La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours IFCS 24 novembre 2008 Dr E Clément / C Burtin SAMU 54 LES PLANS DE SECOURS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours IFCS 24 novembre 2008 Dr E Clément / C Burtin SAMU 54 LES PLANS DE SECOURS."— Transcription de la présentation:

1 Cours IFCS 24 novembre 2008 Dr E Clément / C Burtin SAMU 54 LES PLANS DE SECOURS

2 Plan ORSEC Plans Particuliers dInterventions (PPI) et Plan de Secours Spécialisés (PSS) Plan rouge Plans spécialisés : Piratox Biotox Piratome Plan blanc et annexes NRBC

3 CATASTROPHE / ACEL Catastrophe : accident grave susceptible dentraîner de nombreuses victimes, dégâts matériel ( ex : séismes, cyclones, inondations, crash davions, naufrages…) Catastrophe : inadéquation prolongée entre les besoins et les moyens disponibles ACEL : Accident Catastrophique à Effet Limité : circonscrit, secours professionnels, maximum de moyens, rapidement moyens > besoins (Ex : accidents de bus, carambolages, chutes de grues…)

4 LES VICTIMES UA : urgences absolues (= détresses vitales) UR : urgences relatives (= soins différés) UMP : Urgences Médico Psychologiques (impliqués et non blessés) Décédés Notion de TRI +++

5 Les plans ORSEC (1) ORSEC = ORganisation de la Réponse de la Sécurité civile Loi de modernisation de la sécurité civile août 2004 Recense les moyens publics et privés susceptibles d être mis en œuvre en cas de catastrophe de grande ampleur et lorganisation du commandement ORSEC départemental placé sous un commandement unique = LE PREFET ORSEC national : premier ministre

6 Les plans ORSEC (2) Activation de 5 cellules « ORSEC » : – Secours et sauvetage SDIS – Soins médicaux et entraide DDASS – Police et renseignement : COG, DDPN – Liaison et transmissions STI – Transport et travaux DDE

7 LES PLANS DE SECOURS SPECIALISES (PSS) SATER ACCIFER ORSECRAD SECOURS EN MONTAGNE SPELEO-SECOURS ELECTROSECOURS POLMAR TERRE ……………………….

8 LES PLANS PARTICULIERS DINTERVENTION (PPI) Risque ponctuel et délimité Moyens désignés à lavance –Secours aérodromes –Risques technologiques (Seveso) –Secours autoroutes –Grand barrage –……………..

9 PLANS DORGANISATION INTERNE DES SECOURS (POIS) Chef détablissement –Prévoit, déclenche et dirige le POIS Relais par un PPI POIS prévoit après étude des dangers potentiels : –Organisation –Méthode dintervention (protection personnel, population avoisinante, environnement)

10 LE PLAN ROUGE

11 Plan Rouge : principes Rapidité de mise en place des moyens Organisation rationnelle du commandement Emploi de moyens suffisants et adaptés Coordination de la mise en œuvre des moyens Répartition des patients (régulation médicale) Circulaire N° du 19 Décembre 1989 relative au contenu et aux modalités délaboration des plans destinés à porter secours à de nombreuses victimes dénommés « PLANS ROUGES »

12 Organisation Opérationnelle (1) Les premiers intervenants – Mission de reconnaissance – Transmission des informations au CRRA – Nombre présumé de victimes et catégorisation sommaire (UA, UR, DCD…) – Demande déquipes médicales – SAMU : Rappel des personnels Mise en alerte des établissements

13 Organisation Opérationnelle (2) La chaîne médicale – Le ramassage des victimes – Le Poste Médical Avancé (PMA) : Catégorisation des victimes Soins Mise en condition d évacuation – Evacuation des victimes

14 Le PMA : particularité des soins Soins spécifiques : – UA : corrections détresses vitales, analgésie, sédation – UR : immobilisation fractures, pansements… Cas particuliers : – Impliqués : prise en charge psychologique par UMP – Décédés : unités médico-légales

15

16

17 Noria d'évacuation Hôpital Chantier B M O U Chaîne des Secours Médicaux Centre de tri TRI Parc véhicules U.A. ENTREE TMB ENTREE TMB B.M.P.M. U.R.B.M.P.M.U.A. P.M.A. U.R. Noria de ramassage

18 Des catastrophes multiples...

19 … aux conséquences variables...

20 Conclusion Plan rouge = réponse opérationnelle adaptée à une situation de catastrophe Coordination des différents acteurs Procédures d interventions préétablies Exercices indispensables Evite le déplacement de la catastrophe vers lhôpital

21 Le Plan Blanc

22 PLAN BLANC : définitions Circulaire du 3 mai 2002 relative à lorganisation du système hospitalier en cas dafflux de victimes Décret du 30 décembre 2005 relatif à lorganisation du système de santé en cas de menace sanitaire grave Circulaire du 14 septembre 2006 relative à lélaboration des plans blancs des établissements de santé et des plans blancs élargis

23 PLAN BLANC : définitions Rédaction dun plan destiné à faire face à un afflux de victimes ou à une situation exceptionnelle (inondation dans lhôpital, évacuation dun service,…) Nécessite préparation, coordination, renforcement et répartition des moyens disponibles

24 Missions du SAMU reçoit le message dalerte envoie des équipes sur les lieux de la catastrophe (SMUR) informe directeur de DDASS, préfet active la cellule de crise alerte le service daccueil des urgences et la CUMP rappelle les personnels du SAMU alerte les référents de létablissement en cas de risques NRBC +/- alerte les établissements de santé du département +/- alerte les autres SAMU

25 Déclenchement du plan Blanc Plan Blanc déclenché par le directeur de l établissement Sur demande du SAMU le plus souvent Critères quantitatifs : nombre de victimes Critères qualitatifs : situation géographique, pathologies en cause, infrastructure locale … Déclenchement du plan : mise en place de la cellule de crise

26 La cellule de crise (1) Missions : –Organisation de la coordination des services techniques et médicaux –Evaluation des besoins –Mise en œuvre des moyens (niveau dactivation) Cellule de crise = Poste de commandement Fiches actions +++

27 La cellule de crise (2) : composition Composition variable selon létablissement, le type de catastrophe et les circonstances Autour du directeur de létablissement : (Circulaire 13 avril 1987, revue 3 mai 2002 ) –Directeur services économiques –Directeur du SAMU ou médecin responsable du service durgences –Ingénieur –Un représentant de la CME –Responsable de la sécurité –Coordinatrice générale des soins –Pharmacien, …

28 La cellule de crise (3) : fonctions Cellule de crise Médias Autorités Familles SAMU Logistique Blocs opératoires Services de soins Réanimations URGENCES TRI U A U R T I

29 Rappel du personnel Décidé par la cellule de crise, permet l adéquation victimes / soignants Message en provenance de la cellule vers services concernés : «déclenchement du plan blanc, demander au personnel de rejoindre son service, de préciser le délai probable darrivée, de ne pas rappeler lhôpital» Nécessite mise à jour des coordonnées téléphoniques du personnel (Pb des listes rouges) Première mesure : maintien sur place des personnels lors des changements déquipes

30 Rappel du personnel Problèmes Activation sans discernement : démotivation, confusion … Appel des personnels au SAMU « pour info » Encadrement du personnel rappelé ++ Accueil des enfants du personnel rappelé : pédiatrie, crèche…

31 Organisation hospitalière Concerne lensemble de lES +++ –Circulation –Le SAU –Les services dhospitalisation –Les blocs opératoires –Radiologie, pharmacie, EFS… –Services logistiques, techniques, administratifs… –Funérarium –…

32 Organisation hospitalière: le SAU (1) MISSIONS spécifiques du SAU : –Maintien accueil non programmé –Organise une zone dattente hospitalière avant admission –Accueil initial et enregistrement de ladmission hospitalière –Triage des patients pour orientation soins SAU ou entrées directes blocs, réa –Soins aux victimes

33 Organisation hospitalière: le SAU (2) MISSIONS spécifiques du SAU : –Examens complémentaires urgents et nécessaires (radiologie/ biologie) pour orientation (examens sanguins groupés ++) –Surveillance et continuité des soins –Orientation vers les filières de prise en charge Fonction du recensement des lits disponibles (cellule de crise)

34 Organisation hospitalière: les services dhospitalisation Recensement des lits disponibles Augmentation de la capacité daccueil : –Sorties anticipées –Admissions programmées différées –Activation dunités provisoires (patients déjà hospitalisés)

35 Organisation hospitalière: les blocs opératoires Point de fonctionnement stratégique But : optimiser les moyens disponibles

36 Organisation hospitalière: radiologie, pharmacie, … Radiologie : –Service sensible à lafflux, nécessité de surveillance ++ –Limitation des examens et des manipulations Pharmacie : –Standardisation des thérapeutiques –Gestion des stocks

37 Organisation hospitalière: services logistiques, techniques, administratifs… Bureau des entrées Blanchisserie Stérilisation pour blocs, réanimations… Cuisine : patients et personnels Ministres des cultes Interprètes Funérarium …

38 La gestion de la crise Cellule de crise = organe de commandement hospitalier Si la crise perdure : –Gestion des relèves des équipes –Modifications éventuelles du plan

39 La levée du Plan Blanc Sur décision de la cellule de crise (directeur) Message de fin de lalerte transmis à tous les participants +++, aux autorités, aux partenaires (SDIS, établissements impliqués…) Bilan final : UA, UR, impliqués, décédés, hospitalisés Réunion de debriefing +++ constructive

40 LE PLAN BLANC AU CHU DE NANCY

41 Méthodologie avant la crise… Comité de pilotage plan blanc –Directeur référent plan blanc –Directeur SAMU –Représentants médicaux, paramédicaux et logistique Référents plan blanc –Au moins un par service –Médecin et/ou cadre

42 Organisation en crise Transmission de lalerte par le SAMU Activation de la cellule de crise réduite –Médecin SAMU –Directeur Plan Blanc ou de garde –Coordinateur général des soins Décision activation Plan Blanc (« allégé » ou généralisé)

43 Rôle des cadres en cellule de crise Directeur des soins infirmiers ou Cadre supérieur ou Cadre (selon lES) Gestion du rappel : déclenchement, recensement du personnel rappelé Répartition des personnels selon les besoins Recensement des lits disponibles Recensement des besoins logistiques des services Collaboration avec le directeur logistique Placement des victimes en collaboration avec le médecin Organisation de laccueil des familles

44 Activation des services Sur instructions de la cellule de crise : –Suivre les fiches actions –Renseigner les fiches de liaison Personnels rappelés Lits disponibles Lits libérables –Rappeler les personnels suivant le niveau dalerte –Préparer laccueil des victimes

45 Rôle des cadres dans les services en situation de crise Avant la crise : –Organisation de lunité en crise –Information du personnel et formations spécifiques –Mise à jour des documents et listes de rappel –Sassure de la disponibilité permanente des documents

46 Rôle des cadres dans les services en situation de crise En situation de crise : –Rappel du personnel –Recensement des personnels sur place / des lits disponibles –Répartition du personnel et des tâches selon les besoins –Recensement des besoins logistiques divers –Transmission de lensemble des infos à la cellule de crise –Coordination de lensemble de la situation avec le médecin responsable du service


Télécharger ppt "Cours IFCS 24 novembre 2008 Dr E Clément / C Burtin SAMU 54 LES PLANS DE SECOURS."

Présentations similaires


Annonces Google