La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Médecine de Catastrophe. Définition et classification des catastrophes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Médecine de Catastrophe. Définition et classification des catastrophes."— Transcription de la présentation:

1 La Médecine de Catastrophe

2 Définition et classification des catastrophes

3 Définition

4 Inadéquation brutale entre : Le nombre de victimes et / ou l'importance des dégâts matériels Et les moyens de secours habituels immédiatement disponibles.

5 Notions importantes : Il faut différencier une catastrophe à effet limité d'un risque majeur. A l'inverse du risque majeur, la catastrophe à effet limité à : - un faible rayon - des structures de commandement et de soins intacts - pas de risque évolutif.

6 Critères : Caractère collectif Survenue rapide et brutale Notion dévénement inhabituel Notion de dégâts humains et matériels.

7 CLASSIFICATION

8 Elle est fonction du facteur déclenchant.

9 Catastrophes naturelles Provoquées par l'énergie libérée par les éléments naturels (eau, air, feu, terre).

10 catastrophes hydriques Inondation Raz de marée, Tsunami

11 catastrophes climatiques Tempête Ouragan Typhon Cyclone Vague de sécheresse / froid

12 catastrophes géologiques Glissement de terrain Tremblement de terre Eruption volcanique Avalanche

13 incendies, feux de forêt Très grande superficie

14 Catastrophes technologiques et accidentelles Liées à l'énergie domestiquée par l'homme et à ses réalisations

15 catastrophes technologiques Extraction matières premières (mine, plate-forme pétrolière) - transformation et stockage - transport de matières dangereuses (routier, ferroviaire, pipeline) Transport et stockage des déchets industriels Production et transport d'énergie : - centrale hydraulique - centrale thermique - centrale nucléaire

16 catastrophes accidentelles Liées au trafic. aérien. maritime, fluvial. terrestre (ferroviaire, routier, autoroutier, destruction ouvrage d'art) Liées aux habitations. établissements recevant du public. immeubles d'habitation collectifs

17 Catastrophes sociologiques

18 rassemblement de foule Manifestation sportive Spectacle Manifestation politique, religieuse, syndicale

19 socio-économiques Epidémie Famine Population déplacée, camps réfugiés

20 situations conflictuelles Attentats Emeutes Conflits armés Conflits armes nucléaires, radiologiques, bactériologiques, chimiques.

21 CARACTERISTIQUES DE LA MEDECINE DE CATASTROPHE Médecine d'urgence et de terrain Médecine d'adaptation ( des techniques, du comportement) Médecine globale (équipe pluridisciplinaire) Médecine de masse : adaptée au plus grand nombre et non au plus grave

22 CARACTERISTIQUES DE LA MEDECINE DE CATASTROPHE Dépendante d'impératifs extra-médicaux :. population impliquée. témoins. famille. Gendarmerie / police. médias. autorités (Direction, Préfet et autres tutelles) Médecine de doctrine

23 LES PLANS DE SECOURS

24 Il y a deux façons d'aborder le risque : Une approche objective qui est scientifique (statistiques et probabilités), Une approche subjective qui est liée à l'inconnu et à nos références d'où des risques, Socialement acceptés (route) et d'autres qui ne le sont pas (nucléaires).

25 Pour éviter la panique des décideurs et de la population, nécessité : D'informer, De prévoir pour limiter l'improvisation. C'est le but des plans de secours.

26 Les plans de secours principaux sont : ORSEC plan rouge plan particulier d'intervention (PPI) plan de secours spécialisé (PSS) plan blanc (mise en alerte des services hospitaliers) Plan SATER (Secours Aéronef TERre) Plan NRBC Nucléaire, Radiologique, Bactériologique, Chimique) Plan autoroute Plan inondation …..

27 Ils visent tous à une organisation générale des secours publics et privés par une définition des secours internes et externes pour sauvegarder la population et l'environnement lors d'un accident pouvant avoir des conséquences à l'extérieur.

28 Les plans ORSEC et rouge sont des plans généraux de mobilisation des services concernés par un sinistre

29 Les PPI sont des plans opérationnels pour un risque identifié, lié à des installations particulières soumises aux normes européennes type SEVESO. Les PSS, idem précédents, mais non classés SEVESO.

30 Le plan blanc est un plan d'alerte hospitalier en cas d'afflux massif de blessés. Il est indépendant du plan rouge.

31 ORGANISATION GENERALE DES SECOURS SUR LE TERRAIN

32 PRINCIPES GENERAUX Collaboration étroite entre équipe médicale et SP Le Commandant des Opérations de Secours (C.O.S.) est le SP le plus ancien dans le grade le plus élevé. Le Directeur des Secours Médicaux (D.S.M.) est le médecin le plus compétent sur le terrain. Aucun soin sur le terrain avant la phase de reconnaissance et la mise en place du poste médical avancé (P.M.A.).

33 DIFFERENTES PHASES DORGANISATION

34 l'alerte ALERTE SAMU Equipe SMUR C.O.S Equipe SP 1 SP RECONNAISSANCE D.S.M Bilan d'Ambiance Evaluation des moyens nécessaires SAMU CODIS

35 phase de reconnaissance

36 Evaluation des risques par S.P. Le SMUR part en reconnaissance avec S.P. après accord du C.O.S. (certitude qu'il n'y a pas de danger).

37 phase de reconnaissance Renseignements à recueillir qui vont servir au D.S.M. à passer un message d'ambiance au SAMU/CODIS pour renfort :. nature de lévénement. risque évolutif ou non. ampleur et limites de lévénement. nombre approximatif de victimes (surévalué) dispersées ou regroupées. accessibilité

38 implantation structure et personnel du P.M.A.

39 implantation Le lieu est choisi par le COS et le DSM qui en informent le SAMU. Il draine 50 à 100 victimes. Emplacement intermédiaire entre zone sinistrée et hôpital de l'arrière. Proche du lieu de la catastrophe Facilement accessible Proche voies de communication Protégé Fléché et balisé.

40 structure du PMA Locaux en dur ou tente gonflable, toile Chauffage, éclairage 4 zones :. tri. U.R (urgence relative). U.A (urgence absolue). évacuation

41 structure du PMA Prévoir un lieu et un responsable de distribution de pharmacie et de matériel. Impérativement une entrée avec secrétariat (Parm), une sortie avec secrétariat (Parm) et un sens unique de circulation.

42 les équipes de soins et de secours Le COS (chasuble jaune) désigne :. 1 officier de ramassage (chasuble rouge) qui travaille en collaboration avec médecin chef chantier. 1 officier PMA (chasuble blanche) qui travaille avec médecin chef PMA. 1 officier évacuation (chasuble bleue) qui travaille avec médecin évacuateur

43 les équipes de soins et de secours Le DSM (chasuble jaune) désigne:. 1 médecin chef chantier (chasuble rouge). 1 médecin chef de PMA (chasuble blanche). 1 médecin d'évacuation (chasuble bleue)

44 les équipes de soins et de secours Le médecin chef PMA structure le PMA, désigne les médecins responsables du tri, UR, UA, répartit le personnel médical et para-médical dans ces zones et s'assure des secrétariats. Il choisit un (e) infirmier (e) chef de PMA (chasuble blanche) qui l'informe en besoins matériels et personnels

45 ORGANISATION DES SECOURS ET DES SOINS

46 L'avant (brassard rouge) La médicalisation ne débute qu'une fois le PMA organisé et pourvu en personnel. Elle comprend : - une équipe de l'avant qui aura pour rôle une stabilisation des lésions avant ramassage et une première catégorisation des victimes identifiées par carton de couleur donnant les priorités de ramassage.. rouge = UA. jaune = UR. vert = impliqué. noir = DCD une noria de ramassage qui amène les victimes au secrétariat d'entrée du PMA.

47 P.M.A. (brassard blanc) Un deuxième tri est effectué au secrétariat. Les victimes sont identifiées à l'aide d'une fiche médicale, pré numérotée, avec coupon détachable. Puis, elles sont dirigées vers UA, UR, impliqué pour être techniquées, leur fiche médicale est complétée. Lorsque le médecin responsable de la zone les juge transportables, le duplicata de lobservation médicale est donné au secrétariat d'évacuation.

48 - Evacuation (brassard bleu) Une dernière recatégorisation des victimes s'opère en : - U Extrême - U1 - U2 - U3 Le médecin évacuateur décide du vecteur, de la médicalisation et de la destination. L'officier SP d'évacuation est responsable de la noria d'évacuation. Puis les duplicatas des patients déjà évacués vont au PC mobile SAMU pour vérifier avec les PARM du SAMU l'identité, la destination et confirmer l'évacuation.

49 MOYENS DE TRANSMISSION

50 3 PC mobiles (PCO) à proximité l'un de l'autre : - SAMU - SP - Gendarmerie

51 - ROLE DU SAMU

52 Envoi La première équipe SMUR (médecin le plus qualifié) Matériel de catastrophe (remorques + caisses cata) Personnel supplémentaire PC mobile

53 Recensement Personnel disponible Matériel médical disponible Véhicules du CHR disponibles Recherche de lits dans établissement de soins public et privé du Loiret et des autres départements Recherche de lits spécialisés (réa, brûlé,...)

54 Organisation Prévenir ladministration Si besoin, demande le déclenchement du plan blanc L'envoi et l'acheminement des renforts en personnel et en matériel

55 Régulation L'évacuation des victimes vers les lits disponibles.

56 Information Des établissements d'accueil Des cellules de crise – Administration hospitalière – Préfecture

57 Mise en pré-alerte De la CUMP (Cellule dUrgence Médico Psychologique) Des Samu voisins Des ambulances privées Des associations de secourisme

58 Gestion des personnels engagés Sur le terrain et à l'hôpital en coordination avec cellule de crise hospitalière.

59 Organisation des transferts Depuis la catastrophe Depuis l'hôpital pour libérer des lits.

60 CODIS SAMU Hôpital 1 Hôpital 2 SecrétariatSecrétariat secrétariatsecrétariat Chantier 1 Chantier 2 Chantier 3 Petite noriaGrande noria cos DSM Médecin Chef PMA Médecin évacuateur Médecin Chef de chantier Médecin UA Médecin UR Médecin Tri Infirmier chef De PMA Officier de ramassage Officier De PMA Officier Évacuation Parking des ambulances Lieu de Rassemblement des Impliqués Morgue


Télécharger ppt "La Médecine de Catastrophe. Définition et classification des catastrophes."

Présentations similaires


Annonces Google