La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les circulaires et leurs applications.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les circulaires et leurs applications."— Transcription de la présentation:

1 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les circulaires et leurs applications

2 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

3 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Les textes Circulaire 284 du 3/5/2002: plan d afflux massif de victimes et plans blancs départementaux Conduite a tenir pour les professionnels de santé en cas de catastrophes naturelles, attentats, accidents collectifs Circulaires : 700 risque chimique, 800 risque radiologique Les établissements de santé, lors dun évènement exceptionnel faisant craindre un afflux massif de victimes ou mettant en péril le fonctionnement de létablissement, activent leur plan blanc et se mettent en situation de faire face aux besoins. Sous la responsabilité du PREFET

4 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 actions: Dotation BIOTOX Formation des professionnels de santé aux risques NRBC. Mise en œuvre 2003 / Journées de sensibilisation et d'information dans les établissements de santé : gestion de crise. soignants directeurs Guide de recommandations pour l'élaboration des PLANS BLANCS hospitaliers et schéma départementaux des plans blancs (DHOS avril 2004 ) Mise en place de modules de formation continue des personnels hospitaliers, initiales (facultés, IFSI et écoles de spécialisation). Stratégie nationale

5 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc et etablissements Enquête DHOS 68 % de réponses % établissements avec plan blanc 33 % plans blancs actualisés 20 % avec annexes NRBC 19 % un exercice par an

6 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc et etablissements Zone de défense Sud : DRASS 80 % plan blanc 57 % plan blanc révisé 40 % annexes NRBC 27 % un exercice plan blanc par an 27 % formations plan blanc 40 % identification d'un risque industriel sur le bassin de population

7 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

8 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Les circulaires et leurs applications Plan de secours // plan blanc La théorie : ACC Transports régulés par le SAMU vers hôpital adapté H H PMA +Decontaminatio n

9 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU mn après l évènement : Alerte mn : arrivée des 1° victimes mise en place des chaînes de secours ralenties par reflux, sur-accidents, communication inefficaces. absence de diagnostic toxicologique Jusqu'à 1000 personnes reçus en 4 h L hôpital doit s adapter avec risque de contamination du personnel et des locaux 100 admis = 30 % hospitalisés Retours d expériences

10 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 La pratique : ACC Transports régulés par le SAMU vers hôpital adapté H H PMA Si Victimes > moyens sur place Fuites vers établissements de proximité +Decontaminatio n Les circulaires et leurs applications Plan de secours // plan blanc

11 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Articulation Plan Rouge / plan blanc Accidents à effets catastrophiques limités : - urbaine 5 UA (detresse) 40 UR - hors urbain liées aux moyens disponibles et délais d'arrivée. Permet d'organiser la réception ? Les moyens du plan rouge, dans la premiere heure, adaptés à 5 UA (detresse) 40 UR Au delà, fuite vers les établissements de soins Flux régulé, Exemple de réactivité instantanée, à l'AP-HM: 2UA, 5UR par SAU = 6 UA, 15 UR Ce délai permet la mobilisation des établissements publics et privés de proximité

12 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

13 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan Blanc AP HM et niveaux Niveau 1: moins de 20 victimes Pas de plan blanc, cellule de crise possible. Niveau 2: 20 à 50 victimes déclenchement lié à la pathologie, implication de tout ou partie des hôpitaux Niveau 3: plus de 50 victimes = plan blanc 4 établissements 100 victimes par établissements Niveau 4 actuellement non formalisé reception de fait cf. AZF hôpital Purpan 1048 victimes en 5 h 30% d'hospitalisés

14 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan Blanc CHU Nîmes et niveaux Niveau 1 possibilité de recevoir 20 UR /5UA avec peu dincidence sur lactivité quotidienne Niveau 2 possibilité de recevoir 50 UR /15UA Niveau 3 possibilité de recevoir 120 UR /20UA avec mobilisation de tous les moyens hospitaliers Au delà tous les moyens de lHôpital sont mobilisés, lobligation de recevoir les patients est assumée mais la prise en charge des patients correspond à celle dune situation de catastrophe pré hospitalière.

15 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan Blanc départemental, coordination régionale, zonale ? Scénari et réponse graduée Niveau 1: un établissement du département: accident autocar ou gare Niveau 2: un ou plus sur 1 ou 2 départements coordination interdépartementale ou régionale Barrage de Bimon Niveau 3: 1 région Impliquée, coordination régionale Cadarache, TGV, Furiani Niveau 4 ???: zone et ou état

16 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

17 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 H Canaliser les victimes + contaminées (barrières + fléchages) Entrées fermées et gardées par du personnel protégé Entrée filtrée Déconta. Circuit propre Circuit dit pollué Urgences Réception des patients

18 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION... Sortie Accueil Hospitalier H F Z D V Mise en Condition d Urgence (UA) Déshabillage Décontamination Zone Tiède Séchage mise en condition Z D V Décontamination (UA) Circuit Propre = Pression + ( Valides ) ( Invalides ) Interpénétration interdite entre les zones Pression (-)

19 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 SAS AMBULANCES LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION Exemple d'Adaptation des SAU IAO Réception de patients infectés Entrée des urgences patients décontaminés RAMPES DE DOUCHES Entrée du circuit propre HOPITAL

20 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 SAS AMBULANCES LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION Exemple pour les établissements référents Douche Contaminés Bureau de l'IAO Reserve plan blanc Reserve plan blanc Entrée des urgences patients décontaminés Douche + ? « propres »« propres »

21 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION Exemple pour les établissements référents Douche habillage et soins Accueil tri deshabillage Entrée des urgences patients décontaminés Douche InvalidesValidesInvalides

22 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION Exemple pour les établissements ciblés Douche Zone habillage et soins Accueil tri deshabillage Entrée des urgences patients décontaminés InvalidesValides Vaste local : garage gymnase avec un circuit prévu

23 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 LA CHAINE DE DÉCONTAMINATION Exemple pour les établissements de base Entrée des urgences patients décontaminés Valides et invalides Chaîne de décontamination mobile ou local : garage gymnase avec un circuit prévu

24 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

25 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc niveau « 4 » hospitalier AP-HM Etablissements référents zonal 3 SAU Timone SAU pédiatrique, centre tri et accueil SAU laveran 4 upatou privee Nombreux établissements de soins privée

26 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc niveau « 4 » hospitalier AP-HM Etablissements référents zonal ZONE de tri et accueil / plan blanc Assume la première vague, permet l'organisation des services Capacité du centre de tri : minimum 5 UA, 10 UR = 20 UA et 40 UR. Problème de la pédiatrie Extension des services de réanimation ? et salles de réveil +++ en attendant évacuation Hors AP-HM. « Couloir ORSEC » : 110 respirateurs BIOTOX: - projet à l'hôpital Nord, - Timone le service de rééducation fonctionnelle 20 prises à 02, dédoublement possible ?

27 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc niveau « 4 » hospitalier AP-HM Etablissements référents zonal Organisation Hors crise : Préparation et exercices Cellule centrale de crise: coordonne moyens et places; relai de l'information vers l'institution, fixe le rôle des établissements, determine circuit des urgences quotidiennes Cellules locales de crises: transmission de l'information in situ, gestion locale des places, renforts adaptés plan graduel de rappel des personnels (frustration, démobilisation, fatigue)

28 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc niveau « 4 » hospitalier AP-HM Etablissements référents zonal Organisation ? Secteur réanimation et salles de réveil (chef de service du DAR) Arrêt activité réglée, rappel des personnels Secteur chirurgie: autonomisation des services et prise en charge dans les unités (locaux dédiés, consultations, blocs). Secteur médecine: autonomisation des services et prise en charge dans les unités (locaux dédiés, consultations). Et urgences courantes. CUMP: locaux à prévoir, cafétéria

29 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc niveau « 4 » hospitalier AP-HM Etablissements référents zonal Organisation dans les services disponibilités Immédiate: par personnel du service Dans l'heure : sortie des patients autonomes, par médecin du service (taxi, bus et sites d'ébergement) Ultérieurement établissements de repli et des moyens d'évacuation. Services de réanimation, salle de réveil et « couloir ORSEC » permet attente évacuations vers les réanimations départementales, régionales, zonales, nationales,..... (réseau SAMU)

30 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Organisation niveaux 1et 2 Services médecine Services chirurgie blocs réveil réanimation AUTRES LOCAUX CUMP + décontamination SAU = Centre accueil et tri Sortie des victimes valides

31 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Organisation niveau 3 et au delà Services médecine Services chirurgie Bloc réveil réanimation AUTRES LOCAUX CUMP + décontamination SAU = Centre accueil et tri Sortie hospitalisés établissements de replis Sortie des victimes valides

32 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Organisation NRBC Service dédié chirurgie médecine Blocs réveil réanimation AUTRES LOCAUX CUMP + décontamination SAU = Centre accueil et tri Sortie hospitalisés établissements de replis Sortie des valides

33 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les textes et stratégie nationale. Articulation plan rouge, plan blanc. Plan blanc : niveaux et organisation Réception et chaînes décontamination Niveau « 4 » Plan Blanc départemental et coordination régionale, zonale

34 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Plan blanc départemental, coordination régionale Hors crise : Préparations plan blanc : - établissements publics, privés. - départemental: DDASS et SAMU = aide technique En crise : Coordination Cellule Santé PC préfecture : DDASS, AP-HM, SAMU, PROCUREUR Cellule de crise SAMU sous la responsabilité de la cellule centrale de crise AP-HM, coordination : - flux des entrants et placements - évacuations des hospitalisés vers établissements de repli

35 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Coordination Zonale et ou Nationale Modes d'évacuation et renforts régionaux préparation à organiser par les SAMU de la zone et DRASS zonale Mise en place de scénari: risques, population, distances, moyens.... Zone de défense sud = coordination: SAMU 13, si accident dans le 13: SAMU de CHU (Nice, Nimes, Montpellier)

36 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Evacuations Evacuation vers autres établissements Coordination des moyens : Départementale (DDASS) Régionale (DRASS) UA = SAMU autres départements, délais ? préparé à l'avance, avec DDASS, DRASS, SAMU. Aérienne: par le COZ à Valabre Militaire, Civil Aéroport civil: centre de tri de l'aéroport de Marseille Provence. Gare ???? renforts et évacuations ? non prévues

37 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Conclusion Risque Exceptionnel doit faire partie de la culture hospitalière. Risque NRBC : la formation doit être suivie de moyens adaptés. Organisation, modélisation et validation plans blancs = travail initiale énorme. lorganisation départementale, régionale et Zonale = vaste chantier. La planification = un outil, permet un gain de temps, mais doit laisser linitiative aux acteurs de terrain.

38 Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 EN 2004 ? Furiani Bastia Ajaccio Aéroport Marseille Nice Nîmes Montpellier Renfort nationaux


Télécharger ppt "Dr A. Puget, V. Vig, M. Fournier, A. Champenois, F. Dubouloz SAMU 13 Risques N.R.B.C et Plans blancs hospitaliers Les circulaires et leurs applications."

Présentations similaires


Annonces Google