La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Populations vulnérables : mise en place de programmes spécifiques pour les personnes se prostituant, les populations homosexuelles et les usagers de drogues.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Populations vulnérables : mise en place de programmes spécifiques pour les personnes se prostituant, les populations homosexuelles et les usagers de drogues."— Transcription de la présentation:

1 Populations vulnérables : mise en place de programmes spécifiques pour les personnes se prostituant, les populations homosexuelles et les usagers de drogues Dr. Christian LAURENT

2 Modes de transmission du VIH Transmission sexuelle (70 à 80 %) –hétérosexuelle +++ –homosexuelle Transmission mère-enfant Transmission parentérale –Actes médicaux –Toxicomanies

3 Facteurs favorisant la transmission sexuelle du VIH Facteurs liés à l hôte charge virale IST absence de circoncision Facteurs liés au virus type de VIH phénotype co-récepteurs Facteurs liés à l environnement nombre de partenaires rapports sexuels non protégés pratiques sexuelles

4 Interactions entre le VIH et les IST modification de la fréquence, de l'histoire naturelle et de la susceptibilité ISTVIH déficit immunitaire augmentation de la transmission et de la progression clinique comportement sexuel à risque

5 Prostitution et VIH Rôle central de la prostitution dans la transmission du VIH et des autres IST –susceptibilité aux infections –contamination des clients et autres partenaires Population cible des programmes de lutte contre le VIH/SIDA Intervention coût-efficace –promotion des préservatifs –traitement des IST

6 Cas particulier du Sénégal Prévalence du VIH faible et stable (~ 1 %) –facteurs virologiques ? –facteurs épidémiologiques (circoncision) ? –facteurs sociologiques (contrôle social) ? –efficacité du programme de lutte contre le SIDA ? stabilité des responsables implication des politiques, des religieux et des communautés intégration des programmes IST/SIDA prise en charge des groupes-cibles (prostituées)

7 Législation sénégalaise sur la prostitution Enregistrement des prostituées Suivi médico-social –Examen génital –Tests de dépistage (IST, VIH) –Education –Préservatifs Carnet sanitaire Bénéfices –faible augmentation de la prévalence du VIH dans cette population –réduction de la prévalence des autres IST Limites –âge légal minimum (21 ans) –refus du système par certaines prostituées

8 Prostituées clandestines Méconnaissance de cette population Comportement à risque plus élevé ? –absence de programme dIEC –absence de suivi médical

9 Etude PROCLAN Prévention de linfection par le VIH et des IST chez les prostituées clandestines de Dakar, Sénégal : quelle intervention peut-on proposer ?

10 Objectifs Objectif principal –évaluer la prévalence de linfection par le VIH et autres IST chez les prostituées clandestines de Dakar Objectifs secondaires –décrire leurs caractéristiques socio-démographiques –décrire les raisons de non enregistrement –décrire leurs comportements sexuels et prophylactiques –décrire leurs modes actuels de prise en charge des IST –estimer l acceptabilité d une intervention

11 Méthodes Enquête transversale par sondage en grappes à un degré Réalisée en 2000 Région de Dakar Sélection aléatoire des établissements (94/183) –bars officiels et clandestins –maisons closes –boites de nuit Questionnaire Prélèvements sanguin, endocervical et vaginal

12 Résultats (1) Caractéristiques des 390 prostituées clandestines CaractéristiquesValeurs Age : années [médiane (EIQ)]29(23-36) Age < 21 ans [n (%)]64(14,6) Durée de prostitution : mois [médiane (EIQ)]24(7-60) Fréquence de la prostitution [n (%)] régulière occasionnelle (73,5) (26,5) Nb de clients/semaine [médiane (EIQ)]1(0-3)

13 Résultats (2) Prévalence de certaines IST dont l infection par le VIH, et d autres infections génitales chez les prostituées clandestines de Dakar ,0 19,0 20,0 22,0 22,4 23,8 28,8 VIH Candidose Chlamydiase Gonococcie Trichomonase Syphilis Vaginose bactérienne Prévalence (%)

14 Résultats (3) Principaux motifs de non enregistrement rapportés par les prostituées clandestines de Dakar Principaux motifs rapportésn% Méconnaissance de la législation7719,4 Enregistrement reporté6417,0 Absence de papiers d'identité4310,2 Refus du système379,9 Soucis de discrétion309,0

15 Résultats (4) Utilisation du préservatif Utilisation non systématique avec les clients : 30,3 % Utilisation non systématique avec le partenaire régulier : 82,7 %

16 Résultats (5) Acceptabilité dune intervention % Enregistrement23,4 Accord pour suivi médical mensuel95,8 Localisation du suivi dispensaire spécifique43,8 autre établissement15,7 pas de préférence38,4 Motif de choix de létablissement de soins connaissance/confiance33,1 proximité18,0 compétence17,6

17 Discussion (1) Prostituées clandestines Prostituées enregistrées % IC 95 % % VIH10,06,0-14,018,916,5-21,5 Chlamydiase20,013,7-26,228,525,3-32,0 Syphilis23,816,2-31,511,19,2-13,3 Trichomonase22,417,5-27,415,413,2-17,8

18 Discussion (2) Prostituées clandestines Prostituées enregistrées durée moyenne dans la prostitution (en années) 3,35,8 nombre moyen de clients par semaine 1,85,0 utilisation du préservatif (%) 65,284,0 âge moyen (en années) 30,131,7

19 Discussion (3) Relative faible prévalence du VIH pour une population de prostituées Mais –prévalence du VIH 5-10 fois plus élevée que dans la population générale –prévalence élevée des IST –risque de dissémination dans la population générale via les clients puis les partenaires régulières des clients via les partenaires réguliers des prostituées

20 Discussion (4) Intervention de santé publique multidimensionnelle nécessaire –information sur la législation sénégalaise et ses modalités d application auprès des prostituées clandestines –aide à l enregistrement pour les volontaires –révision de l âge légal pour la prostitution (majorité à 18 ans depuis 1999) –suivi médical spécifique Éducation Promotion du préservatif PEC des IST Équipe plurisdisciplinaire (médicale et sociale) Dispensaire spécifique (centre de Dakar) et dispensaire généraliste (dans la banlieue)


Télécharger ppt "Populations vulnérables : mise en place de programmes spécifiques pour les personnes se prostituant, les populations homosexuelles et les usagers de drogues."

Présentations similaires


Annonces Google