La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge des AES aux urgences Martin DARY Mardi 11 Mai 2010 NANTES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge des AES aux urgences Martin DARY Mardi 11 Mai 2010 NANTES."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge des AES aux urgences Martin DARY Mardi 11 Mai 2010 NANTES

2 6 centres de référence

3 21 services durgences hospitalières

4 5 services durgences de cliniques

5 6 services durgences gynécologiques

6 Référentiel EPP des AES (SFLS) Procédure disponible dans tous les établissements Procédure concertée entre les différents acteurs Dossier initial complètement renseigné… ….transmis au référent en cas de traitement Information du patient, orale et écrite : Prévention Suivi nécessaire Interactions du traitement

7 Référentiel EPP des AES (SFLS) Au moins 1 médecin formé (depuis < 5 ans) 7j/7 et 24h/24 aux indications et effets indésirables du TPE à lévaluation des autres risques (VHB, VHC, MST, grossesse) à la proposition dun dépistage du sujet-source à la prévention

8 Enquête AES/Urgences 2010 Questionnaire aux 26 services durgences générales et à 3 services durgences gynécologiques Réponses 17/21 urgences hospitalières 2/5 urgences de cliniques 2 urgences gynécologiques

9 Résultats : Services durgences hospitalières

10 Mode et type de prise en charge Prise en charge 24h/24 le plus souvent 5 hôpitaux ont un accueil spécialisé aux heures ouvrables AE Sanguins essentiellement Personnel de lhôpital Hors établissement Nantes : AE Sexuels = 70%

11 Incidence Incidence : de 10/mois De 0,27/1000 à 3,38/1000 entrées Sous réserve dune estimation Nantes : 2/1000 entrées La Roche : 1,25/1000 entrées 0,5 à 7,5 AES/médecin/an

12 Procédures. Avis spécialisé Procédure écrite : 16/17 Traitant aussi des AE sexuels : 12/16 Mise à jour : 2009 à … 2004 Avis spécialisé 24h/24 : 8/17 Parfois un seul référent local Parfois peu connu des urgentistes

13 Formation des urgentistes Formation de léquipe : 4/17 ! à renouveler fréquemment pour les nouveaux arrivants et pour MAJ Intégrer les IDE dans ces formations

14 Sérologie en urgence Sérologies aux urgences Sérologie VIH du sujet-source : 17/17 Sérologies de la personne exposée : Prélevées au SAU dans 13 hôpitaux/17 Perte de temps pour le SAU, ou gain de temps pour le suivi ? Résultats annoncés par lurgentiste (7/13) Penser à les récupérer Quid des sérologies + ?

15 Kit dARV pour le TPE Un seul service ne dispose pas de kit Combivir ® -Kaletra ® : 15/16 1 kit Truvada ® -Kaletra ® 3 services ont un kit pour 48h Un peu court pour le vendredi soir ?

16 Fiches dinformation-patient Prévues avec le TPE : 10 services/17 Sans prescription de TPE : 4/17

17 Suivi sérologique AES non professionnel sans TPE Médecin traitant ou CDAG Spécialiste VIH (3/17) AES traité Spécialiste VIH référent local AES (1/17) Urgences (1/17)

18 Organisation du suivi Transmission de linformation Le patient prend RV par tél. : 14/17 Convoqué : 2/17 RV fixé directement aux urgences : 1/17 Dossier/courrier confié au patient : 8/17 Fax : 2/17 Téléphone : 2/17 Pas organisé : 3/17

19 Evaluation de la PEC Urgences hospitalières

20 Questionnaire aux référents VIH 4 réponses « ça marche plutôt bien » mais : Procédure parfois méconnue des urgentistes Information insuffisante des patients Défaut de transmission du dossier

21 Urgences de cliniques (2/5) Accueil des AES 24h/24 10 à 50 AES/an Exclusivement AE sanguins du personnel Procédure écrite : 1 sur 2 Sérologie VIH-source en urgence : 1 sur 2 Sérologies du professionnel exposé : prélevées au SAU résultats annoncés par lurgentiste

22 Urgences de cliniques (2/5) Pas de kit de TPE Pas de formation des urgentistes Pas de fiches dinfo-patient

23 Urgences gynécologiques PEC des agressions sexuelles Procédure complète, avec prélèvements médico-légaux Sérologie du sujet-source ? Indications larges de TPE mais délai de 48h souvent dépassé Contexte de stress majeur, importance de laccompagnement et du suivi

24 Mesures damélioration Quelle aide peut apporter le COREVIH ?

25 Procédures locales Collecter, relire et valider les procédures Proposer des mises à jour Inciter à la rédiger si elle manque !

26 Fiches dinformation-patients Rédiger et proposer des fiches dinfo- patient communes pour la région Pour accompagner le TPE Et aussi pour les patients non traités !

27 Formation des équipes durgences Accompagner lorganisation de formations locales Identifier un «correspondant AES» dans léquipe Proposer des formations plus ciblées : Accidents professionnels Agressions sexuelles Organisation et évaluation des pratiques Dépistage aux urgences ?

28 Sites internet corevih-pdl.fr geres.org cmupl.org


Télécharger ppt "Prise en charge des AES aux urgences Martin DARY Mardi 11 Mai 2010 NANTES."

Présentations similaires


Annonces Google