La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anévrysmes Aortiques. I)Introduction II)Anévrysme de laorte ascendante III)Anévrysme de la crosse aortique IV)Anévrysme de laorte thoracique descendante.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anévrysmes Aortiques. I)Introduction II)Anévrysme de laorte ascendante III)Anévrysme de la crosse aortique IV)Anévrysme de laorte thoracique descendante."— Transcription de la présentation:

1 Anévrysmes Aortiques

2 I)Introduction II)Anévrysme de laorte ascendante III)Anévrysme de la crosse aortique IV)Anévrysme de laorte thoracique descendante V)Anévrysme thoraco abdominaux VI)Anévrysme de laorte abdominale sous rénale

3 Introduction Définition: rupture localisée du parallélisme des bords de laorte Il en existe trois types anatomiques a. Le vrai anévrisme: dans lequel sont incluses toutes les tuniques pariétales, amincies mais identifiables Il peut être : 1. Fusiforme, si toute la paroi artérielle est intéressée 2. Sacciforme si seulement une partie de la circonférence artérielle est intéressée b. Le faux anévrisme : à la suite dune rupture artérielle (plaie perforante, traumatisme fermé, infection, geste chirurgical antérieur) un hématome se forme, limité par les structures adjacentes. Lorganisation fibreuse de cet hématome aboutit à la formation dune capsule sans structure vasculaire qui limite le faux anévrisme. c. Lanévrisme disséquant : par une brèche intimale, le sang clive la paroi artérielle en deux chenaux

4 Introduction Les circonstances de découverte les plus fréquentes sont : Fortuite : sur une radiographie pulmonaire, un scanner, un bilan d'anévrysme de l'aorte abdominale, une échographie cardiaque, trans-thoracique ou trans- œsophagienne, etc. Compression d'un organe voisin : compression trachéale, paralysie récurrentielle, dysphagie par un anévrysme de la crosse ; Compression de la bronche souche gauche, dysphagie par un anévrysme de l'aorte thoracique descendante…. A l'occasion d'une complication : dissection aortique, rupture, fissuration

5 ANEVRYSME DE L'AORTE ASCENDANTE d'origine dystrophique (Marfan, Maladie annulo-ectasiante) ou athéromateuse, découverte radiologique systématique, soit lors du bilan d'une insuffisance valvulaire aortique (Marfan, Maladie annulo-ectasiante), soit à l'occasion d'une complication : fissuration ou dissection doivent être opérés risque de fissuration ou de rupture très élevé.

6 ANEVRYSME DE L'AORTE ASCENDANTE Le traitement de ces deux types danévrysmes est différent: 1.Mise en place dun tube droit sus coronaire pour les anévrysmes de laorte ascendante 2.Remplacement valvulaire+ reimplantation des ostias coronaires+remplacement du segment 1 pour les aladies annulo-ectasiantes

7 LES ANEVRYSMES DE L'AORTE ASCENDANTE

8 ANEVRYSME DE LA CROSSE AORTIQUE Plus rare, le plus souvent découvert à l'occasion d'une radiographie de thorax. Plus rarement, c'est une complication qui le révèle : compression (trachée, œsophage, phrénique, récurrent), soit fissuration ou rupture avec hémomédiastin et hémothorax. Le traitement chirurgical consiste également à remplacer la crosse par un tube prothétique en réimplantant les artères à destinée encéphalique dans ce tube sous l'hypothermie profonde à 18°C avec arrêt circulatoire (CEC)

9 ANEVRYSME DE L'AORTE THORACIQUE DESCENDANTE 1 - L'étiologie : l'athérome : le plus fréquente. la dissection aortique : évolution chronique d'un type III. post traumatique : la rupture de l'isthme de l'aorte 2 - diagnostic sur le scanner éventuellement complété par une artériographie pour repérer. l'artère d'ADAMKIEWICZ (artère terminale destinée à la moelle). un taux de paraplégie post-opératoire de 5%.

10 ANEVRYSME DE L'AORTE THORACIQUE DESCENDANTE 3-traitement chirurgical -mise à plat-greffe -la protection médullaire étant assurée par une CEC, ou plus souvent par une hypothermie profonde. - Le pronostic est dominé par les paraplégies post opératoires

11 ANEVRYSME DE L'AORTE THORACIQUE DESCENDANTE 4-Les anévrysmes post-traumatiques -faux anévrysmes, constitués par la rupture sous adventicielle de l'aorte, le sang étant contenu par l'adventice intact -mécanisme: au cours de décélérations brutales une rupture aortique, au niveau de l'isthme de l'aorte=> mort immédiate Dans d'autres cas, seules l'intima et la média sont rompues de façon plus ou moins circonférentielle et l'hémorragie est contenue par l'adventice dilatée : c'est le faux anévrysme.

12 ANEVRYSME THORACO- ABDOMINAUX anévrysmes de l'aorte thoracique descendante étendus plus ou moins loin sur l'aorte abdominale, rares Réimplantation des artères destinées digestives et médullaire le risque de paraplégie, les risques d'ischémie mésentérique et rénale réalisé sous hypothermie profonde.

13 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale 1- Définition Lexistence au niveau de laorte sous-rénale dun diamètre transversal égal ou supérieur à 2 fois le diamètre de laorte immédiatement sus-rénale 2- Etiologie, épidémiologie, physiopathologie une manifestation de lathérosclérose associée principalement au tabac et à lhypertension artérielle. prédominance masculine, survenant au-delà de 50 ans, son taux dincidence augmente rapidement avec lâge, de 83 pour entre 50 et 59 ans, à 500 pour au-dessus de 80 ans. Dans 10 % des cas, lAAA est associé à une AOMI, dans 20 % à des lésions carotidiennes et dans 50 % des cas à des lésions coronariennes athéromateuses.

14 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale 3- Pathogénie la croissance des anévrysmes est de type exponentiel et que le risque de rupture corrélé est proportionnel à son diamètre..Le tournant évolutif ne survient quau-delà de 4 cm de diamètre et le plus souvent au-delà de 5 cm. 4- Clinique Classiquement, palpation d'une masse battante, expansive à la systole, non douloureuse, sus et latéro-ombilicale avec la possibilité de glisser le tranchant de la main entre la masse et l'auvent costal. Le plus souvent, l'A.A.A. est cliniquement silencieux et asymptomatique. On distingue trois tableaux cliniques : - les anévrysmes asymptomatiques (80 % des cas), - les anévrysmes symptomatiques (15 % des cas), - les anévrysmes rompus (5 % des cas).

15 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale A- Les anévrysmes asymptomatiques : Découverte fortuite lors d'un examen écho-doppler aorto-bi-iliaque, une échographie abdominale, un scanner abdominal,... B- L'A.A.A. symptomatique : impression d'inconfort, de lourdeur, de pesanteur due à la compression de certains organes (l'uretère, la veine cave inférieure, le duodénum….) Le symptôme le plus courant : la douleur abdominale profonde, non modifiée par les positions, de caractère permanent, sans paroxysme, associée à des douleurs dorso-lombaires, pelviennes ou périnéales.. Tout anévrysme douloureux devient un anévrysme "chirurgical". C- L'anévrysme rompu : on distingue : la pré-rupture ou fissuration la rupture en péritoine libre ou rupture ouverte la rupture dans le rétro-péritoine la rupture contenue la rupture dans un organe de voisinage.

16 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale 5- Examens de dépistage A- L'échographie abdominale bon examen de dépistage des A.A.A. ou dans le suivi des petits A.A.A. non opérés B-La tomodensitométrie aortique un examen clé dans le bilan de l'A.A.A.. une mesure précise du plus grand diamètre de l'anévrysme. Il dépiste une éventuelle extension de la maladie anévrysmale sur les axes iliaques et sur les artères hypogastriques. rechercher des signes de pré-rupture ou de rupture.

17 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale C-L'angiographie aorto-artériographie des membres inférieurs avec un cliché de profil de l'aorte pas indispensable au bilan pré- opératoire de l'anévrysme. indispensable avant d'envisager un traitement de l'A.A.A. par endoprothèse couverte en chirurgie endovasculaire

18 Anévrysme de laorte abdominale sous rénale 6-Traitement et indication -Diamètre>5 cm: intervention chirurgicale recommandée -Diamètre< 4cm: abstention et surveillance -Diamètre entre 4 et 5 cm: en labsence de CI, lintervention est conseillée, sinon abstention et surveillance. Le traitement consiste à la mise à plat–greffe de lanévrysme avec limplantation dune prothèse artérielle en Dacron qui est selon les cas, aorto-aortique, aorto-bi-iliaque ou aorto-bi-fémorale. L'exclusion de l'anévrysme aortique par une endoprothèse couverte aortique ou aorto-bi-iliaque est en cours dévaluation (réservée aux CI chirurgicales)


Télécharger ppt "Anévrysmes Aortiques. I)Introduction II)Anévrysme de laorte ascendante III)Anévrysme de la crosse aortique IV)Anévrysme de laorte thoracique descendante."

Présentations similaires


Annonces Google