La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Enfants nés de mères contaminées par le VIH. 2 Rationnel du suivi Épidémiologie : risque de contamination de 20 à 35% sans prophylaxie (variante en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Enfants nés de mères contaminées par le VIH. 2 Rationnel du suivi Épidémiologie : risque de contamination de 20 à 35% sans prophylaxie (variante en."— Transcription de la présentation:

1 1 Enfants nés de mères contaminées par le VIH

2 2 Rationnel du suivi Épidémiologie : risque de contamination de 20 à 35% sans prophylaxie (variante en fonction du post-natal immédiat et de lallaitement) Études de prophylaxie AZT seul puis en combinaison, trithérapie : < 2% actuellement en France Toxicité de drogues données en prophylaxie (surtout en combinatoire)

3 3

4 4

5 5 Risques attendus et imprévus Chez lenfant : toxicité neurologique cytopathies mitochondriales risque de cancer risque de prématurité risque tératogène versus contamination par le virus

6 6

7 7

8 8

9 9 Suivi de lenfant après la naissance Déroulement Calendrier des visites (recommandations) Critères diagnostiques du VIH

10 10 Déroulement pour lenfant Prise en charge dès la naissance en salle daccouchement Suivi clinique et biologique Traitement prophylactique par zidovudine pendant 4 semaines : 2 mg/kg/6h ou 4 mg/kg/12h / nevirapine 2 mg/kg une seule dose et 7 jours de zidovudine = AZT à 4 mg/kg/12h Possibilité dintensification du traitement prophylactique si indication thérapeutique (virus résistant, problèmes pédiatriques, etc) Suivi 24 mois, revoir à 6 ans ?

11 11 Bain du nouveau né (antiseptique virucide comme solution acqueuse dhypochlorite de sodium 0,6% diluée de moitiés pour un bain de 2 minutes) Aspiration gastrique et gestes non traumatiques (virus présents sur la peau mais également dans lestomac) Administration orale de la prophylaxie dans les 6 premières heures de vie Séro-vaccination anti-hépatite B en cas de co-infection de la mère (dose IgG + vaccin adulte) Déroulement pour lenfant en salle de naissance

12 12 Drogues : –zidovudine ou AZT ou retrovir seul en cas de risque faible –adjonction de drogues ? absence dAMM ou de drogues disponibles (nelfinavir et stavudine non utilisables), kaletra ou lopinavir/ritonavir mais risque toxiques chez le NN hypotrophe ou prématuré Modalités : –surveillance régulière clinique et biologique (tableau) –Information ++ des parents Implications sur le suivi : établir une relation de confiance avec les parents Déroulement pour lenfant

13 13 En cas de moins 35 SA, adaptation des doses de zidovudine : 2 mg/kg/12h per os ou 1,5 mg/kg/12h en cas de perfusion IV Si plus de 30 SA, à J15 passe à 2 mg/kg/8h per os ou 1,5 mg/kg/8h en IV En cas de NN < 1000 g, suivi pharmacologique recommandé Attention la solution de rétrovir est très osmolaire, donc en cas dadministration per os, il est recommandé de la diluer au 10ème Nevirapine même dose unique en fonction de lâge Déroulement pour lenfant prématuré

14 14 Virus résistant chez la mère : adaptation en fonction du génotypage En cas dinfection au VIH2 : administration de zidovudine sur le même schéma Déroulement pour lenfant : cas particuliers

15 15 Calendrier des visites pour lenfant SemainesNaissanceJ1-J7M1M3M6M12M18 - M24 Clinique**XXXXXXX NFS, plaquettes**XXXXXX Ionogramme, cr é atinine** XXXX Transaminases, Lipase, bilirubine, CPK-LDH** XXXXXX LactatesXXXX ARN-VIH ou ADN-VIH** XXXX S é rologie VIH** XX ** Suivi standard EPF et recommandation

16 16 Laboratoire de virologie - enfant PCR ADN ou ARN J1-J7, M1, M3 et M6 SEROLOGIE VIH ENTRE 18 ET 24 MOIS NORMES DE LYMPHOCYTES CHEZ LE PETIT

17 17 Recommandations / suivi en pédiatrie Suivi clinique à 6, 10, 15 et 18 semaines, puis à 6, 9, 12, 15 et 18 mois Tests virologiques : tôt à 6 semaines, puis 9 mois et 18 mois / sérologie à 18 mois Mettre en route le cotrimoxazole à partir de 6 semaines de vie jusquà la certitude que lenfant soit négatif Si enfant positif, continuer cotrimoxazole et débuter anti- rétroviraux selon indications discutées Si enfant malade ou infection, CD4+ si bas < 25% indication de traitement Laboratoire de virologie - enfant

18 18 PCR et/ou ARN positifs Confirmation par un 2ème prélèvement PCR ADN et/ou ARN négatifs 2 prélèvements effectués au moins 2S après larrêt du traitement SÉROLOGIE NÉGATIVE AU PLUS TARD ENTRE 18 ET 24 MOIS ENFANT NON INFECTÉ ENFANT INFECTÉ Critères de diagnostic de linfection VIH chez lenfant

19 19 Allaitement Allaitement contre-indiqué !!!!! En cas dallaitement, absence de possibilité de supplémentation par biberons (problèmes de nutrition), seulement un allaitement exclusif sans biberons concomitants (risque plus élevé de transmission, problème de flore intestinale) / sevrage brutal sans relais après 6 mois dallaitement Si allaitement : exclusif dès le début de la vie de lenfant y compris colostrum En cas dinfection du mamelon, arrêt brutal de lallaitement et passage aux biberons

20 20 Compléments alimentaires

21 21 Vaccinations Démarrer le schéma vaccinal classique –anti-tétanos, anti-polio, anti-diphtérie, anti-haemophilus, anti- coqueluche –vaccin anti-streptococcique –vaccin anti-hépatite B (+/- anti-hépatite A) –vaccin anti-varicelle Mettre en attente jusquà 6 mois la vaccination contre la tuberculose (en labsence de PCR positive, ladministrer) Mettre en attente le vaccin vivant atténué du ROR (même démarche que pour le BCG)

22 22 VIH-2 = (2 / 378) 0,5% [ ] Taux de transmission du VIH-1 [ ] : VIH-1 = (63/6497) 1.0% [ ] %


Télécharger ppt "1 Enfants nés de mères contaminées par le VIH. 2 Rationnel du suivi Épidémiologie : risque de contamination de 20 à 35% sans prophylaxie (variante en."

Présentations similaires


Annonces Google