La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA CICATRISATION JACQUET MYRIAM I.D.E stomathérapeute D.U plaies brûlures et cicatrisation Marseille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA CICATRISATION JACQUET MYRIAM I.D.E stomathérapeute D.U plaies brûlures et cicatrisation Marseille."— Transcription de la présentation:

1 LA CICATRISATION JACQUET MYRIAM I.D.E stomathérapeute D.U plaies brûlures et cicatrisation Marseille

2 HISTOLOGIE DE LA PEAU n EPIDERME n DERME et ANNEXES n HYPODERME n STRUCTURES NERVEUSES

3

4 L EPIDERME n rôle de barrière; pas de vx (derme) n C malpighiennes // kératinocytes n mélanocytes ===> pigmentation n C langerhans ==> réaction immunitaire

5

6 LE DERME TISSU CONJONCTIF (80% eau) n C fibroblastes = fibres de collagène et d élastine + présence d A.H n Rôle de thermorégulation

7 LES ANNEXES n pilo- sébacées n glandes sudoripares n jouent un rôle dans lhydratation de la peau

8 L HYPODERME n tissu adipeux n profond, bien vascularisé n rôle contre le froid

9 LA VASCULARISATION n Présence de gros vaisseaux dans l hypoderme n Présence de vx et capillaires dans l hypoderme et dans le derme

10 STRUCTURES NERVEUSES n filets nerveux sensitifs et moteurs dans les 3 couches n structures particulières: toucher, pression,chaleur dans le tissu conjonctif

11 PHASES DE LA CICATRISATIONDANS LES PLAIES AIGUES

12 PHASE inflammation-détersion n Débute entre la 12ème et 24ème heure n Nbreux vx qui vont arriver =>apparition du bourgeon charnu (érythème) n œdème + exsudat fibrineux

13 Présence de C inflammatoires : n polynucléaires (bactériophages) n lymphocytes (réaction immunitaire) n histiocytes (macrophages) =====> DETERSION +++

14 PHASE de granulation n 2 au 4è jr ébauche réepithélialisation n ! C inflammatoires n Apparition des fibroblastes= sécrétion collagène, fibres élastiques, A.H n riche vascularisation (bourgeon charnu)

15 PHASE de réparation- épidermisation n Réepithélialisation (fermeture au dessus du bourgeon charnu) n ! C inflammatoires n ! Vascularisation n Tissu devient plus dense en collagène et fibres élastiques

16 RESULTATS de la cicatrisation Réparation complète : n petites modifications dermiques et épidermiques n 1 an voire 2 à 3 ans

17 Réparation incomplète : n absence de réepithélialisation n persistance de l inflammation (bourgeon charnu)

18 Cicatrices hypertrophiques : n dans l année qui suit n nodules de faisceaux collagéniques

19 Cicatrices chéloïdes : n après une année n aspect en pattes de crabe

20 CICATRISATION DIRIGEE Cicatrisation secondaire : n plaies non suturées n pertes de substance ===> cicatrisation spontanée par rétraction des berges (mécanisme physiologique)

21 Cicatrisation dirigée = LE BON PST AU BON MOMENT 3 phases : n détersion n bourgeonnement n épidermisation

22

23 DETERSION n Enzymatique : païkinase,trypsine, élase n Mécanique : * manuelle = curette, ciseaux, bistouri, compresse vigoureuse * chirurgicale n Autolytique : hydrogels, alginate, physio n Biologique : asticots

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

89

90

91

92

93

94 MERCI DE VOTRE ATTENTION

95


Télécharger ppt "LA CICATRISATION JACQUET MYRIAM I.D.E stomathérapeute D.U plaies brûlures et cicatrisation Marseille."

Présentations similaires


Annonces Google