La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SYNDROME DISCHEMIE AIGUE Pierre Cerceau Service de Chirurgie Vasculaire et Thoracique Hôpital BEAUJON, Clichy, FRANCE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SYNDROME DISCHEMIE AIGUE Pierre Cerceau Service de Chirurgie Vasculaire et Thoracique Hôpital BEAUJON, Clichy, FRANCE."— Transcription de la présentation:

1 SYNDROME DISCHEMIE AIGUE Pierre Cerceau Service de Chirurgie Vasculaire et Thoracique Hôpital BEAUJON, Clichy, FRANCE

2 INTRODUCTION Obstruction artérielle aiguë par embolie ou thrombose in situ Obstruction artérielle aiguë par embolie ou thrombose in situ Urgence médicochirurgicale Urgence médicochirurgicale Pronostic fonctionnel et vital Pronostic fonctionnel et vital

3 EMBOLIE ARTERIELLE Origine cardiaque (trouble du rythme supraventriculaire) Origine cardiaque (trouble du rythme supraventriculaire) Origine artérielle (aorte++, artère périphérique) Origine artérielle (aorte++, artère périphérique) Absence de circulation collatérale Absence de circulation collatérale

4 Embolie poplitée et du trépied jambier

5 Embolie trépied jambier

6 THROMBOSE IN SITU Artères athéromateuses (AOMI) Artères athéromateuses (AOMI) Existence dune circulation collatérale préexistante Existence dune circulation collatérale préexistante

7 Artérite oblitérante des membres inférieurs Occlusion de lartère fémorale superficielle à son origine

8 CAUSES RARES Traumatisme artériel ( fractures-luxation du genou) Traumatisme artériel ( fractures-luxation du genou) Dissection aortique Dissection aortique Ischémie médicamenteuses ( contraceptifs oraux, dérivés de lergot de seigle) Ischémie médicamenteuses ( contraceptifs oraux, dérivés de lergot de seigle) Syndromes myéloprolifératifs Syndromes myéloprolifératifs

9 Affirmer lischémie LE DIAGNOSTIC EST PUREMMENT CLINIQUE

10 Douleur (Pain) Paleur (Pallor), Froideur (coolness, Poikilothermia) Abolition des pouls (Pulselessness) Veines sont vides et collabées CLINIQUE I

11 CLINIQUE II Signes de gravité Signes de gravité Signes Neurologiques Paresthésies (Paresthesia), puis diminution sensibilité tact fin et proprioceptive Faiblesse des muscles distaux, Paralysie (Paralysis) Signes musculaires et cutanés Tension des loges musculaires Placards de nécrose cutanée

12 CLINIQUE III Le niveau dobstruction artériel repose sur: Le niveau dobstruction artériel repose sur: Palpation des pouls Palpation des pouls Niveau supérieur des signes dischémie Niveau supérieur des signes dischémie

13 CLINIQUE IV AORTE:Pouls fémoraux abolis AORTE:Pouls fémoraux abolis Ischémie des 2 membres inférieurs ILIAQUE:Pouls fémoral aboli ILIAQUE:Pouls fémoral aboli Ischémie dun membre inférieur FEMORAL SUPERFICIELLE ou POPLITE:Pouls poplité aboli FEMORAL SUPERFICIELLE ou POPLITE:Pouls poplité aboli Ischémie de jambe TREPIED JAMBIER:Pas de pouls distal TREPIED JAMBIER:Pas de pouls distal Ischémie distale

14 DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE EMBOLIE EMBOLIE Brutal Brutal Pas datcd artériel Pas datcd artériel Pouls controlatéraux présents Pouls controlatéraux présents Cardiopathie emboligène Cardiopathie emboligène Embolie dans un autre territoire Embolie dans un autre territoire

15 DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE THROMBOSE ARTERIELLE IN SITU THROMBOSE ARTERIELLE IN SITU Début plus progressif Début plus progressif AOMI AOMI Abolition des pouls controlatéraux Abolition des pouls controlatéraux Pas de cardiopathie emboligène Pas de cardiopathie emboligène

16 BILAN PARACLINIQUE Artériographie +++ Artériographie +++ Examen ultrasonographique Examen ultrasonographique Angioscanner Angioscanner

17

18

19 ISCHEMIE AIGUE = DIAGNOSTIC CLINIQUE = URGENCE Membre supérieur Avant bras et main Rarement sévère Mécanisme embolique ++s Rechercher embolie dans autre territoires Echodoppler seul Membre inférieur AOMI Atcd Vasculaire Fdr cardiovasc Thrombose in situ Artériographie Début brutal AC/FA Pas de Fdr cardiovasc Pas dAOMI Embolie Rechercher embolie autres territoire Echodoppler + Artériographie

20 TRAUMATISMES VASCULAIRES DES MEMBRES

21 GENERALITES Fréquence augmente Fréquence augmente Polytraumatismes Polytraumatismes Iatrogènes (cathétérismes vasculaires…) Iatrogènes (cathétérismes vasculaires…) 2 mécanismes: 2 mécanismes: Direct (agent traumatique pénétrant) Direct (agent traumatique pénétrant) Indirect (fractures-luxations) Indirect (fractures-luxations) Membres inférieurs: 60% des cas Membres inférieurs: 60% des cas Fémorale superficielle et poplité Fémorale superficielle et poplité

22 ANATOMIE Plaies artérielles franches Plaies artérielles franches Solution de continuité des 3 tuniques Solution de continuité des 3 tuniques Plaie arme blanche, cathétérisme artériel Plaie arme blanche, cathétérisme artériel Plaies artérielles contuses Plaies artérielles contuses Atteinte de 1 ou 3 tuniques Atteinte de 1 ou 3 tuniques Étirement, cavitation, décélération Étirement, cavitation, décélération

23

24

25

26

27 clinique Asymptomatique Asymptomatique Hématome Hématome Hémorragie Hémorragie Signes ischémiques Signes ischémiques Ischémie subaiguë, ischémie sévère Ischémie subaiguë, ischémie sévère Formes cliniques masquées par le traumatisme ostéo-aticulaire et des parties molles Formes cliniques masquées par le traumatisme ostéo-aticulaire et des parties molles

28 BILAN Aucun examen Aucun examen Echo-doppler Echo-doppler Angioscanner Angioscanner Lexamen de référence est lArtériographie: Lexamen de référence est lArtériographie: Préopératoire Préopératoire Peropératoire Peropératoire Artériographie thérapeutique Artériographie thérapeutique

29 Traitement chirurgical Champ opératoire Champ opératoire Totalité du membre + membre controlatéral Totalité du membre + membre controlatéral Revascularisation vasculaire première Revascularisation vasculaire première Hémorragie, ischémie aiguë, réparation osseuse longue Hémorragie, ischémie aiguë, réparation osseuse longue Réparation directe, pontage Réparation directe, pontage Pas de prothèse synthétique dans les traumatismes ouverts Pas de prothèse synthétique dans les traumatismes ouverts Réparation osseuse première Réparation osseuse première Ne doit pas compromettre la vitalité du membre Ne doit pas compromettre la vitalité du membre Intérêt des fixateurs externes Intérêt des fixateurs externes


Télécharger ppt "SYNDROME DISCHEMIE AIGUE Pierre Cerceau Service de Chirurgie Vasculaire et Thoracique Hôpital BEAUJON, Clichy, FRANCE."

Présentations similaires


Annonces Google