La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 -1- Désinfection locale -Lavage de la plaie (eau+savon) -Ne pas faire saigner -Antisepsie 5 (Dakin, javel diluée 1/10e, alcool 70°, bétadine dermique)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 -1- Désinfection locale -Lavage de la plaie (eau+savon) -Ne pas faire saigner -Antisepsie 5 (Dakin, javel diluée 1/10e, alcool 70°, bétadine dermique)"— Transcription de la présentation:

1 1 -1- Désinfection locale -Lavage de la plaie (eau+savon) -Ne pas faire saigner -Antisepsie 5 (Dakin, javel diluée 1/10e, alcool 70°, bétadine dermique) -3- Prévention autres Hépatite B (vaccination systématique si non réalisée, gamma globulines anti-hépatite B : 1 inj. 500 UI uniquement si patient source connu et Ag HBS+ ) Tétanos En cas de viol Pilule du lendemain (Norlevo®) Dépistage MST (syphylis, chlamydia, gonocoque) Algorithme de prise en charge après exposition accidentelle au VIH chez lenfant et ladolescent (piqûre accidentelle avec aiguille abandonnée i - agression sexuelle) -2- Indication dune prophylaxie par ARV ? Groupe Pédiatrique de Travail sur lInfection à VIH, Novembre 2006

2 2 Suivi spécialisé Indication dune prophylaxie par antirétroviraux ? Patient source inconnu ii Pas de traitement Risque très faible ou nul -Pas deffraction cutanée visible -érosion épidermique (pas de saignement) -Effraction sous cutanée avec aiguille pleine ou SC (type seringue à insuline) -Morsure par patient VIH+ sans effraction -Exposition muqueuse sans effraction (ex. aiguille sucée) -Attouchement sexuel sans pénétration Risque significatif Faible -Effraction sous cutanée ou muqueuse aiguille IV ou calibre inconnu Elevé -piqûre profonde aiguille IV -effraction cutanée sang frais visible dans seringue -exposition muqueuse avec effraction -agression sexuelle avec pénétration Bithérapie 3 4 semaines AZT+3TC Trithérapie iii 4 semaines AZT+3TC+LPV/RTV ou NFV cp FTC+TFV (Truvada)+LPV/rtv chez ladolescent>15 ans Pas de traitement Suivi -rassurer les parents -sérologie VIH, VHB, VHC à M0 et à M4 Délai dexposition Avis spécialisé 72 h >72 h 48 h > 48 h Groupe Pédiatrique de Travail sur lInfection à VIH, Novembre 2006

3 3 ii) Dans tous les cas essayer de retrouver le patient source et faire un test rapide avec son accord (résultats dans les 2 heures). Si le patient source (PS) est VIH connu, dans la mesure des formulations disponibles, proposer un traitement identique au PS si celui-ci a une CV indétectable, sinon un traitement adapté à la charge virale, à lhistoire thérapeutique et au génotype de résistance du PS (prophylaxie à discuter avec un référent AES pédiatrique). i) Si possible demander de faire apporter laiguille ± seringue abandonnée avec beaucoup de précaution et avec le moins de manipulations possible (par exemple dans une bouteille plastique) initialement ou dans un second temps. Il nest pas recommandé de faire une recherche de virus ou une sérologie à partir de la seringue. iii) Le traitement est à initier le plus rapidement possible au mieux dans les 4 heures suivant lAES. Un « kit» de traitement avec des formulations adaptées à lenfant doit être disponible à la pharmacie de lhôpital et la première prise donnée aux urgences. Ne jamais dépasser la dose adulte. En cas de mauvaise tolérance du traitement un avis spécialisé est nécessaire +++. Groupe Pédiatrique de Travail sur lInfection à VIH, Novembre 2006

4 4 MoléculesSuspension buvable gélules ou comprimés disponibles Age minimal AMM PosologieRemarques Zidovudine Rétrovir Sirop 10mg/ml gél 100mg, 250mg cp 300mg 3 mois3 mois-12ans : 180 mg/m 2 x 2/j maxi : 200 à 300 mg x 2/j (>12 ans : Idem adulte) Prise pendant le repas Lamivudine Epivir Sirop 10mg/ml cp 150, 300mg 3 mois3 mois-12 ans : 4mg/kg x 2/j maxi : 150mg x 2/j (>12 ans : idem adulte) Prise pendant le repas Zidovudine+Lamivudine Combivir noncp à 300/150mg 12 ans> 12 ans : Idem adulte 1 cp x 2 /j ½ cp possible dès 20 kg si capable de les avaler Tenofovir Viread FTC+Ténofovir Truvada non cp 245 mg cp 200/245 mg 18 ans> 15 ans - Idem adulte 1 cp/j > 15 ans - Idem adulte 1 cp/j Expérience pédiatrique limitée 200mg/m 2 x 1/j ou 8mg/kg x 1/j prise pendant le repas surveillance créatinine à J15 Lopinavir/Ritonavir Kalétra Sirop 80mg/20mg /ml cp 200 mg2 ans230 à 300 mg/m 2 x 2/j de lopinavir Maxi : 400mg x 2/j Prise pendant le repas Troubles digestifs Nelfinavir Viracept Poudre 50 mg ou 250 mg/mes cp 250mg3 ansNourrisson : 75 mg/kg x 2 Enfant : 50 à 55 mg/kg x 2/j Maxi : 5 cp soit 1250 mg x 2/j <3 mois : 50mg/kg x 3/j ou 75mg/kg x 2/j Préférer cp pelliculés dilués puis écrasés plutôt que poudre+++ Prise pendant le repas Troubles digestifs ++

5 5 En cas de rapport à risque chez ladolescent prophylaxie anti-VIH vaccin anti-hépatite B : status chez la jeune fille : prévention de la grossesse (test de dépistage + « pillule du lendemain », contraception) dépistage des autres MST (maladies sexuellement transmissibles) / prophylaxie possibilité de consultation sans les parents / informations

6 6

7 7

8 8 Mesures de prévention « globale » Informations quotidiennes lors de la prise en charge dadolescent(es)(s) Essayer de mettre en place des espaces dinformation écoles et universités / espace de parole (écoute des jeunes patient(es)(s) Prévention de la toxicomanie IV Mise à disposition (gratuite) de préservatifs


Télécharger ppt "1 -1- Désinfection locale -Lavage de la plaie (eau+savon) -Ne pas faire saigner -Antisepsie 5 (Dakin, javel diluée 1/10e, alcool 70°, bétadine dermique)"

Présentations similaires


Annonces Google