irlande , 2 asie Dell en France : N°1 (23%) pour les entreprises devant HP (19%) N°6 (3%) pour les particuliers derrière HP (21%), NEC, Fujitsu, Toshiba et Apple Fin 2006 : ralentissement de la croissance Concurrence accrue  baisse des marges

47 @vendeur : exemple de Dell
1 Lundi 9h M. Louis commande son PC de Rodez via Internet 2 L’appel est pris au « call center » de Casablanca 3 Lundi 11h l’usine Limerick fabrique, les sous-traitants ont 2h pour livrer les pièces non disponibles 4 Mardi 20h le PC est prêt et contrôlé, il est chargé sur un camion vers la France 5 Jeudi 9h le PC est stocké en France 6 Vendredi 16h M. Louis reçoit son PC chez Lui Source : Le parisien économie du 18/09/06

48 @vendeur : Secteur agence de voyage
Un marché qui connait une accélération forte L’e-commerce représente 7 à 8% d’un marché total de 26,7 Mds € encore loin des 40% du marché UK et US 4 facteurs clefs du développement La dématérialisation du titre de transport La réduction drastique des coûts de distribution La stimulation du marché par de nouveaux entrants Des services à valeur ajoutée perçus par tous Exhaustivité du choix, promotions Respect de la politique voyage Analyse des dépenses Gestion de notes de frais

49 @vendeur : fournitures et équip. de bureau
Un secteur en plein développement Une part des achats faits en ligne (Internet+Extranets+eProc) qui s’établit aux alentours de 400 M€ (9% marché total) Une croissance annuelle de 35 à 40% en transaction 5 particularités Une pratique historique des canaux numériques Coût de passation de l’ordre d’achat, faciliter les achats récurrents Marché mature à faible croissance donc stratégie plus défensive L’infrastructure logistique (livraison rapide) et la taille des catalogues ( références) ont constitué une barrière importante à l’entrée Internet reste plus un canal de commande complémentaire aux centres d’appels

50 @clients : Différences entre B2B et B2C
Pour le B2B : un marché hétérogène Grandes entreprises Mid Market : les besoins des grands mais sans les ressources TPE : comparable au marché B2C Des produits et des services différents B2C ‘simples’ et B2B ‘complexes’ Distribution : poids des canaux de distributions existants Gestion plus complexe Gestion de prix différenciée (accès aux prix négociés) Fonctionnalité de gestion: workflow, devis, etc. Attentes en matière de service (Logistique, support, reporting) Options de paiement


Télécharger ppt "Les acteurs du e-business (séance 2)"

Présentations similaires


Annonces Google