La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANALYSE DE CAS: DVD par groupes de 4/5 15 avril et 6 mai 1.LE TRAVAIL DANALYSE 2.LA MISE EN FORME 3.LEXPOSE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANALYSE DE CAS: DVD par groupes de 4/5 15 avril et 6 mai 1.LE TRAVAIL DANALYSE 2.LA MISE EN FORME 3.LEXPOSE."— Transcription de la présentation:

1 ANALYSE DE CAS: DVD par groupes de 4/5 15 avril et 6 mai 1.LE TRAVAIL DANALYSE 2.LA MISE EN FORME 3.LEXPOSE

2 1. Le travail danalyse PACKAGING/EMBALLAGE –Boîtier plastique/digipack/coffret: originalité du design, nature du matériau (ex. boîtier métallique pour 2046, fourreau mortuaire pour la première saison de 6 feet under, coffret bois pour Rome…), rapport éventuel au titre, au film Comparaison éventuelle avec dautres éditions

3 1. Le travail danalyse Visuel avant, arrière, tranche –Composition: Format: longueur, largeur (ex. coffret…) Couleurs (nombre, surfaces, prédominance, rapports), Volumes (rapports), Organisation Objet de la représentation, référent (dénotation) Symboles éventuels (connotations) Rapports entre les visuels (avant, arrière, tranche) L'ensemble renvoie-t-il clairement au contenu du disque? Comment évoque-t-il l'univers filmique? Que met-il en valeur? Rappelle-t-il une campagne de communication actuelle (publicité...) ou passée (affiche de film, bande-annonce)?

4 1. Le travail danalyse Visuel avant, arrière, tranche –Présence de texte (avant) Typographie: cohérence? Titre: Est-il connu (pour le film, pour un livre...)? Quel est son sens? Quels sont ses sens possibles? Que connote-t-il (à quoi renvoie-t-il dans la culture)? Quel est son rapport au visuel et au film? Phrase introductive, slogan: quelle est sa forme (phrase nominale, ton exclamatif...)? Quelle est son origine (critique...)? Quel public vise-t-elle? Comment éclaire-t-elle le visuel? Que dit-elle ou ne dit- elle pas du film? Réalisateur, acteurs, studio: à quelle(s) réalité(s) renvoient ces noms? Ont-ils une résonance culturelle particulière? Caractéristiques techniques: dts, THX… Connotations éventuelles?

5 1. Le travail danalyse Visuel avant, arrière, tranche –Présence de texte (tranche) Titre Autres mentions

6 1. Le travail danalyse Visuel avant, arrière, tranche –Présence de texte (arrière) Résumé: Que dévoile-t-il du film? Que ne dit-il pas? Comment construit-il une attente chez le lecteur? « Sommaire », descriptif du contenu: ton (neutre ou emphatique?); argumentaire sous-jacent? Caractéristiques techniques: type de Disque (Bluray, DVD 5/9), zone, langues disponibles, sous-titres, durée du film, durée des éventuels bonus... Mentions légales, crédits...

7 1. Le travail danalyse Visuel avant, arrière, tranche –Autres éléments Logo de l'éditeur DVD: ce nom évoque-t-il quelque chose? Renvoie-t-il à une certaine image? Le titre (le film) en question est-il en adéquation avec cette image? Ligne de collection: couleurs, volumes de cette ligne, titre de la ligne (dénotation, connotations), obligations implicites liées à une telle collection, place du titre dans la collection...

8 1. Le travail danalyse Intérieur (éventuellement) –Visuels: Couleurs, volumes, organisation, référents, symboles, rapports au film Rappels, écarts / autres visuels: éventuellement jeu extérieur/intérieur Textes: éventuellement chapitrage, mode de navigation... Galette(s): système d'attache, emplacement, illustrations, textes, complémentarité des visuels de la galette et de l'intérieur, jeu entre les différents visuels des différentes galettes éventuellement, travail spécifique sur le format (circulaire/troué)

9 1. Le travail danalyse Disque(s) –Mentions légales –Vidéo de première lecture –Bandes-annonces (possibilité de passer)? Le public visé coïncide-t-il avec l'acheteur du disque? –Rapidité d'accès au menu?

10 1. Le travail danalyse Disque(s) –Menu: langues disponibles, Statique ou dynamique, Son éventuel: adaptation au menu? capacité d'évocation du film? Visuels: –Couleurs, volumes, organisation –Référents –Symbolisme –Rapport à la jaquette/à la galette –Rapport au film

11 1. Le travail danalyse Disque(s) –Facilité de navigation: intuitive? Explicitée par des titres? Possibilité aisée de retour? –Organisation des menus et des sous-menus pertinente? –Lisibilité (couleurs des caractères sur couleur de fond, type de police, taille...) –Pertinence des choix de titres

12 1. Le travail danalyse Le film: –Caractéristiques techniques: Son: mono, stéréo dorigine, remasterisé, éventuellement dolby, dts, THX, testé sur quel matériel? Image: NB/couleurs; format dorigine 1/1.33, 1/1.85, ½.35 respecté ou non respecté? Format décran: 4/3 ou 16/9 compatibilité? Qualité de limage: imperfections de la copie de travail (rayures, couleurs passées...), réussite dans la compression

13 1. Le travail danalyse Le film: –Caractéristiques techniques: Version(s) du film: éventuel choix VF/VO, choix des langues et des sous-titres, version pour malentendants: qualité du son, souffle éventuel, qualité du doublage et du sous-titrage Chapitrage: disponible ou pas, pratique, à repenser?

14 1. Le travail danalyse Le film: –Analyse esthétique: Place dans la filmographie du réalisateur Contexte historique de réalisation/sortie Participation à un genre cinématographique? Place dans lhistoire du genre? Apport au genre? Décalage vis-à-vis du genre? Le film est-il proposé dans une version particulière (longue, uncut, directors cut), dans plusieurs versions: quel intérêt?

15 1. Le travail danalyse Le film: –Analyse esthétique: Récit: –Analyse des personnages et de leurs rapports –Analyse de la structure de la narration Quel est le thème? De quoi ça parle? Quest-ce quon en dit? Comment est-ce dit? A travers quels discours, à travers quels motifs symboliques? Lédition DVD vous semble-t-elle respectueuse du propos du film? Analyse de séquences clés: peut-on assigner des choix esthétiques clairs au réalisateur? Comment caractériseriez- vous son style?

16 1. Le travail danalyse Les bonus: –Quels sont-ils? En dresser une liste exhaustive. –Commentaires audio sur le film: qui en est lauteur? En quoi est-il fondé à parler? Ce commentaire vous semble- t-il suffisamment préparé ou trop improvisé? Quels sont les apports du commentaire sur les conditions de création de loeuvre, sur ses qualités, sur sa place dans lhistoire du cinéma? –Matériel promotionnel (affiche, bandes-annonces diverses, conférence de presse, masterclass avec quels intervenants?): quelle est sa place? Est-elle abusive? –Les bonus moins directement promotionnels versent-ils dans la même forme de glorification du produit, dautocongratulation des acteurs au sens large du film?

17 1. Le travail danalyse Les bonus: –Making-of: par qui a-t-il été réalisé? À partir de quoi? Comment est-il structuré? Autour de quels intervenants? Quel est son propos sur le film (débrouillardise à petit budget, technicisme...)? Quels éléments de compréhension apporte-t-il? –Filmographies: sont-elles suffisamment lisibles (aurait-il fallu préférer une présentation papier)? Quapportent-elles?

18 1. Le travail danalyse Les bonus: –interviews: de qui? Sont-elles spécifiquement pensées pour le DVD? Proviennent-elles de sources plus anciennes? Peuvent-elles être conçues comme un argument de vente? –Documentaires: Quel est leur objet (lauteur, un acteur, le sujet ou le contexte du film)? Qui en est le réalisateur? Peut-il devenir un argument principal de vente?

19 1. Le travail danalyse Les bonus: –Analyse du film, de séquences, du montage...: quels sont les intervenants? En quoi sont-ils fondés à parler? Quapporte le discours critique? Epuise-t-il le sens de loeuvre? Voyez-vous des pistes mal ou peu explorées? Loeuvre est-elle enfermée dans ce discours critique? Le discours critique appelle-t-il dautres lectures doeuvres, ouvre-t-il les horizons?

20 1. Le travail danalyse Les bonus: –Plusieurs DVD: Pertinence du classement des éléments présents sur les deux ou x DVD Une autre Oeuvre: pertinence du rapprochement (ex. Scarface) –Papier: affiches, cartes et le plus souvent livret ou livre: Analyse du visuel Analyse du texte Pertinence du choix du support papier: comment la complémentarité DVD/papier a-t-elle été pensée? –Autres objets: figurines..., quelles sont les limites du produit?

21 2. La mise en forme Le but nest pas de produire une fiche technique: voir les nombreux magazines DVD… ou un site comme Dvdcritiques.com

22 2. Mise en forme

23 2. La mise en forme Malgré une structure encore très compartimentée, le mieux se trouve sur dvdrama.com

24 Dvdclassik.com Des pistes intéressantes (mais avec une spécialisation sur le cinéma classique) 2. La mise en forme

25 Une section DVD intéressante et nettement moins compartimentée 2. La mise en forme

26 2. Mise en forme Prendre en compte la plus grande partie de vos remarques pour tenir un discours sur le Dvd comme produit. Il ne sagit pas dune simple transposition dune critique cinéma! Tout en gardant une ligne directrice, il faudra aller du plus général au plus précis: noubliez pas que vous devez vous faire comprendre de quelquun qui na pas testé le produit!

27 2. Mise en forme Les angles dattaque peuvent par exemple être: – Que peut-on attendre de lédition « ultime » de telle ou telle œuvre? –Comment doit-on éditer un classique du cinéma? –Comment faire découvrir en DVD telle ou telle œuvre essentielle de tel ou tel cinéma étranger? –En quoi telle édition singénie-t-elle à gommer tel ou tel aspect de lœuvre cinématographique? –…

28 3. Lexposé EN AMONT démarche préliminaire: > recueillir les infos > les structurer en fonction dun angle spécifique et avec le souci daller du plus au moins essentiel > les retenir/les rejeter en fonction du temps imparti (20mn)

29 3. Lexposé STRUCTURE: introduction > choix du DVD > la question à se poser face à ce DVD: la problématique > annonce de plan (on sy tient!) > spécifier quà la fin de lexposé, vous répondrez aux questions.

30 3. Lexposé STRUCTURE: développement une logique une certaine diversité dans la réalisation ex.: A. Le souci de présenter une édition « ultime » B. Les Manques, les problèmes C. Lirréalisme plus profond dun tel projet: dultime en ultime; les comparaisons des éditions successives…

31 3. Lexposé STRUCTURE: développement une logique une certaine diversité dans la réalisation ex.: A. Editer le patrimoine B. Le nécessaire apparat critique: la documentation C. Une lecture figée (analyse de séquence): les dangers de la naphtaline

32 3. Lexposé STRUCTURE: conclusion > synthèse > ouverture > appel aux questions

33 3. Lexposé EXPRESSION ORALE > pas dimpro ; pas de lecture > répétition! > soigner son expression (sans être ampoulé) > une préparation plus nette des endroits clés: + intro (attention à la prise de parole), + conclusion (id.), + transitions entre les parties (résumé récapitulatif de ce qui précède, annonce de ce qui suit), + passage de relais (dire qui va prendre la parole, et pour dire quoi) > respecter le temps imparti > accepter les remarques et les questions (chacun doit pouvoir répondre)

34 3. Lexposé EXPRESSION NON ORALE > attention à son comportement (mains, corps, yeux)! > une implication de tous (pc/écran/distribution): «chorégraphier lensemble»!

35 3. Lexposé SUPPORTS VISUELS: Images scannées: packaging, livret Captures décran: menus Séquences vidéo: menus animés, extrait dun bonus particulier… Schémas: représentation de la navigation, représentation dun plan, analyse de lorganisation dun menu Tableaux récapitulatifs: palette couleur dune jaquette, dun menu… contenu dun DVD… POUR: /guider vis-à-vis de son développement /rendre compte de réalités difficiles à décrire par la parole /appuyer son discours (schémas, captures décran nécessaires au développement du discours) /renforcer son impact sur lauditoire

36 3. Lexposé SUPPORTS VISUELS > diaporama soigné et aux couleurs de votre objet danalyse > polices lisibles > taille mini = 18 > pas de surcharge > de 1 à 2 mn par diapo, soit 10/20 diapos pour 20 mn


Télécharger ppt "ANALYSE DE CAS: DVD par groupes de 4/5 15 avril et 6 mai 1.LE TRAVAIL DANALYSE 2.LA MISE EN FORME 3.LEXPOSE."

Présentations similaires


Annonces Google