La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Marion Guillou Présidente de lINRA Nourrir la planète: défi daujourdhui et de demain 9 milliards dhommes en 2050 Marion Guillou, 10 janvier 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Marion Guillou Présidente de lINRA Nourrir la planète: défi daujourdhui et de demain 9 milliards dhommes en 2050 Marion Guillou, 10 janvier 2012."— Transcription de la présentation:

1 Marion Guillou Présidente de lINRA Nourrir la planète: défi daujourdhui et de demain 9 milliards dhommes en 2050 Marion Guillou, 10 janvier 2012

2 Une ambition: la sécurité alimentaire mondiale Quantité Accès Qualité Marion Guillou, 10 janvier 2012 « Une famine est le signe que des gens nont pas assez à manger, pas quil ny a pas assez à manger. » (Amartya S EN, 1981)

3 Aujourdhui: un contexte qui alerte Disponibilités alimentaires suffisantes pour nourrir la planète en théorie: ~ 3000 Kcal/pers/jour MAIS Inégalités daccès Pertes et gaspillages Suralimentation, sous-alimentation, déséquilibres nutritionnels Limites environnementales Baisse de la biodiversité Eaux sous contraintes Une compétition pour les surfaces cultivables Des sols parfois fragilisés Avec des variations climatiques déjà notables Marion Guillou, 10 janvier 2012

4 Le changement climatique aujourdhui Source: Lobell et al., 2011, Science Source: Brisson et al, 2010 Echelle mondialeEchelle Européenne Source: INSEE-ONIGC France: Exemple du blé Marion Guillou, 10 janvier 2012 Les rendements atteignent un plateau

5 Sources: Cline, 2007; Rapport de la Commission Beddington Limpact à long terme du changement climatique Vers une nouvelle géographie des zones de production ?

6 Ressources en eau sous tension Source: Banque mondiale, 2008 La surexploitation agricole a causé un stress hydrique sévère dans divers bassins fluviaux Marion Guillou, 10 janvier 2012

7 Les sols: un renouvellement très lent Marion Guillou, 10 janvier 2012 Erosion Dégradations physiques (tassement …) Contamination Acidification Baisse des teneurs en matières organiques Salinisation On perd plus de sol quon nen renouvelle

8 Etat des sols en France Des points positifs : des teneurs faibles pour la majorité des contaminants, une bonne gestion de certaines propriétés des sols Des inquiétudes : sur certains contaminants et le maintien des sols Source: Gis Sol-Inra-SOeS, 2011 Aléa annuel dérosion des sols en France métropolitaine Novembre 2011 Marion Guillou, 10 janvier 2012

9 Usage des terres Surfaces émergées: 13 milliards dhectares Surfaces agricoles: 4,9 milliards dhectares (38%) Surfaces occupées par la forêt: 3,9 milliards dhectares (30%) Surfaces impropres à lagriculture: 4,2 milliards dhectares (32%) Surfaces agricoles: 4,9 milliards dhectares Cultures annuelles ou permanentes: 1,6 milliard dhectares (1/3) Prairies et pâturages: 3,3 milliards dhectares (2/3) Superficies totales dotées de systèmes dirrigation: 287 millions dhectares Doublement en 50 ans Moteur important de la croissance des rendement agricoles jusqu'à présent Potentiel dextension des surfaces pour les cultures: 1 milliard dhectares Marion Guillou, 10 janvier 2012

10 La biodiversité: des évolutions majeures La biodiversité reste mal connue La vitesse de disparition des espèces mesurée augmente Unité de mesure proposée: nombre despèces disparues / million despèces par an (Rockström et al., Nature, 2009) Ere Holocène: 0,1 – 1 et ère Anthropocène (actuelle): > 100 La biodiversité est un facteur de résilience Des invasions despèces en augmentation rapide Marion Guillou, 10 janvier 2012

11 Les limites de la planète: des seuils dépassés Source: Rockström et al., Nature, 2009 Contribution aux insécurités alimentaires Marion Guillou, 10 janvier 2012

12 Des disponibilités alimentaires mais 925 millions dhommes encore sous-alimentés Source: données FAO-STAT Marion Guillou, 10 janvier 2012

13 57% de la production agricole disponibles pour lalimentation De la fourche… à la fourchette Marion Guillou, 10 janvier 2012

14 Un paradoxe: coexistence de sous- alimentation et de suralimentation Phénomène observé dans les pays du Nord comme du Sud Risque accru de surpoids et dobésité Augmentation spectaculaire dans les pays émergents, surtout en zone urbaine Quelques chiffres en millions dhommes sous-alimentés 1,6 milliard dadultes en surpoids 400 millions dobèses (700 millions en 2015) 1,4 milliard dhommes vivant avec moins de 1,25$ par jour Marion Guillou, 10 janvier 2012

15 Evolution de la prévalence dobésité entre 1980 et 2008 Source: Finucane et al., 2011, The Lancet HommesFemmes Marion Guillou, 10 janvier 2012

16 Un impact majeur des transitions alimentaires sur la santé et lévolution de la demande Transitions nutritionnelles Augmentation de la part des calories dorigine animale dans la nourriture Une tendance à léchelle mondiale Source : Combris P. (FAO Stat) à ,3 milliards dhommes Marion Guillou, 10 janvier 2012

17 Indice général FAO – prix des produits agricoles La volatilité des prix La volatilité des prix : une caractéristique des marchés (offre / demande) Lextrême volatilité des prix : une menace pour la sécurité alimentaire

18 Quels sont les déterminants de cette volatilité excessive ? Croissance de la demande alimentaire (démographie, revenus, urbanisation)- Faible croissance de la production agricole (rendements) Diminution des stocks (céréales) Augmentation du prix du pétrole (énergie) Augmentation des coûts de production----- Agrocarburants (éthanol US, biodiesel UE)--- Dépréciation du dollar Climat défavorable réactions au niveau des exportations---- réactions au niveau des importations----- « Spéculation » déterminant lié à la demande déterminant lié à loffre déterminant lié aux coûts

19 Les risques liés à la volatilité excessive Les pays pauvres sont les premiers affectés par la volatilité Prix trop élevés: Risque / consommateurs Prix trop bas: Risque / producteurs Equilibre Source: Rheinart, 2010

20 Un objectif : léquilibre environnement / sécurité alimentaire Marion Guillou, 9 janvier 2012 Agrimonde GO (AGO) Scénario tendanciel: + 88% Nourrir la planète en privilégiant la croissance économique mondiale Agrimonde 1 (AG1) Scénario volontariste: + 28% Nourrir la planète de manière « durable » Différentes prospectives, différents scénarios :

21 Un défi énergétique qui conduit à une utilisation de produits agricoles La biomasse, matière première renouvelable à des fins: Énergétiques (bioénergies) Biocarburants Biocombustibles Industrielles: Bioproduits: bioplastiques, fibres et matériaux composites, papiers et cartons Biomatériaux: tensioactifs, solvants, lubrifiants, cosmétiques Biocarburants: concurrence pour lusage des terres à des fins alimentaires ? Valorisation de la biomasse: opportunités ? Marion Guillou, 9 janvier 2012

22 Biocarburants de 1 ère et de 2 ème génération Une énergie particulièrement exigeante : les biocarburants Enjeux énergétiques : Production actuelle de biocarburants : 43 Mtep (en 2008) Demande énergétique totale en 2050 : entre et Mtep. Enjeux agricoles : Entre 1976 et 2006, la SAU mondiale augmentait de 2,5 millions dha chaque année En 2007 et en 2008, elle a augmenté de 15 millions dha. chaque année. Equilibre entre usages alimentaires et non alimentaires des terres ?

23 Diverses formes et causes dinsécurité alimentaire Marion Guillou, 9 janvier 2012 Source: Rapport Commission Beddington France: 4/10 adultes en surpoids Inde: 20% pertes post-récoltes Bangladesh: 70% terres à 5m daltitude; Déplacements populations vers zones urbaines Ethiopie: Déforestation USA: Prédiction baisse exportation céréales Kenya: 4/5 personnes dépendent de revenus agricoles Brésil: Déforestation et usage des terres: 70% émissions de GES du pays

24 Les actions clés Investir dans lagriculture: produire plus Préserver lenvironnement et les ressources naturelles: produire mieux Limiter le changement climatique et préparer ladaptation Réduire les pertes et gaspillages Encourager une alimentation saine et équilibrée Réguler la volatilité des prix Sécuriser les échanges Améliorer la gouvernance mondiale Marion Guillou, 9 janvier 2012

25 Interdire les politiques de restriction des exportations décidées de façon unilatérale. Mettre en place une nouvelle gouvernance mondiale Constitution et gestion de stocks durgence Meilleur fonctionnement des marchés de matières premières agricoles Des initiatives de recherche… … pour mieux anticiper les récoltes : Wheat Initiative (G20 Agriculture) … pour mettre au point des cultures plus résistantes (GEO-GLAM) Améliorer le fonctionnement, la transparence et le contrôle des marchés financiers tout en évitant que cela ne conduise à leur contraction. Comment lutter contre la volatilité ?

26 Toutes ces actions doivent sinscrire dans une gouvernance renouvelée À lheure actuelle, une gouvernance encore trop éclatée entre plusieurs organismes. Lancé à linitiative de la France, le G20 Agriculture représente une première étape importante : Novembre 2011 : les Chefs dEtat du G20 affirment la nécessité dune action sur la sécurité alimentaire mondiale Septembre 2011 : conférence sur la recherche en agriculture pour le développement, Promoting Scientific Partnerships for Food Security Juin 2011 : Les Ministres de lagriculture du G20 soutiennent des actions pour lutter contre la volatilité des prix


Télécharger ppt "Marion Guillou Présidente de lINRA Nourrir la planète: défi daujourdhui et de demain 9 milliards dhommes en 2050 Marion Guillou, 10 janvier 2012."

Présentations similaires


Annonces Google